Linky : la phase de généralisation du compteur démarre aujourd’hui

Le déploiement officiel de la nouvelle génération des compteurs d’électricité, conçu pour faciliter la vie des 35 millions de clients d’ERDF et servir d’outil pour accompagner la transition énergétique débute ce mardi 1er décembre pour un achèvement prévu fin 2021.

Avec ce nouveau compteur ‘communicant’ et les services qui lui seront associés, les consommateurs pourront accéder rapidement, facilement et aussi souvent qu’ils le souhaitent au suivi de leur consommation électrique journalière. Mieux informés sur leurs habitudes, ils pourront ainsi optimiser leur consommation et mieux maîtriser leurs dépenses d’énergie en modifiant leur comportement.

Grâce à ce compteur, la plupart des interventions seront réalisées dans un délai plus rapide (de 5 jours à 24 heures), sans rendez-vous, et donc sans déranger le consommateur. Il permettra également un suivi des consommations d’énergie via un portail internet sécurisé. Il développe aussi les possibilités de pilotage des équipements du logement (en plus de celle du ballon d’eau chaude qui existe déjà), en fonction de signaux tarifaires.

Etape fondamentale des « smart grids », les réseaux intelligents, ce nouveau compteur permet de piloter de manière plus efficace le réseau électrique Basse Tension. Il facilite donc l’intégration des énergies renouvelables et la mobilité électrique du réseau.

Selon ERDF, l’expérimentation de Linky reste une réussite. Elle a été validée par les pouvoirs publics et a été suivie d’une importante phase de concertation avec toutes les parties prenantes (collectivités locales, associations de consommateurs, acteurs des marchés de l’énergie…). Cette concertation s’est terminée en février 2013.

Un appel d’offres a été lancé en octobre 2013 pour l’achat des matériels de la première tranche de 3 millions de compteurs. Les marchés ont été signés en août 2014. Un appel d’offre a également été passé pour les marchés de prestation de pose, qui ont été signés en juin 2015.

La pose des compteurs Linky commence en décembre 2015.

L’objectif est de remplacer 35 millions de compteurs, soit 90 % des compteurs dans les foyers en France d’ici la fin 2021. ERDF a élaboré un plan de déploiement afin de mettre à disposition du plus grand nombre, au plus tôt, les fonctionnalités du nouveau compteur. Le remplacement des compteurs ne sera pas facturé aux consommateurs, les gains réalisés grâce au compteur Linky venant compenser les investissements réalisés par ERDF.

Une activité correspondant à 10.000 emplois sera générée en France pour la conception, la fabrication du compteur et de certains de ses composants, et la prestation de pose. La pose des compteurs à elle seule mobilisera jusqu’à 5.000 techniciens au quotidien, dans toutes les régions.

Un compteur communicant au service du consommateur

Ce compteur nouvelle génération offre de nouveaux services au consommateur et accompagne la transition énergétique

Le compteur nouvelle génération donne accès à tous les consommateurs à des services de base, gratuits et simples d’utilisation

• Un portail internet avec un accès sécurisé pour le suivi de la consommation d’électricité. Les données sont communiquées en kWh et représentées sous forme graphique à différents pas de temps (heure, journée, semaine, mois…).

• Des interventions réalisées dans des délais réduits (de 5 jours à moins de 24 heures) et sans rendez-vous, donc sans dérangement pour le consommateur. Exemples : mise en service, mise hors service, changement contractuel…

• La diminution des temps de coupure : en cas de panne sur le réseau, les informations disponibles grâces aux compteurs communicants facilitent le diagnostic d’ERDF et permettent donc une réalimentation des consommateurs en électricité plus rapide. Le consommateur est mieux informé en cas de panne.

• La possibilité de souscrire à de nouvelles offres tarifaires des fournisseurs, grâce à l’augmentation du nombre de grilles tarifaires gérées par le compteur.

Le compteur nouvelle génération peut être connecté à des équipements du consommateur, pour permettre à ceux qui le souhaitent d’étendre son usage

• Un accès à des données de consommation en temps réel, qui peuvent être affichées sur des écrans dédiés ou sur d’autres équipements (ordinateur, TV, tablette, smartphone…).

• Une extension des possibilités de pilotage des appareils de la maison pour mieux maîtriser sa consommation. Ce que les clients connaissent déjà (exemple : pilotage d’un ballon d’eau chaude via le changement « heures creuses / heures pleines ») pourra se développer massivement du fait de la diversification des tarifs et de l’ajout au compteur de 7 contacts virtuels (au lieu d’1 actuellement).

Cette logique respecte les rôles de chacun, le distributeur, les fournisseurs d’offres et les acteurs de la filière électrique, tout en permettant des possibilités d’évolution adaptées aux attentes des consommateurs et aux changements technologiques.

Le compteur nouvelle génération accompagne la transition énergétique et modernise le réseau au bénéfice de l’ensemble des consommateurs

• Une production d’électricité facilitée : le compteur nouvelle génération permet de suivre plus facilement la production d’électricité décentralisée et d’enregistrer sur un seul et même compteur l’énergie produite et l’énergie consommée, au lieu de deux actuellement.

• Une intégration facilitée des nouveaux usages (véhicules électriques, énergies renouvelables) : le compteur nouvelle génération permet de mieux gérer l’équilibre offre / demande sur le réseau Basse Tension afin de ne pas déséquilibrer le réseau (exemple : éviter les risques de surtension chez les clients en cas d’excès de production injectée ; permettre que les véhicules électriques ne se rechargent pas au même moment en période de pic de consommation).

• Le compteur Linky constitue un outil simple et unique pour aider au développement de l’effacement.

Ces nouveaux compteurs complètent sur le réseau Basse Tension la modernisation engagée depuis une quinzaine d’années sur le réseau Moyenne Tension, qui est déjà « intelligent » (organes de manœuvre télécommandés, Agences de Conduite Régionales). Ils permettent de mieux suivre ce qui se passe sur le réseau, de détecter plus facilement les pannes, et de mieux cibler les investissements sur le réseau, là où les consommateurs en ont le plus besoin.

Pourquoi un compteur communicant ?

Les compteurs actuels mesurent la consommation d’électricité de chaque foyer et sont adaptés aux tarifs réglementés, mais ils ne répondent pas à l’évolution des besoins des différents acteurs du marché de l’électricité, en matière de communication d’informations et de diversification des offres par les fournisseurs.

Par ailleurs, il est également nécessaire de satisfaire les nouvelles attentes de la société : nouveaux usages de l’électricité (tels que la mobilité électrique, le développement des énergies renouvelables), préoccupation accrue pour la Maîtrise de la Demande d’Energie, et volonté des consommateurs de devenir des « consomm’acteurs »

En 2009, l’Union européenne a fixé à travers une Directive l’objectif de déployer des compteurs communicants dans 80 % des foyers européens d’ici 2020. Dès 2006, EDF a lancé l’étude d’un nouveau système de comptage communicant. A la demande de la Commission de Régulation de l’Energie (CRE), Electricité Réseau Distribution France (ERDF) a lancé en mars 2009 l’expérimentation du compteur communicant Linky, la finalité de ce projet étant de disposer d’une fonction de comptage automatisée,évolutive et fiable et de répondre aux exigences suivantes :

– Améliorer le fonctionnement concurrentiel du marché de l’électricité
– Améliorer la satisfaction des consommateurs
– Renforcer la performance du distributeur
– Contribuer à la mise en place de solutions de maîtrise de la demande d’énergie et à la réduction des émissions de CO2

Ce nouveau système de comptage communicant permet non seulement de respecter la directive européenne de 2009, mais également d’adapter le réseau de distribution aux évolutions souhaitées dans le cadre d’une transition énergétique maîtrisée (énergies renouvelables, véhicules électriques, stockage).

Ce nouveau système répond également aux orientations fixées par la directive efficacité énergétique votée le 11 septembre 2012 par le Parlement Européen et adoptée par le Conseil le 6 octobre 2012 (rappel du déploiement du compteur communicant, facturation sur la base de la consommation réelle, données de comptage mises à disposition gratuitement).

Comment ça marche ?

Bien plus qu’un compteur, Linky est un système. Une Agence centrale de supervision ERDF est chargée de l’administration et de la supervision du système. Un Système d’Information centralisé gère des ordres, des comptes-rendus et des données de mesure. Toutes ces informations circulent sur une chaîne communicante constituée de cinq éléments principaux (voir illustration) :

Linky : la phase de généralisation du compteur démarre aujourd'hui

1. Le compteur communicant Linky : mesure la consommation, l’intensité et la puissance. Il exécute des demandes de téléopérations et transmet des données (index de consommation, courbe de charges, informations techniques relatives au réseau)

2. Les Courants Porteurs en Ligne (CPL) : les câbles électriques Basse Tension deviennent des vecteurs de communication grâce à la technologie des Courants Porteurs en ligne (CPL). Elle permet d’échanger des données et des ordres entre compteurs et concentrateurs, dans les deux sens. Les compteurs communiquent par CPL et n’utilisent pas les radiofréquences pour communiquer.

3. Le concentrateur : les compteurs sont reliés par grappes à un concentrateur, situé la plupart du temps dans le poste de distribution. Ce concentrateur transmet des demandes de téléopérations, interroge les compteurs, traite et stocke les informations qu’il reçoit avant de les transmettre au Système d’Information centralisé.

4. Le réseau de télécommunications (GPRS) : il permet la communication entre les concentrateurs et le Système d’Information centralisé. Le système Linky utilise le réseau de télécommunication existant (pas de construction de nouvelles antennes relais). Le concentrateur équivaut à un téléphone mobile.

5. Le système d’information centralisé : il reçoit les demandes de la part des systèmes d’information internes d’ERDF, et les traite de façon automatisée. Les demandes des fournisseurs sont transmises via un portail d’échange entre les fournisseurs et ERDF.

La phase d’expérimentation

L’expérimentation du compteur nouvelle génération a été lancée en mars 2009 par ERDF dans l’agglomération de Lyon et des communes rurales d’Indre-et-Loire, et s’est terminée en mars 2011.

Le compteur communicant Linky a ainsi été expérimenté avec succès auprès de près de 300 000 clients. Ce test grandeur nature a permis de vérifier le processus d’installation du compteur, de confirmer le coût d’installation du compteur et le coût global de l’opération, mais aussi de construire et de tester tout le système d’information.

Les chiffres-clés de l’expérimentation

– Près de 300 000 compteurs posés
– 4 600 concentrateurs installés
– 30 minutes en moyenne pour la pose d’un compteur communicant
– 1 500 compteurs posés en moyenne par jour (avec un pic à 2000 en août 2010)
– Moins de 1 % des opérations de pose ont donné lieu à une réclamation
– 98 % des télé-opérations demandées par les fournisseurs (mise en service, changement de puissance…) sont réalisées avec succès sous 48 heures
– 95 % des compteurs posés ont été testés et communiquent dans les deux sens
– Jusqu’à 170 000 courbes de charge sont remontées quotidiennement
– Le budget initial de 150 millions d’euros a été respecté

         

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
60 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Papijo

– Le compteur Linky constitue un outil simple et unique pour aider au développement de l’effacement. – Contribuer à la mise en place de solutions de maîtrise de la demande d’énergie … Comme on s’en doutait, le compteur Linky permettra aux écolos de vous couper le courant lorsque vous aurez dépassé votre quota, ou quand le vent ne souffle pas assez fort, … ou bien vous remettra le chauffage quand le soleil brille trop … Un coût de 5 milliards d’euros (environ 250 euros par foyer) pour 10 000 emplois créés, (), soit 500 000 Euros par emploi … cherchez l’erreur ! Voila ce qui arrive quand on applique des politiques défendues par les “écolos” ! (NB: et en plus, le coût de ces compteurs soit-disant indispensables aus énergies renouvelables sera payé dans la part “abonnement” de notre facture alors qu’il aurait été normal de l’inclure dans la part “énergies renouvelables” de la CSPE … )

Tech

à papijo qui dans sa rage contre les ENR confond tout trop près d’une centrale, ses neurones ont fondu:o) de 1 linky n’a absolument pas été réclamé parles écolos, mais plutôt par edf qui veut pouvoir dans le futur vous appliquer un tarif plus élevé quand la consommation nationale sera plus forte! c’est donc a l’initiative d’edf et non des écolos qui ont bon dos selon vous. 2èmement linky et je l’ai déjà dit est un design dépassé (démarrage des études il ya plus de 10 ans !!!!, j’ai vu les premiers projets) les services dont l’article parle servriont à alimenter le big data de collecte de vos information. la sécurité? si un bon hacker prend en main le réseau il pourra télécommander l’arrêt de vos installation car il aura repéré que vous ne consommez plus car vous êtes parti en vacance et le cambriolage pourra suivre, etc, etc, … sécurité de concentrateurs? (en pleine nature!) trop long pour décrire tous les défaut! il y a bien 2 ou 3 truc positifs comme la facturation exacte et pas estimée mais c’est l’arbre qui cache la forêt des problèmes pour certains même pas imaginés par les concepteurs!

Lionel-fr

Excellent , Linky est peut-être l’un des rares avantages du monopole, la gestion centralisée est devenue relativement facile de nos jours. L’IA necessaire pour gérer 30 millions de compteurs se contente d’un simple serveur multi-xeon Au temps jadis, c’eût été une toute autre histoire. Soyons clairs, je n’aime pas le monopole et la culture communiste qu’il impose. Mais là je tire mon chapeau, Linky a été bien conçu dans ses specs et s’il tient ses promesses techniques, il donnera à l’opérateur un avantage mondial. Reste que le monopole ne va pas s’exporter pour autant et que Linky est un pur produit de ce monopole, m’enfin ce n’est pas parce qu’il faut cohabiter avec un monstre qu’on ne doit pas accepter ses rares bons cotés… Jusqu’à ce qu’un standard américain vienne tout balayer… Comme ce fut le cas avec IP ou encore plus : MPEG Là, on a une singularité française plutôt heureuse, irrévoquablement inexportable mais heureuse !

Reivilo

Je n’ai pas l’impression que nous soyons spécialement “en avance” sur ce sujet, même si le monopole RTE est effectivement une particularité à souligner. Les compteurs communiquants sont en place en Italie, en Allemagne, en Irlande, aux Pays-Bas depuis pas mal de temps avec des fortunes diverses… Au Royaume-Uni, le projet connait carrément de sérieux ratés

Pastilleverte

comme je suis, j’espère que le prix de l’abonnement ne va pas augmenter…

I. lucas

Le compteur Linky est en premier au service d’ERDF. C’est tout à fait normal ; ERDF cherche à baisser ses coûts d’intervention et de relève des compteurs ; d’ailelurs le seul schéma présenté indique la chaine de communication coté ERDF. Il doit donc être rentable pour ERDF et s’il ne l’est pas, il ne faut pas l’installer

Reivilo

Seulement prévue si le budget de l’opération (4 500 millions) est dépassé. Donc oui très certainement 😉 Ca fera un ensemble avec l’augmentation du kWh lié aux coûts de mise aux normes “Fukushima” de nos vieux CNPE…

Papijo

Je me moque un peu que Linky soit un beau jouet (ou pas tout à fait assez beau jouet) aux yeux de certains ! Que Linky ait été imposé par EDF contre l’avis des écolos … cela me surprend un peu (que par contre EDF ait dit “Je suis incapable d’absorber la quantité d’ENRs intermittentes que vous m’imposez sans avoir la possibilité de piloter directement la consommation”, cela me semblerait par contre tout à fait naturel). Les compteurs télérelevables, j’en ai vu au Danemark il y a une vingtaine d’années, et ça ne coûtait pas ce prix là (il est vrai que c’était sur des systèmes de chauffage collectif et que la chaufferie ne prétendait pas pouvoir couper le chauffage de ses clients, ni connaître en temps réel leur consommation !) Que l’on dépense 5 (ou 4,5) milliards d’euros sans que cela ne coûte un centime à personne, je me dis qu’il faut être un vrai “écolo vert” pour sortir une ânerie pareille ! Au final, Linky sert à quoi, et surtout à qui ?

Herve

“Jusqu’à ce qu’un standard américain vienne tout balayer… Comme ce fut le cas avec IP ou encore plus : MPEG” Loin d’être sur. Pas l’impression que les américains aient eu du succes pour nous vendre du controle commande de réseau électrique jusque a maintenant. Et comme c’est le monopole qui décide, il a tout loisir d’implanter ce qu’il veut. Si ils ont de bonnes idées aux US ou en chine, il y a tout loisir à copier… De toute façon, Linky n’est qu’une sorte de terminal, en mettant à jour les équippements dans les postes, il sera possible de lui ajouter plein de fonctionnalitées à partir de ses caractéristiques actuelles. Je ne crois pas qu’il sera remplacé a court terme par obscolescence, le plus gros risque c’est les pirates. La ou vous avez raison, c’est que mon compteur qui a été fabriqué à Monluçon en 1968 a fonctionné 47ans sans soucis, et sera remplacé dans 2 ans. Je doute fort qu’il reste un seul linky d’origine dans 50ans…

enerc77

Je n’arrive pas vraiement à savoir si ce compteur peut comptabiliser les flux dans les deux sens. C’est le cas ou pas? Si c’est le cas, ça permettra d’éviter les deux compteurs avec leurs deux coffrets…. et peut être plus de TURPE producteur? (mais faut pas réver….)

Lionel-fr

Normal qu’on n’ait pas exactement le même avis, je suis dans l’IA et les objets connectés jusqu’au cou et j’avais bien cartonné à l’époque dans Ip et mpeg ! A l’évidence, il y a des redites dans l’évolution des technos et le talent des américains n’est pas uniquement technique ! Le truc pour éviter de reproduire la connerie des standards SECAM/PAL/NTSC a été d’inviter grâcieusement les industriels les plus obtus (les français brillent dans ce domaine) tous frais payés à siéger dans des conférences soporifiques, pour finalement leur dire : “vous avez inventé mpeg!” voilà comment les français ont adopté mpeg, c’était assez bien joué, l’inventeur d’un standard n’a de toutes façons aucune importance, c’est son adoption qui compte. D’où mon raisonnement : Ce sont les majors de production audiovisuelle qui ont eu cette idée géniale de décerner le diplôme à tout le monde. Le producteurs de contenu donc.. Devinez qui aura intéret à incarner ce rôle dans le smartgrid ? Les Objets connectés of course, seulement voilà : le marché est balbutiant et les français sont loin d’avoir le monopole de la tête de cochon ! Toutes les corporations cherchent à se la péter dans leurs films d’entreprise ! Donc , le rôle du “facilitateur” va incomber à des gens très pragmatiques venus du monde de l’équipement de la maison, électroménager, … Les consommateurs d’énergie professionnels, ceux qui finalement font leur beurre en utilisant l’électricité comme partie d’un service qu’ils vendent.. Voilà voilà, l’histoire se répete, il y a ceux qui veulent avoir tout inventé, et ceux qui se planquent, ne mouftent jamais un mot plus haut que l’autre et manipulent le marché comme si c’était un jeu de marionettes, un peu stupides, un peu puériles Ceux qui bombent le torse en affirmant qu’ils sont les plus beaux , les plus intelligents…Ceux là mêmes qui ont ce problème d’ego qu’on manipule si facilement… vous voyez ce que je veux dire ? Et finalement ceux qui manipulent tout ça et qui remportent le gras, le maigre, la cerise et la patissière (sans parler de la patisserie)

6ctsimple

Seulement prévue si le budget de l’opération (4 500 millions) est dépassé. Donc oui très certainement 😉 Ca fera un ensemble avec l’augmentation du kWh lié aux coûts de mise aux normes “Fukushima” de nos vieux CNPE… Faut relativiser, 4,5Md€ même s’il fallait les consommateurs les payent ( ce qui n’est pas le cas) par un prélèvement direct sur la facture, ça n’est jamais ( environ) que le montant annuel de la CSPE “renouvelables+ cogénération. Non?

Toche

Bonsoir, Pourquoi un affichage des données en KWH et pas en €uro comme en Angleterre ou le gouvernement a obligé l’affichage du montant consommé? C’est vraiment prendre les gens pour des …..

6ctsimple

Sur les “écolos” qui auraient “imposé” Linky, très franchement je ne vois pas…. Quant à ERDF qui pourrait piloter votre consommation et vous couper, là je pense qu ‘un anxiolitique léger s’impose. Par contre et très clairement sur le plan “répressif”, Linky devrait éviter pas mal de fraudes plus ou moins volontaires ( tarification non en accord avec la puissance souscrite, prélèvements indus sans abonnement,…). Sur le plan des coûts opérationnels d’ERDF le gain est évident ( beaucoup de manip vont se faire sans déplacement sur place). Quand aux avantages pour les consommateurs, ça ne va pas se faire immédiatement mais Linky va permettre aux fournisseurs de proposer des offres “de type” EJP ou Tempo, mais bien plus sophistiquées et diversifiées. Alors bien entendu ça n’interesse pas tout le monde, mais ça peut interesser suffisament de gens pour avoir une influence sur l’équilibre production/consommation, par exemple en rabotant les pics et remplissant les creux. Par exemple, un tarif 0h/5h très bas pour un possesseur de véhicule electrique sera possible alors qu’aujourd’hui ça ne l’est pas, alors que ça arrangerait le producteur, le fournisseur et le consommateur.

stephsea0

Et des réponses institutionnelles toujours aussi vaseuses, voire douteuses. Au service du client, le linky…? Faut il rire ou pleurer? Au service d’EDF d’abords, puis pas induction, au service d’une consomation mieux connue des utilisateurs eux mêmes, par ultime rebond, puis une très hypothétique meilleure gestion de l’énergie. Des économies? dans nos rêves. Quand j’entends la com’, l’hitoire que nous raconte le “JT de mémère”, je m’esclaffe avec amertume devant tant d’esbrouffe, de moyens dépensés pour nous faire prendre des vessies pour des lanternes, devant une pantalonade aussi dévergondée. On frôle l’hyperbole stalinienne en matière de propagande. Même Mao n’était pas aussi puissant en “message universel”. Linky, c’est le joujou de EDF, POINT! Tout ce qui en découle n’est qu’incidentiel, fortuit, involontaire, et même imaginaire. Et qui le paiera? C’est bibi. Qui d’autre? Les faits : Pour piloter une consomation, il faut un Linky intégré dans une installaton neuve et/ou conçue pour ce pilotage. Combien en France??? Allez, bonne nuit le petits. Faites de beaux rêves.

6ctsimple

Vous permettez que je vous appelle comme ça? C’est quand même extraordinaire d’être aussi à coté de la plaque.. Linky, hyperbole stalinienne, Mao… Vous n’avez pas l’impression d’exagérer un peu?

Lionel-fr

Stephsea disjoncte complètement. Le marché n’est pas un jeu à somme nulle. Je ne ferai pas de calcul de petits sous multipliés par 35 millions (histoire de maximiser le taux d’erreur) Mais ce qui va payer Linky chez Erdf, c’est avant tout la masse salariale des petits hommes bleus qui n’auront plus besoin de passer chez les gens pour relever les compteurs. Ok , ils sont fonctionnaires donc il faudra attendre la mort de leur femme (pension de reversion) pour que ça se répercute dans les comptes, mais le fait est là , plus besoin de déplacer des gars et quand on vous dit que déplacer un technicos en bagnole coute au moins 80€ , ça vous pouvez le multiplier par 35 millions ! et c’est chaque année ! Ensuite , il y aura toutes les transactions electroniques autour des nouveaux barèmes de tarification, mais c’est un vaste sujet @ Toche Afficher la conso en euros se fera sur la page web de l’abonné, ou du moins c’est là que ça devrait se faire.. Ensuite il faut que le Erdf le veuille mais dans ce cas, c’est juste quelques lignes de code à écrire sur le serveur et non pas un afficheur LCD à ajouter sur chaque compteur… Franchement , tout ces dénigrements ne tiennent pas Linky est bien pensé, et je sais de quoi je parle.

Verdarie

Linki aurait été encore mieux pensé s’il avait affiché en temps réel la consommation des appareils électroménagers communiquants . Ca aurait permis aux ménages de faire de réellles économies sans passer par les tarifs des opérateurs. Qui eux vous proposeront un tarif qui les arrangent sans que ça fasse baisser vraiment votre conso ?

Papijo

Je dis qu’EDF va pouvoir nous couper le courant quand ça les arrange … vous reconnaissez que EDF va “raboter les pics” ! Vous voyez une différence ?

enerc77

@Lionel-fr Tu sembles bien connaitre le compteur Linky. Est-ce que tu sais si il est compatible V2G (Vehicle To Grid), si il supporte le stockage résidentiel (genre batteries powerwall Tesla) et si il peut compter la production en surplus (PV, micro hydrolique, éolien, ..)

stephsea0

Merci pour vos compliments personnels qui me vont droit au … compteur. Face à la propagande Linky, non, je persiste, ma métaphore sur la propagande n’est PAS exagérée. Elle est métaphorique. Nuance d’apréciation… Par contre ma critique elle est assez peu nuancée il est vrai, à l’image de l’immense campagne de com’ ochestrée de main de maitre et par des grands moyens. Faites moi confiance sur ce point… Un campagne nationale comme celle ci ausi unanime ne s’improvise pas. C’est le fruit de plusieurs années de travail de fourmis expertes. C’est une véritable usine à gaz. Qui paie? C’est bien nous, les citoyens, par un canal ou par l’autre. Les meplois EDF ne seront aps renouvelés, et les comptes d’autant plus favorables aux actionnaires spéculateurs. PARFAIT! Vive l’écologie. Je ne refuse pas de payer mon compteur. Je veux payer un produit utile, un produit choisi, un produit qui ME rend un service, qui ME sert, qui rend service à la collectivité d’abords, avant de servir les intérêts d’un boite prédatrice et spéculatrice – détenue par des actionnaires spéculateurs et majoritairement par un état en déroute (sans que cela soit une affaire de partis!). J’exagère? Je disjoncte? Non, je ne crois pas. Je mets le doigt sur les contradiction et sur les mensonges ehontés, sur la propagande théorisée et inventée par les soviétiques et généralisée par les prédateurs modernes. Le linky est ici un symptôme de plus, pas le problème principal du Monde il es vrai. Mais je n’exagère pas le constat. Aucune réponse sur l’efficacité du compteur “intelligent” et “communicant” dans une installation qui a plus de 5 ans? En effet cela économise le passage de l’agent EDF une ou deux fois par an. Rires…

stephsea0

Absolument d’accord : un joujou EDF pour EDF et seulement EDF, à nos frais. Qu’ils assument au lieu de nous vendre de l’écologie! Menteurs! Cette banalisation du mensonge et la supématie absolue des intérets privés les plus puissants sur l’intérêt collectif à long terme sont devenus proprement insuportables, physiquement et intelectuellement… Nous allons dans le mur! Notre technologie, notre force de travail, nos compétences, nos aspirations, notre conscience, notre patrimoine, nos liens, nos données sont systématiquement spoliés et retrounés contre nous par des manipulateurs. STOP!

Lionel-fr

Vous avez du culot de soutenir mordicus par internet que le numerique est une escroquerie. Si on vous écoutait , on resterait avec de vieux compteurs sans le moindre controle numérique à distance. Le téléphone serait encore analogique et l’internet n’existerait pas ce qui limiterait l’expression de vos opinions à votre entourage … Le controle du compteur à distance n’est pas propre à l’électricité, tous les opérateurs qui utilisent des compteurs les déploient sur leur réseau et c’est une excellente chose Il n’y a rien de plus absurde que d’utiliser l’internet pour dénigrer l’internet ! C’est une démarche vraiment irrationnelle, dépourvue de perspective, et totalement egocentrique Le compteur communicant doit non seulement mettre les mesures de consommation en base de données pour permettre de tracer des courbes, et appliquer des barèmes de tarifs qui peuvent devenir très complexes, mais en plus, il supprime le besoin d’accéder sans cesse à l’engin de comptage pour lire la mesure. Le métier de lecteur de compteur n’est pas des plus gratifiants. Votre façon de penser est tout simplement grotesque

Herve

@ Lionel, Concernant votre prose sur le PAL SECAM… faut juste rappeler que lorsque Henri de France a conçu le SECAM, c’etais pour corriger les défaut du NTSC , c’étais à l’epoque le meilleur compromis. Parceque le NTSC était une grosse saloperie pour ceux qui habitaient en campagne (image de merde, sans compter qu’il fallait tourner un bouton au fur et à mesure que la TV chauffait pour garder des couleurs pottables en fin de ligne…) Le PAL arrivé en même temps que le SECAM était un compromis entre les deux techniques et donnait un résultat proche du secam… Mais la technologie a évolué, les amélioration (horloges a quartz…) ont permis de remonter le niveau du NTSC, le PAL a utilisé la ligne a retard necessaire au SECAM pour corriger ses lacunes et est devenu le meilleur système… En résumé, si les américains avait fait du SECAM dés le départ, il n’y aurait probablement eu que ce standard, en 50 et 60Hz bien sur… La grosse connerie qu’on fait les français, c’est d’avoir adopté la modulation positive et l’AM pour le son, (dans un but d’économie d’energie qui a en fait été un véritable désastre…) ce qui a plombé le choix du sécam par de nombreux pays qui se sont rabattus sur le PAL.

fafrauro

Nous ne sommes pas des scientifiques et surtout pas lobbyistes. Nous sommes de simples consom’acteurs, souvent membres bénévoles d’associations nationales, parfois consultés mais peu écoutés. Nous ne sommes pas opposés au compteur intelligent, mais: – Nous savons que la généralisation des compteurs Linky a été décidée sans même attendre la fin de l’expérimentation et sans tenir compte des nombreuses critiques qu’elle a soulevées, – Nous savons que les compteurs ne répondent pas à l’exigence fixée par la directive européenne en matière de réduction de la consommation. Cette carence a été soulignée par l’ADEME. L’accès total, gratuit et instantané aux données de consommation électrique devait permettre aux consommateurs de maîtriser leur consommation. Or, dans plus de 50% des cas, les compteurs sont extérieurs aux logements et parfois difficiles d’accès. Pourtant, les nouveaux seront implantés au même emplacement, – Nous savons que les usagers paieront ces compteurs (Décret du 31 08 2010) via l’augmentation du TURPE (Tarif d’Utilisation du Réseau de Distribution d’Electricité), les seuls bénéficiaires de l’opération étant ERDF et les fournisseurs d’énergie. Pourtant, les économies réalisées par ERDF sont telles qu’elles peuvent couvrir le coût de l’installation. Ce coût, de loin supérieur à celui de nos voisins européens, varie du simple au double selon les sources (ERDF, FNCCR) soit 4 à 8 milliards d’euros, – Nous savons que la collecte de données sur les habitudes des consommateurset leur transmission par différents réseaux font craindre de possibles atteintes à la vie privée et à la liberté des personnes. Ces réseaux sont insuffisamment sécurisés selon la CNIL qui estime « que se posent des problèmes de respect de la vie privée », – Nous savons que, toujours selon la CNIL, les impacts potentiels d’attaques de ces réseaux peuvent être dramatiques et endommager physiquement des centrales de production électrique. Ceci pourrait entraîner une réaction en chaîne sur les réseaux, ce qui engendrerait des coupures de courant à grande échelle, – Nous savons que ces nouveaux compteurs permettront aux fournisseurs de multiplier leurs offres ce qui se traduira par une hausse substantielle de tarifs complexes et non concurrentiels mais aussi par une nouvelle aggravation de la précarité énergétique qui touche déjà plus de 5 millions de foyers.

Tech

je persist et signe ce design vieux de plus de 10 ans est donc une daube. les générations de mobile changent tous les trimestres!!! vous proposez le projet à taiwan et dans un trilmestre vous avez un produit qui coute 5 fois moins cher et qui sera 10 fois plus performant! les acteurs français du compteur veulent profiter de cette “vache à lait”. oour ceux qui ont l’air de ne pas le savoir ce ne sont plus des agents edf qui relèvent les compteurs, mais des sociétés tierces !! donc pas d’économies sur les “fonctionnaires” edf! ses sociétés relèvent aussi le gaz et qqfoi l’eau! les compteurs communiquant gaz existent aussi d”accord complétement sur la campagne de pub éhontée dans les journaux télévisés par des gens qui n’y connaissent rien! oui a un compteur communiquant intelligent mais pas le le linky !!! on est dans un schéma identique àla minitel ou les pontes enarque et X de transpac gardaient leur pré carré de tranmission à 2400 baud quand les modems commençaient à éovoluer vers les 9600 et au delà !!! il faut refaire le linky avec le techno d’aujourd’hui et blinder la sécurité ce qui n’est absolument pas garanti par le design actuel et oui un autre des problèmes linky si vous avez un abonnemnt d’une certaine puissance et que vous la dépassez ça disjoncte!!!

Tech

ces sociétés relèvent au moins les banques autorisent du négatif transitoire ;o))

Lionel-fr

Linky est un terminal pour faire du smart grid, pas de la régulation fine. L’bjectif à terme consiste à REPARTIR la charge. L’unité est le GW , pas le kW, il y a un facteur 1 million entre les deux ! Je l’ai déjà dit , il n’est pas possible de répondre aux fluctuations de réseau par IP, ce ne serait pas plus possible si on utilisait un protocole synchrone (ip est lent et saccadé par nature) Pour faire face aux ruptures d’alimentation, il faut réalir à la microseconde, pour réguler le signal il faut une réaction à 10 milliseconde … Quoi que vous fassiez , ip ne fera rien de bon en moins d’une seconde. Parfois il fera mieux , parfois pire… Ip est un protocole absolument nul pour faire du temps réel et ethernet ou ATM ne valent pas tripette non plus, quoique ces deux derniers se soient améliorés récemment avec la réservation de bande passante autrefois impossible sur ethernet. Ip est un protocole “économique” quand on fait de l’internet càd que ses capacités de mutualisation de câble et de routeurs sont détournées de leur objectif initial (tolérance aux pannes), pour économiser sur le hardware Sans cette économie, IP serait resté un protocole militaire tombé en désuétude. Mais utilisé à des fins économiques , il permet de traiter des millions comme si c’était un seul Quand au serveur qui va gérer les consommations, il gèrera sans problème 1 million de lignes et dialoguera avec un serveur haute disponibilité pour le niveau national Or , c’est les niveaux national et régional qui sont intéressants pour le smart grid… C’est grâce à ce genre de réseau intelligent qu’on va bluler moins de fuel quand le système électrique sera en surproduction. Toutes les mainsons qui se chauffent au fuel ont l’electricité ! Et parfois l’électricité est abondante. C’est ça le deal On utilise IP en CPL pour faire des économies sur l’information et le contenu ‘information pour faire des économies de fuel et de gaz ! La finalité est de consommer moins de fossiles C’est ça le but, et c’est vraiment intéressant. Cela n’a rien d’un caprice ou d’une anectdote Ca rend à peu près le même service que le stockage , lequel , comme tout le monde le sait , est encore beaucoup trop cher pour servir à quelque chose On va substituer de l’electricité pas chère et abondante à du fossile cher, puant, plein de CO2 et qui nous rapporte des guerres en pagaille et ça , seul le smart grid peut le faire Il n’y a pas d’alternative , même quand le stockage sera possible à l’échelle des particuliers, les messages du smartgrid serviront encore à controler les batteries.. C’est ça l’enjeu de Linky

stephsea0

Désolé, j’ai beau chercher, je ne retrouve pas qui parle d’Internet dans les posts précedents, ni du controle à distance, ni blocage systématique au progrès ou même à la robotisation des tâches pénibles ou répétitives et pour lesquels les automates sont très performants, surtout si on suprime les déplacements…

stephsea0

Je ne sais pas si le compteur Linky est “super”, indispensable, parfait, supérieur, magique, smart, french touch, french tech, ou une pure daube technologique. Ce n’est pas mon sujet. Je crois que ce n’est pas le sujet ici. Si un collège d’experts – qui ne font pas lobbying pour leur employeur – réussisient à vulgariser un peu les atouts ou défauts techniques du Linky, son fonctionnement à différents niveaux d’échelle (macro et micro), j’écoute avec mes quatre oreilles (deux ont poussé depuis que je suis allé au japon LOL du coup j’entends mieux). Mais le problème plus urgent est que justement EDF prend un soin infini (et une énergie démentielle) à ne rien dire de crédible sur ce compteur et à faire taire (à coup de talons dans la G…) ceux qui critiquent de manière parfaoitement citoyenne et républicaine (sans présumer de la qualité des critiques) le produit et la méthode. C’est ça le sujet! Pourquoi tant de propagande et de com’ pour abruti si le produit est si parfait et désirable? Pourquoi nous prend t’on pour des imbéciles? J’ai comme un début de réponse, des hypothèses assez graves en fait… Mais je n’ose plus… Sinon, on me prend pour un disjoncté, et c”est très désagréable. EDF le sait : être disjoncté ou traité comme tel est très désagréable. C’est d’ailleurs le principe de la propagande : plus un message est puissament martelé, quelque soit son contenu, plus il est vrai, et plus ceux qui le contestent ou le critiquent ou remarquent à quel point la méthode pose question sont des “disjonctés”. Disjoncté, cela dit bien ce que cela veut dire : exclu du réseau, exclu du groupe social, exclu du débat, exclu du collectif, reduit au silence. Ouf, quel silence! Le linky est il un pur produit de propagande? Un produit qui ne dit pas exactement ce qu’il est, ni ce qu’il coute, ni ce qu’il fait, ni a quoi il sert, ni qui en est responsable, ni quelles intentions il sert. Quand on travaille la com’ à la grosse caisse pour dire tout sauf le vrai, il ya un problème, baleine sous menhir… J’ose la question car la méthode le laisse sérieusement penser. EDf maladroite? Linky victime de son succès médiatique? je pouffe…

stephsea0

Rappelons nous des péages qui ne disaient pas leur nom sous le gvt précédent : LES TRES BEAUX PORTIQUES, vous savez ces petites merveilles technologiques (!!!) qui allaient sauver la planète des méchants camioneurs, ces mangeurs d’enfants, ces canibales hideux aux oreilles pointues (d’où la necessité du bonnet, et de couleur rouge pour masquer les taches de sang) et aux dents de requin, transporteurs diaboliques qui non contents de manger du bitume, mangaient aussi notre planète, et gasaient les ours blancs et les pandas. Les gloutons! Est ce qu’avec cet exemple pris dans notre histoire récente, je parviens à illustrer ce ‘qu’est unepropagnade moderne, et ce qu’elle cache, et ce qu’il faut parfois faire d’extrêmiste pour s’en défendre, quitte parfois à tomber dans des excès totalement contre-productifs par rebond? Linky, le portique d’EDF? L’idée me parait digne de vérification. Ne présumons pas mais posons nous la question.

Sandine

Pour la dernier phrase du post précédent: Le premier fournisseur a avoir proposé des offres construites sur Linky est Direct Energie il me semble, je n’ai rien côté EDF…

enerc77

Je suis complètement d’accord avec vous, le post s’acharne sur EDF mais plus d’un millions de clients ne sont plus chez EDF aujourd’hui en France. Ce serait bien que ce post permette de comprendre les liens entre ERDF qui déploie Linky et les fournisseurs que sont Direct Energie, Enercoop, EDF et les autres. Et quid des producteurs individuels/résidentiels?

Lionel-fr

Relisez mon premier post sur ce topic, Edf et le monopole ne sont pas mes copains je vous assure… Pourtant c’est justement parce que c’est un monopole que le déploiment de Linky “façon minitel” est intéressant. (Je déteste toujours autant le monopole rassurez vous) Ce monopole voulu par De Gaulle dans un pays en ruines avait pour but de rationaliser l’aménagement du territoire et il se trouve que Linky est un choix incroyablement “rationnel” à condition d’être installé partout et c’est justement ce que le monopole fait le mieux : couvrir tous les compteurs sans en oublier un seul Il faut comprendre que pour une fois, on parle du “coté client” et non pas du coté serveur. Coté serveur, tout est facile, il suffit de faire les choses une fois , finalement la seule difficulté est de décider … Coté client , c’est une autre paire de manches. Pour transférer 3kw de chauffage fuel vers l’électricité , il n’y a rien de très compliqué, sauf que là, il faut le faire de façon différenciée sur 35 millions de terminaux… Voilà le challenge et surtout : voilà pourquoi un monopole a l’avantage sur un foisonnement de fournisseurs Ce que je disais à hervé c’est justement que les américains qui ont beaucoup de fournisseurs pas toujours coordonnés, sont comdamnés a développer des standards qui seront progressivement adoptés par tous les fournisseurs chacun à son rythme. Mais le problème est que pour développer un standard, il faut savoir ce qu’on va vraiment faire. Or là on ne sait pas grand chose parce que les objets connectés sont loin d’être déployés en volume Donc on ne sait rien Donc on ne peut pas faire de standard Alors que le monopole à la tâche facile, le système des utilities peine à trouver un angle pour s’attaquer globalement au problème du smart grid , et donc restera dans des petits volumes d’énergie transférés ce qui n’intéressera pas vraiment les producteurs et ainsi de suite…… Sans volume, le smartgrid ne sert pas à grand chose Et pour avoir du volume, il faut installer presque tout le monde en même temps Voilà

samivel51

Oui, il fera du “net metering”. D’apres la presse, il remplacera les deux compteurs qu’utilisent les particuliers producteurs d’electricite.

Herve

B’en vous voyez que dés fois le monopole a du bon! ça me fait plaisir de vous voir l’écrire! Il y a des choses qui doivent de préference dépendre d’un monopole, et d’autres non. L’art est de bien définir la limite du qui fait quoi, et de fixer un cadre qui évite les déviances. Mais la comparaison avec le minitel que vous faites n’est pas forcément pertinente de même que vos critiques envers cet objet qui était en avance sur son temps, un objet a la portée des utilisateur qui n’avait pas de virus et ne plantait pas. Le minitel est mort car le modéle économique (faible cout d’accés mais taxation à mort de l’utilisation ) n’était pas le bon. Mais il était difficilement possible de faire différemment à l’époque. Le monopole en donnant le même service à tout le monde (campgne, ville…) trainait un boulet qu’internet n’a pas , le prix à payer étant la fracture numérique le racket de microsoft ou l’exploitation des développeurs par google, deux autres types de monopoles bien plus pervers, surtout le dernier…

Herve

“Le linky est il un pur produit de propagande? Un produit qui ne dit pas exactement ce qu’il est, ni ce qu’il coute, ni ce qu’il fait, ni a quoi il sert, ni qui en est responsable, ni quelles intentions il sert.” @ Stephsea On ne peut pas dire que les specs techniques soient mises au grand jour, cepandant, la réponse à toutes ces questions peut quand même s’apprécier avec les élements dont on dispose déja. Oui, c’est aussi un outil de propagande, mais ce role est la cerise sur le gateau, il n’a pas été conçu pour ça. Les principaux buts sont: – virer les releveurs de compteurs – reduire le cout des interventions simples (déménagements,…) – reduire le cout lié aux periodes sans abonnés – augmenter discrètement le cout des abonnements en éliminant des marges de tolérences sur la methode de dépassement de contrat (sujet en discution qu’on va pouvoir controller bientôt) – proposer des options tarifaires plus variées et surtout en bien plus grand nombre q’actuellement pour integer la concurrence a EDF. – et certainement des fonction cachées permettant de surveiller le réseau, reperer les vols de courant… C’est ERDF qui mène la danse…

Herve

“ca va pas donner de la milliseconde pour gerer les instabilitées du reseau, un link à partagé avec toute un grappe d’utilisateur = plusieurs seconde de reaction, bonjour les oscilations ” Comme lionel vous a répondu, le linky n’est pas fait pour ça, et de toute façon, même s’il avait la rapidité nécessaire, il serait extremement difficile de maintenir stable un réseau par ce procédé, je doute même que ce soit possible de diffuser cela à grande échelle.

6ctsimple

Ceratins commentaires sont un peu surréalistes, mais il est vrai que Linky est certainement une atteinte inadmissible à nos libertés fondamentales….Ecrire ça dans le contexte actuel me parait quand même faire preuve de peu de jugement sur la priorisation des problèmes , mais après tout chacun ses marottes. Plus techniquement, un commentaire de Tech m’étonne, mais peut-être parce que c’est de l’humour au second degré?: “et oui un autre des problèmes linky si vous avez un abonnemnt d’une certaine puissance et que vous la dépassez ça disjoncte!!!” Euh? Oui, c’est exact…So what?

stephsea0

On parle Linky ici, pas droit de l’homme ou état d’urgence. Vous voulez aborder ces sujets ou d’autre priorités plus importantes ici? On a le droit de s’interroger sur l’énergie de communication de EDF, sur la méthode, sur l’objet, sur sa définition, sur les intentions de notre énergéticien national et gouvernemental sans renoncer aux autres problèmes, non? A moins d’être extrêmement focalisé, incapable de traiter deux sujets en même temps dans sa vie, abruti donc? Ne détournez pas l’attention, cher SIX… Ne tentez pas non plus de ridiculiser les débateurs, même si vsou n’êtes pas d’accord. C’est une insulte à leur intelligence, thème déjà abordé il me semble…

Herve

Vos critiques ne semblent pas trés pertienentes. Linky ne va probablement pas emettre tout le temps, donc même s’il avait une puissance d’émission de 4W, ça ferait de toute façon peanuts en conso moyenne. D’autre part, rien ne l’empeche de participer à l’équilibrage. Pulsadis le fait déja avec environ 1 baud, donc linky est potentiellement 2400fois mieux et avec un maillage de réseau beaucoup plus fin que pulsadis. je ne vois pas pourquoi linky n’en serait pas capable. Le seul point qui peut etre genant à mon avis, c’est l’usage du GPRS pour lier les concentrateurs aux serveurs, le niveau de fiabilité de ce mode de communication n’est à mon avis pas suffisant, à moins que les opérateurs télécom aient amélioré le réseau…. Enfin le pilotage de l’electroménager se fera via une politique tarifaire telle qu’elle est ajourdhui, mais avec plus d’options. Trés probablement le linky dialoguera avec un gestionnaire au niveau de la maison qui lui meme gerera la répartition. Un probleme de faille de sécurité est bien entendu à considerrer, mais s’il se produit à l’echelle du réseau local, je doute qu’il soit de nature à permettre une catastrophe. Pour ce qui est d’une attaque sur l’electroménager lui meme, c’est un point faible mais il me semble que Lionel avait une réponse trés pertiente a cela: la diversité des systemes rendra plus difficile d’en prendre le controle généralisé.

Herve

“Plus techniquement, un commentaire de Tech m’étonne, mais peut-être parce que c’est de l’humour au second degré?:” Le commentaire de Tech est peut être un peu “mal tourné”, mais il évoque le sujet de la baisse de la puissance souscrite que va (peut être?) engendrer le linky … Le sujet avait déja été discuté par le passé, mais faute de clarté dans la com d’EDRF à ce sujet, on en est réduit à attendre pour mesurer… Dés que j’aurais accés a un Linky, je vais bricoler un dispositif qui consomme 30AEff pile et je vais tester pour voir ce qui se passe. On aura l’occasion d’en reparler…

Lionel-fr

Si les architectes SI à l’origine de Linky sont bons, Linky n’a rien d’autre à envoyer au serveur que des datasets à 2 colonnes : 1. dateHeure 2. Consommation Il peut le faire régulièrement chaque minute ou stocker temporairement les records dans une flash et envoyer n lignes toutes les h heures.. Peu importe Si j’ai bien compris, Linky va également avoir plusieurs sorties sur relais , chacune étant dépendante d’un tarif. La sortie plein tarif fonctionnera 24/7 , les sorties tarifs réduits pourront être coupées selon les modalités du tarif souscrit. (Bachoubouzouk parlait d’un tarif à 7ct/kW avec coupure max. 2h/j) Cela signifie qu’il faudra une deuxieme boite de fusibles et un deuxieme câblage typiquement pour le chauffage électrique. Dés lors, il suffit d’installer des radiateurs électriques dont un au moins dans la pièce du thermostat central afin de rendre la substitution electrique complètement automatique. On peut imaginer multiplier les sorties comme ça mais le système n’est pas très satisfaisant en termes de câblage (à moins qu’un électricien démontre le contraire) En effet, si on a un 3eme tarif encore moins cher mais dont les coupures sont plus fréquentes et plus longues, sur quelle prise brancher les radiateurs ? Vous avez compris : pour ceux qui chauffent au fuel, l’intéret est évident. Pour ceux qui ont le gaz , c’est déjà moins sûr.. Mais rien n’empèche ERDF de reprogrammer une troisième sortie comme étant à tarif variable selon un barème très fin et c’est à l’utilisateur d’arbitrer l’usage de sa chaudière gaz ou de l’électricité (ou les deux) C’est ce genre de ligne multi-tarif qui devrait s’imposer à terme, la seconde sortie pour le chauffage me semble un choix bien restrictif et assez couteux en investissement puisqu’il faut doubler le réseau domestique. M’enfin, je suppose qu’on aura de plus amples informations lorsque EDF communiquera sur de nouveaux tarifs associés à Linky. En attendant , les n sorties ont l’avantage d’être immédiatement exploitables sans la moindre domotique. Pour ce qui est des l’utilisation de Linky en équilibrage ou rectification de signal, franchement , ça me semble incompatible avec son rôle primordial qui est de servir de référence pour la transaction (le paiment). Le mieux est l’énnemi du bien Au final , ça devrait suffire à lisser le pic de 19h et transférer quelques 10aines de TWh/an vers l’électricité pour le plus grand bonheur des uns et moins pour les autres.. En tous cas, c’est exactement ce qu’il faut pour vendre plus de courant aux heures où il y en a le plus et moins quand il se fait rare …

6ctsimple

vous avez raison abondamment parlé de Linky, par exemple ici: Concernant les déclenchements intempestifs suite aux expérimentation menées à Lyon et Tours, on rappellera les conclusions de la CRE qui a publié un rapport ( voir lien dans le lien): Le remplacement du compteur a, également, généré des problèmes de coupures pour dépassement de puissance, perçus par les usagers concernés comme une conséquence de la pose du compteur Linky. L’essentiel des causes de ces coupures provient d’un réglage de disjoncteur du tableau électrique supérieur à la puissance souscrite. Il s’agit, donc, d’utilisateurs dont la puissance souscrite était différente de celle réglée sur le disjoncteur et qui bénéficiaient indument d’une puissance de coupure plus élevée que celle contractualisée”.

6ctsimple

Si je me réfère au rapport de la CRE cité plus haut, j’avais écrit à l’époque: Si j’en crois le document de la CRE cité si-dessus (ça a peut-être changé, aucune idée), il y a avec Lynky 4 index pour le TURPE (le prix du tarif d’acheminement) et 10 pour le fournisseur d’electricité, soit au maximum 40 tranches de tarif intégré. Mais Linky ne fait que compter, il ne pilote rien, il n’y a qu’une “sortie” pour reprendre votre terme. Si vous voulez piloter, c’est de l’aval compteur, réglementairement en dehors des prérogatives du distributeur ( Erdf ou autre).

Herve

Lionel, je pense que vous faites confusion Il n’y a qu’une sortie puissance et certainement 1 ou deux relais signal comme c’est le cas sur les compteurs actuels (le modele 2 relais n’est pas le plus courant!). Je suppose que le bus de communication permettra de passer le reste des infos vers le gestionnaire d’energie de la maison. De toute façon, je ne pense pas qu’on aura deux sources d’alim dans une maison, premièrement parceque c’est interdit, et secondement car il y aurait trop de piratage… Ils vont tout simplement faire une perequation: Electricité abondante à 0.05 pour la chaudière + normale à 0.15 = 0.07… Concernant les tarifs a seuil variable, je ne sais pas s’il y en aura mais ce serait trés intéressant

6ctsimple

C’est bizarre, les détracteurs du “monopole” semblent regretter que celui-ci ne les prennent pas en main… Est-ce que vous savez que les activités de fourniture, de transport et de distribution sont maintenant dissociées en France? Et que sur la fourniture, il y a de plus en plus d’acteurs? Le rôle du distributeur ( ERDF dans la grande majorité des cas), c’est de vous acheminer de l’electricité à hauteur de la puissance souscrite quand vous en avez besoin et de la compter. Le rôle du fournisseur, c’est de vous fournir cette electricité au meilleur prix selon votre situation personnelle, avec des tarifs plus ou moins complexes.. Après, votre utilisation du tarif de votre fournisseur, c’est votre probléme. Vous pouvez faire ça “manuellement” ( en faisant votre lessive par exemple au bon moment) ou de façon bien plus sophistiquée ( domotique). Mais c’est votre problème!

Herve

“L’essentiel des causes de ces coupures…” Notez que “essentiel” ne veut pas dire toutes!. 51% est l’essentiel, le reste est suceptible de peser 49% tout de même… Bien evidemment, il ne fallait pas s’attendre à ce que tous les abonnés claquent le disjoncteur, mais pour ceux qui sont un peu limite, c’est different! Certes pour des abonnés mono, le surcout va pas casser les barreaux de chaises, mais par principe quand ERDF affirment qu’il n’y a pas de difference, ce point sera à examiner (vous pouvez compter sur moi pour regarder ça de prés…)! En tout cas, le linky etant en 36KVA, j’espere qu’ils vont supprimer le saut tarifaire de l’abonnement qu’il y a entre le 18 et le 24KVA qui n’est absolument plus justifié maintenant….

Greenbof

Salut Compteur intelligent en quoi? Pour qui? Qui est interessé par sa courbe de puissance ou sa conso instantannée franchement? Compteur généralisé qui offre peu de service utile au consommateur moyen qui veut juste de l’électricité POINT… Les compteurs transmettent déjà leurs données pour la facturation sans déplacement physique… Perso 4 ans dans un appart, j’ai jamais vu passé personne dans mon appart… Compteur qui permettrait de faire du délestage mais au profit de qui? ErDf a t-il l’intention de revendre du délestage à RTE comme le propose Voltalis par exemple? du coup ca existe et c’est pour qui en veut pas obligatoire… Affaire de gros sous… En plus pas simple le montage : C’est plutot énorme 1% des compteurs posés avec un souci… Et au finale on nous les revend combien ces bestioles… il faut aussi garder sa marge non… Indolore on vous dit, quelques centimes par ci par là pour faire 5 milliards ouah ouah

enerc77

J’ai un raccordement de type 2, donc avec le compteur dans la rue. Vous croyez que je vais tirer un câble de 30 m pour faire passer le pilotage??? Je n’ai même pas de tarif Hc/Hp (chauffage au bois – abonnement 6kVA) et si EDF me l’impose pour un coût supplémentaire je changerai de fournisseur. Je ne vois pas ce que ça apporte par rapport à un compteur Landis & Gyr dans mon cas.

60
0
Laissez un commentairex
Available for Amazon Prime