Le roadster électrique ‘Pariss’ se dote d’une batterie ultra-performante

Dévoilée en exclusivité à l’occasion du salon de l’automobile de Genève, la Pariss, voiture électrique ‘ultra design’ conçue par la société française Pariss, intègre un système de batterie dernière génération.

"Nous souhaitions doter la Pariss, voiture de sport haut de gamme, couplant performance et respect de l’environnement, d’un système de batterie innovant, à son image : puissant et innovant. Nous avons retenu la technologie de FORSEE Power à la fois pour l’ingénierie de son système de batteries et de ses performances", a précisé Damien Biro, Fondateur et PDG de Pariss.

Dans le cadre de ce partenariat, la société Pariss bénéficie du savoir-faire de FORSEE Power en systèmes de batteries, intégrant à la fois composants électroniques, de refroidissement, de câblage, etc. FORSEE Power assure également la conception et la réalisation des systèmes, l’assistance nécessaire à leur intégration et le service client.

Pour répondre aux problématiques de la batterie du roadster Pariss, la technologie lithium phosphate de fer de la compagnie A123 Systems a été retenue. Les deux systèmes de batterie FORSEE Power qui équipent la Pariss – de 20 kWh et 27 kWh selon les options et rechargeables en une heure – sont capables de délivrer une puissance maximale de 180 kW et d’offrir ainsi des performances sportives.

"D’une autonomie moyenne de 200 à 270 km, nos systèmes de batterie permettent d’assurer une accélération de 0 à 100 km/h en 3,7 secondes. Nous sommes persuadés qu’avec nos batteries, la Pariss réalisera de vrais records" a conclu Christophe Gurtner, Fondateur et PDG de FORSEE Power.

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
16 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Electro-car

D’une autonomie moyenne de 200 à 270 km, nos systèmes de batterie permettent d’assurer une accélération de 0 à 100 km/h en 3,7 secondes Prenons un type de batterie d’une autonomie de 250 Km . Plaçons-en quatre dans une berline adaptée à les recevoir dans sa structure. Nous obtenons une autonomie de 1000 Km. Avec une charge rapide à 80% sur une durée d’une demi heure au bout d’un parcours de 800 Km,vous pouvez au cour d’une journée parcourir 800+800= 1600 Km. Soit une distance franchement supérieure à Toulon-Brest ou Nice-Dunkerque. Cela marquerait beaucoup plus les esprits que ces ridicules et inutiles histoires “d’accélération de 0 à 100 km/h en 3,7 secondes”.on s’en fout. Ce qui compte vraiment,ce sont les performances en autonomie pour faire progresser la cause de la voiture électrique. Alors que ceux qui veulent vraiment promouvoir la voiture électrique s’attaque à faire l’installation des 4 batteries dans une berline adaptée comme je l’ai décrit plus haut.Sans ça rien ne frappera suffisament les esprits. L’autonomie avant tout,bon sang!!!

Pastilleverte

Vous avez parfaitement raison, au bémol près que votre exemple de 4 fois plus de batteries, ça fait quelques centaines de kilos en plus, simlple bagatelle…

pierreerne

Restons prudents : les autonomies annoncées sont toujours très optimistes. J’aurais tendance à diviser par deux les chiffres annoncés (c’est ce que les témoins objectifs constatent avec les modèles “classiques”) pour tenir compte des facteurs négligés comme la climatisation, l’éclairage, etc… Cela compris, il faut donc plutôt multiplier par huit le nombre de batteries pour retrouver l’autonomie annoncée et désirée par electro car. La solution est peut-être valable, à condition de remplir le véhicule de batteries et de ne laisser la place qu’au seul conducteur. Evidemment, les performances comme l’accélération de zéro à cent km/h seront très affectées… Et je ne parle pas du coût…

Electro-car

Afin de réellement savoir,ce qui se passerait vraiment dans la réalité. Il faudrait commencer par faire l’expérience avec 4 Batteries prêtées par FORSEE Power à des expérimentateurs pour tenter un Toulon-Brest ou Nice-Dunkerque pour voir jusqu’où on va sur le vrai terrain ,il sera toujours temps de voir ainsi combien de batteries il faudra réellement rajouter pour réaliser la performance. La berline adaptée à les recevoir dans sa structure devra être conçu pour qu’on puisse,au besoin, rajouter les batteries nécessaires à réaliser la performance. Se fier au calculs est justement trop théorique .Le réel doit être affronté avec une vrai expérimentation car de simples calculs théoriques ne pourront pas permettre de déctecter les nombreux impondérables du monde réel. L’expérimentation grandeur nature,il n’y a que ça de vrai.Rien ne la surpasse.Tous le reste ,c’est gros blablas et perte de temps. Mais je vous accorde que le vrai problème est de trouver l’indispensable financement à une telle expérimentation. Les chemins d’un vrai progrés sur l’autonomie de la voiture électrique passent par les étapes de ce type d’expériences grandeur nature.

bernardain

bonjour vous prenez une Ion (l’un des ve de trés grande série les plus léger) + 4 batteries de 27 kwh => poids total véhicule : dans les 2 tonnes pour une capacité batt de 108 kwh (prix de la batt dans les 50 K€ minima) Ceci donnerait une autonomie à 80 kmh de 500 kms maxi … vous avez raison, discuter des heures “c’est gros bla bla et perte de temps” et de simple calculs de coin de table (basés sur l’expérience) permettent de dégrossir des projets afin de voir en quelques minutes (voires secondes pour les plus doués en math) si l’on est dans le domaine du possible ou des bisounours.

Electro-car

Surtout pas pour exemple, une ion,voiture merdique par excellence. Déja une tesla model S version 85 ,soit une batterie de 85 KWh dont la Model S 230 M (variante de la 85) a une autonomie d’environ 502 km norme NEDC. 4 batterries 85 KWh monté non pas sur une tesla,encore moins sur une ion,mais sur un chassis expérimental,d’un vehicule expérimental conçu pour les recevoir de manière optimale. C’est ce genre d’expérience qu’il faut en fait viser,pour motiver une équipe d’ingénieurs vraiment compétents,consacrés à realiser une très grande performance en autonomie. Cela doit devenir la grande priorité de la recherche appliquée sur le véhicule électrique .Et la remarque de bernardin est décalée et inappropriée par rapport au projet que je propose.Sa manière de voir les choses est très mal adaptée à une vraie recherche expérimentale. Il ne s’agit en aucun cas de se contenter de gaver de batteries un véhicule de série ou alors je m’étais très mal expliqué.

bernardain

les bras m’en tombent …. 😉

Electro-car

1600 Km en une seule charge,mais c’est sur circuit et à basse vitesse (45 km/h).C’était en 2011(signalé le 21/08/2011). Alors que maintenant il faudrait dévellopper un engin spécial dédié à un trajet Nice-Brest(1472 km environ),capable de rouler sur autoroute à 130 km/h et qui rechargerait 1 ou 2 fois pendant une demi heure à 80% de ses capacités.Sur un trajet qui ne dépasserait pas 18 ou 19 Heures tout compris.Avec probablement 4 batterries (ou plus) de 85 Kwh chacune(celles des tesla S 85). PS: Si le lien n’est pas actif,merci à Enerzine de l’activer .

gp

les bras m’en tombent également!!!! 4 batteries de 50 kWh pour quoi faire???? @Electro-car : Vous mangez vos petits suisses avec une louche chez vous? Pq voulez-vous forcément faire un VE avec 1000km d’autonomie quand 250 km max. réel suffisent (voir même un peu moins pour un grd nb de personne). Vous le rechargez comment votre VE qui a 1000 km d’autonomie? Avec un abo bleu EDF 36 kVA DT (à 600€/an) durant 3h chez vous lorsque la batterie est vide? N’importe quoi. RDV en 2017 pour juger sur pièce la Tesla E : Avec 45 kWh de batterie, la barre des 250 km sera atteignable à condition de ne pas dépasser 90 km/h. Soit 200 km d’autonomie réelle quelque soit les conditions. Ce sera très probablement la meilleure offre du marché. 1 rapide coup d’oeil à la table de mendeleïev suffit à s’en convaincre : les batteries chimiques capables d’offrir + de 200 Wh/kg, c’est pas encore pour demain… P.S : Ne pas être capable de comprendre qu’au XXIème S. la voiture dimensionnée sur le 1% du temps où 1000 km d’autonomie et 5 places sont indispensable est et sera une hérésie sans avenir, c’est vraiment manquer de vision. Vive le futur sobre & intelligent!

gp

tant que votre référence sera l’auto à pétrole, vous ferez fausse route. Lisez les excellents post (datant de 2006!) de Elon Musk et de ses associés sur le blog TeslaMotors et vous comprendrez. La batterie de 85 kWh sur la model S, c’est équivalent du gros V8 5.0L sous l’énorme capot d’une classe S : c’est le très haut de gamme. La capacité de la batterie (et donc la puissance de charge max admissible) est au VE ce que la puissance et la cylindrée est au VT : pas besoin d’un V6 de 300 ch pour M. tout le monde, de toute façon il n’en a pas les moyens. Avec son projet de GigaFactory, Tesla vise un coût du kWh autour de 200/220€. Soit ~ 10k€ la batterie de 45 kWh (40 kWh utile). Même en 2020, pour le pékin moyen qui fera rarement plus de 80 km/j et 3 fois l’an seulement + de 250 km dans la journée, à quoi bon surinvestir 2000€ de plus pour s’offrir 10 kWh en + si 362j/an les 10 kWh en question ne servent qu’à alourdir de 50 kg mini la voiture??? Avec l’auto à pétrole, mettre un réservoir de 40 ou 60L c’est l’affaire de 20L en volume à trouver en + . Avec le VE à batterie, non seulement c’est bcp plus d’euros à investir mais c’est aussi des infra de charge d’autant plus puissantes. Si vous pensez que les superchargeurs Tesla à 135 kW pièce (x4 => 0,5 MW!) seront demain la norme un peu partout en France comme le sont auj. les stations services, vous vous plantez en beauté. Que vous le vouliez ou non, au XXIème S., avec + 2 Mds de consommateurs potentiels dans les 15 ans à venir, il va falloir accepter – de grès ou de force – de changer de paradigme pou faire Mieux avec Moins. Tous les plans basés sur l’idée du ” toujours + avec + ” seront nécessairement voués à l’échec. C’est juste une question d’honneteté intellectuelle. Car les chiffres sont têtus et la physique en est remplie. La croissance perpétuelle dans un monde fini ça n’existe que la petite tête des politiciens formés à l’ENA qui n’ont toujours pas compris que sans ressource naturelle, PIB = 0 CQFD.

Electro-car

La batterie de 85 kWh sur la model S,permettrait dèjà à la tesla S,si on répartit bien,4(ou 5) superchargeurs Tesla à 135 kW pièce,le long d’un trajet Nice – Brest ou nice-Dunkerque,de parcourir ce trajet en moins de 18 ou 19 heures,temps de recharge(chaque fois d’une demi heure)compris. Voila qui serait de la belle démonstration,grandeur nature,d’autonomie,il n’y a que ça de vrai,pour faire taire les détracteurs de la faible autonomie du véhicule électrique. Evidement que c’est le très haut de gamme.Seul les riches pourront se les payer,comme ils s’achètent actuellement des Ferrarris ou des Lamborghinis. Le citoyen moyen,qui fera rarement plus de 90 km/j et 3 ou 4 fois/an seulement,plus de 250 bornes dans la journée se contentera d’un genre de voiture ne depassant pas les 250 bornes d’autonomie,dans les années 2020 à 2030. En attendant,il deviendra ainsi,naturel,de considérer l’électrique,comme n’ayant plus grand chose à envier au thermique.Et on stimulera encore plus la recherche et dévellopement pour accroitre encore l’autonomie des VE sur batteries.

Electro-car

Un article interessant sur les records d’autonomies de parcours de tesla 85 kwh: 5575 Km de Los angeles à New York . 906,4 Km d’ Amsterdam à Munich . ils ont évidemment fait usage des superchargeurs 135 kW de Tesla .

Sicetaitsimple

Brest-Nice d’un seul coup d’un seul en Tesla, voilà le nouveau Graal….Suffit juste d’atteler une remorque avec les batteries, voilà la solution! C’est vrai qu’une Tesla avec une remorque, ça le fait pas…. Moi qui avec ma vue basse pensait que le VE c’était plutôt pour des utilisations quotidiennes d’une centaine de km…. Disons qu’à priori ça doit quand même concerner beaucoup plus d’utilisateurs potentiels, ça va me consoler (comme d’autres) de la perte de mes bras!

Electro-car

En effet,c’est un très intéressant graphique et article.Des technologies hybrides sur les batteries LI-ION,qui permettraient de rendre possible avant 2017 un BREST-NICE en 12-13 heures,recharge comprise(5 à 10 mn par recharge selon votre article)et avec une capacité d’emport comparable aux véhicules actuels et à un coût acceptable.Cela sera une vraie révolution dans le monde des VE. Je vous souhaite sincèrement de trouver les financements indispensables pour réaliser un premier démonstrateur prototype opérationnel de 25(ou 30)kwh,le plus tot possible. Bonne chance à vous ! Cordialement !

Herve

@Electro-car Vous dites que seuls les riches pourront se payer une tesla. Oui, mais pas forcément, non plus. Une tesla coute quand même moins cher qu’une Lamborgini. Et puis, il y pas mal de gens qui font 150 à 200 bornes / jour pour ce rendre de leur campagne à la grande ville du coin pour travailler (c’étais mon cas). Quand vous parcourrez 50000Kms par an a 6litres/100, ça fait 4000€ de carburant/an . Avec une Voiture electrique, la conso pour cette distance au tarif nuit donnera environ 1000€, soit 3000€ d’économies. En 10 ans 30000€. Ce qui rammnène de cout de la tesla de 60000 à 30000€. ça reste cher, mais déja plus abordable pour la classe moyenne. Je serais presque tenté (par envie d’avoir un VE), car en plus j’ai l’elec quasi gratuite une bonne partie de l’année (centrale hydrau), mais c’est le risque sur la fiabilité et surtout conduire un engin à ce tarif qui me retiens. A+

Electro-car

Brest-Nice,d’un seul coup,d’un seul,en Tesla, voilà le nouveau Graal….Suffit juste d’atteler une remorque avec les batteries, voilà la solution! C’est vrai qu’une Tesla avec une remorque, ça le fait pas…. L’article en pièce jointe(de techno-sciences.net),dans le lien que donne herciv,relatif à des recherches menées par des chercheurs de l’ U.C.L (université catholique de Louvain)sur des batteries hybrides ayant une capacité de stockage élevée et qui peut faire emmagasiner de l’énergie rapidement (quelques minutes(5 à 10) à des VE pour faire le plein de charge)permettrait d’obtenir,si ça tient ses promesses,de rendre possible avant 2017 un BREST-NICE en 12-13 heures,plusieurs recharges indispensables comprises,ce qui est la seule chose qui intéresse les voyageurs ordinaires.Et pour un VE avec une capacité d’emport comparable aux véhicules actuels et à un coût acceptable. Mais si ces promesses n’étaient pas tenues. Alors votre solution(ironique,je sais),si elle est appliquée par des loueurs professionnels de remorques-batteries de grande capacité,devient tout à fait défendable. En effet ,on peut imaginer trois cas de figures: Trajet moyen : La remorque permet de parcourir jusqu’à 600 km(d’un seul coup). Trajet long :(remorque plus grosse) jusqu’à 1100 km(d’un seul coup) . Trajet très long :(remorque encore plus grosse) jusqu’à 1600 km(d’un seul coup). Le VE ordinaire auquel on attele provisoirement ces remorques(“pour les grandes traversées”),étant à lui tout seul(hors remorque) capable d’une autronomie réelle de 200 km. Les loueurs professionnels de ces remorques seront installés prés des grands axes routiers(zone peri-urbaine) et gèreront les locations et recharges des différentes remorques-batteries. Les utilisateurs ne les attelleront que pour les “grandes traversées”. Aussitot la traversée fini,la remorque est rendu immédiatement aux loueurs professionnels dans la zone péri-urbaine d’arrivée. Votre solution ironique,est donc probablement une solution d’avenir,si on n’arrive pas à réaliser les projets de batteries hybrides à recharge rapide de l’UCL. Cordialement .

16
0
Laissez un commentairex