Le parc solaire des Sauvaires à Gardanne se trouve sur un ancien terril

La société Urbasolar a inauguré le week-end dernier le deuxième plus grand parc solaire du département des Bouches du Rhône en présence du Maire Roger MEÏ, de la Vice-présidente du Conseil Régional Annick Delhaye, et du Député Monsieur François-Michel Lambert.

S’inscrivant dans l’objectif de la commune d’être une ville à énergie positive en 2020, cette centrale construite et exploitée par Urbasolar participe à la reconversion de l’ancien bassin minier. "Sur ce qu’a laissé la mine, on produit de l’énergie. On rebondit avec ce que notre histoire nous a légué" a déclaré Roger MEÏ, lors du discours d’inauguration.

Le terril des Sauvaires est situé sur les hauteurs de la carrière de La Malespine. Pas moins de 38.200 modules photovoltaïques d’une puissance de 9,36 mégawatts-crête ont été installés sur 17 hectares dont 9 de panneaux solaires. Ils produiront chaque année l’équivalent de la consommation électrique de la moitié de la ville de Gardanne (soit 10 000 habitants).

Nécessitant des travaux de terrassement parmi les plus importants de la région PACA, elle est aussi un modèle d’éco-conception. C’est en effet la carrière voisine, exploitée par Durance Granulats, qui a fourni le matériau nécessaire (près de 230.000 m3). Le projet a ainsi été salué par la visite du Ministre de l’écologie Philippe Martin lors de la récente conférence sur l’économie circulaire, organisée à Gardanne en décembre dernier.

"C’est bien que ces installations se fassent sur des toitures ou sur des friches industrielles comme ici et pas sur des terres agricoles ou des espaces naturels" a précisé la vice-présidente du Conseil régional déléguée au développement soutenable.

Arnaud Mine, Président d’Urbasolar a quant à lui rappelé le projet que l’entreprise mène actuellement aux cotés de SILLIA pour le rachat de l’entreprise de panneaux photovoltaïques Bosch, avec pour objectif de constituer un outil industriel français performant, représentatif du savoir-faire français sur le territoire national comme à l’export.

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Pv

Une centrale de plus qui n’a rien à voir avec la consommation de cette ville , qui même en “autoconsommation” n’en attrapera pas le tiers et surtout ne verra pas sa facture d’électricité. Je suppose que c’est la mairie qui prend les bénéfices pour faire des bâtiments qui vont consommer un peu plus d’électricité et en fin de compte un peu plus d’impôts , et la boucle est bouclée pour la première phase. Mais entre l’éolien et le PV qui sont entrain de nous bouffer des milliards pour mettre en place un réseau capable d’ammortir les EnR plus les hausses attendues du kWh ça va pas le faire, le consommateur que je suis, ne tire aucun avantage de cette mécanique , qui n’apporte pas de solution suceptible d’enrailler le chômage. Deuxième phase. La troisième phase l’autoconsommation , il y a plein d’articles sur la toile exemple du SER, Enerplan,Ademe etc.. c’est à croire qu’ils se sont tous concertés sur le fait qu’ils proposent une et unique solution en sachant qu’ils vont droit dans le mur en ajoutant le terme à la mode, autoconsommation dans une mécanique qui nous a déjà coûté des milliards entre 2006 et 2011 (référence aux tarifs de rachat et crédit d’impôts, les mêmes causes reproduisent les mêmes effets).Heureusement pour le moment la France n’a pas encore donné son feu vert. Il semble qu’il arrive à grand pas un autre type d’autoconsommation à vocation d’autonomie , sans avoir besoin du kit PV ou du petit éolien , mais simplement avoir recours aux batteries des VE rechargeable sur le réseau pour moins de un € pour 30 kW de disponible et 2000 cycles de durée. Ce qui donnerait un coup de fouet à l’industrie des batteries Li-ion , tributaire des VE qui n’arrivent pas à décoller sur le marché mondial ,le TURPE serait moins sollicité ,la CSPE , etc. J’espère que bouygues , Nissan entre autres vont nous présenter rapidement les solutions , sans passer par le réseau , donc sans demander autorisation à l’état , cà se serait une première .

Jean.caissepas

Concernant l’auto-consommation, il faut éviter le Li-Ion qui est trop rare et chère pour s’orienter vers le Zinc-Air qui sera bien moins cher (160 $/Kw/h, 10000 cycles); Pour en savoir plus, rechercher chez EOS Energy.

2
0
Laissez un commentairex
Available for Amazon Prime