Nantes remet en question ses projets photovoltaïques

La ville de Nantes sera contrainte de remettre en question ses projets photovoltaïques a indiqué le Président de Nantes Métropole, Jean-Marc Ayrault, dans un communiqué.

L’Etat a décidé par décret, le 9 décembre 2010, un moratoire suspendant pendant 3 mois l’obligation d’achat de l’électricité produite par les installations photovoltaïques. Cette annonce intervient alors que Nantes Métropole ainsi que 24 communes de la Communauté urbaine se sont "résolument" engagées dans le développement des énergies renouvelables.

"Après deux révisions à la baisse des tarifs d’achat en janvier puis en septembre 2010, cette nouvelle décision du gouvernement fragilise un peu plus la filière du photovoltaïque et a des conséquences locales importantes, en particulier sur les projets d’envergure de Nantes Métropole, développés dans le cadre de son Plan climat" a précisé également le Maire de Nantes.

"Ce moratoire entraîne la suspension de projets pour lesquels les raccordements étaient en instance d’être demandés ; le gel des raccordements jusqu’à nouvel ordre et la suppression temporaire des tarifs d’achat. Plusieurs opérations sur les communes de l’agglomération se retrouvent ainsi stoppées. Cette décision peut aussi entraîner des difficultés pour les fournisseurs et les installateurs engagés dans ces projets" a t’il ajouté.

Du fait d’un contexte instable et en l’absence de visibilité, Nantes Métropole va "réexaminer la faisabilité économique de ses projets d’installations photovoltaïques et leurs conditions de réalisation."

C'est maintenant !
Fournisseur Total direct énergie

10% de remise sur le prix de votre consommation d'électricité et de gaz !

Partagez l'article

 

Articles connexes

Souscrire
Me notifier des
guest
2 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Jc63

…nous fait bien rire avec son plan climat. Le nouvel aéroport doit être compris dedans je suppose…

Pastilleverte

faire du géothermique sur Nantes métropole, pas de souci d’ensoleillement… Comment ? le géothermique n’est pas subventionné ? Ben non ! dommage !