R-U : Les éoliennes dans le collimateur de la RAF

Depuis le début de l’année, une vingtaine de projets éoliens ont été bloqués par le ministère de la Défense britannique. Les associations dénoncent une contradiction avec les objectifs du gouvernement en matière d’éolien.

Entre janvier et juillet 2008, 17 projets de parcs éoliens se sont vu opposer un veto du ministère de la Défense, soit 4 GW sur 7 GW de projets déposés. Le motif ? La gêne que peuvent représenter les éoliennes pour l’aviation, perturbant les signaux radars.

L’Association BWEA, qui représente les intérêts de l’industrie éolienne britannique dénonce la contradiction entre la multiplication de ces refus et les ambitions du gouvernement en matière de développement éolien. Le Royaume-Uni compte en effet construire 7 000 éoliennes d’ici 2020 : 4 000 sur terre et  3 000 en mer, pour parvenir à un objectif de 15 % de l’énergie consommée provenant de ressources renouvelables. 100 milliards de livres d’investissement sont envisagés.

Or, en 2007, 44 projets ont été refusés, contre 80 menés à terme.

Tous les yeux sont désormais tournés vers le Ministère de la défense, alors qu’un projet de grande envergure a été approuvé par le gouvernement.

Le parc de Sherigham Shoal, qui offrira 315 MW de capacité via 108 turbines fait en effet figure de test de la détermination du ministère de la Défense. La réaction de la Royal Air Force est attendue, alors le gouvernement a jugé acceptables les solutions proposées par le projet.

         

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Lord predator

Long live arme of the United Kingdom !CQLDCordialement,

1
0
Laissez un commentairex