2 000 personnes testeront la Fluence ZE et Kangoo ZE

Le constructeur automobile français Renault a annoncé hier vouloir donner l’opportunité à près de 2 000 personnes – médias, institutionnels et leaders d’opinion – de prendre le volant des deux prototypes électriques de Renault.

À un an de la commercialisation de ses deux premiers véhicules électriques, la firme au losange se lance dans un tour d’Europe** avec Kangoo Express Z.E. et Fluence Z.E. Ces deux modèles ont été révélés le 15 avril 2010, et peuvent depuis cette date être pré-réservés sur le site internet de la firme.

Renault estime qu’à l’horizon 2020, les véhicules électriques représenteront 10% du marché mondial.
L’Alliance Renault-Nissan a investi 4 milliards d’euros dans le programme zéro émission et une équipe de 2000 personnes (1000 chez Renault et 1000 chez Nissan) travaille au quotidien sur le véhicule électrique.

A partir de l’année prochaine, Renault va commercialiser quatre voitures électriques dont, dans un premier temps Kangoo Express Z.E. et Fluence Z.E, dérivés des véhicules thermiques. Puis, l’offre va s’étendre à deux nouveaux modèles avec un design spécifique innovant et une architecture 100% électrique, issus des concepts Twizy et Zoe.

Les 4 véhicules prévus couvriront ainsi la grande majorité des besoins des clients : un véhicule urbain, une berline compacte, une berline familiale et un utilitaire.

Dés fin 2010, l’Alliance collaborera à des projets pilotes qui permettront de tester tout le dispositif de mobilité électrique en grandeur nature. On peut citer par exemple :

le projet SAVE (Seine Aval Véhicules Electrique) avec EDF, Schneider Electric et d’autres partenaires dans les Yvelines en France,
le projet avec l’énergéticien RWE en Allemagne (Région Rhénanie Nord Westphalie),
le projet avec l’énergéticien A2A en Italie (Lombardie),
– le projet VERT sur l’île de la Réunion qui permettra de tester le cas particulier des îles.

Renault proposera des formules d’acquisition "innovantes". C’est en effet la première fois que la propriété du véhicule et des batteries seront dissociées. Les consommateurs pourront
acheter ou louer leur véhicule et souscriront un abonnement qui inclura la location de la batterie et de nouveaux services de mobilité.

Renault souhaite proposer le véhicule électrique à un prix comparable à celui d’un véhicule thermique diesel de taille et de niveau d’équipement équivalents (aides gouvernementales déduites). Les véhicules électriques offriront dès le lancement, un TCO (Total Cost of Ownership ou Coût Total d’Usage) proche de celui d’un véhicule thermique diesel.

Les batteries lithium-ion de dernière génération, se composent de 48 modules de puissance, disposés en deux rangées côte à côte. Chacun de ces modules, de la taille d’un PC portable, comprend 4 cellules élémentaires. C’est à l’intérieur de ces cellules qu’ont lieu les réactions électrochimiques permettant de produire du courant ou de stocker de l’énergie. Les 4 cellules de chacun de ces modules délivrent 8,4V, soit 400V pour la totalité des 48 modules composant la batterie.

Les performances de ces batteries par rapport aux batteries d’ancienne génération nickel-métal-hydrure sont supérieures dans tous les domaines : autonomie, performance, fiabilité, sécurité.

• Les batteries lithium-ion ne connaissent pas d’effet mémoire de charge, effet que l’on constate après des cycles de recharge incomplets et qui provoque une chute de la capacité des batteries classiques.
• La batterie de l’Alliance ne nécessite aucun entretien et conserve entre 80 % et 100% de sa capacité sur une durée de six ans en moyenne. Elle peut par ailleurs être rechargée pendant de courtes durées sans altération de sa capacité.
• Le refroidissement de la batterie s’effectue par le flux d’air ambiant grâce aux propriétés de dissipation de la chaleur de son carter en aluminium.
• La capacité énergétique est en rupture avec celle des générations précédentes : 100 Wh/kg contre 25 Wh/kg pour une batterie au plomb et 63 Wh/kg pour une batterie NiMh.

Les batteries lithium-ion sont recyclables et l’Alliance Renault-Nissan travaille sur des processus et filières de recyclage adaptés aux batteries automobiles. Les batteries lithium-ion – composées d’éléments non toxiques (du lithium, de l’oxyde de manganèse ou du phosphate de fer, et du graphite) – ne présentent aucun danger pour l’environnement, à l’inverse des anciennes batteries nickel cadmium.

Pour remettre en perspective les besoins nécessaires en lithium, les batteries AESC (Automotive Energy Supply Corp.) de l’Alliance de 250 kg ne contiennent que 3 kg de lithium. Selon les sociétés minières Chemetall et SQM, les réserves mondiales de lithium sont estimées entre 14 et 17 millions de tonnes à ce jour. Les pays producteurs (Chili, Bolivie, Argentine, Chine…) sont par ailleurs géographiquement différents des producteurs d’énergies fossiles traditionnelles.

**  Scandinavie, Irlande, Allemagne, Suisse, Autriche, Royaume Uni, France, Belgique, Italie, Espagne, Portugal, Pays Bas et Turquie

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "2 000 personnes testeront la Fluence ZE et Kangoo ZE"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Pastilleverte
Invité
si je dis une bêtise (j’en dis beaucoup !), mais j’espère qu’une batterie Li n’est pas plus de 4 fois plus chère qu’une batterie au plomb ou moins du double d’une batterie NiMh, en proportion des capacités énergétiques relatives; ou alors qu’elle est au moins 4 fois moins encombrante/lourde par rapport à batterie au plomb et environ 2 fois moins par rapport au NiMh; En exclu les résultats des tests en 2011 : génial pour les conducteurs… qui n’auront eu à faire que de la ville ou du péri urbain, ET qui bénéficieront d’un système de recharge ou d’échange batterie… Lire plus »
Guydegif(91)
Invité

Voilà qui dénote des perspectives, des moyens (1000 personnes x2) et une feuille de route sérieuse avec une trame bien pensée et différents terrains de test. Petit bémol: timing pas très clair quant à quoi quand car on parle tantôt de fin 2010 pour projets pilotes (quel volume dispo?), tantôt de 2011 sans préciser si début ou fin 2011….Tout ça demande à être précisé au niveau des concessions Renault-Nissan,…mais ça le sera sûrement. Wait & See ! Good Luck à cette intro et volume de tests substentiel ! A+ Salutations Guydegif(91)

Abdossamad
Invité

je vois que Renault a le lead dans ce domaine et j’espères que ces projets réussissent; cependant, je crois que la couverture des pays de test n’est pas bonne si Renault veut s’assurer que leurs voitures electriques et surtout les batteries tiennent avec la chaleur, donc des tests dans des pays chauds s’impose (comme le Maroc ou la Mauritanie par exemple), moi je suis français résident au Maroc et je suis pret à contribuer à cette success story de Renault au Maroc.

wpDiscuz