Le débat sur la transition énergétique doit être serein pour N. Hulot

La Fondation Nicolas Hulot a déploré dans un communiqué que les parties prenantes au débat national sur la transition énergétique obtiennent leurs informations au compte-gouttes et juge encore plus regrettable que le gouvernement semble ne pas prendre la mesure du profond malaise qui entache le débat, avant même son commencement.

Selon la FNH, la situation actuelle n’offre pas les conditions d’un débat apaisé et constructif, alors même que le sujet est extrêmement délicat : "transparence, pluralisme, représentativité et indépendance doivent être appliqués sans attendre." La Fondation Nicolas Hulot attend du gouvernement qu’il ramène la sérénité nécessaire au bon déroulement des discussions, sous peine d’un "échec dramatique" pour le pays.

Ainsi, le gouvernement n’a toujours pas annoncé officiellement le rôle et le fonctionnement précis du comité de pilotage. "Déterminer la composition du comité de pilotage avant même d’avoir statué sur ses missions laisse planer le doute sur sa capacité à assurer une représentation juste, impartiale et transparente des différents points de vue". La FNH demande par conséquent que le rôle exact et les moyens donnés à ce comité de pilotage soient enfin clairement définis par le gouvernement.

Il n’y pas non plus de représentants des énergies renouvelables, de l’efficacité énergétique et des consommateurs ! "Si ce comité de pilotage a bien la charge de garantir que tous les sujets soient abordés, sa composition actuelle ne le reflète pas. Sur les 5 personnalités choisies, 2 sont issues du monde de l’énergie atomique, alors que celle-ci ne représente que 30% de notre mix énergétique actuel". La Fondation Nicolas Hulot demande également à ce que soit revue la composition du comité de pilotage, afin qu’il y soit a minima ajouté des représentants des énergies renouvelables, de l’efficacité énergétique et des consommateurs.

Ensuite, le débat public ne semble pas garantie. "Ce comité de pilotage ne compte aucun spécialiste des débats publics, garantissant une participation effective de toutes les parties prenantes et notamment des citoyens. C’est pourtant la condition sine qua non à la juste représentation de tous les points de vue."

Enfin, la présidence sera assurée par la ministre elle-même. "Le rôle de la ministre, et plus globalement du gouvernement sera d’arbitrer, une fois les recommandations des différentes parties prenantes reçues à l’issue du débat, pour construire la nouvelle stratégie énergétique de la France. A ce titre, il est incohérent que la ministre elle-même se positionne en tant que présidente du comité de pilotage. Celui-ci doit impérativement être découplé de l’autorité exécutive afin d’assurer son indépendance et la juste prise en compte des différentes recommandations" assure pour finir la fondation.

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
51 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
meminick

Une réaction qui se devait d’être faite. Le sujet semble bien mal engagé ou plutôt de façon très politicienne avec la garantie d’un manque total de créativité.

juanasol

Quelle honte pour les socialistes ! Quel simulacre de démocratie ! Greenpeace a d’ailleurs claqué la porte devant tant de mauvaise foi. La transition énergétique n’aura pas lieu en France, gardons nos dangereuses centrales, restons dépendants de l’uranium et des énergies fossiles puisque les lobbies tirent bien toutes les ficelles des marrionnettes qui nous gouvernent. Les bénéfices de quelques-uns priment sur l’avenir de tous. A courte vue, le nucléaire est économique, mais les centrales nucléaires vieillissent et leur dangerosité et leur coût augmentent considérablement avec le temps. Les déchets radioactifs s’amoncellent. Il y aura d’autres accidents, et plus graves encore, si on persiste. Il est IMPOSSIBLE de limiter le risque nucléaire. LES ENERGIES ALTERNATIVES EXISTENT, des énergies propres et sans dégagement de CO2, d’autres sont à développer. Il faut une réelle volonté politique de modernisation de l’énergie et dépasser le nucléaire, ENERGIE CHERE, DANGEREUSE ET EXTREMEMENT POLLUANTE. Cela ne peut se faire du jour au lendemain, mais il faut sans tarder investir dans les énergies renouvelables, au lieu de continuer le gaspillage et le financement d’énergies du passé polluantes à très long terme. Voir le blog

Bachoubouzouc

Ces écolos demandent un débat serein, tout en menaçant de le boycotter si on ne se plie pas au diktat de leur 2,3% des voix… Ils reprochent à ce comité que le nucléaire, qui représente 30% du mix énergétique, ait deux représentants sur cinq (soit 40%), mais ils ne trouvent pas normal qu’il n’y ait pas des représentants des ENR intermittentes, qui ne doivent pas représenter plus de 1% du mix énergétique ! Sachant que parmi les cinq membres de ce comité il y a déjà un ancien responsable de Greenpeace (dont on n’imagine pas qu’il va rester silencieux) !

Ambiel

Mouais, sauf que un truc est déjà fixé : en 2025 le nucléaire ne représentera plus que 50% du mix électrique et donc 20% du total, et les ENR représenterons 40% du mix électrique et donc 15% du mix. Il y aurait donc pu y avoir au moins un représentant des ENR, sachant que vous oubliez au passage l’hydro, la biomasse, les biogaz, la géothermie, les énergies marines et le solaire thermique qui ne sont pas intermittents mais au pire semi-variables.

b api

Ce qui manque à tous, politiciens, écologistes et autres pro-nucléaires ou pro-EnR, c’est un vrai calcul de risques. Quels sont les risques énergétiques ? C’est une science humaine bien organisée. L’Ecole des Mines de Paris à Sophia Antipolis la pratique et l’enseigne, en passant par la méthode “papillon”, les interviews et la matrice finale de criticité. De nombreux organismes et industriels font appel à leurs compétences. Une Matrice de risque énergétique au sens large pourrait être étudiée pour la France, dans le contexte mondial. On y verrait probablement que le risque de danger nucléaire en France est maîtrisé, tandis que le risque de pollution carbone ne l’est pas. Ca justifierait tout simplement les politiques et les coûts inhérents de ces choix politiques par une méthode scientifique et rigoureuse. On a des cerveaux expérimentés dans les énergies et les risques en France. Les grandes écoles sont décriées pour leurs influences opaques, mais il faut reconnaître qu’il s’y trouve aussi des maîtres incontestables. Qu’on s’en serve ! C’est ce que je conseillerais de réaliser en parallèle au comité de pilotage.

Bachoubouzouc

@ Ambiel : Peu importe, le lobby écolo/éolien/PV avait déjà son représentant en la personne de Bruno REBELLE, ce qui lui donnait 20% de la commission alors qu’il ne représente qu’un pouillième du paysage énergétique et électoral français. Et ça ne lui suffit pas ! Et pour ce que sera notre mix électrique et énergétique en 2025, je vous conseille toute la prudence que les exemples allemands, belges ou danois nous imposent… @ Chelya : “parfaite illustration du pourquoi les gens du nucléaire ne sont pas crédibles pour parler des EnR puisque celle-ci représentent non pas 1% du mix énergétique français mais 20% du mix chaleur et froid, 15% sur l’électricité et 6% dans les transports…” J’ai bien précisé “ENR ==> intermittentes

Ambiel

Pas sûr que Rebelle soit un bon représentant des ENR, il n’y a jamais travaillé… Lauvergeon et Colombani ont fait toute leur carrière dans le nucléaire et Tubiana est aussi très proche. Pour le mix de 2025 mon avis et que nous n’arriverons jamais à l’objectif affiché par Hollande. D’une part il n’y a acune volonté au PS pour y arriver, le poids du lobby nucléaire y est trop fort, et d’autre part à l’UMP qui va revenir au pouvoir d’ici la, en 2017 ou en 2022 il y a encore fusion complète avec le lobby nucléaire. Donc vous avez raison d’être prudent 🙂 Mais pour ce qui concerne ce débat, l’objectif fixé est quand même 50% de nucléaire en 2025 et la seule question posée : comment y arriver. Avec lauvergeon colombani et Tubiana je peux vous lire la conclusion du débat : “pas possible trop cher, trop dur pour l’emploi dans nos filière, pas souhaitable, pourri pas bien, bougie, grotte, saloperies d’écolos, etc…” Et vous oubliez toujours la biomasse, les EMR, le solaire thermique, les biogaz… Quand au terrain conquis dont vous parler pour l’éolien et le solaire, la france est le PIRE pays pour ces énergies, et ils le savent très bien, et vous le savez très bien aussi. Vous ne voulez pas changer de modèle, le tout nucléaire marche très bien, pourquoi changer?

Bachoubouzouc

“D’une part il n’y a acune volonté au PS pour y arriver, le poids du lobby nucléaire y est trop fort” Ouais, enfin ils sont quand même parti, avec Fessenheim, pour jetter de l’ordre de deux milliards d’euros par les fenêtres juste pour faire plaisir aux écolos ! Et on est quand même dans un pays qui accepte de surrencherrir son électricité (CSPE) de l’ordre de 4,3 milliards d’euros par an (dont un à la charge d’EDF)… Il ne faudrait tout de même pas cracher dans la soupe ! “Et vous oubliez toujours la biomasse, les EMR, le solaire thermique, les biogaz… ” Vous avez raison, ça change tout 😀 Mais bref, après une conférence environnementale de septembre où les industriels (les premiers intéressés) n’étaient même pas invités, voici un nouveau truc, avec cette fois ci les écolos sur un strapontin, et dont la conclusion sera (admirez mes talents de médium) “Gaz de schiste basta, on ferme Fessenheim et puis on verra”.

Devoirdereserve

Parler en pourcentages n’a aucun sens si on veut discuter des scénarios à l’horizon 2050. Parlez en Mtep, ou TWh, et précisez à chaque chiffre si vous parlez en énergie primaire, finale, utile. Sinon, c’est trompeur, et on oublie la dimension efficacité énergétique. Je peux écrire un scénario à nucléaire légèrement décroissant (400 TWh/an), avec à la fin 50% de nucléaire dans l’électricité, et 100% de renouvelables pour tout le reste. C’est radicalement différent d’un scénario 50%-50% avec le nucléaire amputé de 200 TWh, où la compensation est faite au gaz, rêve de SdN… C’est radicalement différent de NégaWatt. Et c’est radicalement différent de NégaTep qui va taper les 650 TWh nucléaires (de mémoire), tout en portant les renouvelables à 190 TWh (électricité)+45 Mtep (chaleur+biocarburants)… Soyez un peu rigoureux et scientifique.

Ambiel

Pour fessenheim je ne suis pas sur que ces 2milliards soient jettés par les fenêtres, il s’agit de l’un des sites les moins sûrs, avec le radier le plus faible, la présence du canal en surplomb, etc… mais bref, la ou vous avez raison c’est que c’est pour l’instant une décision (pas encore prise) purement politique dans la mesure ou l’ASN ne préconise pas de la fermer. Si en 2013 l’ASN juge insufisantes les mesures proposées par EDF par contre là il n’y aura rien à redire. Sur la CSPE, ce n’est pas faut d’avoir dt qu’on a fait n’importe quoi! On a laissé EDF construire 1GW de solaire à 60centimes, alors qu’on aurait du taxer à hauteur de 45centimes ces installations…. Et laisser les autres se développer avec le tarif de 10centimes que le nouveau gouvernement va baisser de 20%. On aurait installé les 5,4GW prévus pour 6 fois moins cher que prévu par le grenelle. Pour l’off shore on fait aussi n’importe quoi, on laisse EDF construire 80% des MW prévus à un tarif scandaleux de 220€ du MW là ou les anglais avec une vraie concurrence le font entre 100 et 150€. Au final le consommateur va surpayer sa CSPE pour engraisser EDF qui fait sa marge énorme sur ces projets. Pour la Biomasse ça peut changer pas mal, les Allemands produisent 40TWh avec cette énergie juste pour la partie électrique (et bcp plus pour la chaleur) alors qu’ils ont un territoire 40% plus petit que le notre et bien moins de biomasse disponible. Et ils ont pour objectif d’aller beaucoup plus loins en 2020, 2030 On pourrait envisager, en étant nuls comme d’habitude face à eux, de ne faire que l’effort qu’ils ont fait en 10ans et atteindre les mêmes proportions, soit à territoire équivalent faire 56TWh avec notre biomasse juste pour la partie électrique. De quoi remplacer 6 de nos réacteurs… Pour les conclusions, je pense quand même qu’Areva attend un peu d’horizon pour l’EPR en France… Mais en même temps ça peut encore attendre 2017, surtout qu’en 2017 le réacteur franco-chinois commercera à être quelque chose sur le papier.

Bachoubouzouc

“Sur la CSPE, ce n’est pas faut d’avoir dt qu’on a fait n’importe quoi! On a laissé EDF construire 1GW de solaire à 60centimes, alors qu’on aurait du taxer à hauteur de 45centimes ces installations…. Et laisser les autres se développer avec le tarif de 10centimes que le nouveau gouvernement va baisser de 20%. On aurait installé les 5,4GW prévus pour 6 fois moins cher que prévu par le grenelle.” Installations qui n’auraient alors jamais été construites. Il faut bien voir qu’il n’y a aucune différence entre EDF EN et les autres, si ce n’est qu’EDF EN est un acteur plus gros, qui peut donc s’attaquer plus massivement que les autres à un marché. Vous vous attendiez à quoi, que les gros acteurs (Alstom, Siemens, GDF, Total, EDF, Areva, etc) ne deviennent pas maitres des nouveaux marchés comme ils l’étaient des anciens ? En dehors de ça, c’est une entreprise motivée par les profits, comme absolument toutes les autres. Après, c’est sensé être un marché non faussé, et ce que vous proposez est de la discrimination pure et simple. “Pour l’off shore on fait aussi n’importe quoi, on laisse EDF construire 80% des MW prévus à un tarif scandaleux de 220€ du MW là ou les anglais avec une vraie concurrence le font entre 100 et 150€.” Attention, vous cherchez à réécrire l’histoire : Pour l’éolien offshore français, il y a eu des appels d’offre, avec des critères logiques, connus et compris de tous. Areva, GDF et les autres ne se sont pas gênés pour candidater. Après, les offres les plus performantes (avec l’aide d’experts étrangers) ont gagné. Comparez si vous voulez avec l’éolien anglais, les conditions ne doivent certainement pas être les mêmes. “On pourrait envisager, en étant nuls comme d’habitude face à eux, de ne faire que l’effort qu’ils ont fait en 10ans et atteindre les mêmes proportions, soit à territoire équivalent faire 56TWh avec notre biomasse juste pour la partie électrique. De quoi remplacer 6 de nos réacteurs…” Ou bien prendre en charge une partie de l’augmentation de la consommation… On a un peu tendance à oublier que la vraie question n’est pas de savoir ce qu’on va fermer à l’horizon 2025, mais ce qu’il va falloir ouvrir pour répondre à l’augmentation de consommation ! Petit rappel des chiffres présentés par H. PROGLIO à l’Assemblée Nationale : Le parc actuel toute énergie confondue ne répondra qu’à 60% de la consommation de 2025, si la consommation continue à suivre sa tendance, constante (sauf crises) depuis les années 80.

Ambiel

Les projets se seraient faits avec une baisse progressive, d’abord 20c en 2010, puis 15 en 2011 et 10 cette année (régionalisé). Sachant que maintenant on peut difficilement descendre sous les 10, sans amélioration du financement des projets. Pourquoi ne pas faire comme sur du nucléaire, via des prêt garantis par l’état! 🙂 Bref, on va pas réécrire l’histoire, juste marrant de voir que vous ralez sur la CSPE alors que votre groupe en est le principal bénéficiaire. Vous auriez du acheter des actions EDF EN ! Sur l’off shore désolé mais vous êtes à coté du sujet. Les anglais font l’AO sur les lots une fois les études faites et il y a entre 10 et 20 consortium qui répondent. En France on a fait pour aller très vite les AO avant d’avoir les contraintes techniques des sites et le productible et avec une belle usine à gaz pour qu’EDF ait la part belle. Résultat, entre 1 et 3 réponses par lot, et 4/5 à EDF à un prix hallucinantde 220€ en moyenne. Vous comprenez la différence entre UK et nous là dessus? Quand à la sortie de Proglio, c’est n’importe quoi, regardez les scénarios RTE… Et surtout la conso n’augmente plus depuis 10ans. Et surtout, surtout, on a un engagement à la réduire de 20%…….. Donc Proglio est en train de nous dire qu’en plus de continuer à faire du tout nucléaire il veut aussi qu’on ne fasse pas d’efficacité énergétique et de sobriété énergétique. Bref, qu’on fasse comme les employés d’EDF, ne rien payer du tout et s’équiper en tout élec et aux autres les nuisances…. Vous payez combien au fait? 1% de votre facture? C’est quoi votre conso? La qualité thermique de votre logement?

Bachoubouzouc

“Bref, on va pas réécrire l’histoire, juste marrant de voir que vous ralez sur la CSPE alors que votre groupe en est le principal bénéficiaire. Vous auriez du acheter des actions EDF EN !” Je vous l’ai dit : EDF est une boite comme les autres, dont le but est de faire du profit comme les autres, sans les considérations morales ou d’intérêt général que nous (individus) pouvont avoir. “avec une belle usine à gaz pour qu’EDF ait la part belle” L'”usine à gaz” était, je vous le rappelle, pour qu’une filière industrielle apparaissent. Pour l’éolien anglais, vous ne me convainquez pas : Généralement quand on fait un chiffrage une fois les études faites, on arrive à un résultat plus élevé… et non pas moitié plus faible. N’y aurait-il pas plutôt des raisons de fond marin moins profonds, de raccordement au réseau plus facile, etc ? Ou tout simplement le fait qu’ils achètent des éoliennes majoritairement importées, là où la France exigeait des constructions d’usines ? “Quand à la sortie de Proglio, c’est n’importe quoi, regardez les scénarios RTE…” Le calcul de Proglio est certes basé sur une hypothèse ambitieuse de 2% de croissance par an, mais son propos est fondé : Le scénario de référence de RTE prévoit lui aussi une augmentation notable de la consommation d’électricite : On passerait de 480TWh en 2011 à environ 540TWh en 2025, et d’une pointe extrème de 102GW à 113GW (voir p41 : ). La consommation va donc augmenter et non diminuer, on devrait donc réfléchir à ce qu’on va construire d’ici 2025 plutôt qu’à ce qu’on va détruire. “Et surtout la conso n’augmente plus depuis 10ans.” J’ai bien dit “hors crises”. “Et surtout, surtout, on a un engagement à la réduire de 20%……..” L’Europe ne s’est pas engagé à réduire de 20% la consommation d’électricité mais l’efficacité énergétique globale. Et de mémoire la France ne s’est pas engagé à cela, mais à se fixer un objectif. Et autant dire que pour l’électricité, où en France elle est peu chère, quasi décarbonnée et quasi sans importations, on a d’autres chats à fouetter ! “Vous payez combien au fait? 1% de votre facture?” De l’ordre de 10%. Avis aux jaloux : EDF embauche massivement, tout le monde peut passer les entretiens… “C’est quoi votre conso?” En gros 2200kWh électrique par personne et par an, sachant que j’habite une maison avec eau chaude et cuisine électriques, mais chauffage au gaz. Pardonnez moi, je crains que ma consommation parfaitement normale porte préjudice au stéréotype limite raciste que vous cherchez à véhiculer… Et sinon, vous consommez combien, vous ? “La qualité thermique de votre logement?” J’en sais rien, je suis locataire.

Sicetaitsimple

Désolé, vous refaite l’histoire quand vous parlez de tarifs d’achat PV (20 en 2010, 15 en 2011, 10 en 2012). Si vous voulez vous en convaincre, relisez Enerzine ( en tapant sicetaitsimple et enerplan vous trouverez un échantillon). Sans dénigrer, j’aimerai bien avoir vos sources sur l’offshore anglais entre 100 et 150€/MWh.

Sicetaitsimple

Au moins 90% de l’energie en France est importée…L’electricité si on suit votre raisonnement (uranium) l’est aussi, mais à raison de quelques centaines (2,3) de M€/an.. On peut remplacer par du gaz ou du charbon, ce sera toujours autant importé ( sauf si la France se mettait à exploiter les gaz de schistes?), mais est-ce que vous pouvez nous donner la facture correspondante? Allez, je vous aide: Environ 400TWh (electriques), la production nucléaire, remplacés avec un rendement d’environ 50% sur PCS dans des cycles combinés, ça fait 800TWh PCS, à 25€/MWh (c’est environ le prix actuel) , ça fait 20 Mds (milliards..) d’Euro par an….. Comparés à 200 ou 300M€ d’uranium importé si j’en crois certaines sources, sans les avoir vérifiées mais elles sont plutôt de confiance…

Dan1

A l’invité qui fait une fixation sur le Niger. Notre uranium ne provient exclusivement du Niger. Ensuite, si nous importons quelques milliers de tonnes d’uranium pour produire de l’électricité, chez nos voisins c’est bien pire : Au premier tsemestre 2012, l’Allemagne à importé 20,6 millions de tonnes de charbon pour produire de l’électricité et faire tourner son industrie. Ce charbon vient notamment : – des Etats-unis pour 5,6 millions de tonnes, – de Russie pour 5,3 millions de tonnes, – de Colombie pour 4,3 millions de tonnes, – d’Australie pour 2,3 millions de tonnes, – d’Afrique du sud pour 1 million de tonnes. Ces dizaines de millions de tonnes de charbon importés seront intégralement perdus, là où nous ne consommeront que quelques % du combustible uranium. Qui fait une fixation sur les importations de charbon électrogène allemandes ??

Bachoubouzouc

“Sinon le tarif agent qui consomme comme un goret c’est pas un stéréotype, c’est l’entière vérité, mediapart a fait une enquête qui montre qu’un agent EDF-GDF consomme quatre fois plus que le français moyen…” Quatre fois plus ! Les “estimations confidentielles” de cette étude ne vous semblent pas un chouïa aberrantes ? 20% ou 30% de plus je veux bien, mais 400% de plus ?!? Cela veut dire quoi, que tous les agents EDF se chauffent à 40°c toutes fenêtres ouvertes ?? Sérieux, expliquez moi comment on arrive à consommer quatre fois plus ? Sachant que tous les agents EDF que je connais consomment tout à fait normalement, cela veut donc dire que pour arriver à une telle moyenne, il devrait y avoir des extrèmes qui consomme jusqu’à 8 fois plus que le français moyen ? Nan mais à partir de quel chiffre allez vous vous sortir la tête du cul et comprendre que cette propagande raciste est débile ?? “Un rapport confidententiel montre que les agents EDF-GDF consomme environ un demi milliard de fois plus d’électricité que le français moyen. Vous ne vous en êtes sans doute pas rendu compte, mais il y a un mini trou noir dans chaque maison EDF, tellement la concentration d’énergie est énorme.”

Ambiel

Ok je vais prendre 2 minutes pour être plus clair sur l’off shore. En Angleterre c’est un organisme public qui mène toutes les études sur site et qui en publie les résultats : contraintes techniques, productibles, études d’impact. Là dessus tout le monde propose son prix. En France on demande de faire un prix sans connaitre le productible, sans conaitre les contraintes techniques, sans avoir fait l’étude d’impact (tout ceci vient d’ailleurs seulement de démarrer ces dernières semaines 5mois après la fixation du prix). Du coup les répondants doivent s’engager sur un prix pour un site quasi inconnu, et ils ont l’assurance ensuite que ce prix ne bougera pas. Du coup que font-ils? Vous commencez à comprendre? Ils prennent un max de sécurité et proposent un prix qui les assure de ne pas se planter. Du coup sur 5 sites on a des prix entre 200 et 240€ du MWh, moyenne à 220€. Et une “concurrence” nulle à au max 3 opérateurs. Et au final ces sites vont s’exploiter à 150/180€ marge comprise (je fais confiance à EDF pour être suffisament nul pour ne pas maitriser ses couts autant que de bien meilleurs boites qui ont de l’experience dans l’off shore) et EDF va se faire des c… en or sur le dos du consommateur. Comme pour le solaire. PS : en Angletterre les couts auraient du être pires si on suit votre raisonnement, la filière n’existant pas quand ils se sont lancés ! Ils ont du construire les bateaux, les grues, inventer les fondations, payer les usines via les turbines achetées, utiliser des machines limite-prototype sans bénéficier des REX, etc…. Mais bref, si vous ne voulez pas comprendre cela je vous comprend 🙂 je bosse là-dessus, pas vous. Quand au scénario RTE il date d’avantla directive efficaicté énergétique et celle-ci prévoit bien un “équivalent” diminution de 1,5% des ventes des producteurs d’élec par an…… Et le scénario retenu par le gouvernement actuel prévoit une stabilisation sur 2011 de la conso. Mais surtout il n’y a plus depuis 10ans de correlation croissance/conso. Même hors crise. Mais ça les mecs comme Proglio soit ne le comprennent pas, soit ne veulent pas l’admettre. Ils n’ont aucun interet à reconnaitre qu’on va pouvoir passser sans fermetures de centrales à 50% de nucléaire. Et si on baisse la conso c’est pire, il faut en fermer plus. Quand à la pointe >à 90GW, désolé mais elle concerne 15jours par an et se règle facilement si on s’attaque au chauffage électrique d’appoint et à l’existant. Si on respecte l’objectif de 500 000 réonvation thermiques de logements par an en 2017, dès 2018/2019 la point va commencer à baisser (sa forme de pointe ne changera pas trop, mais elle montera moins haut). Incroyable ce que je perd mon temps ici à raconter tout ça :))) C’est mon côté catholique sans doute… Sur l’agent EDF, pardon je ne veux pas vous zlataniser, je me demande juste si vous trouvez cela normal de ne payer que 10%, j’ai eu l’occasion d’avoir entre les mains l’étude menée par votre boite pour savoir si du coup vous êtes plus économes ou gaspilleurs que la moyenne, donc savoir si le signal prix à un impact sur la conso (oulala chez EDF on invente la poudre). Le résultat était sans appel. Je vous laisse deviner (mais vous conniassez la réponse, tout le monde le sait chez EDF) le résultat de cette étude… De mon côté j’ai toujours connu la qualité thermique de mes logements même étant locataire. ça m’intéresse en fait. PS2 : Je viens de lire votre réponse à Anonyme qui parle de la même étude que moi, et je vois que ça provoque chez vous une certaine colère. Désolé mais la flemme de retirer mon paragraphe la-dessus, maintenant qu’il est écrit.

Bachoubouzouc

Sur l’éolien anglais, tout d’abord les chiffres que vous nous avez cité sont faux. Vous nous avez dit hier à 14h41 : “là ou les anglais avec une vraie concurrence le font entre 100 et 150€.” Ce chiffre est l’objectif à l’horizon 2020, alors qu’il est de 172€/MWh actuellement (p92 : ) Erreur bizarre, pour quelqu’un qui “bosse là dessus, pas vous”. Ensuite, je ne vais pas épiloguer : Peu importe les raisons, car pour 30% plus cher on va “engraisser” des industriels français et faire bosser des ingénieurs et des usines françaises, là où l’Angleterre enrichit Siemens, Areva et autres. Pour le scénario RTE, arrêtez de raconter n’importe quoi et présentez donc vos sources (ça devient fatiguant de vous le demander à chaque fois). Pour le tarif agent (puisque vous avez tant voulu partir sur ce sujet), vous ne m’avez toujours pas dit quelle était votre propre consommation ? Au passage, que tous les Plus-vert-que-moi-tu-meurs de ce forum ne se privent surtout pas d’indiquer leur consommation électrique ! “Sur l’agent EDF, pardon je ne veux pas vous zlataniser, je me demande juste si vous trouvez cela normal de ne payer que 10%” En tant qu’avantage en nature, cela revient à demander “est-ce que vous trouvez normal d’être plus payé que les autres” : Encore une fois, EDF embauche massivement. Les jaloux peuvent donc aller tenter leur chance dans le processus de recrutement. “j’ai eu l’occasion d’avoir entre les mains l’étude menée par votre boite pour savoir si du coup vous êtes plus économes ou gaspilleurs que la moyenne” Mais ne soyez donc pas timide, et faites nous profiter de cette étude, plutôt que de faire référence qu’à des choses sans citer de source ou en citant des sources payantes… “Je vous laisse deviner (mais vous conniassez la réponse, tout le monde le sait chez EDF) le résultat de cette étude…” Vous n’en savez rien et moi non plus, cessez donc de raconter n’importe quoi.

Ambiel

Les premiers round ont été attirbués entre 100 et 150€ le MWh (105 et 160 si on prend le cours de la livre actuelle) puis on est monté, juqsu’à 190€ pour certains projets et les derniers round attribués (construction 2015-2020) le sont à nouveau sous les 150€. Mais pour être honnete, ces prix sont susceptibles de variations 🙂 pas la motivation de rentrer dans les détails mais tout dépend du prix du MW installé et donc du cours des matières premières, les records de 2010/2011 sur l’off shore sont largement passés du fait de la structuration du secteur.. Bref je sais je ne suis pas convainquant mais tant pis. Sur RTE je n’ai rien à ajouter à ce que j’ai dit avant, Proglio protège son business mais est en dehors de la directive de l’UE et des objectifs fixés par le gouvernement actuel. En 2025 quel que soit le scénario de croissance nous ne consommerons pas plus de 500TWh, augmentation démographique incluse. Ou alors le plan bâtiment, la directive efficacité et les objectif de reduction de la conso auront foiré. Sur votre conso bravo je vous félicite, je suis avec chauffage gaz et électrique (sous-toit aménagé) mais très bien isolé et je suis à peine à 2000kwh par an par personne. Mais je suis un peu extreme sur certains points. Sur votre tarif, cool pour vous, mais l’étude en question dit que c’est pas cool pour tout le monde vu comme ça consomme un max chez EDF. Mais vous n’êtes “que” 100 000 donc ce n’est pas très grave non plus. Et je sens que je vous énerve au plus haut point, je vous laisse tranquille sur ce sujet.

Kevon

Médiapart “Le tarif agent : un tabou du monde de l’énergie”, le 29/10/2012) Un article qui manque de précision mais qui, vu la rareté des études sur ce sujet, probablement montre une tendance et quelques chiffres. Extraits : ” payent entre 5 et 10% de la facture réelle” “Il est plus coûteux d’éteindre vos convecteurs quand vous sorteez d’une pièce ou de chez vous quelques heures que de les laisser fonctionner”Publicité EDF, hiver 1991-1992 Cette pub dit que “selon des calculs précis” en dessous de 48 heures d’inocupation, pas la peine de couper le chauffage ! L’année d’après 1992-93, la pub dit le contraire (comme quoi les calculs précis d’EDF…) “si vous sortez pour la journée, coupez ou baisser votre chauiffage électrique” Dans cette étude (2003), le record chez un retraité EDF : 252 kWh/jour en moyenne annuelle (non, non, y’a pas de fautes : 252 kWh/jour) Alors, qui mieux qu’EDF pour vous parler d’économie d’énergie et transition énergétique ? Je suppose que c’est pareil GDF.

Bachoubouzouc

Grogner en lorgnant dans la gamelle du voisin. Est-ce que je viens vous faire chier avec, par exemple, les voitures de fonction ? Parmi les lecteurs de ce forum, un certain nombre doit en bénéficier et pourtant c’est un avantage en nature infiniment plus intéressant financièrement et plus polluant que le tarif agent. Et pour Kevon, votre histoire du retraité EDF est sans doute très efficace pour exciter la vindicte populaire, mais vous ne précisez évidemment pas dans quelles conditions ce charmant retraité obtient une consommation pareille. Possède-t-il un chateau, une famille de 15 enfants (ça arrive) ? Bref, dans ce débat sur le tarif agent on retrouve les mêmes bas instincts qu’au sujet des profs : Tout le monde leur envie leurs congés et le fait savoir, mais personne ne leur envie leur rémunération et ça on en entend pas trop parler…

nicoach83

juste pour rétablir un peu la vérité, et même si je suis certain que la grande majorité préfèreront rester enfermés dans leur délire limite raciste sur l’agent EDF, sachez que sur cette avantage en nature, l’agent EDF paye des charges, que cet avantage est inclu dans le calcul de son impôt sur le revenu, et que surtout, il fait partie intégrante de sa rémunération, c’est à dire que le montant de cette avantage est estimé forfaitairement et “déduit” de notre salaire. Comprendre par là que sans cet avantage, notre salaire de base serait plus élevé (ce qui le ramènerait tout simplement au niveau du salaire moyen d’entreprises équivalentes), et je pense sincèrement qu’EDF (et son actionnaire majoritaire l’état, donc les français) n’y trouverait pas son compte. Alors, comme le dit justement Bachoubouzouc, avant de venir gémir sur le tarif agent, sans trop d’espoir, renseignez-vous un minimum, et dans le cas contraire, au nom de la grande majorité des agents EDF qui ont une consommation tout à fait raisonnable, on vous emm**** profondément! C’était le coup de gueule du soir, et merci à Bachoubouzouc de gâcher une bonne partie de son temps à répondre inlassablement à des ignares bûté comme le sont certaines personnes sur ce forum, forum au demeurant que je prend bcp de plaisir à parcourir tous les jours malgré ces polémiques inutiles.

Kevon

“La grande majorité des agents EDF qui ont une consommation tout à fait raisonnable”. C’est quoi vos sources pour affirmer ce genre de chose ? Parce que l’article tend à démontrer le contraire et tout le problème est là : quasi-gratuité de l’énergie = surconsommation presque systématique. La quasi-gratuité ne le gêne pas ; ce qui me dérange se sont les surconsommations qu’elle engendre. Lisez cet article, riche en chiffres, après on verra.

nicoach83

Mes sources? Ca ne vous suffira pas, mais juste mon expérience personnelle, et je ne connais pas un seul agent EDF qui comme le dise certains “laisse le chauffage à fond avec les fenêtres ouvertes”. N’en déplaise à certain, “l’agent EDF” n’est pas plus idiot que le commun des mortels, et n’a aucun intérêt à surconsommer. Que l’on préfère des plaques électriques plutôt qu’une gasinière, ou des radiateurs électriques plutôt qu’une chaudière au fioul, ça me parait évident, et n’importe qui à notre place ferait le même choix, de la à gaspiller l’électricité, aucun d’entre nous n’y a intérêt. Votre article, je n’arrive pas à le lire il semble réservé aux abonnés de Médiapart dont je ne suis pas, mais à la limite, ce qu’ils y racontent m’importe peu, tous comme leurs soit disant sources ou chiffres. Ce n’est pas la première fois sur Enerzine que l’on reprend ce débat qui vise à stigmatiser la centaine de milliers d’agent EDF qui soit disant aurait une consommation excessive. C’est peut être vrai pour certains, certainement pas pour la majorité. Si ça fait plaisir à quelques-uns de focaliser leur attention là dessus, grand bien leur fasse. Mais si vous tourniez un peu les yeux vers les enseignes des magasins qui restent allumées toute la nuit, ou les concessions automobiles qui font office de lampadaire géant, je suis sûr que vous trouveriez là un combat bien plus utile pour la communauté, et des surconsommations d’électricité pour le coup totalement inutiles et bien supérieures à celles supposées des agents EDF. Et là pas besoin d’enquête sensation de Mediapart, il suffit d’aller faire un tour en ville… Mais évidemment, il est bien plus simple et vendeur de stigmatiser le grand méchant agent EDF… (je me demande bien d’ailleurs combien d’articles Mediapart a dû publier sur le sujet, mais si je dis 1 par an, je dois pas être loin de la vérité. Comme quoi, pointer du doigt et diviser, ça excite toujours les foules, mais ça ne fait jamais rien avancer).

Kevon

“Mes sources? (…) mon expérience personnelle” Ah bah si c’est votre expérience personnelle, alors ça change tout… C’est du béton comme source ! “mais à la limite, ce qu’ils y racontent m’importe peu, tous comme leurs soit disant sources ou chiffres.” Bon bah, on va arrêter là cette discussion qui ne sert pas à grand chose ors, hein. En tout cas, devant vos chiffres choc et vos sources imparables, je m’incline !

nicoach83

Bel esprit de synthèse, vous avez incontestablement retenu l’essentiel de mon propos…

Bachoubouzouc

Laissez tomber, Nicoach83. Vous avez là des gens qui s’imaginent savoir mieux que vous ce qui constitue votre métier et votre vie depuis des décénies, simplement parcequ’ils ont lu une fois une obscure étude… comme par hasard “confidentielle” et indisponible à la lecture pour le commun des internautes.

Bachoubouzouc

@ Nicoach83 N’empêche, c’est tellement énorme que ça en devient drôle ! @ Kevon Saviez vous pourquoi les agents EDF sentent tous particulièrement mauvais ? Eh ben figurez vous qu’une étude, que par le plus grand des malheurs je suis incapable de présenter, a montré que les agents EDF se douchaient quatre fois moins souvent que la moyenne des français. Un reste d’une vieille revendication syndicale pour le tarif agent sur l’eau. Et vous savez aussi pourquoi les enfants d’agents EDF sont quatre fois plus illettrés et consanguins que la moyenne des français ? Je suis sûr que vous avez sous le coude une étude secrète qui explique très bien cela…

Ambiel

Tiens je ne sais plus quand nous en débattions, mais le patron de RTE l’annonce lui même hier, “nous entrons dans une ère de stabilité de la conso d’électricité, voire de baisse”… 10ans pour le reconnaître c’est pas mal comme délai pour ce genre d’entreprise sclérosée. par contre chez EDF j’ai peur qu’il ne faille attendre 10ans de plus pour que vous comprenniez la tendance au vu du discours de Proglio et de certains de ces employés comme vous. Mais là ça m’étonne encore moins !

Bachoubouzouc

Comme d’habitude, accompagnez votre citation d’un lien, sans quoi celle-ci ne vaut rien. Et puisque vous vous acharnez à nous donner des éléments sans preuve d’autenticité et sortis de leur contexte, reportons nous donc au schéma décénal de RTE, dont la dernière édition est sortie il y a deux jours : On trouve leurs hypothèses de consommation pour 2030 à la p38. RTE présente quatre scénarii de consommation nationale : – Consommation forte, à 589TWh – Consommation faible, à 468TWh – Consommation médiane, à 540TWh – “Nouveau mix”, autrement dit le rêve éveillé des écolos, à 516TWh Pour rappel, la consommation était de 480TWh en 2011. Conclusion : Sur ces quatres scénarii, trois d’entre eux prévoient une augmentation de la consommation. Petit bonus : Ce schéma décénal apporte quelques éléments intéressants. Par exemple à la p6 : “Le schéma décennal européen2 publié par ENTSOE souligne que 80% des développements de réseau d’importance européenne sont motivés par l’essor des énergies renouvelables” Toujours la problématique du passager clandestin qu’il faudra bien un jour faire payer, et que les écolos nient avec véhémence. Autre petit bonus : Si on regarde de plus près le bas du tableau de la p38, on constate que plus la part des énergies renouvelables est importante dans le mix… plus les émissions polluantes sont massives. C’est beau l’écologie.

Ambiel

« Pendant longtemps, a expliqué Dominique Maillard, le président de RTE, le développement du réseau était conditionné par une consommation qui doublait tous les dix ans mais nous entrons dans une période de stabilité, voire de diminution de la consommation, et c’est maintenant la localisation géographique des moyens de production d’électricité qui dicte l’évolution du réseau. » Le scénario RTE date d’avant les élection, d’avant la directive efficacité énergétique, d’avant l’objectif de 500 000 rénovations de logements par an et d’avant l’objectif de 50% de nucléaire en 2025. Il date, quoi. Aujourd’hui RTE change son fusil d’épaule. Vous ne voyez rien mais ne vous inquiétez pas ça va venir.

Ambiel

Et bien sur que le déploiement massif des ENR va entrainer une refonte couteuse du réseau électrique. On passe de la centralisation à la décentralisation, mais ça ne veut pas dire disparition des grandes lignes,. certaines vont devenir obsolètes, mais d’autres seront à construire. Et oui les ENR ça coute cher, ça coute plus cher que le nucléaire amorti qui a bénéficié de conditions exceptionnelles de financement. Mais ça explose pas, ça raye pas des centaines de km² de la carte, ça bouffe pas de charbon ni de fioul, ça bouffera du gaz non renouvelable dans un premier temps, mais de moins en moins. Le nucléaire aussi a besoin de gaz, et il utilise même du charbon et du fioul. Essayez d’être un peu moins dogmatique, un peu plus ouvert, ça vous fera du bien.

Bachoubouzouc

“Le scénario RTE date d’avant les élection, d’avant la directive efficacité énergétique, d’avant l’objectif de 500 000 rénovations de logements par an et d’avant l’objectif de 50% de nucléaire en 2025. Il date, quoi.” Absolument pas. Ces scénarii sont une nouveauté de l’édition 2012 du schéma décénal, qui n’existait pas dans la version 2011. Et si vous regardez le tableau de la p38, vous constaterez bien que le scénario “Nouveau mix” voit la production nucléaire passer de 421TWh en 2011 à 271TWh en 2030. “Aujourd’hui RTE change son fusil d’épaule. Vous ne voyez rien mais ne vous inquiétez pas ça va venir.” Ah ah ah ! Vous vous accrochez à une unique citation de MAILLARD parce qu’elle vous arrange et refusez de voir les chiffres écrit noir sur blanc il y a deux jours par une organisation que vous citiez en référence il y a deux heures… Et sinon, pour le CO2 des différents mix ?

Bachoubouzouc

“Essayez d’être un peu moins dogmatique, un peu plus ouvert, ça vous fera du bien.” Mais ne vous énervez donc pas ! Je n’ai fait que vous renvoyer dans la figure la bonne soupe que vous avez essayé de me servir.

Ambiel

L’élection de Hollande date de quand? Du 6 mai. La déclaration du patron de RTE? D’hier. Y’a quoi dan sle programme du PS? 500 000 logements par an. Y’a quoi dans la directive européenne? 1,5% de baisse par an des ventes d’électricité. Sinon on dit qu’on s’en fout, que ça compte pas, que les français vont continuer à s’équiper de chauffages électriques et à consommer 10 à 30% de plus que les autres à usage égal et que Proglio est un visionnaire. L’industrie? sa conso décroit (efficacité plus délocalisations) Les Transports? C’est peanuts, et même des millions de véhicules électriques ne réprénsenterons jamais plus que quelques TWh. Le tertiaire et le résidentiel : la croissance s’est tassée et surtout on a enfin commencé à mettre en place des politiques importantes de réduction de la conso. Les RT ça vous parle? Les notations thermiques des appareils électro-ménagers, des logements, des pneus de voitures, etc… ça vous parle?

Ambiel

Mais bon, vous êtes incapable de voir les tendances, vous en êtes toujours à croire en l’EPR, en l’absence de transferts de technologie vers les chinois (alors que même votre idole Lauvergeon le dénonce avec force dans son dernier livre), de voir que la filière nucléaire française va aller de plus en plus mal et que le nucléaire dans le monde est condamné de manière temporaire par l’émergence des GDS et par les politiques court-termistes des sceptiques du CO2. Vous nous parliez des nombreux recrutements à venir chez EDF, vous savez que 50% des salariés du nucléaire vont être à l’a retraite dans les 5 années qui viennent? Comment allez vous faire pour ne pas perdre en compétences?

Bachoubouzouc

“On passe de la centralisation à la décentralisation, mais ça ne veut pas dire disparition des grandes lignes,. certaines vont devenir obsolètes, mais d’autres seront à construire.” Quand on regarde dans le détail (à partir de la p39) on constate que c’est globalement faux. En effet, les centrales nucléaires ont été construites à la croisée des grands fluxs électriques : Autour de la région parisienne, dans la vallée du Rhône, à proximité de l’Allemagne, de la Belgique ou sur le chemin de l’Espagne. Bref, même si on fermait toutes les centrales nucléaires, l’essentiel des lignes HT qui les desservent resteraient utilisées pour alimenter la région parisienne, la vallée du Rhône, la PACA et les frontières. En revanche, les ENR s’implantent loin des centres de consommation, sur les côtes et au delà. C’est d’ailleurs toute la conclusion du schéma (p52) : “Conclusions : une augmentation à venir des flux nord-sud portés par le réseau français, dont l’ampleur est accentuée par les choix de transition énergétique en France, entraînant un besoin accru de solidarité des réseaux européens.” “Le nucléaire aussi a besoin de gaz, et il utilise même du charbon et du fioul.” Oui… mais beaucoup, beaucoup moins. Et ce simple fait ne pourra pas être caché éternellement par les écolos. Cela se voit dans le rapport du RTE, et cela se voit aussi dans les émissions de CO2 par hab de l’Allemagne, qui sur les dix dernières années ont baissé exactement dans les même proportion que la France, qui pourtant a installé infiniment moins d’ENR dans un mix pourtant déjà très décarbonné.

Bachoubouzouc

Vous pouvez croire tant que vous voulez aux promesses de réfection de logements et de baisse de la consommation électrique, mais je ne fais ici que citer les propres chiffres publiés il y a deux jours par l’expert dont vous citiez vous même les propos… Et franchement, êtes vous donc né de la dernière pluie pour croire que ces politiques vont vraiment révolutionner les tendances ? Et encore, si elles sont un jour mises en oeuvre ! “Sinon on dit qu’on s’en fout, que ça compte pas, que les français vont continuer à s’équiper de chauffages électriques et à consommer 10 à 30% de plus que les autres à usage égal” Les français consomment pourtant légèrement moins d’énergie primaire par habitant que, par exemple, les allemands (ces modèles). “Vous nous parliez des nombreux recrutements à venir chez EDF, vous savez que 50% des salariés du nucléaire vont être à l’a retraite dans les 5 années qui viennent? Comment allez vous faire pour ne pas perdre en compétences?” Vous changez de sujet, mais on peut quand même en parler : Premièrement, les chiffres que vous citez me semblent dater un peu. En effet, la vague de renouvellement des compétences (de l’ordre de 5000 embauches par an pendant dix ans) est déjà en cours, je dirais qu’on en est pas loin du milieu. Et pour répondre à cela, la formation est devenue chez EDF une véritable industrie à laquelle l’entreprise consacre 10% de sa masse salariale (!). La transition ne se fera donc pas sans douleur, mais se fera.

Ambiel

Bien entendu, les promesses des politiques… Mais la tendance est là, les 10 dernières années ne peuvent pas être balayées d’un revers de la main comme vous le faites, et les RT et autre nouvelles reglementations sur tout ce qui touche à notre vie quotidienne vont dans le même sens que cela vous plaise ou non. Pour la comparaison avec l’Allemagne, si vous y tenez tant, sachez que sur le poste “électricité spécifique” ils nous battent largement. Et pourtant ils sont autant voir mieux et plus équipés que nous. Ok pour les salariés, je venais de lire un article dans les Echos sur ce défi, mais du coup si je comprend bien le chiffre qu’ils avancent n’est pas correct. A moins qu’ils n’aient intégré les 2années supplementaires qu’il faut aujourd’hui travailler pour partir à la retraite? Ou alors ces classes d’age ne sont pas concernées? Ou alors votre régime spécial n’est pas concerné? Ce n’est quand même pas toujours 55ans chez vous?

Ambiel

Sur ce coup-là vous soutenez vos syndicat ou ce sont des traîtres à la cause sacrée : Vous sentez pas comme poindre un début de problème, toujours pas? 🙂

Bachoubouzouc

Il me semble que l’âge d’ouverture des droits est encore à 55 ans pour ceux qui ont x années de service actif, sachant que cela devrait changer d’ici quelques mois. La quantité de service actif attribué va diminuer pour pratiquement tous les postes, le nombre de trimestres avant ouverture des droits est en augmentation comme partout, et l’obligation de départ à 60 ans a bien entendu disparu. Rappelons tout de même que le départ à la retraite à 55 ans se justifiera toujours pour tout un tas de monde, par exemple pour ceux qui ont fait du 3×8 durant toute leur carrière et qui ont ainsi une espérance de vie sensiblement plus faible que les autres. Encore une fois, ce n’est pas tout de grogner sur les avantages du voisin, il faudrait aussi tenir compte des inconvéniants. “Vous sentez pas comme poindre un début de problème, toujours pas? :)” Encore une fois, il ne faudra pas aller plus vite que la musique. Les médias s’excitent sur des rumeurs et l’éternel article du nouvel obs alors que le détail de l’accord est toujours en négociation.

Ambiel

Bien d’accord pour l’age de départ, pas d’accord sur le fait que ce régime spécial soit payé par les consomateurs et contribuables… Mais bon si ça permet de calmer la CGT et de garder le consensus national autour du nucléaire tant mieux! Sur l’accord avec le Chine, le principe même de le faire avec une dictature me choque. Autant pour des technologies non dangereuses je veux bien à la rigueur comprendre que business is business, mais là on est sur une techno qui peut faire Tcherno ou Fuku ou pire…. Le jour ou il y aura un accident ou une catastrophe nucléaire en Chine (Dans 3 jours, dans 10 ans, dans 50ans), nous (vous?) en serons co-responsables.

Bachoubouzouc

“Bien d’accord pour l’age de départ, pas d’accord sur le fait que ce régime spécial soit payé par les consomateurs et contribuables…” D’une part c’est les consommateurs, et d’autre part quelle différence par rapport aux autres régimes ? Qui in fine paye la retraite de tout le monde à votre avis ? Au passage, notre régime spécial bénéficiaire a de mémoire longtemps été utilisée pour renflouer d’autres caisses de retraites déficitaires, comme par exemple celle des agriculteurs. “Le jour ou il y aura un accident ou une catastrophe nucléaire en Chine (Dans 3 jours, dans 10 ans, dans 50ans), nous (vous?) en serons co-responsables.” C’est toute la problématique du business avec ces pays là. Si vous faites la fine bouche et refusez de commercer avec ces pays, vos concurrents (par exemple Westing avec l’AP1000) n’auront pas les mêmes scrupules. Au moins en commercant avec eux vous avez l’opportunité d’influencer (un peu) leurs pratiques. Et que ce soit une dictature ou une démocratie n’y change pas grand chose : La Japon a ainsi choisit très démocratiquement de ne pas écouter nos conseils avant Fukushima et n’a accepté qu’au minimum l’aide que nous lui avons proposé après. La démocratie ne rend pas les décisions bonnes ou mauvaises, elle apporte simplement à ces décisions une légitimité auprès de tous (à quelques exceptions près, cf Notre-Dame-Des-Landes…), et la garantie d’un partage relatif du pouvoir. C’est pareil pour les questions de transferts de technologie, dont on parle beaucoup en ce moment : Pourquoi se priver de récupérer quelques milliards sur une technologie que de toute manière un jour ou l’autre ils nous copieront ? Tout est une question de conserver son avance et d’en tirer un maximum d’argent.

Ambiel

Très bien pour le régime spécial! Si on fait la fine bouche avec les chinois on garde notre morale. On est pauvres mais moraux, ça nous fait une belle jambe 🙂 Nan mais ce que je veux dire c’est qu’on a plein d’autres choses à vendre, et que si l’avenir du nucléaire c’est de se vendre aux chinois, peut-être alors faut-il se tourner vers un autre modèle. Sinon dans 20 ans on aura perdu le nucléaire et rien en substitution. Votre tirade sur la démocratie est à coté de l aplaque par contre. Il y a une grosse différence : si vous critiquez le nucléaire en France ou au Japon vous ne craignez pas pour votre vie ni pour celle de vos proches. En chine si. Votre carrière pourra être brisé qu’on soit en démocratie ou en dictature, mais en démocratie vous pourrez porter la chose sur la place publique. Et là les ONG pourront peut-être vous aider. Tiens sur NDDL vous avez quelle position?

Bachoubouzouc

“Nan mais ce que je veux dire c’est qu’on a plein d’autres choses à vendre, et que si l’avenir du nucléaire c’est de se vendre aux chinois, peut-être alors faut-il se tourner vers un autre modèle. Sinon dans 20 ans on aura perdu le nucléaire et rien en substitution.” Siemens a voulu “se tourner vers un autre modèle”. C’est un quasi échec et ils le payent lourdement. Areva, EDF et Alstom, pragmatiques, ont décidé de faire de tout. Areva fait de l’éolien offshore en GB, EDF fait de l’hydraulique au Laos, du charbon supercritique en pologne, de l’éolien un peu partout, Alstom fait du thermique classique au moyen orient, etc. Et bon an mal an, malgré tous les revirements réglementaires, les élections ici et là, les chutes de la bourse, ces entreprises conservent leurs emplois, leur chiffre d’affaire, et une expertise dans tous les domaines. Pour NDDL, je ne connais pas assez bien le dossier. J’aurais tendance à suivre l’avis des pros, qui m’ont l’air plus crédibles quand ils disent que l’aéroport approche de la saturation. Par ailleurs je juge préférable d’avoir des infrastructures de qualité dans une des régions qui a le plus fort développement de France, et ne plus rester sur un modèle typiquement français où pour faire quoi que ce soit il faut passer par Paris. Les adorateurs habituels de la décentralisation allemande me rejoindront au moins là dessus… Mais là aussi il s’agit d’un dossier pour lequel il faut être expert pour avoir un avis valable. Et il est vrai que les olibrius qui nous parlent d’entrave au droit de manifester alors qu’ils jettent des pierres (sinon pire) aux CRS sur un chantier où tous les recours légaux ont été épuisés, cela m’énerve fortement.

Bachoubouzouc

“le nucléaire est une industrie où il est quasi impossible de réaliser des mises à jour d’équipement en respectant le protocole de sécurité” Vous racontez n’importe quoi, vous n’avez pas la moindre idée de ce dont vous parlez. Des modifications et des mises à jour sont faites tout le temps et depuis des décénies sur toutes les tranches. “vous êtes en train de me dire que si on peut gagner quelques millions (ne révons pas) d’euros” Non non, cela se chiffre bien en milliards. “en donnant à l’état chinois toutes les clefs du controle-commande de nos centrales c’est un bon deal ?” Au moins ça n’en est pas un mauvais. Et au moins on peut s’efforcer de leur vendre de bons produits, qu’ils acquiereront de toute façon, et de les accompagner (comme on le fait déjà) dans leur utilisation.

Ambiel

Ben dis donc, vous en êtes rendus là dans le nucléaire, vous satisfaire de vendre notre savoir-faire et notre technologie à une dictature…. C’est une sacrée énergie d’avenir pour la France que voilà ! Et vos syndicats, vous pensez qu’ils trahissent en demandant de la TRANSPARENCE sur l’accord en cours de signature entre Areva, EDF et les Chinois? Et d’ailleurs, comment va se débrouiller Areva dans tout cela alors qu’ils sont liés avec leur Atmea donc ni les chinois ni Edf ne veulent? ça s’annonce un peu comme les élections à l’UMP cet accord ….

Bachoubouzouc

“Ben dis donc, vous en êtes rendus là dans le nucléaire, vous satisfaire de vendre notre savoir-faire et notre technologie à une dictature…. C’est une sacrée énergie d’avenir pour la France que voilà !” Il n’y a évidemment aucune satisfaction à cela et ce n’est aucunement une solution idéale. Simplement on vend du nucléaire à la Chine comme au Royaume Uni tout comme on vend des éoliennes à la Chine comme au Royaume Uni. Le nucléaire civile n’est pas une arme de guerre (ils ont déjà tout ce qui faut), ni une arme de répression, et dictature ou pas ils n’ont pas plus intérêt à déconner que les autres. Et a priori ils se sont mieux débrouillé que les japonais jusqu’à présent. Et par ailleurs, entendre un industriel des ENR nous reprocher de vendre notre technologie aux chinois, c’est un peu comme entendre l’hôpital se moquer de la charité… “Et vos syndicats, vous pensez qu’ils trahissent en demandant de la TRANSPARENCE sur l’accord en cours de signature entre Areva, EDF et les Chinois?” Qu’est-ce que cela vient faire dans la conversation ? “Et d’ailleurs, comment va se débrouiller Areva dans tout cela alors qu’ils sont liés avec leur Atmea donc ni les chinois ni Edf ne veulent?” Bof, chacun a une solution qui l’arrange le mieux, maintenant il s’agit là d’un accord et il faudra bien trouver un compromis.

Bachoubouzouc

“Ah ouais… allez me chercher la procédure pour changer le code d’une PLC et combien de mois est-ce que ça prend pour être validé… Maintenant dites vous qu’il faut faire ça tous les jours à J+1..” Donc c’est bien ça : Vous n’avez pas la moindre idée de ce dont vous parlez. Des modifications matérielles et logicielles sont effectuées régulièrement, mais pas tous les jours.

51
0
Laissez un commentairex
Available for Amazon Prime