Neuchâtel subventionne les pompes à chaleur

Le canton suisse de Neuchâtel a mis en place un programme de subvention pour l’installation de pompes à chaleur en remplacement de chauffages électriques existants.

Dans le canton de Neuchâtel, on estime que le chauffage électrique consomme environ 2% de la demande totale d’électricité, soit l’équivalent d’un millier de maisons individuelles chauffées à l’électricité.

La législation suisse interdit les nouvelles installations de chauffage électrique fixe à résistance dans les bâtiments à construire. Cependant, de nombreux anciens bâtiments sont encore équipés d’installations de chauffage électrique, ce qui signifie qu’un important potentiel d’économie d’électricité est disponible.

Ces installations datant d’environ vingt à trente ans, l’administration cantonale estime qu’elles doivent, lors de leur prochain remplacement inévitable, être substituées par d’autres systèmes de chauffage utilisant l’énergie solaire, le bois ou la pompe à chaleur. 

Ainsi le remplacement de tous les chauffages électriques du canton par des pompes à chaleur permettrait d’économiser environ quinze millions de kilowattheures, énergie suffisante pour alimenter, par exemple, plus de quatre mille nouvelles villas chauffées par pompe à chaleur, selon les autorités.

Seules les personnes physiques, y compris les PPE et coopératives d’habitation peuvent bénéficier de subventions mises en place depuis le début 2009. Pour les nouvelles constructions, aucune subvention ne peut être octroyée. Les aides financières ne s’appliquent qu’aux bâtiments existants équipés de chauffages électriques. Les propriétaires privés de bâtiments existants peuvent déduire de leur revenu imposable toutes les dépenses relatives au changement de chauffage.

Les installations remplissant les conditions pourront bénéficier de l’aide financière suivante :

  • Pompe à chaleur air-eau : Forfait unique de 2 000 francs (environ 1350 euros)
  • Pompe à chaleur utilisant un collecteur terrestre, une sonde verticale ou un captage d’eau : Forfait minimum de 3 000 francs (2023 euros), ou 1’700 francs + 70 francs/kW pour installations d’une puissance thermique plus grande que 20 kW.

S’il n’existe pas de système hydraulique de chauffage central et que celui-ci doit être créé pour pouvoir utiliser la pompe à chaleur, les tarifs sont multipliés par 3.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Neuchâtel subventionne les pompes à chaleur"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
marius76
Invité

Tiens, tiens, le législateur suisse ne partage pas le point de vue du législateur français (cf. amendement Ollier à la loi Grenelle I, et feu l’amendement du sénateur Braye). Pourtant, si l’on suit l’argumentaire de nos chers parlementaires français, l’électricité en Suisse est en quasi totalité nucléaire et hydraulique, donc encore moins carbonée qu’en France, et le chauffage électrique sous quelque forme que ce soit. Y aurait-il une faille dans cet argumentaire ??? A méditer…   

wpDiscuz