“Aucune décision prise sur la prolongation des centrales nucléaires”

Des informations publiées par le Journal du Dimanche indiquent que le gouvernement français aurait l’intention d’autoriser EDF à prolonger de dix ans la durée de vie des 58 réacteurs nucléaires.

"La décision sera prise avant la fin de l’année", aurait confié une source proche du ministère de l’Écologie. "Rien n’est officiel, mais c’est inéluctable", aurait expliqué une autre source.

"On aura du mal à s’en passer d’autant que son impact financier profitera aux consommateurs" aurait précisé pour sa part Bercy. L’annonce de la commission de régulation de l’énergie (CRE) en juillet dernier avait fait l’effet d’une bombe en révélant que le tarif réglementé de l’électricité ferait l’objet d’une hausse répétée de l’ordre de 5 % (août 2013 et 2014), à destination des particuliers. De même, en février 2013, les projections de la CRE montraient un bond de 30% d’ici 2017 de la facture moyenne d’électricité des ménages français. Ainsi, d’après les spécialistes de bercy, le fait de prolonger la durée de vie des centrales devrait faire baisser le coût des tarifs de l’électricité de 10%, d’ici 5 ans. Par ailleurs, augmenter l’exploitation des centrales assurerait à l’État des recettes (dividendes) pendant dix années supplémentaires.

Le JDD affirme également que "renoncer à prolonger les centrales l’obligerait aussi à relancer la construction d’autres réacteurs pour remplacer les actuels, malgré l’essor des énergies renouvelables. L’an passé, Areva avait estimé ce coût à 140 milliards d’euros."

"Aucune décision de cette nature n’est prise, il y aura des débats qui se dérouleront, qui doivent être fondés sur des données techniques", a toutefois répondu le ministre de l’Économie et des Finances M. Moscovici, interrogé sur France Inter hier matin.

L’Autorité de sûreté nucléaires (ASN) ne s’est pas prononcée sur une telle extension.

Dans un communiqué Europe, Ecologie-les Verts souligne "qu’une telle décision constituerait une provocation politique, un mensonge économique et une aberration énergétique".

Enfin, pour Agir pour l’Environnement, "si cette information s’avérait exacte, la responsabilité du premier Ministre, en cas de catastrophe nucléaire, serait clairement établie. Alors que des incidents se multiplient, apportant ainsi la preuve irréfutable du vieillissement des réacteurs nucléaires, le premier Ministre semble ériger l’incohérence et l’irresponsabilité en mode de gouvernance."

"Après plus de six mois de débat national sur la transition énergétique durant lequel l’allongement de la durée de « vie » des réacteurs n’a jamais été évoqué, le premier Ministre, à en croire que le Journal du Dimanche, serait prêt à prendre une décision aussi lourde de conséquence sans aucune concertation."

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
39 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
ssebb

De toutes façon dans tous les cas de figure il y en a qui ne seront pas contents. Qu’on prolonge les centrales actuelles (ce qui a un coût de maintenance élevé, cuves à changer, problèmes divers…), qu’on en construise de nouvelles, ce qui semble inéluctable si on veut conserver le niveau de production actuel puisqu’il n’y a aucune alternative qui produise autant. Ou qu’on organise une baisse de la production progressive pour éviter les problèmes futures. Dans tous les cas ça va couter cher, et on devra changer nos habitudes, peu importe quel mouvement politique est au commandes…

Beau temps

Je manque un peu de repères, en exploitant raisonnablement le gaz de shit, on pourrait se passer de combien de réacteurs. Anyway, as-t-on le choix de ne pas activer ces 5 pistes : 1 – economies d’énergies 2 – allongement de la durée de vie du parc nucléaire 3 – renouvellement du parc 4 – Renouvelables (PV, EMR houlomoteur) 5 – shistes le mix, toujours le mix …

sweetdream

tout est dans le titre 😉

fredo

1-vendredi Anne Lauvergeron remet son rapport pronuc sans ENR à François Hollande, 2-samedi G Mestrallet Lobby Gaz se répand dans les médias pour agiter le chiffon rouge du black out, devançant les prévisions officielles de RTE,qu’on attend toujours… 3-dimanche une source inconnue annonce dans le JDD la prolongation de 10 ans des centrales nuc, 4-lundi les foreurs réitèrent leurs demandes d’exploitation GDS sans condition Whaouh !quelle séquence ! Un beau concerto pour gaz et nuc ! Tout ça arrive en début d’automne (période vote budget, arrivée du froid). Une bonne réponse : prendre le temps de la réflexion, faire le tri et mettre en perspective, sans trop écouter les technos, mais pas sûr qu’Hollande en soit capable sous la pression des évènements. Des nouvelles d’EDF / Proglio?

Steph

Rajoutez cette forfaiture : Ou comment le gouvernement de FRANCOIS HOLLANDE a decider de tuer le solaire et l’emploi :

fredo

scandaleux, j’oubliais en effet la mise à mort du made in France PV (hors Photowatt pour l’instant).

Ig

C’est fou, 10 ans de plus pour baisser les coût qui va le voir la différence ? les actionnaires. car les 10% le client final ne les vérras pas. Prolonger le nucléaire ok mais quid de la sécurité……. Sacrés lobby gaz de schiste (polluant car produit du CO2 comme le pétrole) et pétroliers…… Entre la peste et le choléra : prétrole, gaz de schiste et nucléaire, je chosit nucléaire quand même malgré que j’aimerais bien qu’on le réduise au profit des ENR, ça me semble le moins nuisible à raison de maitriser les risques……. et la on court vers les risques de veillesse des centrales

gp

vu le retard accumulé ces 10 dernières années en matière de prise de décision, la bonne question à se poser est : y a t-il seulement une autre option réaliste? Je rappelle que sur 65 millions de français, seuls quelques millions sont vraiment prêt à réduire significativement leur consommation d’énergie. Je devrais même dire seuls quelques milliers si l’on en juge au nb de clients que compte Enercoop… 🙁 Même avec un gvt bcp + volontariste en matière d’ENR et d’EE, vu l’endettement du pays, je ne suis même pas sûr que la France pour s’offrir le “luxe” de mettre à la retraite ces vieilles centrales nuk. Retraite, nucléaire, Diesel, pesticide : même cause, même combat. On ne pourra éternellement vive à crédit sur le dos des autres. Hélas, la plupart des actifs rêvent encore auj. de pouvoir reproduire à l’identique ou presque les schémas complétement obsolètes du siècle dernier. Il est URGENT de changer d’époque. Pour bcp de français, ça consiste déjà par arrêter de vivre dans le déni…

Monkey28

Existe-t-il un avis d’experts objectif sur la question QUI NE SOIT SOUMIS A AUCUN LOBBY PRO OU ANTI NUCLEAIRE ?

mcpn

Nucléaire dans le monde.

Luis

¤ Les réacteurs de type CP1 sont au nombre de 18 et ont une capacité totale de 16.320 MW : Dampierre 1 à 4, Gravelines 1 à 6, Tricastin 1 à 4, Blayais 1 à 4. Leur production moyenne représente 109,9 TW chaque année, soit 21,3% de la production électronucléaire moyenne (415,4 TWh par an). C’est 19,8% de la production moyenne d’électricité en France (554 TWh) . Si un problème sérieux arrivait à l’un de ces réacteurs, il faudrait arrêter immédiatement tous ceux du même type : 18 réacteurs. Nous voila dans de beaux draps. Surtout la région de Lille (Gravelines) et celle de Bordeaux (Blayais).

Bachoubouzouc

…et comme d’habitude vous racontez des conneries. Ce que dit l’ASN, c’est simplement que la discussion est en cours. Il s’agit de valider le principe d’un programme de maintenance qui va durer une décennie. Ça demande du temps.

Nicias

C’est fou, 10 ans de plus pour baisser les coût qui va le voir la différence ? les actionnaires. car les 10% le client final ne les vérras pas. Oui on va voir la différence. Il ne s’agit pas ici d’autoriser les centrales à fonctionner 20 ans, ceci est du ressort de l’ASN et non du gouvernement. Ce qui est en jeu est d’autoriser Edf à amortir sur 20 ans le “grand carénage” et pouvoir demander des augmentations de prix à la CRE plus faibles. Hollande ne veux payer le coût politique de l’augmentation des coûts de l’éllectricité. Et les actionnaires, c’est principalement l’Etat donc nous…

trimtab

Resumons donc…la messe m’es pas dites…mais vu que,( je cite du lien cheyla): “……..Dans les années 1980 à 1990, la France a mis en service jusqu’à 5 et 6 réacteurs par an. Donc, dans l’hypothèse où nous dirions “non” à la demande d’EDF de prolongation au-delà de quarante ans, ce sont entre 5 et 6 réacteurs par an qui, entre 2020 et 2030, sortiraient du système de production d’électricité. Quelles que soient les solutions qui seraient choisies pour faire face à ce déficit – économies d’énergie ou construction de nouveaux moyens de production, nucléaires ou non –, il faudra une dizaine d’années pour les déployer…” C’est maintenant qu’il faut décider ‘à quelle sauce élécrtogène’ on veut être manger dans 10, 20 ans? Et s’il est question ici que du ‘jus’ (et Dan1 nous rappell assez souvent que l’énergie et élécrticité ce n’est pas la même chose ! et notre mobilité alors ?), et quelle options futures on engage pour assurer l’OFFRE (ie la production), il ne faut pas oublier que il y aussi la DEMANDE…et la DEMANDE c’est nous ! ET qu’il faudrait, comme le dit GP: “…Il est URGENT de changer d’époque. Pour bcp de français, ça consiste déjà par arrêter de vivre dans le déni…” ou sseb qui dit : “…….Dans tous les cas ça va couter cher, et on devra changer nos habitudes, peu importe quel mouvement politique est au commandes…” La DEMANDE c’est NOUS ! Les heures de pointes c’est NOUS ! Le vroum vroum téstotérone de notre mobilité…ma carsose de 150 chevaux carbonée…faut maintenir la moyenne pour être en station pour le première télésiege du matin…la voiture éléctrique avec 100 kilometres d’automonie c’est nulle à chier….et pourtant je fais que 40 bornes par jours….et les particules cancérigène de la pollution……et les marées noires…..tous résponsable,tous coupables….! tous ça c’est NOUS….! Alors quand NOUS, la DEMANDE, on aura décidé d’en bouffé moins, de changer nos habitudes, de changer d’époque…alors les producteurs de l’OFFRE énergie, et malgré des ‘lobbies’ de ceci ou cela…! feront ce qu’il y a faire…pour NOUS satisfaire……..! Tous ça aura son ‘coût’ mais mais c’est au ‘lobby de la DEMANDE’ de accepter qu’on aura moins de beurre, moins l’argent du beurre, et peut être (sauf élégance frugale ?) moins de sourires de la crémière…! Ou on accepte de payer le prix (ou plutôt le faire payer à nos enfants !) l du ‘cholestérol’ de la cremière on reniant toute idée ou besoin de disette énergétique, d’essayer de faire autrement et mieux avec beaucoup moins….c’est l’élégance frugale ou de hypertension chronique…? Et c’est NOUS qui deciderons ! trimtab

fredo

ASN dit en tous cas que 10 réacteurs peuvent tomber en panne en même temps …

Bachoubouzouc

Comme d’habitude : Dans l’absolu, tout est possible. La question est “Avec quelle probabilité et pour quel dommage”. En l’occurrence, vous ironisez sur un risque qui avec le PV se produit toutes les nuits… Au final, l’ASN réclame la même chose que EDF, RTE, GDF et les autres : plus de marges de manœuvre.

fredo

bien d’accord Trimtab si j’en croît l’exemple allemand en 2011, il est possible d’accroître l’efficacité énergétique de 10% en 1 AN seulement. ( 142 =>128 kep/1000 EUR ) En 2010, ils étaient à notre niveau (143 ) c’est donc possible. Pour mémoire l’Iitalie était à 121, le Royaume Uni à 103:

fredo

probabilité, je cite le pdt ASN dans JDD: “Ce risque est-il élevé? Nous jugeons ce scénario plausible, voire réaliste, et en tout cas pas impossible. On n’en est pas passé loin il y a vingt ans quand une fissure a été détectée sur le couvercle de la cuve du réacteur du Bugey …” La standardisation du parc induit le risque du “château de cartes” de plusieurs réacteurs fermés les uns après les autres, les délais pour réouvrir étant indéfinis s’il y a réouverture.

Bachouzoucouc

“Il n’est pas dit qu’EDF ait suffisamment d’argent” A priori, si EDF n’a pas les moyens de payer la cinquantaine de milliards grosso modo que va coûter le grand carénage, alors elle n’aura les moyens de rien faire, encore moins la transition énergétique… “il n’y a aucun plan B et le politique est totalement inconscient de ne pas en prévoir un.” C’est comique, venant d’écologistes dont le plan A (Negawatt) est basé sur des technologies pas encore au point et des hypothèses (30% de MDE) totalement illusoires, sans même parler d’avoir un plan B.

gaga42

Je suis assez d’accord avec trimtab, il y a urgence de prendre des décisions! Or que dit Pierre-Franck Chevet, président de l’ASN, “L’ASN prendra une première position sur ce sujet en 2015, sachant qu’un avis définitif demandera vraisemblablement davantage de temps”, tranquille Pierre-Franck… Conclusion, il sera alors trop tard pour prendre toute autre décision que la prolongation… ce qui arrangera aussi Hollande, bien embarassé de ses promesses de réduction du nucléaire.

Bachoubouzouc

“La standardisation du parc induit le risque du “château de cartes” de plusieurs réacteurs fermés les uns après les autres, les délais pour réouvrir étant indéfinis s’il y a réouverture.” Vous ne faites que répéter que le risque existe (ce qui est l’évidence), sans le quantifier. Et je vous répète que ce risque (défaut de capacité) semble à mon avis faible pour le nucléaire (il ne s’est jamais produit en France, même si des défauts génériques moins importants sont évidemment découverts de temps en temps). Ce risque existe aussi pour les énergies classiques (par exemple un défaut de série sur des transformateurs ou des turbines). Et il est permanent pour les énergies renouvelables. Bref, cela ne fait pas avancer le débat.

Devoirdereserve

A propos du rapport de la commission Innovation 2030 présidé par Anne Lauvergeon, je ne vois rien dedans de pro-nucléaire (rappel pour ceux qui ont échappé au communiqué de presse : ambition 1 : le stockage de l’énergie ; ambition 2 : le recyclage des métaux ; ambition 3 : l’exploitation des ressources marines…). On applaudit tous ou j’ai lu trop vite ? A propos du défaut générique qui risquerait d’affecter un groupe de réacteurs, le risque est réel et nécessite une décision et une action : dégager des marges de production… comme je le soulignais ailleurs, ça n’a rien d’insurmontable vu en particulier le programme de déploiement d’hydroliennes, une première tranche de 3 GW sur 8-10 ans. C’est le bon tempo, mais faut pas se louper. A propos de l’interview de Pierre-Franck Chevet, lisible sur Le Monde.fr, c’est bien au delà que vont les exigences de l’ASN : la 4ème visite décennale est l’occasion de relever les exigences de sûreté au niveau du dernier réacteur mis en oeuvre. Autrement dit, dès que l’EPR sera terminé, les autres réacteurs du parc devront tenter s’aligner. Il n’y aura pas deux poids-deux mesures. S’ils ne peuvent s’aligner, alors l’ASN statuera. L’achèvement de l’EPR est (contrairement à ce que tous les anti-nucléaires de ce forum et d’ailleurs essaient de faire croire) un gage d’amélioration de la sûreté pour l’ensemble du parc. PS : @Bachoubouzouc : je ne suis radicalement pas d’accord avec votre approche. Le risque doit être considéré comme réel. Mais en pratique, vous avez raison, tout le monde veut de la marge, donc peu importe la raison…

Dan1

Encore un très bon score pour un article sur le nucléaire : plus de 20 commentaires pendant la journée de travail : il y a sûrement des professionnels du nucléaire (pro ou anti) donc. L’arrêt du nucléaire aurait donc un impact sérieux sur des magazines comme Enerzine ! Mais je ne suis pas sûr que ce soit cet argument qui ait touché le gouvernement. En revanche , il est possible que ceci ait pu l’interpeller : “Depuis l’introduction en bourse d’EDF en 2005, 16 milliards d’euros de dividendes sont tombés dans les caisses publiques. Autre argument non négligeable alors que l’Etat en est à racler les fonds de tiroirs.” ça rapporte drôlement à l’actionnaire majoritaire cette affaire. L’actionnaire c’est un peu nous. Et comme le consommateur finance et en récupère une partie, l’affaire n’est pas si mauvaise. Ceci dit, cette volonté de prolongation pourrait avoir un effet sur la popularité du gouvernement. Au point où il en est on se demande même si l’effet ne pourrait pas être bénéfique !

trimtab

En effet, le success encore du ‘débat’ nuc, et pendant ce temps là, dans l’énergie de notre mobilité , a much bigger slice of the energy cake !, comme vous nous rappellez si souvent, c’est presque le silence radio ! Et paradoxe, dans ces temps de ‘crises’, de baise d’acitivité économique, de ‘je serre la ceinture’, les temps sont durs, je part moins en vacances, les impots nous étranglent…..et le developpement des transport en commun, le covoiturage, le succes des velibre et co……….pour le pétrole…..personne ne consomme vraiment beaucoup moins…..? Et pas une ame charitable pour relever ce paradoxe, tant qu’ils sont occupés ailleurs à commenter une décision qui n’est pas encore prise (!)…..un débat passionant sur un ‘non information’…….c’est très latin ! Et roule jeunesse ? Et c’est du pipi de chat que vous mettez dans vos carrosses ? Ou des kWhs atomique ? trimtab

Dan1

C’est sûr que l’électricité c’est un quart du problème de l’énergie et une partie de la solution, y compris et surtout pour l’intégration des nouvelles EnR purement électrogènes. Pourtant, le débat reste électrocentré. Bon, mais en ce qui vous concerne trimtab, vous vous rapprochez du bûcher en professant des idées hérétiques. Cependant pour votre salut, je vous propose de dire lors de votre procès devant le tribunal de l’inquisition écologiste que c’est un dénommé Dan1 qui vous a mis ces idées en tête. Vous pourrez alors citer Enerzine et l’inviter à comparaître à la barre. Le temps qu’il me trouve, vous devriez avoir le temps de vous mettre à l’abri et on ne dira pas “feu trimtab” !

fredo

pour Innovation 2030, nous sommes d’accord qu’elle ne concerne que la partie stockage de l’énergie le reste étant d’autres sujets hors énergie. Mais derrière le stockage énergie se trouve une approche centralisée du réseau, et pas d’approche réseau local / intelligent qui est à peine évoquée en 3 lignes. Cette approche centralisée revient à ne pas prendre en compte la consommation instantanée ni la complémentarité de l’hydraulique et du gaz avec les ENR intermittentes. De même, les ENR dans ce rapport sont toujours synonimes d’intermittence, ce qui n’est pas le cas de la biomasse par exemple ou de l’hydraulique en barrage de retenue. En demandant le stockage obligatoire des ENR, elle demande implicitement la fin du développement des ENR ce qui profite évidemment au nucléaire. Voilà pourquoi je disais plus haut à propos de ce rapport “pronuc sans ENR”. Pour la partie sûreté, j’apprécie le travail de l’ASN, et ai bien intégré la volonté de mise à jour des centrales existantes au standard de sécurité EPR . L’ASN n’a probablement pas une tâche facile pour exister et s’exprimer dans les médias est une démarche à poursuivre.

Sicetaitsimple

Quelle fraicheur! Rappeler que dans “équilibre offre-demande”, il y a le mot “demande” est déjà quelque chose d’important. Rappeler que l’énergie ce n’est pas uniquement l’électricité c’est juste une leçon d’hygiène cérébrale à tous ceux qui se précipitent sur la moindre info concernant le nucléaire, j’ai juste peur que pour ceux qui sont atteints ce ne soit pas uniquement un problème pouvant être traité par de l’hygiène, c’est un peu plus grave que ça… Quant à oser sous-entendre qu’un peu d’électricité en plus (même un peu nucléaire) ou au moins pas d’électricité en moins ce serait peut-être une solution pour réduire les fossiles , là le bûcher “Négawatt” vous guette effectivement!

Nicias

@jolipanda la cour des comptes pointe que les provisions par réacteur sont les plus basses au monde pour un démentellement et une gestion des déchets… que l’entreprise ne sait pas faire Normal, EdF doit avoir le parc de réacteurs le plus homogène du monde. Démanteler 50 réacteurs identiques, c’est moins cher que de démanteler 50 réacteurs différents. La gestion des déchets, c’est le boulot de l’ANDRA, pas d’EdF.

christiana

“Rappeler que dans “équilibre offre-demande”, il y a le mot “demande” est déjà quelque chose d’important.” Traduction? C’est au consommateur de s’adapter aux moyens de production et non l’inverse?

Sicetaitsimple

Non, le contraire. Il faus vous référer au post de Trimtab à la page précédente ( vers 15h30″ qui disait ” la demande c’est nous, les pointes de consommation c’est nous”.

Dan1

A jolipanda. Juste pour vous aider à être plus efficcace et convaincant :

Devoirdereserve

Cher Jolipanda, Outre que vous piétinnez la netiquette, une fois de plus, n’en n’avez vous pas assez de ressasser des contre-vérités qui vous décrédibilisent ? Et encore, s’il ne s’agissait que de la crédibilité d’un anonyme sur un forum, on rigolerait. Le plus grave c’est que vous décrédibilisez les causes que vous croyez défendre, qui méritent mieux ! Les budgets de recherche consacrés au nucléaire ou aux EnR ont déjà été discutés maintes fois, dont ici et là. Ces données sont publiques. Vous n’avez pas le droit de les ignorer si vous prétendez discuter sérieusement du sujet. Pour le nucléaire, quelques centaines de millions annuel de subvention d’Etat. On est loin des milliards. Quant aux EnR, on est également dans les quelques centaines de millions annuelles depuis une décénnie. Astuce : pour éviter les erreurs grossières d’ordre de grandeur, retenez quelques dizaines de millions pour un programme de recherche, quelques centaines de millions pour un démonstrateur, des milliards pour le déploiement. Quant au démantèlement et aux déchets, je vous invite à lire le résumé du rapport de la Cour des Comptes, publié aussi. Il n’y a pas de surprise fiancière cachée qui soit susceptible de dépasser quelques % du coût de production de l’électricité nucléaire… c’est à dire rien par rapport à l’inflation. Les EnR, l’écologie en général sont des causes suffisament nobles et importantes pour qu’on ne les déserves pas par l’approximation et l’excès d’idéologie. Concernant le futur que vous décrivez (dans 30 ans, le consommateur Lambda aura une maison passive autonome), je crois que vous rêvez éveillé. Depuis des années, les gouvernements successifs se sont fixés des objectifs de rénovation visant au plus haut quelques 800 000 par an. Le parc de 27 millions de logements (12 collectifs et 15 individuels). Il faudrait donc combien d’années pour tout rénover au standard RT2012 ? (je ne dis pas transformer en passif !) Or, seule une faible fraction de ces rénovations sont effectives, et moins encore sont optimales. Et pour quel coût !

trimtab

Bonjour, OFFRE et DEMANDE… “…..C’est au consommateur de s’adapter aux moyens de production et non l’inverse?…” Je dis simplement que le client final (Nous – la demande) doit accepter sa part de responibilité dans les problèmes et contraintes de L’OFFRE (la production – quantité, qualité, origine, heure de pointes, coût, etc) en essayant de changer (diminuer, décaler, ‘rationaliser’, etc) sa consommation. 1: pour payer moins (!), tiens, tiens, je n’y pensait pas ! 2: pour ne pas faire ‘sauter la banque !’ et se trouver dans le noir, en voulant absolument faire son pizza au four atomique à 19h00 en hiver ! Un peu de ‘civisme élécrtogène’, est peut être très alturiste, mais par exemple à 50cts/kWh jours rouge TEMPO ça peut être très payant de préférer ces jours là des nouilles au gaz ! Assumez donc votre part de ‘responibilté’, demandez TEMPO, et vous apprendrez vite, que la DEMANDE c’est bien NOUS, et si vous faites gaffe vous gagnerez même des sous ! Et EDF nous demandera peut être un peu moins pour assurer ses ‘moyens de pointe’. Gagnant/gagnant ou naïveté utopique trimtabienne ? Un ‘blackout’ couterait combien ? Pour EUX et pour NOUS ? trimtab

Sicetaitsimple

Merci de cette explication de texte, à laquelle j’adhère complètement. Bien entendu, les vendeurs d’énergie vendent de l’énergie, c’est leur boulot. Pour autant, ils n’ont pas forcément intérèt à vous vendre un peu plus d’énergie si le “un peu plus” leur coûte plus cher (par des investissements supplémentaires) que ça ne leur rapporte. C’est typiquement le cas pour la pointe electrique. Et le vendeur d’énergie, il ne va pas vous en vendre plus que ce vous consommez. Quand mon réservoir est plein, Total peut faire ce qu’il veut mais comme j’ai choisi d’acheter un véhicule peu consommateur et que je privilégie plutôt les transports en commun ( sans acharnement, faut pas non plus se pourrir la vie) et bien il attendra un peu avant que je refasse le plein…. Et bien entendu, le foisonnement des comportements des consommateurs à une influence sur la stratégie des fournisseurs. PS: It’s five! En hiver, l’air est plutôt sec , le sèche linge “intégré” permet de réguler l’humidité intérieure et de moins se gratter. Au risque de me faire insulter pour machisme, faut que “Simone” face la lessive et étende le linge très régulièrement! (pour les mal-comprenants, it’s a joke, pas sur la réalité physique, sur “Simone qui fait la lessive”).

Luis

¤ Regardez bien la photo. On y voit deux tabliers pour faire la cuisine, le ménage, la lessive : un pour Simone et un pour Trimbad. Je suppose.

Dan1

A jolipanda. “il est de 4,7 milliards d’euros” C’est avec des arguments comme cela que vous envisagez d’assoir votre crédibilité sur Enerzine ? Vous pouvez justifier en détail ce budget annuel CEA pour la recherche nucléaire avec des liens ? La recherche est dans votre camp !

Grizzly

Vous nous jouez sur un autre fil, la comédie du grand départ définitif d’ énerzine du jolipanda offusqué par “la prétendue censure du modérateur” et voici qu’on vous retrouve ici!!! Mais vous vous moquez du monde avec vos air de calimero martyre grotesque,qui est totalement incapable de mettre en application ce qu’il dit. La preuve,le troll que vous êtes est incapable de décrocher de ce site énerzine.Alors arretez de nous la jouer style :”je pars, je m’en vais ” Vous êtes grotesque,ridicule et n’avez décidement aucune crédibilité avec un comportement aussi minable de prétendu martyre du grand méchant modérateur Enerzine.

Dan1

Mais d’un autre côté jolipanda s’est investi tout seul d’une sacrée mission : il faut qu’il retrouve les 4,7 milliards de budget annuel de recherche nucléaire affectés au CEA. Tout le monde comprendra que ça ne peut pas se faire en deux coups de cuillère à pot et que ces milliards là ne se trouve pas plus sous le sabot d’un cheval; j’arrête là pour les indices ! S’il attend de trouver tous les milliards, à mon avis on va encore le voir longtemps, à la peine, sur Enerzine.

Devoirdereserve

Cher Jolipanda, Vous m’accusez de ne pas avoir donné mes sources, ici même sur Enerzine ? Pourtant, en suivant les liens, vous pouviez vous reporter au budget de l’Etat, tel qu’il apparaît, par exemple sur le site du Sénat. Ou sur Légifrance. C’était la vision “macroscopique” : regarder le CEA parmi la masse des autres organismes de recherche. On peut, si vous souhaitez diversifier les sources, comparer à la version “microscopique”, celle du budget du CEA tout seul… Pour cela il suffit de regarder… le rapport financier du CEA 2012. Je vous laisse trouver la page, et débrouiller les tableaux. Attention : dans la vision macroscopique, on ne parlait que de subvention d’Etat (et à la rigueur des Investissements d’Avenir). Dans la version microscopique, il y a un tas d’à côté (en gros 800 M€), dont il faudrait décortiquer l’origine (contrat, royalties, dividendes, financements européens, consortium internationaux etc.), mais dont je n’ai que faire : 1- ce n’est pas mes impôts ; 2- ça ne sert pas le nucléaire. Pour ma part, j’ai encore du travail à cette heure tardive, et je n’ai pas beaucoup apprécié que vous mettiez en doute mon honnêteté (je ne l’ai pas fait pour vous, ayez la gentillesse de me rendre la pareille). A la rigueur, j’aurai trouvé plus juste que vous expliquiez que le CEA, l’Etat, le Sénat, la Cour des Comptes, la DGEC et ma grand-mère soient tous des menteurs, et moi un naïf qui les croit. Sauf que voilà : ces informations sont publiques, soumises à tous, donc au Parlement et même aux élus d’opposition (dont les EELV). Tout le monde ne peut pas être de mèche. Si ? On peut défendre les EnR (hydrolien, bois-biomasse, éolien off-shore, solaire thermique et thermodynamique, PV en auto-conso ou en PV pour PHEV) et constater que tout cela ne va pas assez vite, pas assez loin. On peut défendre l’isolation thermique des bâtiments sans croire naïvement qu’en 2030 toutes les habitations seront devenues des maisons à énergie positive. Sans déconner : Fribourg en Brisgau était déjà un écoquartier en 1985. Toute l’Allemagne devait devenir comme ça. Quand j’étais gamin, j’y ai cru. 30 après, on voit bien que ça ne marche pas. Pourquoi-comment ferions nous mieux que les Allemands, parangons de vertu (et riches) ? Sans blague, montrez moi que j’ai tort, que je suis naïf et inutilement pessimiste !

39
0
Laissez un commentairex