EDF dément vouloir abandonner l’EPR

Le journal La Tribune titrait dans son édition du lundi, "EDF se prépare à abandonner l’EPR de troisième génération" une affirmation qui a tout de suite été démentie par EDF.

La Tribune expliquait "qu’une partie des équipes – d’EDF – a toujours été hostile au réacteur EPR, développé par Areva et Siemens." Dans un communiqué, le géant français de l’électricité a affirmé au contraire que "ses équipes sont pleinement mobilisées pour les 2 chantiers tant en France et qu’à l’international" et rappelle que L’EPR constitue "un atout pour la filière industrielle française" et "une formidable opportunité d’activité et de développement."

Cependant, même avec le retard que l’on sait, le calendrier reste inchangé à Flamanville et toujours selon EDF : "les premiers kWh produits par l’EPR seront commercialisés par EDF en 2016."

La polémique est venue lorsque Hervé Machenaud, en charge de la production et de l’ingénierie, a évoqué à la presse jeudi dernier sur le chantier de Flamanville les propos suivants (La Tribune) : "Un réacteur, quel qu’il soit, n’est jamais la fin d’une histoire technologique. L’EPR est le modèle dont on dispose en ce moment, que nous construisons ici et en Chine, bientôt j’espère en Grande-Bretagne, mais aussi en Pologne et en République tchèque. Mais cela ne veut pas dire qu’il faille s’arrêter dans la réflexion sur le modèle suivant."

« Nous travaillons avec EDF et les Chinois au développement d’un nouveau réacteur, pour lequel l’Atmea (version de l’EPR en 1.000 MW) servira de base », a affirmé de son côté Claude Jaouen, directeur réacteurs et services chez Areva.

Dotée d’une puissance de 1.650 MW, l’EPR est censé être un réacteur "plus sûr", d’une conception "très exigeante", avec "des quantités de rejets et de déchets réduites et optimisées" par rapport à la quantité d’énergie produite.

EDF s’est engagé depuis 2007 au côté d’AREVA dans la construction du premier réacteur nucléaire de troisième génération. Outre, la tête de série actuellement en construction à Flamanville, le Groupe construit d’autres EPR notamment au Royaume-Uni et en Chine.

            

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
24 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
renewable

Manquerait plus qu’ils se sabordent avant les élections, en tout cas ça apprendra à Hollande ce qu’est le lobby nucléaire, s’il en avait besoin. Par devant c’est “fleuron! Emploi! Avenir! Exporations! Modèle! Sureté! Bon marché!” Et par derrière on se marre de la bouse qu’on arrive à vendre aux politiques…2 fois plus cher, 2 fois plus long à construire et ils disent AMEN! Extra. Sur des sujets techniques comme le nucléaire, le politique est de toute faàon à la merci du technique qui peut lui raconter ce qu’il a envie d’entendre. On va sagement attendre quelques années et qq déconvenues de plus en appels déoffres, le temps de paufiner un réacteur plus petit et moins cher et de pouvoir annoncer tranquillement qu’on passe à autre chose. Au passage ça va couter la crédibilité de certains politiques sur le nucléaire.

Attention

pas encore en construction, mais en projet seulement

Bibou64

Tout a fait d’accord avec renewable Comme dit le patron de l’IRSN (j’espère ne pas ecorner ses propos), dans cette industrie, cela fait bien longtemps que les gens ont cessé de réflechir (Science Et Vie de ce mois-ci, page 73). Donc lorsque l’accident se sera produit, on changera peut etre de strategie. C’est vraiment dommage, mais c’est la vie.

Bachoubouzouc

“Comme dit le patron de l’IRSN (j’espère ne pas ecorner ses propos), dans cette industrie, cela fait bien longtemps que les gens ont cessé de réflechir (Science Et Vie de ce mois-ci, page 73).” Cela serait surprenant que ses propos (dans le sens et dans la forme) aient été ceux-là. Les déclarations à l’emporte pièce de ce style ne sont pas le genre de la maison.

renewable

ben tiens, vous voici même à nier les évidences. Tiens c’est marrant il dit la même chose que moi, à savoir votre incapaciter à douter, à réflechir autrement que dans le dogme du nucléaire-solution-parfaite-et-sans-critique-possible. Le patron de l’IRSN deviendrait il déviant? perdra-t-il votre estime? Mais même cette critique interne vous n’êtes pas capable de l’accepter! Nier les évidences, les réalités c’est votre crédo? Bientôt vous allez dire que l’EPR coute 3 milliards et produira un MWh à 43€?

Eloi

La citation exacte (enfin celle retranscrite par S&V) est : “Pour emprunter une métaphore, on a encore le sentiment de voler sur des avions des années 1960. Il me semble que le nucléaire a cessé de réfléchir depuis longtemps…” Ce jugement de la part de Jacques Repussard est particulièrement sévère, plus ou moins injuste, mais pas très justifiée : le Boeing 707 (à réaction) a été mis sur le marché en 1958 (avant les années 60), dont aujourd’hui, l’A380 n’est grosso moddo qu’une (fantastique) amélioration. Evolutions notables, mais, mes excuses, pas de révolution, les avions civils ne volent pas encore par MHD. L’EPR est l’A380 du REP de sous-marin des années 50. Sur ce dossier de S&V sur le RSF thorium (réacteur à sel fondu), vous pourrez noter quelques aspects qui ne font pas honneur à leur éthique journalistique : * un gros titre d’abord : “nucléaire / sans uranium c’est possible”, qui est une absurdité crasse puisque la filière RSF utiliser le thorium 232 (fertile mais non fissile) pour le transmuter en uranium 233 (fissile). * un chapeau qui commence par : “c’est un secret bien gardé : il existe une autre manière de produire de l’électricité…” qui est très fort, sachant que le RSF fait partie des 6 concepts de référence du forum génération IV, qui date de …. 2001 (10 ans !). Le chapeau de S&V est un aveu… d’incompétence ! Toutes ces contorsions journalistiques sont particulièrement minables et ne font pas honneur à S&V, que bon nombre de techniciens et de scientifiques ne lisent plus, par ailleurs. Quant à vous, Renewable, qui continuez à persévérer dans votre erreur à propos de cet EPR (que EDF projette de construire en UK), vous n’avez fait que tomber dans le panneau d’une vulgaire rumeur d’un journal qui montre par son titre sa propention pour le ragot. Que vous découvriez que l’EPR de 1,65 GW est un très gros réacteur, ne montre que l’intérêt de développer par ailleurs un réacteur plus petit de 1 GW, ce qui est l’intérêt d’un concept comme l’ATMEA, ou tout autre concept. Ce n’est pas contradictoire avec l’EPR, c’est développer une gamme de produit, ce qui est parfaitement décrit par le responsable de EDF, que la Tribune a honteusement habillé pour Halloween. Votre insistance sur ce sujet, et surtout le côté définitif de vos assertions sur ce sujet (pour quelqu’un qui repproche le manque de doutes à ses contradicteurs) achève de vous hôter tout intérêt.

Eloi

Le mauvais article de S&V n’enlève pas néanmoins le fort intérêt d’un concept type RSF, par ailleurs étudié en France avec par exemple le concept AMSTER d’EDF, et aujourd’hui activement étudié par le LPSC du CNRS. C’est une potentielle voie d’avenir, qui demande néanmoins de fortes études de développement (notamment la corrosion par le sel et les performances de la quasi-nécessaire usine de retraitement en ligne), lesquelles deviendront d’autant plus pressantes que les ressources en uranium s’épuiseront.

Eloi

Par ailleurs, il est particulièrement mal à-propos pour des (soit-disant) pros-ENR commes les experts indépendants de ce forum, de juger aussi négativement le long “hiver” sur l’innovation dans le nucléaire. En effet, le long dumping pétrolier qui a succédé aux chocs pétrolier a également sévèrement handicapé les ENR, dont la France (malgré le “lobbye nucléaire”) était parmi les innovateurs, avec notemment le programme Thémis, dont le programme initial a été arrêté en 1986, le projet de barrage marrémoteur du Mont Saint Michel (de 12 GW !!) dans les années 70. Seul le PV a persisté (péniblement) à ce long dumping, pour les sites isolés et notamment par l’industrie spatiale où le coût du kWh peut être astronomique… Maintenant que les ENR se sortent de cette longue torpeur, le nucléaire aussi, et non seulement par les 6 concepts phares du forum génération IV (SFR, HTR, GFR, MSR, LFR et réacteur à eau supercritique) mais aussi par des initiatives avec le 4S, le Fleblue, le TWR, l’Akademik Lomonosov flottant… Par ailleurs, on rappellera l’Otto Hahn, le Mutsu et le Savannah, à propulsion nucléaire, pour les cargos maritimes, domaine où une propulsion propre amènerait énormément d’écologie (d’un coup, et sur des flottes captives). L’énergie (nucléaire, ENR) se réveille après la longue période où brûler du pétrole abondant et modique détruisait toute initiative !

Dan1

L’article de Science et Vie reste intéressant, mais la présentation est en effet très contestable. Je ne crois pas qu’il s’agissent d’incompétence, je pense plutôt que c’est la recherche effrénée de titre accrocheur qui pousse la presse écrite aussi à tomber dans la contre-vérité. Sinon, le nucléaire est assez comparable à l’aéronautique en matière d’inertie et le Boeing 707 (certes amélioré) qui a fait son premier vol en 1954, volera probablement encore au-delà de 2030 pour certaines versions.

Lionel_fr

Je me demandais si quelqu’un ici allait aborder S&V, son thorium sel fondu et sa défiance envers la nomenklatura. Le journal n’a jamais été conquis par l’EPR dont il a toujours dit qu’il était affublé de “défauts de conception”. Science et Avenir est aussi très critique, sa ligne éditoriale me correspond d’ailleurs assez parfaitement. La presse de vulgarisation scientifique française n’est décidément pas de l’avis des pronukes français. Ca vous fait une sacrée épine dans le pied quand même. Vu qu’il est difficile pour les scientifique de faire carrière en France si on ne chate pas les louanges de l’excellence nucléaire française.. et quel que soit le secteur industriel. Or vous voilà avec une presse lue par tous les adolescents futurs ingés, docteurs… qui vous lancent de cacahuètes à chaque coin de rue… Et votre réaction un peu primitive est de vous en offusquer et de décrier la vulgaire feuille de chou qui vous a manqué de respect ô vous qui servez votre pays avec dévouement… C’est vrai ce que dit le ministre allemand, le premier effet bénéfique de leur politique a été de réconcillier le pays sur un sujet extrèmement conflictuel. Cela dit je trouve le plan de sortie EELV/PS trop rapide, j’imaginerais plutôt une sortie retardée et l’investissement du bénéfice dans le stockage et le transport. Mais d’un point de vue plus politique , il faut admettre que la situation n’est pas assez consensuelle pour faire la part des choses. Je crois que vous , pronukes, devriez redescendre de votre cheval et admettre que si l’opinion est contre vous, il vous faudra jeter l’éponge , c’est ce que veulent entendre les gens. En suite négocier les modalités de sortie pour que chacun s’y retrouve , mais non, vous préférez les combats médiévaux : vous vous sentez vraiment aussi invulnérables que vous le semblez ? Et si le problème , c’etait encore plus vous que l’atôme ???????

Eloi

Plutôt que vous étendre sur des niaiseries généralisatrices et moralisatrices, Lionel_fr, que seuls les plus patients parviennent à suivre jusqu’à la fin, pourriez-vous confirmer/infirmer le bien fondé des points précis suivants: * “nucléaire / sans uranium c’est possible” vis-à-vis du cycle Th232/U233 * “c’est un secret bien gardé” vis-à-vis du MSF, étudié depuis 50 ans dans le monde, 1/6 des projets phares depuis 2001 du forum génération IV, étudié par le CNRS dont un bon nombre de thèses sont disponibles au téléchargement *””Pour emprunter une métaphore, on a encore le sentiment de voler sur des avions des années 1960.” sachant qu’un avion des années 1960 ressemble à ca. Lionel_fr, mes critiques portent a minima sur ces trois points précis, vos critiques des dizaines de milliers de personnes qui travaillent quotidiennement sur des sujets difficiles et d’envergure dans le nucléaire se bornent à des clichés vagues qui, c’est le plus étonnant, ne vous laissent pas un goût fade dans la bouche de par leur banalité.

Lionel_fr

Cet air condescendant ne reflète pas votre position mr de bon éloi Ce que je veux dire c’est que vos certitudes ne font pas l’unanimité de vos actionnaires et qu’ils envisagent de vous le faire comprendre de la manière dure si nécessaire. Noter que je ne souhaite pas vraiment cela, mais franchement votre arrogance est déplacée et pour tout dire , fait penser à quelqu’un qui va bientôt glisser sur une peau de banane. Au lieu de nous gonfler avec votre psychodrame de publication à la “on vous l’avait bien dit” si vous faisiez un effort d’humilité ? M Bochoubouzouc s’y essaye parfois et Dan n’a pas toujours une posture aussi radicale (ou ridicule) que la vôtre. Avez vous bien saisi que si les français ne veulent plus de vous, quels que soient vos menaces, vos tournures méprisbles, vos ultimatums, votre place sera dans un joli placard, point barre Je ne suis pas impressionné par votre petit jeu, mais je le suis vraiment par la detestation que vous suscitez dans les media nationaux Ai je la berlue ou vous pensez vraiment balayer la presse de vulgarisation scientifique française par une de vos petites phrases méprisantes ?? Je vous explique : vous avez un bon job dans l’énergie française mais vos choix techniques sont contestés par votre patron : le peuple français !

renewable

Heureusement que vous êtes là pour prendre la défense de ce pauvre bachoubouzouk 🙂 Mais désolé de vous contredire, je n’ai pas attendu la révélation de la tribune pour savoir et dire que l’EPR est une catastrophe industrielle, du même ordre que le Rafale. Cela fait près de 2ans que j’entends mes collègues d’EDF ou d’AREVA reconnaître en apparté qu’il s’agit d’un bel échec et que nous n’avons pas encore tout vu, d’ailleurs les ajouts de retards et de surcout de ces 2dernières années sont venus appuyer cette réalité. Mais il y a bien un point ou je suis d’accord avec vous, l’échec lamentable de l’EPR ne veut pas dire que le concept est totalement à jetter, un réacteur plus petit reste exportable, 500MW et 1000MW avec certaines caractéristiques de sécurité de l’EPR et un coût abordable pour accepter le risque résiduel. Votre gros problème à vous tous, c’est qu’on va le construire votre EPR et nous aurons un bel exemple pour les 60ans à venir de l’échec que peut être la filière nucléaire française. Vous ne ferez aucun mea culpa et comme pour superphenix vous allez continuer à nier l’évidence et à affirmer le grand succès de cette autre bouse, mais les dégats pour vous dans l’opinion et auprès des politiques seront irrémédiables. Et face à cela qu’aurez-vous? La montée en puissance toujours plus intéressante des modèles ENR, votre seul et ultime argument sera : mais nous avons fait le désert industriel énergétique en France autour du nucléaire donc nous n’avons pas d’autre choix! Sauf que cette politique de terre brulée montre ses limites car l’essor des ENR oblige vos groupe à prendre petit à petit leurs marques dans ces secteurs. Libre à vous de rire de cette analyse mais sachez qu’elle fait de plus en plus consenssus parmis les décideurs politiques de demain.

Bachoubouzouc

“Heureusement que vous êtes là pour prendre la défense de ce pauvre bachoubouzouk :)” Haha ! En effet vos arguments sont d’une telle pertinence qu’ils me mettent grandement en difficulté ! 😀 Plus sérieusement, commencez donc à apprendre l’orthographe correcte de ce dont vous essayez de parler, puis continuez en apprenant à formuler des raisonnements aboutis à partir d’informations avérées (et non des rumeurs fausses) et alors peut être que vous parviendrez à quelque chose. “Cela fait près de 2ans que j’entends mes collègues d’EDF ou d’AREVA reconnaître en aparté qu’il s’agit d’un bel échec et que nous n’avons pas encore tout vu” C’est bizarre, moi qui fait pourtant partie de la boutique je n’entend jamais ça. Est-ce un autre de vos délires façon La Tribune ? Ce que j’entend par contre, c’est qu’à force de ne pas avoir construit de nouveau réacteur nucléaire depuis des années, la main d’oeuvre extrèmement qualifiée de ce domaine s’est perdue et cela prend du temps de la retrouver (d’où les soucis rencontrés sur FLA ou en Finlande). “comme pour superphenix vous allez continuer à nier l’évidence et à affirmer le grand succès de cette autre bouse” Allons donc, Eloi : Cessez de vous obstiner ! Le nucléaire est probablement votre métier mais pour une raison obscure vous avez tort, tandis que les anti-nucléaires n’y connaissent rien mais ce qu’ils disent est parole d’évangile !

renewable

ATMEA ATMEA ATMEA AMETA AMTEA METAA…oups pardon En même temps si vous êtes préposé aux photocopies il se peut que vous n’ayez pas accès à toutes les discussions, quoi que, c’est souvent un lieu de discussion? Ou alors vos collègues ont peur de vos réactions s’ils critiquent devant vous un projet qui vous tient tant à coeur! Je penche pour cette option, votre fonction d’ayatollah du nucléaire sur ce forum incite à penser que présenter un début de doute face à vous c’est s’exposer à une explosion de colère et des torrents d’insultes 🙂 Serieusement vous n’avez jamais entenud la moindre objection, le moindre début de critique sur le modèle d’exportation, le cout, les délais du chantier, le prix du MWh en sortie, le MOX, etc? Et bien très bien, continuez donc dans votre bulle bisounours ou tout il et beau et bien dans le nucléaire. Et pour superphenix, c’est bein entendu la faute des méchants écolos et c’est un réacteur qui n’a jamais posé de problèmes! Un bijou! Comme l’EPR de Flamanville quand il sera le seul et dernier réacteur en marche en France dans 60ans.

maxxxx

@ Lionel : “Science et vie” n’est plus de la vulgarisation scientifique… Il a rejoint, depuis quelques temps déjà, le rang de la science-marketing aurpès des “Ca m’intéresse” et autres journaux télé… l’objectif n’est pas l’information du public, mais la vente de papier ! Et pour votre info, les futurs ingénieurs lisent “Pour La Science”. Les gens qui lisent S&V ne sont guère plus que ceux qui lisent également VSD et Paris Match.

Eloi

>>”Or vous voilà avec une presse lue par tous les adolescents futurs ingés, docteurs… qui vous lancent de cacahuètes à chaque coin de rue… ” Je ne m’étais pas attardé sur cette phrase, mais en la relisant, vous êtes définitivement cocasse à l’insu de votre plein gré. Il se trouve que j’ai été abonné à S&V pendant 5 ou 6 ans au collège/lycée, et que, vers 17 ans, bien avant que j’imagine seulement pouvoir travailler dans le nucléaire, je me suis aperçus par d’autres lectures, du côté raccoleur de se journal et de ses dossiers… et que je me suis désabonné. Arf, non les jeunes ne se font pas avoir si facilement.

Eloi

>>”Avez vous bien saisi que si les français ne veulent plus de vous, quels que soient vos menaces, vos tournures méprisbles, vos ultimatums, votre place sera dans un joli placard, point barre / Je ne suis pas impressionné par votre petit jeu, mais je le suis vraiment par la detestation que vous suscitez dans les media nationaux” Mon dieu ! Lionel_fr vient de se relire ! Après le déni… vous arrivez dans la colère ! Lionel_fr, un peu d’argumentation sur ces points ne serait pas de trop : pourriez-vous confirmer/infirmer le bien fondé des points précis suivants: * “nucléaire / sans uranium c’est possible” vis-à-vis du cycle Th232/U233 * “c’est un secret bien gardé” vis-à-vis du MSF, étudié depuis 50 ans dans le monde, 1/6 des projets phares depuis 2001 du forum génération IV, étudié par le CNRS dont un bon nombre de thèses sont disponibles au téléchargement *””Pour emprunter une métaphore, on a encore le sentiment de voler sur des avions des années 1960.” sachant qu’un avion des années 1960 ressemble à ca. Points qui a mon sens suffisent à discréditer toute honnêteté journalistique à S&V. Vous êtes libre d’en débattre, pourquoi refusez-vous ?

Eloi

>>”Mais désolé de vous contredire, je n’ai pas attendu la révélation de la tribune pour savoir et dire que l’EPR est une catastrophe industrielle, du même ordre que le Rafale.” Effectivement, l’EPR ne fonctionne pas… puisqu’il est en construction. Il n’a même pas démarré ! Vous jugez de la machine avant même qu’elle fonctionne ! Pour quelqu’un qui reproche le manque de doutes chez vos contradicteurs, vos certitudes sont cocasses ! Un peu de sérieux ! >>”La montée en puissance toujours plus intéressante des modèles ENR, votre seul et ultime argument sera : mais nous avons fait le désert industriel énergétique en France autour du nucléaire donc nous n’avons pas d’autre choix!” Vous êtes gonflé ! L’industrie solaire s’écroule dans tous les pays occidentaux, même dans l’Allemagne “vertueuse” ! Vous êtes dans le déni. le sublime déni. Non seulement cela vous conduit à outrepasser les bornes avec vos contradicteurs, ce qui est extrêmement désagréable, contradicteurs même pas spécialement opposés aux ENR (souvent plutôt au tarif d’achat) malgré le fait qu’ils puissent travailler dans le nucléaire, mais en plus vous ne rendez pas service aux ENR Encore une fois, renexable, un peu de sérieux et de professionnalisme. Nous ne sommes pas là pour passer vos frustrations !

Eloi

>>”Et pour superphenix, c’est bein entendu la faute des méchants écolos et c’est un réacteur qui n’a jamais posé de problèmes!” Superphénix avait d’important défauts, c’était le premier RNR-Na d’une telle puissance, mais néanmoins : passer 54 mois en opérations normales, 25 mois en réparations, et 54 mois en obstructions administratives, oui ca plaide pour une part de responsabilité des écolos. Phénix plaide en revanche pour la filière par ses bon résultats. Tout disposé à en discuter…

Eloi

>>”Allons donc, Eloi : Cessez de vous obstiner ! Le nucléaire est probablement votre métier mais pour une raison obscure vous avez tort, tandis que les anti-nucléaires n’y connaissent rien mais ce qu’ils disent est parole d’évangile !” Ils sont un peu à cran après avoir placé toutes leurs économies dans des actions Q-Cells à 100 € à 2008. Ils s’aperçoivent que leurs bouts de papiers ne valent pas plus que les kWh de leur combustion. Et le pire est que plutôt que d’essayer de se battre pour proposer un sauvetage du PV européen et occidental, ils en deviennent encore plus aggressifs contre le nucléaire “responsable de tous les maux” !

Eloi

>>« Amusant de voir à quel point vous pouvez caricaturer ma position alors que mis à part le nucléaire nous sommes finalement plutôt d’accord. » Renewable,il règne une ambiance détestable où il devient difficile d’échange sereinement. Jje suis prêt à m’en excuser envers vous si vous jugez qu’il y a effectivement offense sur la phrase ci-dessus, à condition que nous nous engagions mutuellement à faire baisser le ton de nos posts, et surtout à bannir de ce forum les généralisations insupportables sur les membres de l’industrie nucléaire et les citoyens français en général. Je vous propose de débloquer la situation, de nous efforcer de rendre nos discussions plus sereines et moins personnelles, plus constructives, mais cette proposition ne peut fonctionner que dans le cas d’un accord mutuel, d’un effort de chacun et d’un minimum de confiance en l’autre. J’attend votre réponse

renewable

Pas de problèmes, nous pouvons reprendre à 0 🙂

Bachoubouzouc

“Mais désolé de vous contredire, je n’ai pas attendu la révélation de la tribune pour savoir et dire que l’EPR est une catastrophe industrielle, du même ordre que le Rafale.” Ah bah finalement il semblerait que vous ayez eu tord aussi sur le rafale ! On est parti pour en vendre 126, soit à peu près autant qu’à l’armée française entière ! Allez bim 12 milliards de moins sur le déficit commercial français !

24
0
Laissez un commentairex