Enerzine

Du photovoltaïque en un coup de pinceau

Partagez l'article

Le Dr Dave Worsley, de la University School of Engineering, étudie les moyens de peindre des cellules solaires sur des surfaces d’acier souples, utilisées couramment pour le revêtement des bâtiments. Il raconte :

"Nous collaborions avec l’industrie de l’acier depuis des décennies", explique-t-il, "mais nous avions tendance à focaliser notre attention sur l’amélioration de la durabilité à long terme et la résistance à la corrosion du matériau. Nous n’avions jamais rééllement accordé d’attention à la façon dont nous pouvions transformer la surface extérieure de l’acier d’une façon autre qu’esthétique."

"L’un de nos étudiants de doctorat effectuait des recherches sur la manière dont la lumière du soleil interagit avec de la peinture et la dégrade, ce qui nous a conduit à développer une nouvelle méthode photovoltaïque de capture de l’énergie solaire."

Contrairement aux cellules solaires conventionnelles, les matériaux élaborés par le Dr Worsley et son équipe sont plus efficaces quand il s’agit de capturer un rayonnement de faible luminosité et  donc mieux adaptés au climat britannique.

[DEVIS|14]

Grâce au financement du pays de Galles, le Dr Worsley a pu  travailler en relation avec le groupe industriel Corus pour élaborer un système efficace de cellules soalires qui pourrait être appliqué sur les matériaux de construction en acier.

Désormais,  c’est une commercialisation qu’il vise à travers ses recherches. Intégré au processus de conception des panneaux d’acier, les cellules photovoltaïques pourraient être appliqués à raison de 30 à 40m² par minute. Le Dr Worsley pense que le potentiel de développement de ce produit est immense.

"Corus Couleurs produit environ 100 millions de mètres carrés de bardage en acier pour le bâtiment chaque année"

"S’ils avaient été traités avec le matériau photovoltaïque, et en prenant l’hypothèse basse de 5% de taux de conversion de l’énergie, alors on pourrait attendre la génération de 4 500 gigawattsheures d’électricité annuels grâce à ces cellules solaires, la puissance de 50 parcs éoliens.

Le Dr Worsley étudie actuellement avec l’industriel les moyens de minimiser les coûts de production et d’application de la peinture tout en garantissant une efficacité respectable.

 


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    Soyez le premier à commenter !

    Me notifier des
    avatar
    wpDiscuz