Impact du défrichement sur la sécheresse australienne

Le paysage australien a été profondément transformé depuis le début de la colonisation européenne. Cependant l’impact potentiel des changements de la couverture végétale sur le climat régional est rarement pris en compte dans les projections du changement climatique.

Le défrichement de la végétation indigène par les colons européens aurait rendu les périodes de sécheresse plus chaudes selon une étude réalisée par des chercheurs australiens de l’Université du Queensland, du Ministère des ressources naturelles et de l’eau de l’Etat du Queensland (Queensland Natural Resources and Water Department), du CSIRO et américain.

En utilisant un modèle développé par le CSIRO (CSIRO Mark 3 Coupled Climate Model) et des données satellites, ils ont montré que 150 années de défrichement ont contribué de façon significative au réchauffement et à l’assèchement du climat de l’Australie de l’Est. Le modèle incorpore des sous-modèles qui intègrent les différentes composantes du système climatique (océan, atmosphère, glace de mer et masses terrestres).

Les résultats des simulations numériques montrent les tendances statistiquement significatives suivantes :

  • un réchauffement de la température de surface, spécialement pendant l’été dans l’est de l’Australie (0.4-2°C) et le sud-ouest de l’Australie Occidentale (0.4-0.8°C);
  • une diminution des précipitations estivales moyennes dans le sud-est du pays (4-12%) et dans le sud-ouest de l’Australie Occidentale (4-8%), c’est-à-dire dans les deux régions les plus déboisées durant la colonisation européenne;
  • et une augmentation de la température de surface d’environ 2°C dans l’est du pays pendant le phénomène climatique El Niño de 2002/2003.

Le remplacement de la végétation arborée indigène par des cultures et des pâturages a modifié le climat de façon significative dans l’est et le sud-ouest du pays. Le rôle modérateur de la végétation indigène sur les fluctuations climatiques a été sous-estimé.

Un document décrivant le modèle CSIRO Mark 3 peut être consulté à l’adresse internet suivante :
http://www.dar.csiro.au/publications/gordon_2002a.pdf
Gordon et al. (2002). The CSIRO Mk3 Climate System Model. CSIRO Division of Atmospheric Research Technical Paper, N° 60. 130pp

 

[BE Australie numéro 55 (4/01/2008) – Ambassade de France en Australie / ADIT – http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/52453.htm]

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz