Cape Sharp Tidal connecte une hydrolienne au réseau électrique de la Nouvelle-Écosse

Cape Sharp Tidal, une joint-venture entre OpenHydro, filiale de Naval Energies, et Emera, énergéticien canadien, ont annoncé avoir déployé avec succès et en toute sécurité une nouvelle hydrolienne. Elle a été raccordée au réseau électrique sur le site du Fundy Ocean Research Center for Energy (FORCE) dans le bassin de Minas, en Nouvelle-Écosse.

« Cette réalisation positive peut être attribuée à la persévérance et au dévouement de notre équipe« , a déclaré Alisdair McLean, directeur de Cape Sharp Tidal.

« Il s’agit donc de la deuxième hydrolienne déployée et connectée dans cette zone par Cape Sharp Tidal. Nous sommes fiers d’être les seuls à ce jour à avoir accompli ces importantes réalisations dans le bassin de Minas et nous nous réjouissons à l’idée de progresser encore. »

Une première hydrolienne a été déployée et raccordée au réseau par Cape Sharp Tidal en novembre 2016 et a été récupérée en juin 2017.

« Nous croyons au potentiel énergétique hydrolien dans la baie de Fundy« , a déclaré Christian Richard, directeur de Cape Sharp Tidal et Vice-président des projets spécifiques d’Emera. « Nos connaissances et notre expérience vont s’accroître avec l’avancée de nos travaux et seront d’une importance cruciale pour la montée en puissance de cette industrie en Nouvelle-Écosse et dans le monde. »

Les opérations de déploiement ont commencé dans le bassin de Minas jeudi 19 juillet, après plusieurs jours d’activités préparatoires. La turbine a été déployée dans l’après-midi du dimanche 22 juillet et a été raccordée au réseau mardi 24 juillet. L’hydrolienne fait actuellement l’objet d’une première mise en service, l’équipe d’OpenHydro procédant à des essais de fonctionnement et de surveillance environnementale.

« Je tiens à vous remercier pour votre soutien et votre enthousiasme autour de ce projet, en particulier la communauté de Parrsboro« , a déclaré Tony Wright, directeur général de FORCE.

« Ces réalisations sont rendues possibles grâce à l’expertise des opérateurs maritimes, des chercheurs et des nombreuses entreprises locales. Aujourd’hui, nous sommes heureux de pouvoir poursuivre ces recherches structurantes qui permettront de comprendre comment les hydroliennes interagissent dans l’environnement du bassin de Minas« .

Pendant l’année écoulée, l’équipe du projet a indiqué avoir utilisé tout le retour d’expérience du précédent déploiement. Ainsi, des améliorations ont été apportées afin d’améliorer l’efficacité de la turbine et de son programme de surveillance environnementale.

Partagez l'article
  • 3
    Partages

 



[ Communiqué ]

Articles connexes

avatar
  Souscrire  
Me notifier des