Enerzine

Enerkem inaugure sa première bioraffinerie commerciale de pointe

Partagez l'article

Enerkem a inauguré officiellement jeudi sa première installation (Edmonton – Canada), à grande échelle, en mesure de transformer des matières résiduelles domestiques à la fois en biocarburants et en produits chimiques renouvelables.

"Nous sommes fiers d’inaugurer notre première usine commerciale qui représente l’aboutissement de plus de 10 années d’efforts de mise à l’échelle de notre technologie, depuis l’usine pilote jusqu’au démonstrateur au Québec" a indiqué Vincent Chornet, PDG d’Enerkem. "Cette usine innovante constitue de loin l’un des développements les plus importants pour la filière des matières résiduelles et de la bioraffinerie. Nous sommes ravis qu’elle serve de modèle à plusieurs collectivités et industries du monde entier. Pour le Québec, cette usine démontre la force du génie québécois en innovation industrielle et offre des opportunités importantes de croissance et d’exportations manufacturières."

Cette usine, exploitée par Enerkem Alberta Biofuels, compte parmi les toutes premières installations commerciales au monde à être construites en vue de la production de produits chimiques renouvelables et de biocarburants avancés. Pendant sa construction, plus de 600 emplois ont été créés de façon directe ou indirecte pour la fabrication modulaire de ses systèmes, ainsi que pour leur assemblage sur le site de l’usine. C’est au Québec qu’Enerkem a développé la plus grande partie de son infrastructure manufacturière, ce qui a représenté un investissement de 35 millions de dollars (canadien).

Enerkem inaugure sa première bioraffinerie commerciale de pointe

"La ville d’Edmonton est un chef de file mondial dans la gestion durable des matières résiduelles et l’ouverture de l’usine de transformation des déchets en biocarburants et produits chimiques renouvelables démontre notre engagement à trouver des solutions innovatrices qui permettent de valoriser nos déchets, a poursuivi Don Iveson, maire de la ville d’Edmonton. Ce type d’innovation de pointe exige un travail d’équipe et nous sommes fiers de notre partenariat avec Enerkem et Alberta Innovates – Energy and Environment Solutions."

"Cette usine offre des avantages environnementaux importants car elle convertit les déchets en produits à forte valeur ajoutée", a indiqué Robin Campbell, ministre de l’Environnement et du Développement durable des ressources dans la province de l’Alberta. "C’est un excellent exemple de l’innovation à l’œuvre en Alberta, qui contribue à diversifier notre économie grâce à des nouvelles technologies de pointe."

Cette percée est une collaboration entre Enerkem, la ville d’Edmonton et l’agence Alberta Innovates – Energy and Environment Solutions. L’usine qui aura une capacité de production de 38 millions de litres par an, aidera la ville d’Edmonton à augmenter le taux de valorisation de ses déchets domestiques à 90 %. Elle devrait générer des retombées nettes annuelles dans la région proche de près de 65 millions de dollars.

Le démarrage de la bioraffinerie suit un plan de mise en service qui est sur le point d’être finalisé. La production de biométhanol commencera progressivement durant la phase de démarrage. Un module qui convertira le biométhanol en éthanol avancé sera ajouté d’ici la fin de 2015.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    2 Commentaires sur "Enerkem inaugure sa première bioraffinerie commerciale de pointe"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Guinioul
    Invité

    C’est un TMB quoi … Ben ils vont avoir quelques surprises au Québec :-/

    /jacques629
    Invité

    Enfin, transformer nos déchets au lieu de payer pour les jeter. C’est pas trop tot. Payer pour jeter une matièere première comme celle ci, faut dire que c’est pas trop intelligent .Espérons que d’autre grande ville vont bientôt suivre C’est pas d’hier que la technologie existe

    wpDiscuz