L’Oyster, un convertisseur de vagues nearshore

L’université Queen’s de Belfast et la compagnie Aquamarine Power ont passé un accord de recherche sur une nouvelle durée de cinq ans pour développer une génération de centrales hydro-électriques tirant partie de la houle marine.

Le premier prototype de l’Oyster doit être mis en service en mer pour la première fois cet été au Centre européen de l’énergie marine au large de l’archipel des Orcades dans le nord de l’Écosse.

Le système se compose d’un convertisseur de vagues ou d’une pompe à double pistons déployée au large des côtes à une profondeur d’environ 10 à 12 mètres. Chaque vague va activer la pompe, et fournir une eau sous haute pression au travers d’un tube sous-marin (flow-line) relié directement à la côte.

L'Oyster, un convertisseur de vagues nearshore

Cette eau sous haute pression est ensuite convertie en électricité grâce à des turbines hydro-électriques conventionnelles. L’emplacement du système à proximité des côtes facilite la surveillance, le contrôle et l’accessibilité, 365 jours par an.

Le pic de puissance générée par chaque unité d’Oyster se situe entre 300 et 600kw, selon l’emplacement et la configuration.

L'Oyster, un convertisseur de vagues nearshore

"Cet accord va permettre à Aquamarine de continuer à améliorer la conception de l’Oyster tout en restant leader dans cette technologie, et surtout, nous donne l’accès aux plus brillants étudiants en doctorat dans ce domaine", a indiqué McAdam Martin, le directeur d’Aquamarine.

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
10 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Guydegif(91)

Bon courage dans l’investigation de cette piste, une autre parmi celles qui cherchent à exploiter cet immense réservoir de ressources qu’est le monde marin… Keep going ! Bon courage ! Messieurs & Mesdames de l’Université de Belfast & Société Aquamarine Power…. J’aimerais bien voir relaté ici ce type de travaux (concrets) de recherches de la part de l’une ou l’autre de nos Universités ou Ecole d’Ingé + société FRANçAISES ….Un peu de chauvisnisme moteur constructif est sain parfois ! Du dynamisme, pardi ! pas que dans les rues contre Valérie…. A Bons Entendeurs ! A+ Salutations Guydegif(91)

renewable

Avec 14milliards chez total ou 7milliards chez EDF, y’en a pas un pour mettre le paquet sur cette technologie et faire de notre pays le futur leader dans ce domaine des énergies marines?

Denlaf

Toutes les formes d’énergies renouvelables m’intéressent. Est-ce que l’Oyster peut se comparer à une éolienne du côté coût- rendement? C’est à voir, mais quoi qu’il en soit, toute forme d’énergie renouvelable est souhaitable et acceptable. Pour en savoir plus sur les économies d’énergie, les énergies renouvelables et le réchauffement climatique, je vous propose de consulter mon blog : http://www.denis-laforme.over-blog.com

Nature

Quand donc nos politiques sauront-ils encourager l’exploitation de l’énergie des mers? Elle est universelle,constante (marées-courants -houle sont incessants), d’une potentialité infinie. En outre on peut proposer des installations qui,à la difference des éoliennes,ne dénaturent pas nos paysages. Quelle sclérose de l’initiative nous en fait rester où nous en sommes,c’est à dire aux balbutiements.Que nos écoles d’ingénieurs relèvent donc ce défit!

Wally

malgrés un potentiel énorme, l’énergie électro-marine se heurte à un problème d’entretien ( principalement les coquillages qui s’accroche au bâti) et de corrosion énorme. cela ampute le rendement net et le rend jusqu’a présent non concurentiel.

Mell

Avoir de l’énergie c’est très bien, en consommer moins, c’est encore mieux. Par ailleurs, les EnR doivent être développées c’est sûr, mais également attention à étudier les impacts écologiques qu’entraineraient l’implantation de structure telles que celles-ci. C’est à ces endroit des côtes où la diversité marine est la plus forte et où l’on trouve une abondance. Avançons raisonnablement.

Nature

A Renouvelable On peut parler de défi(sans t ,comme où avec ‘ )sans adopter un style agressif envers ceux qui adoptent une attitude nuancée.Ce qui n’a rien “d’irresponsable ni d’interessé”Il n’est jamais judicieux de refuser à autrui les qualités qu’on s’accorde sans savoir à qui l’on parle. les défenseurs du paysages sont aussi réfléchis que d’autres ,les valeurs esthétiques participent au bonheur autant que la production de qqs.% de notre électricité.    

renewable

Je suis tout à fait d’accord avec vous pour défendre la qualité des paysages français et trouver le bon compromis pour le développement éolien. Le problème est qu’il faut, pour trouver un compromis, que la filière ne soit pas rejetée en bloc et sur des arguments tronqués…(comme la fuite des touristes!). Faire 3 fois moins d’éolien qu’en Espagne ou en Allemagne (qui sont des pays moins étendus que le notre) me semble une bonne base pour ne pas recouvrir le pays et sauvegarder les paysages d’exception. On ne peut pas mettre d’éolien partout, mais il est systématiquement refusé partout par les ayatollahs du paysage, malgré les 3 études paysagères qui s’imposent à un parc éolien…

Lomero

Complement d’information a l’article de LA DEPECHE  de Jesus LOMERO Si l’on envisage sur un fond de 2O metres 8 rangées de panneaux de 20 metres de longueur oar 15 de hauteur sur une cote a fort FLUX ET REFLUX (Comme à BIARRITZ par exemple)…. Un bras de levier articulé va de chaque panneau a UN TIMON auquel il transmet une force de et un mouvement de va et vient (flux et reflux), ceci nuit et jour avec plus de rendement a marée montante et par jours de tempête. S’il y a 8 rangées de panneaux ce sont 8 bras articulés qui transmettent la force récupérée par chacun des 8 panneaux a un TIMON qui effectue un va et vient permanent vers un ALTERNATEUR; sI L4ON VEUT QUE CET ALTERNATEUR SE TROUVE HORS EAU IL SUFFIT D4AJOUTER UN OU PLUSIUERS CARDANS à ce timon; on peut aussi coupler les extremites de plusieurs timons pour n’utiliser qu’un seul generateur…. Compris ??? Des panneaux à soixante centimetres du fond pour que les axes ne soient pas gênés par les sables et graviers qui pourront se déplacer normalement. Il faudra prévoir tous les 6O centimetres de hauteur des panneaux des arrêtes inclinées vers le bas pour que la force de l’eau exerce une pression maximum sur les panneaux (arrêtes fixées de part et d’autre bien évidemment… Recherche Société interessée pour faire essais et mise en chantier industriellement

Lomero

Complement d’information a l’article de LA DEPECHE  de Jesus LOMERO Si l’on envisage sur un fond de 2O metres 8 rangées de panneaux de 20 metres de longueur oar 15 de hauteur sur une cote a fort FLUX ET REFLUX (Comme à BIARRITZ par exemple)…. Un bras de levier articulé va de chaque panneau a UN TIMON auquel il transmet une force de et un mouvement de va et vient (flux et reflux), ceci nuit et jour avec plus de rendement a marée montante et par jours de tempête. S’il y a 8 rangées de panneaux ce sont 8 bras articulés qui transmettent la force récupérée par chacun des 8 panneaux a un TIMON qui effectue un va et vient permanent vers un ALTERNATEUR; sI L4ON VEUT QUE CET ALTERNATEUR SE TROUVE HORS EAU IL SUFFIT D4AJOUTER UN OU PLUSIUERS CARDANS à ce timon; on peut aussi coupler les extremites de plusieurs timons pour n’utiliser qu’un seul generateur…. Compris ??? Des panneaux à soixante centimetres du fond pour que les axes ne soient pas gênés par les sables et graviers qui pourront se déplacer normalement. Il faudra prévoir tous les 6O centimetres de hauteur des panneaux des arrêtes inclinées vers le bas pour que la force de l’eau exerce une pression maximum sur les panneaux (arrêtes fixées de part et d’autre bien évidemment… Recherche Société interessée pour faire essais et mise en chantier industriellement

10
0
Laissez un commentairex