Concession hydroélectrique : Vattenfall veut sa part

Vattenfall, l’entreprise de production et de distribution d’électricité suédoise, entend bien participer au renouvellement des concessions hydroélectriques en France, qui devrait démarrer officiellement début 2011.

La France occupe la seconde place en Europe en termes de capacité de production hydroélectrique (25 GW) et le renouvellement de concessions en question porte sur plus de 20% du parc, soit 5.3 GW. Vattenfall a ainsi l’ambition d’être choisi comme "opérateur d’une part importante des concessions renouvelées d’ici 2015."

Vattenfall est le premier fournisseur étranger d’électricité à s’être installé en France lors de la libéralisation du marché en 2000, à travers sa filiale HEW Energies. Avec 4,7 TWh d’électricité vendus en 2009, Vattenfall constitue l’un des principaux fournisseurs des clients industriels et tertiaires.

Propriété à 100% de l’Etat suédois, cinquième producteur d’électricité et premier producteur de chauffage urbain en Europe, Vattenfall vise le Zéro CO2 en 2050.

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Promeneur

qui viennent chasser dans les eaux douces françaises,de l’appètit sur 50 des barrages d’EDF !!! ” Le groupe public suédois d’énergie Vattenfall sera candidat à la reprise des centrales hydroélectriques d’EDF, dont une cinquantaine doivent être ouvertes à la concurrence d’ici à 2015″

Guydegif(91)

Welcome à Vattenfall si ça peut dynamiser cette production EnR et le revamping afférent avec des technos modernisées avec boost des rendement par réactu des technos et mise en place de STEPs avec variateurs de fréquence et variateurs de vitesse pour optimiser le fonctionnement au Pompage des Steps au mieux. Trop souvent et trop facilement certains tendent à dire:” tous les sites à potentiel hydro-électriques français sont DéJA équipés, il n’y a plus rien de neuf à moudre”….Pas si sûr à y bien regarder !                                       On peut créer des STEPs là où juste des lacs individuels aujourd’hui, dans nos Alpes, Pyrénées, Sud du Massif Central, même dans les Vosges, à côté de la 1ère STEP de France Lac Blanc – Lac Noir de 1933, … par exemple entre Gérardmer et Longemer où du potentiel STEP non exploité, et d’autres régions multi-lacs…. Voir exemple de la Suisse avec du matos Alstom, ailleurs sur Enerzine ! Good Luck et Bonne Pioche à Vattenfall en tant qu’aiguillon, why not? A+ Salutations Guydegif(91)

2
0
Laissez un commentairex