RATP IDF : l’amendement pour stopper l’achat de bus diesel rejeté

Le conseil d’administration du Syndicat des transports d’Île-de-France (STIF) a examiné mercredi le programme de renouvellement des bus de la RATP pour les années 2014 et 2015 qui porte sur l’achat d’environ 800 bus, et comprenant des avancées pour améliorer la qualité de l’air et réduire la pollution.

Il prévoit l’achat de plusieurs centaines de bus hybrides, d’une centaine de bus au gaz naturel ainsi que l’équipement expérimental d’une ligne complète en bus électriques standard.

Un amendement présenté par Jean-Paul Huchon, président du conseil régional d’Île-de-France et des élus de gauche voulait mettre fin au diesel du "parc bus de la RATP" en précisant qu’aucun nouveau marché ne pourra être passé pour l’achat de bus diesel.

Comme l’amendement proposé ne prévoyait aucune disposition concernant les marchés en cours, les élus représentant l’exécutif parisien n’ont pas pu (ou voulu) voter favorablement la délibération. Ainsi la RATP va pouvoir continuer d’acheter, en 2014, 260 bus standard diesel et 65 bus articulés diesel soit au total 325 bus, prolongeant jusqu’en 2030 la circulation de bus diesel sur l’ensemble du réseau RATP.

"Alors que nous traversons un nouvel épisode d’alerte à la pollution aux particules fines dont le caractère cancérigène certain est démontré depuis plus de 18 mois par l’Organisation mondiale de la Santé, notre première priorité doit être la santé des personnes. Il convient de stopper tout nouvel achat de bus diesel et d’engager une transition rapide vers d’autres technologies moins polluantes et porteuses d’avenir" a déclaré Julien Bargeton, adjoint chargé des déplacements, des transports et de l’espace public auprès du Maire de Paris.

Et d’ajouter, "c’est le sens de l’engagement pris par Anne Hidalgo qui a exprimé à plusieurs reprises la nécessité de sortie du diesel des bus de la RATP, des cars de tourisme, des livraisons du dernier kilomètre notamment."

"Le parc bus de la RATP (près de 4500 véhicules), propriété du STIF, doit être exemplaire et en pointe en matière d’efficacité environnementale" a-t-il rappelé. "Son renouvellement et sa mutation rapide vers des véhicules hybrides, électriques ou au gaz constituent un formidable levier d’activités et d’innovation pour les industriels français et européens. Les deux lignes de quartier mises en service par la Mairie de Paris dans les 17ème et 15ème arrondissements circulent déjà avec des bus 100 % électriques (…) Toutes les métropoles sont aujourd’hui confrontées à la nécessité de renouveler leurs bus et autres véhicules de service public pour réduire la pollution de l’air. Il faut désormais dépasser le stade des expérimentations en systématisant l’achat de bus non diesel, c’est-à-dire donner sans attendre un signal net et fort pour une transition écologique."

         

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
11 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
climax1891

Selon les calculs de l’entreprise de transport public de la mairie de Barcelone. (Transports Metropolitans de Barcelon) “‘pour le prix d’un bus neuf, il était possible de moderniser plus de 15 bus au niveau des normes Euro V” Cette mopdernisation combine réduction catalytique sélective (SCR) et filtre à particules (FAP). Le système de rétrofit permettait d’atteindre la norme EEV (véhicule plus respectueux de l’environnement) avec une réduction de plus de 90% des PM, hydrocarbures et monoxyde de carbone et plus de 70% des oxydes d’azotes à l’échappement. Source Projets de rétrofit en Europe

dgewai

Dans mon groupe d’immeubles à Ivry-sur-Seine nous sommes en bagarre contre la RATP dont le dépôt de bus voisin est source de bruit insupportable de 5 à 8h le matin du fait de la mise en route d’une puissante ventilation lors du démarrage des bus. Avec des bus électriques ou hybrides le problème serait résolu tout de suite : plus besoin de ventilation et démarrage discret….Ces problèmes de bruit ne semblent pas avoir été perçu par nos élus…

Tech

“les élus” LESQUELS? ceux qui ont refusé cet amendement doivent être connu et expliquer le pourqui de leurs votes , leurs électeurs,eux, choisiront alors ou pas de voter pour ces “élus” lors des prochaines élections.

jmdesp

a fortement augmenté depuis 10 ans, avec des véhicule à FAP qui émettent très peu de particules en réalité, et que l’intensité de la pollution elle ne varie que très peu, il serait peut-être plus pertinent d’investir plus pour investiguer sur les raisons du décalage, et mieux déterminer sur quels axes il faut vraiment agir.

jmdesp

OK, mais il en reste vraiment énormément à Paris qui ne sont pas Euro V ? Un bus ça tourne beaucoup, et le renouvellement est relativement rapide. Mais oui donc, en plus de l’achat de bus propre, on peut faire cela. @Tech : J’ai peur qu’il y ai plus d’électeur qui aurait votés contre eux en voyant la facture des bus propres que le contraire.

Temb

Il s’agit des élus UMP, et FN, avec une partie des élus PS… Le Modem, EELV et quelques PS esseulés ont voté pour, le Front de Gauche s’est abstenu. @Jmdesp, la factures des bus propres diluées dans l’énorme budget de la RATP n’aurait pas été perceptible pour les utilisateurs, qui eux-même ne payent qu’une partie minoritaire de ce budget ou les recettes publicitaires sont siginificatives. Quand à la part dotation publique, elle-même diluée dans la grande masse des taxes foncières, d’habitation et compagnie, bien malin l’électeur qui aurait su trouver les demi-centimes ayant pour origine des bus qui font baisser les dépenses de santé, réduisent le déficit commercial du pays, font moins de bruit et de pollution, sont source d’innovation, etc…

Tech

Temb à répondu pour moi, quelle est la facture concernant les maladies croissantes dues aux particules? mais votre avatar montre bien qie la santé des autres ça ne compte pas! et j’ai habité près d’un arrêt de bus pendant 10 ans j’aurai bien aimé q’uil puisse être électrique à l’époque, rien que pour le bruit, j’entend la différence avec les bennes à ordure.

fredo

comprend pas: Huchon / Delanoe ont-ils commis une boulette? Là où ils sont, quand on veut on peut, donc remplaçons le mot marché par le mot achat dans l’amendement, et le problème pourrait être règlé, non? reste que les bus prévus pour 2014 vont probablement être surtout fabriqués en France, qui n’a probablement pas de bus hybride voire électrique à son catalogue (je n’ai remarqué que du bus hybrid Man teuton à Paris). Londres atteint fin 2013 le chiffre de 400 bus hybrid, dont une bonne partie double decker /double pont, et le maire de Londres Boris Johnson a annoncé viser 1000 pour fin 2016. on serait pas en train de rater un bus également industriel ?

Sicetaitsimple

car ce n’est pas vraiment mon domaine et je ne vais pas commenter le vote d’administrateurs quelque soit leur tendance. Ceci dit, à titre personnel et vivant en agglomération (et utilisateur des bus), je pense que sur les bus il y a vraiment des choses à faire, même si ça coute un peu d’argent à la collectivité, car il est vrai que comme le dit Tech habiter à coté d’un arrêt de bus c’est un peu pénible (bien sûr ce n’est pas la seule motivation!). Un truc qui tourne quasiment en permanence (disons 12 à16h/24) comme un bus, avec plein d’arrêts-demarrages (récupération au freinage), avec quand même des pauses en fin de ligne, ça doit quand même bien se préter à un minimum d’hybridation electrique, non? Quand je dis “bien se préter” , il faut comprendre “ça devrait être obligatoire”. Maintenant, c’est le degré d’hybridation qui est une question, et là il n’y a certainement de réponse unique, ça dépend forcément de l’utilisation.

Guydegif(91)

”Ainsi la RATP va pouvoir continuer d’acheter, en 2014, 260 bus standard diesel et 65 bus articulés diesel soit au total 325 bus, prolongeant jusqu’en 2030 la circulation de bus diesel sur l’ensemble du réseau RATP.”: un scandale !! A quoi bon publier régulièrement les infos sur AirParif, et les médias, sur la Qualité de l’air, les particules, l’ozone, les atteintes à la santé,…. si des inconscients, en charge de choix stratégiques pour nos poumons et la santé de toute une population et pour la planète, sont à ce point inconscients ou irresponsables, pour ignorer les enseignements appris par le REX. On sait faire aujourd’hui des bus hybrides, au GNV, voire tout électriques,…quitte à ce qu’ils soient de l’UE, si la France tarde à la prise de conscience et au décollage!!! donc il n’y a PAS d’obligation de persévérer dans l’erreur ! Le point d’arrêt de cette décision ayant été marqué et mis au vote, il eût été approprié et judicieux d’opter pour une évolution vers du moins polluant: – rétrofit ASAP aux Normes Euro V et EEV (avec FAP, adBlue, etc…) – bus hybride élec-gaz – bus hybride élec-diesel avec FAP + adBlue (anti-NOx) – bus élec – freinage électromagnétique avec récup. énergie élec. et évitement des particules des plaquettes de frein… YA+KA ! A bons entendeurs… Salutations Guydegif(91)

jmdesp

Habitant dans la région parisienne, ça concerne aussi ma santé, donc je ne vais certainement pas m’en moquer. Si vous lisez réellement ce que j’ai répondu, vous verrez que je ne m’oppose pas à la rénovation des bus, je m’interroge juste sur l’impact réel, où est la démonstration que cela va vraiment marcher. Si c’est prouvé que ça va marcher, aucun problème pour payer, mais voilà bêtement je regarde les données et je commence à avoir un doute. C’est bien parceque la santé me préoccupe que je privilégie une technologie qui tourne sous enceinte confinée sous pression d’air négative pour n’avoir aucun rejet polluant à l’extérieur, contrairement à tout ce qui brule, en particulier le chauffage bois et biomasse divers. Je préfère les solutions qui marchent à celle qui ne sont au final que de l’idéologie, et comme toute idéologie, complètement délétères. Et je remarque que depuis 10 ans, la pollution du parc bus aurait dû sensiblement diminuer, mais voilà pas d’effet proportionnel sur les particules fines. Alors je dis stop, on pourrait pas regarder en détail qu’est-ce qui se passe, pour sachant qu’on a pas beaucoup de fric aujourd’hui, on va très vite être à sec, être certain de son coup sur où on le dépense. Comme j’ai très mauvais esprit, je me demande si la propagande à tout va du chauffage bois y compris en RP n’aurait pas plus augmenté la pollution que le trafic automobile, cf Le Figaro : Le bois de chauffage flambe en Ile-de-France Surtout que le trafic reste stable en période d’anticyclone froid comme maintenant alors que le chauffage lui encore une fois c’est bête, augmente juste à ce moment où il est le plus nocif.

11
0
Laissez un commentairex