Enerzine

Areva fournira 2 réacteurs nucléaires EPR à l’Inde

Partagez l'article

Lundi, les représentants industriels français emmenés par Nicolas Sarkozy ont signé des accords majeurs d’un montant global de 7 milliards d’euros avec leurs homologues indiens portant sur la construction de 2 réacteurs de type EPR.

Ainsi, la Commission indienne de l’énergie atomique, Areva et Nuclear Power Corporation of India Limited (NPCIL) se sont entendus à la fois pour développer les 2 premiers réacteurs EPR à Jaitapur, dans l’Etat du Maharashtra, ainsi que pour la fourniture du combustible sur une durée de 25 ans.

La signature est la conclusion d’un protocole d’accord bilatéral entamé début 2009 et qui avait pour objet la réalisation de deux à six réacteurs EPR de 1650 MW chacun.

Ces accords fixent :

  • les conditions contractuelles ;
  • le schéma industriel pour la réalisation du projet ;
  • le partage des rôles et des responsabilités. Areva fournit les îlots nucléaires et les services associés ;
  • le lancement de plusieurs partenariats entre Areva et l’industrie nucléaire indienne.
  • Les études permettant la préparation du site, l’approbation du projet par l’autorité de sûreté nucléaire indienne et la configuration technique détaillée de l’EPR Jaitapur, démarrent début 2011.

Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    38 Commentaires sur "Areva fournira 2 réacteurs nucléaires EPR à l’Inde"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    indianagrenoble
    Invité

    Ce n’est par-ce-qu’on trouve une montre qu’on gagne du temps… Dixit Antoine Citoyen Video Episode N°3 … éloquant ! PS : Y’en a qui confondent un peu tout sur cette Terre, Sarko en fait parti ! Alexandre de http://www.Bebedoo.com

    Michel1
    Invité

    Voilà une excellente nouvelle qui réjouira tous ceux qui souhaitent le bien de la France, de l’Inde et de l’humanité. C’est le droit au développement de l’Inde et quelques centrales à charbon en moins dans son mix énergétique.

    Abc
    Invité

    il y a de plus en plus centrales nucléaires sur la planète et cela augmente les risque que l’une d’entre elles nous refasse un Tchernobyl !

    Antony76
    Invité
    Les réacteurs 3G,comme l’ABWR et l’EPR et l’Atmea,et d’autres 3 G,qui vont être de plus en plus nombreux sur la planète,n’ont rien à voir avec les vieux réacteurs soviétiques RBMK très mal conçus (et très mal piloté à tchernobyl).A Tchernobyl,c’était un RBMK qui a explosé. Cette catégorie de réacteurs ne sera plus jamais construite dans le monde.A l’avenir ce sera la 3 G et plus tard encore(entre 2050 et 2100 et au delà)la 4 G. Pour faire une vraie « catastrophe de Tchernobyl »,il faut un vrai réacteur RBMK,aussi mal conçu et aussi mal piloté,qu’à Tchernobyl. Dans les nouvelles centrales nucléaires de… Lire plus »
    Passant
    Invité

    Je suis d’accord et soutiens l’avis de lion.

    ccsiaix
    Invité

    Il y a encore une dizaine de réacteurs de type RBMK en Russie. Une centrale de type « Tchernobyl » est même actuellement en construction. Les russes de Rosatom assure en avoir amélioré la sûreté. Il est sur qu’une catastrophe du type Tchernobyl parait bien improbable mais des incidents sur les réacteurs instable RBMK sont peut-étre à redouter. Pourquoi croyez-vous que l’Europe à fermer la centrale RBMK en lithuanie (sans chercher à l’améliorer comme les russes ) ?

    chelya
    Invité

    Bon et pendant les 15 prochaines années qu’il faudra attendre leurs EPRs (s’il y a un contrat qui est signé vu qu’il s’agit juste d’un protocole d’accord en vue d’éventuellement réalisé une vente) vous proposez quoi aux Indiens ?

    ccsiaix
    Invité

    Les opérateurs du nucléaire ne mettent pas en avant le charbon. Ils mettent en avant le nucléaire. Ce sont les opérateurs solaires et éoliens qui faute de pouvoir fournir de l’électricité 24H sur 24 ont besoin du charbon pour compler les trous de production. Je parle de production, je suis gentil, car compte -tenu des puissances minimes de ces centrales, on peut en douter. La meilleure preuve: les écolos allemands qui ouvrent des centrales au charbon toutes neuves. Un EPR peut étre construit en 4 ans, comme en chine.

    Pps
    Invité

    Le projet de Jaïtapur est situé dans une zone sismique de 4 sur une échelle de 5. Loin de moi l’idée qu’aucune étude sismique n’a été menée mais la hauteur des enjeux financiers et l’absence d’une quelconque Autorité de sûreté nucléaire en Inde me paraissent être des points sur lesquels on peut s’interroger.

    ccsiaix
    Invité

    il existe un organisme de sureté et rassurez-vous, l’étude sismique est assez facile à faire. Au pire, l’IRSN les aidera : L’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN), et M. Bajaj, Président d’Atomic Energy Regulatory Board (AERB), ont signé, lundi 6 décembre 2010, à New Delhi un accord cadre de coopération générale dans le domaine de la sûreté nucléaire.

    Tsb
    Invité

    Un séismes d’une magnitude de 6,8 s’est produit sous une centrale japonaise en 2007.Il y a bien sur eu des dommages la sûreté n’a pas été mise en défaut.

    Dude
    Invité

    Au lieu de raconter les bêtises de Greenpeace, il faudrait peut être aller voir de quoi est faites cette échelle MSK ? Sachez que Jaitapur est classé 4/5 (lire 4 OU 5) sur… 12 ! Merci pour les raccourcis…

    Dan1
    Invité

    Rien de plus instable que les évaluations des risques sismiques… même les échelles de mesure bougent ! Pour Jaïtapur, voici ce que nous pouvons lire : L’article : La carte En résumé, cette ville est classée en zone 3/5 de la carte des risques indiennes. Cela correspondrait à un niveau 4 à 5 de l’échelle MSK dont la définition figure ci-dessous : Un séisme de niveau réveillerait donc les dormeurs ! J’espère que je n’ai pas provoqué de secousses chez les propagandistes.

    ccsiaix
    Invité

    Jaïtapur est situé prés de Mumbai ou Bombay. C’est sans doute la présence de cette ville qui nécessite tant d’électricité. 2,7 milliards d’euros par réacteur, soit 2 EPR pour 5,4 milliards d’euros, ce n’est quand même pas bien cher…. Je pensais qu’on été plus proche de 4 ou 5 milliards d’euros pour un EPR !

    christian
    Invité

    « (en attendant) vous proposez quoi aux Indiens » ? Au delà du petit côté néo-colonialiste de votre étrange interrogation, voici la réponse d’Areva : de l’hybride solaire-gaz. De quoi se réjouir, ou non ?

    Pps
    Invité

    Et bien The Dude, on vous a connu moins agressif! Je ne fais que rapporter un sujet que je trouvaix intéressant de discuter sur Enerzine. Comme vous le soulignez, le niveau de 4 sur 5 est à remettre dans le contexte Indien puisque l’échelle comporte 12 niveaux. Néanmoins, les faits sont là, et on a vu les dégâts qui ont été occasionnés sur la centrale de Kashiwasaki en 2007. Ça n’est pas à prendre à la légère. Il semble d’après les spécialistes comme ccaix que le problème a déjà été bien étudié, c’est donc une bonne chose

    ccsiaix
    Invité

    Pour résumer la démarche appliquée : 1) On détermine le niveau de séisme maximal du site 2) On majore ce niveau (+1) 3) On dimensionne toute l’installation en conséquence. avec l’objectif : Maintien des fonctions importantes de sûreté de l’ Installation nucléaire en cas de séisme En clair, la centrale ne « fuira » pas si un séisme plus important que le séisme le plus important possible survient. Vous étes rassuré ? Vous avez compris ?

    Dan1
    Invité

    En plus, on remarquera que dans un cadre comme cela, l’EPR serait plutôt avantagé par rapport à d’autres réacteur car la conception a été revue à la hausse côté sécurité sous la pression des antinucléaires. Maintenant, il est bardé de fers à béton et devrait logiquement mieux tenir en cas de fort séisme. Sans Greenpeace et SDN, la contestation de l’implantation serait peut être plus facile aujourd’hui !

    Laloutre
    Invité

    Ah bon, et le projet Angra 3 au brésil?? centrale commencé en 1985 arété suite à l’accident de tchernobyl, et reprise en 2010 avec des matériaux et une technologie d’avant 1986!! Projet financé par notre cher BNP en partie!!

    ccsiaix
    Invité

    Allons voila autre chose ! Pouvez-vous nous éclairer sur cette technologie ? Y-a-t-il des centrales qui tournent avec ce principe ? Quelles seraient les puissance attendues ? En attendant, les réacteurs nucléaires à eau presssurisée EXISTENT et fournissent sans CO2, 80% de l’électricité nécessairre au fonctionnement de ce dialogue 😉

    Momo1
    Invité

    Vivant et travaillant depuis des annees en Inde , je serais tres heureux d’apprendre de vs. ou on peut ds. ce vaste Pays trouver UNE centrale ( meme prototype ! ) basee sur la gazeification de la biomasse ( et laquelle ? ), comme vs. le demande egalement et a juste titre ccsiaix Merci

    Momo1
    Invité

    Desole , mais les reacteurs ANGRA sont de type PWR , ( Westhinghouse pour le 1er , qui fonctionne  » en base  » donc a quasi 100% de son nominal depuis 1995 ….15 ans tout de meme ! et Siemens Germany pour le 2 …et le 3 sera egalement un PWR , signe Areva ! ) Ou voyez-vs un RBMK sovietique la-dedans ? Vs. devriez d’ailleurs remarquer qu’aucun ce ces monstres mal concus n’a fonctionner en dehors de l’URSS , une dictature ! Faudrait arreter la desinformation …et le blocage intellectuel ! Cordialement

    Momo1
    Invité
    Je suis sincerement desole pour vous , mais votre article indique tres clairement qu’il n’y a jamais encore existe une CENTRALe a base de biomasse ! Cet Institut de recherches a bien mis au point un gazogene , et il semblerait effectivement qu’une 40aine de ces engins de capacites tres variables ( et tous tres petits )fonctionnent  » en Inde ET OVERSEAS ! …). Je vous remercie d’avoir porte a ma connaissance ce resultat , je vais m’enquerir aupres d’eux de l’etat exact de la situation indienne ….Mais on est a 10 000 lieues de fournir 1600MWe ….(les termes employes… Lire plus »
    ccsiaix
    Invité

    Effectivement, l’EPR connait quelques retards. Mais si on désire de l’électricité rapidement, je suis sur que les russes de Rosatom, les américains, les coréens ou les japonais peuvent démarrer une belle centrale nucléaire en quelques années. NE COMPRENEZ VOUS PAS que le charbon est le compléemnt naturel des éoliennes et des centrales solaires. Car il permet de fournir de l’électricité la nuit ou quand il n’y a pas de vent.

    Momo1
    Invité
    Je suis TOTALEMENT d’accord avec votre expose  » philosophique  » ( c’est meme ce que je promeus chez eux et ailleurs en Asie depuis + de 10 ans , je connais bien et le pb. et le terrain ). La question etait de savoir ou trouver UNE installation  » correcte  » et fonctionnelle ici ….il n’y en a pas ( sauf des protos de qq. KW , tres tres recents , et pas encore vraiment au point ) je vs. le certifie , ou alors on les a vraiment bien planquees ….tt. est possible ici , mais generalement c’est plutot… Lire plus »
    ccsiaix
    Invité

    Voilà ce que dit wikipédia sur la production de l’électricité en Inde : – production par source combustibles fossiles : 81,7% énergie hydraulique : 14,5% nucléaire : 3,4% autre : 0,3% (2001) Pas de trace de biomasse, juste pas mal de charbon ;-(

    Dan1
    Invité

    Disons simplement que le charbon c’est un peu de la biomasse : ça provient de produit biologique et il y en a en masse !

    De passage
    Invité
    Soit vous êtes in cultes en technologie nucléaires et ne saviez pas que le réacteur de Tchernobyl a sauté parce qu’un manager politicien communiste voulait absolument effectuer une manoeuvre technique raisonnable (ordonnée d’en haut mais qui est devenue dangereuse à cause d’un dérapage de deux heures de la consomation éléctrique régionale) malgré l’avis formellement contraire des ingénieurs responsables du site:  Ils ont dû eux mêmes effectuer la manoeuvre qu’ils savait faire sauter le coeur… Intangibe humain, risque inacceptabe? OUI, ce l’est. Pourquoi ce risque technique avait-il été accepté par les autorités soviétiques dès la conception de ces centrales? Parce qu’à… Lire plus »
    De passage
    Invité
    Soit vous vous y connaissez en technologie nucléaire et alors vous êtes de menteurs, Soit vous êtes incultes en technologie nucléaires et ne saviez pas que le réacteur de Tchernobyl a sauté parce qu’un manager politicien communiste voulait absolument effectuer une manoeuvre technique raisonnable (ordonnée d’en haut mais qui est devenue dangereuse à cause d’un dérapage de deux heures de la consomation éléctrique régionale) malgré l’avis formellement contraire des ingénieurs responsables du site:  Ils ont dû eux mêmes effectuer la manoeuvre qu’ils savait faire sauter le coeur dans les secondes suivantes… Intangibe humain, risque inacceptabe? OUI, ça l’est. Pourquoi ce… Lire plus »
    Momo1
    Invité
    Ok , mais ds. ce cas , il vaut mieux construire 1000 installations  » biomasses  » ou PV ou eolien de chacunes 10MW maxi ( sur 24h / jour , c’est pas si facile avec les 2 dernieres technologies citees ), L’EPR ( comme les reacteurs de 600 / 900 ou 1300 MW existants , ou les unites a fueloil ou charbon ou gaz de memes puissances ) ne  » jouent  » absolument pas ds. la meme cour : ils ne sont pas du tout concus et construits pour resoudre les memes pbs. Donc en Inde ( comme en Chine… Lire plus »
    Momo1
    Invité
    Ces projets d’EPR ( ou tout autre gros reacteur de quel que type que ce soit , Areva ne va pas etre le seul fournisseur , c’est evident ! ) ne sont pas du tout prevus pour  » l’electrification rurale  » ( et vous le savez tres tres bien …). Ce Pays est fait de 700 millions de ruraux , repartis ds. environ 700 mille villages … qui vont ( tres lentement , helas pour eux ) s’equiper via tt. un mix  » renouvelable / non -conventionnel + reseaux + ou – bien interconnectes de lignes Hautes tensions ( et… Lire plus »
    Sicetaitsimple
    Invité
    Merci!Quel appel d’air! C’est bien de lire quelqu’un qui est sur place nous dire que l’Inde ne va pas s’en sortir seulement avec des gazéifications de biomasse à petite échelle dans les campagnes, en expliquant pourquoi! Toutes les énergies peuvent contribuer, mais être de temps en temps obligé de soutenir que le solaire thermique ne va pas sauver le Danemark, ou que le solaire PV ne va pas révolutionner le mix Chinois (encore moins le francais…), ou plein d’autres choses alors que tout simplement les gens se trompent d’un ordre de grandeur et de priorités , ça fatigue… Mais bon,… Lire plus »
    ccsiaix
    Invité

    C’est sur, les énergies renouvelables seront au point ! Pas de problème. On saura aussi stocker l’énergie électrique, promi, juré YA KA, FON KON. L’avantage avec l’énergie nucléaire, c’est que ça marche …. aujourd’hui

    Momo1
    Invité
    Je n’ai JAMAIS dit que ce Pays n’obtiendra pas de bons resultats ds. 10 / 15 ou 20 ans ( et + ). C’est evident qu’ils vont gazeifier ( et autres moyens de decompositions thermiques + ou – sophistiques )de grosses quantites de biomasses diverses , je vs. demandais ( et je continue a vs. demander ) ou ils en sont REELLEMENT ds. ce domaine en fin 2010 ! Je ne leur vends pas de nucleaire , je sais pertinemment que ce n’est pas pour l’electrification rurale …et moi je suis sur place pour leur fournir des technologies concretes de… Lire plus »
    Dan1
    Invité
    il semble de fixer les perspectives de l’Inde et les ordres de grandeur en jeu. Apparemment, d’ici à 2030, il y aura au minimum un doublement de la consommation d’énergie : Ce résumé en français, nous montre clairement que les Indiens, comme les Chinois, vont faire feu de tout bois… mais apparemment pas qu’à partir de la biomasse ! Ce sera même peut avec une régression de l’utilisation de la biomasse pour certains usages : « La demande croît beaucoup plus lentement dans le secteur résidentiel, surtout en raison de la substitution progressive de la biomasse traditionnelle, utilisée de façon très… Lire plus »
    Du collectif
    Invité
    De Balladeur. L’Inde va faire son énergie tout au long de ce siècle,avec à la fois du nucléaire,du charbon et des renouvellables,car leurs besoins sont tellement immenses que même avec tout ce qu’ils pourront installer en energie fissile,fossile et renouvellable,entre maintenant et 2040-2050 et au delà,ça sera encore insuffisant,d’autant plus qu’ils seront encore plus nombreux à ces époques que maintenant.Cette énormité,façon chelya,(militant pathologique de Greenpeace-sdn)comme quoi s’il faut 10-15 ans pour mettre en service en Inde les premières centrales nucléaires de troisième génération(EPR,ABWR,etc…),les Indiens ne ferait que du charbon et du renouvellable,mais renonceraient au nucléaire 3G(EPR,ABWR…)est d’un tel degré de… Lire plus »
    ccsiaix
    Invité

    A abu dhabi, les émirats ont choisis d’installer des centrales nucléaires pour produire de l’énergie électrique à moindre cout. Ce qui prouve votre double mensonge: – les KWh nucléaires peuvent trés abordables (plus abordables que ceux de l’EPR car celui-çi répond à des exigences de sureté trés élévés imposés par des personnes dans votre genre …) – le nucléaire prend des parts de marché sur le fossile Vous ne pensez pas qu’à Abu dhabi, il y a pas mal de ressources fossiles, non ?

    Momo1
    Invité
    Bien , vous m’avez eu ….vous etes un bon dialecticien a la sovietique , vs. ne me repondrez donc jamais clairement ni meme correctement ( alors que c’est VOUS qui lancez sans probleme qu’il EXISTE actuellement des milliers d’installations de gazeification de biomasses , moi je ne les vois pas , c’est tout ce que je disais , sans + ) , et je ne vous ecrirai plus … c’est tout ! Mais je vous laisse libre de vos affirmations et croyances personnelles , meme totalement delirantes vis-a-vis de la stricte realite ! Bon vent cher Monsieur , et continuez… Lire plus »
    wpDiscuz