150 emplois pérennes à Lorient grâce à l’éolien en mer

Le projet Pennavel, porté par Elicio et BayWa r.e., a adhéré aujourd’hui à la démarche de labellisation “Breizh Content” proposée par Bretagne Pôle Naval. Le cluster industriel accompagnera le candidat au 1er appel d’offres éolien en mer flottant au large du sud de la Bretagne pour maximiser le recours aux entreprises locales, et validera son engagement en faveur du tissu industriel breton.

Alors que le Président réélu, Emmanuel Macron, envisage 50 parcs éoliens en mer en 2050, la Bretagne pourrait tirer un large bénéfice économique de l’éolien en mer flottant, estiment Elicio et BayWa r.e.

Ces entreprises, qui officialisent l’emploi d’une équipe lorientaise pour leur projet Pennavel, estiment que 150 emplois directs pourront être créés à Lorient grâce à l’éolien en mer.

Elicio et BayWa r.e. ont signé un contrat de prestation avec l’association professionnelle Bretagne Pôle Naval (BPN) et participent à la démarche de labellisation au « breizh content » délivré par le cluster breton, marquant ainsi leur engagement pour un fort ancrage territorial industriel.

L’accompagnement de BPN doit permettre de maximiser le recours aux PME et ETI locales, de concourir à l’accroissement de compétences et d’expertises de ces dernières par la mise en place de programmes de formation et par l’accès à des certifications métiers.

“Le label « Breizh Content® » (pour « contenu breton »), qui est une marque déposée par BPN, vise à sanctionner les bonnes pratiques des candidats en matière de retombées industrielles pour le territoire. Ce label pourra être affiché par les candidats accompagnés et qui répondront aux critères de délivrance. Il sera soumis à reconduction régulière tout au long de la réalisation du projet au vu du recours effectif aux entreprises locales lors de la construction de ces parcs d’éoliennes.” indique Bretagne Pôle Naval.

150 emplois directs pour 750 MW

Elicio et BayWa r.e. estiment que le projet de 250 MW, dont le dialogue concurrentiel est en cours, et le second projet de 500 MW, pour lequel la procédure de mise en concurrence n’a pas encore été lancée, pourraient déboucher sur la création d’au moins 150 emplois directs à Lorient et ses environs. Ces emplois, stables et pérennes sur plusieurs décennies, auront la particularité d’être locaux et non-délocalisables, puisque directement liés à l’exploitation et la maintenance des parcs en mer.

La France a su se positionner en leader de l’éolien en mer flottant en initiant ce premier appel d’offres commercial. Cette avance est une opportunité unique pour créer une filière industrielle pérenne et exportatrice, dans la lignée des efforts engagés dans l’éolien en mer posé.” expose Corentin Sivy, Directeur Eolien pour BayWa r.e. France.

Pennavel, un nom breton et une équipe à Lorient

Préqualifié pour participer au 1er appel d’offres éolien en mer flottant au large du sud de la Bretagne, le consortium formé par Elicio et BayWa r.e. a choisi le nom de Pennavel pour son projet. Il se compose du breton “penn”, qui désigne le cap, et “avel” qui signifie le vent.

Un site internet dédié au consortium est mis en ligne à l’adresse www.pennavel.bzh. Un formulaire d’inscription est mis à disposition permettant aux entreprises bretonnes de s’enregistrer afin d’être consultées dans le cadre du projet.

Deux ingénieurs dédiés au projet ont pris leurs quartiers à Lorient, au plus près du projet, en début d’année. Il s’agit de Raphaël Delarue, ingénieur supply chain éolien en mer employé par Elicio et Marion Ristord, ingénieure d’études de vent et météo marine salariée de BayWa r.e.

Le projet Pennavel porté par Elicio et BayWa r.e. se veut résolument ancré dans la culture et l’économie Bretonne. Nous sommes convaincus de la pertinence du développement d’une filière bretonne de l’éolien en mer flottant, valorisant les savoir-faire industriels mobilisés par l’éolien en mer posé et dynamisant la culture maritime millénaire de ce territoire engagé en faveur de l’environnement depuis toujours” ajoute Aldrik De Fombelle, Directeur Développement Eolien en Mer d’Elicio France.

Elicio et BayWa r.e. lauréats en Ecosse pour 960 MW flottants

Les deux entreprises ont remporté en janvier une zone de 960 MW d’éolien en mer flottant au large des côtes écossaises. 17 projets ont été attribués par le Crown Estate Scotland, pour un total de 25 GW.

A propos du projet éolien en mer flottant au large du sud de la de la Bretagne

Une procédure de dialogue concurrentiel a été engagée en avril 2021 par la commission de régulation de l’énergie (CRE) en vue de la construction d’un parc éolien flottant de 250 MW au large de Lorient. 10 candidats, dont le consortium formé par Elicio et BayWa r.e., ont été retenus pour y prendre part. La remise des offres est prévue en octobre 2022, pour une désignation du lauréat début 2023.

Une seconde procédure de mise en concurrence a vocation à être lancée ultérieurement pour un second projet éolien en mer flottant d’une puissance de 500 mégawatts.

A propos de BayWa r.e. France

BayWa r.e., est active en France depuis 2005 et y a déjà construit 340 MW de parcs éoliens et photovoltaïques selon une démarche intégrant pleinement les territoires. Elle en assure par ailleurs l’exploitation de 800 MW. La société emploie 3 000 personnes à travers le monde, dont 150 personnes en France et 40 à son agence nantaise.

A propos d’Elicio

Elicio, dispose de 15 ans d’expérience réussie dans l’éolien en mer. La société a développé, construit et exploite 3 parcs éoliens en mer au large des côtes belges, les projets SeaMade, Norther et Rentel, totalisant 144 éoliennes et plus de 1,1 GW. Elicio exploite aujourd’hui 10 de ses 36 parcs éoliens terrestres européens, dans la région bretonne.

Partagez l'article

 

[ Communiqué ]
Lien principal : www.baywa-re.fr
Autre lien : www.elicio-france.fr

Articles connexes

Souscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires