Des infrastructures de recharge en périphérie de Munich

E.ON a annoncé mi-juin avoir terminé l’installation de ses stations de recharge publiques pour voitures électriques dans la périphérie de Munich.

Ces stations ont été installées principalement sur les aires de stationnement des parcs relais en périphérie de la ville, à proximité des gares desservies par le réseau ferré express régional munichois. D’après le groupe énergétique allemand, "les habitants de la banlieue pourront ainsi facilement y prendre les transports en commun pour se rendre en centre-ville et en profiter pour recharger leur véhicule électrique."

L’installation de bornes de recharge à proximité des parcs de stationnement permet à E.ON de mettre en œuvre sur le terrain les solutions envisagées lors des essais de flotte qui avaient été menés auparavant. En effet, ces essais avaient montré que les automobilistes préféraient pouvoir procéder au rechargement de leur véhicule là où ils restaient garés pendant des périodes relativement longues.

Aussi, à chaque station de recharge, 2 voitures électriques peuvent être rechargées simultanément en électricité renouvelable fournie par les centrales hydroélectriques d’E.ON.

Les quelque 20 stations sont utilisées par les automobilistes qui participent au projet modèle « eflott ». L’été prochain, 20 véhicules de type Audi A21 e-tron parcourront également les rues du Grand Munich. Dans le cadre du projet « eflott », soutenu par le ministère fédéral des Transports, les partenaires du projet entendent exploiter davantage les retours d’expérience de cet usage pratique des voitures électriques. Ainsi, l’accent est porté tout particulièrement sur les attentes des clients en matière d’utilisation du véhicule et d’infrastructures de recharge.

Hormis les stations de recharge dans les quartiers périphériques, E.ON va bientôt mettre en service de nouvelles stations supplémentaires dans Munich même, afin de densifier le réseau en bornes de recharge. Par ailleurs, les bornes domestiques vont bientôt se développer dans la ville. Au total, E.ON installera une centaine de bornes de recharge à proximité et dans la capitale bavaroise dans le cadre de ce projet.

Sur la base des projets expérimentaux menés jusqu’à présent, le fournisseur d’énergie allemand a développé une station de recharge destinée à un usage dans l’espace public, permettant de recharger deux véhicules simultanément. Une carte magnétique assure l’identification de l’utilisateur qui se présente à la station, les données de facturation étant traitées automatiquement. "Ces bornes de recharge ont déjà fait leurs preuves dans de nombreux projets pilotes en Europe" a conclu E.ON.

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
gp

1. s’il y a bien une ville en Europe qui n’a de leçon à recevoir de personne en matière d’aménagement et de planification urbaine, c’est bien Munich. 2. installer des bornes de recharges en périphérie des villes, au niveau des pôles multimodaux, c’est l’évidence même! Non seulement on incite les usagers à poursuivre leur trajet autrement qu’en voiture mais en plus ils pourront en profiter pour “faire le plein”. 3. lorsqu’un grand pays comme l’allemagne, s’engage à sortir du nucléaire, en jouant à fond la carte de l’efficacité énergétique et celle des énergies renouvelables, c’est pas idiot de suivre attentivement ce qui s’y passe. Quand en plus, le même pays jouit d’une puissante industrie qui se positionne comme une des plus performantes de par le monde en matière d’innovation et d’efficacité, y a quand même de bonnes raisons de penser que ce qui s’y passe en matière de mobilité durable a un sens 4. Jusqu’ici, c’est vrai que l’Allemagne ne brillait pas par son exemplarité dans le secteur des transport, notamment en matière de sobriété de son parc automobile. Mais les temps changent et il faut bien reconnaitre que ces dernières années, l’industrie automobile allemande a commencé sa petite révolution. L’an prochain, BMW osera un inédit 3 cylindres Diesel sous le capot de la série 1. Qui aurait parié 10 ans plus tôt que cela puisse arriver un jour chez un constructeur ayant bati sa réputation sur l’excellence de ses “6 en ligne” à essence et le plaisir de conduire? 5. Et pour enfoncer définitivement le clou et se positionner en leader de l’électromobilité, lancement en 2013 de la gamme “i” chez BMW toujours. Les grosses cylindrées ne sont pas encore (définitivement) mortes mais force et d’admettre que du coté des constructeurs, l’avenir est plus que jamais à la sobriété à tout prix. Il est temps de laisser la place à des mobilités beaucoup moins consommatrices d’énergie et d’espace.

gp

Espérons que ces infra installées, Car2go sera aussi présent pour offrir son excellente smart electric drive en libre service aux munichois!? Même si Munich, en allemagne, ca veut d’abord dire BMW. Ahh ahh ahh…

Dan1

Sauf que les moteurs à trois et cinq cylindres diesel ne sont pas des innovations puisque les Allemands et d’autres les connaissent bien. Volkswagen-Audi fait cela depuis des années. Est-ce que BMW se sent obligé d’y venir ,

3
0
Laissez un commentairex
Available for Amazon Prime