• Informer
  • Participer
  • Professionnels
login
pass
lettre d'information ▼
    Exemple ?  
Centrale nucléaire : 60 activistes se sont introduits dans Fessenheim
  
Mardi matin vers 6 heures du matin, des militants de Greenpeace comprenant différentes nationalités se sont introduits sur le site de Fessenheim, la plus vieille centrale nucléaire française, dans le but de dénoncer le risque que fait courir le nucléaire français sur l'Europe entière.

EDF a précisé lundi que 56 personnes étaient sous le contrôle des gendarmes, dont 34 ont été interpellées. L'électricien français a ajouté que ces événements n'ont eu "aucune conséquence sur la sûreté des installations qui fonctionnent normalement."

Philippe Martin, ministre de l'Écologie du Développement durable et de l'Énergie, a précisé de son côté que le Haut Fonctionnaire de Défense et de Sécurité du ministère en charge de la sécurité nucléaire allait diligenter une inspection permettant d'analyser les évènements.

Actuellement, le Gouvernement travaille au renforcement de l'arsenal juridique sur la protection des sites dans le cadre de la Loi de Programmation Militaire. Ainsi, les installations nucléaires seront désormais considérées comme « zones nucléaires à accès réglementé ». Ceci devrait permet d'adapter les dispositions pour la protection en profondeur et les capacités de surveillance : "renseignement amont, dispositions autour du site".

Les opérateurs pourront également renforcer la protection physique des zones les plus sensibles au sein de leurs installations nucléaires, par exemple en rendant obligatoire l'installation de dispositifs de protection dangereux : "barrières à haut voltage".

Centrale nucléaire : 60 activistes se sont introduits dans Fessenheim

Profitant de cette action, Philippe Martin a rappelé que le calendrier prévu pour l'arrêt définitif de la centrale de Fessenheim à la fin 2016 et l'engagement de son démantèlement en 2018/2019 sera respecté.

A son tour, le CGT mine-énergie a interpellé les militants de Greenpeace dénonçant les conséquences de ce type d'action sur les salariés qui travaillent dans les centrales nucléaires : "D'une part lors de tels évènements le site est bouclé, empêchant les salariés qui ont travaillé la nuit de rentrer chez eux, d’autre part l'augmentation des contrôles de sécurité qui s'en suivent, les affectent et perturbent leur travail. Mais les militants de Greenpeace savent-ils ce que c’est de travailler sur ce type de site industriel…"

Par ailleurs, le syndicat affirme que la fermeture réclamée de la centrale de Fessenheim conduirait à importer de l’électricité de centrales au charbon Outre-Rhin qui ont été pour partie responsable des pics de pollution que nous venons de vivre.

Enfin, le parti écologique - EELV - a félicité l’ONG pour ce coup d’éclat qui met en lumière la fragilité des installations nucléaires françaises : "En s’introduisant aussi facilement dans la centrale et en réussissant à s’installer sur le réacteur n°1, les militants démontrent l’urgence de fermer au plus vite nos centrales les plus vieillissantes en particulier celle de Fessenheim, la plus ancienne, située sur une zone sismique et en zone inondable."

[ Illustration article ]

 Lu 1524 fois 
 Publié le 19/03/2014 à 07:25 
© Enerzine.com
 
Envoyer à un ami Envoyer Flux RSS Enerzine
Imprimer Imprimer
Pecor


Invité



le 19-03-2014 09:00:15

Désinformation du lobby néo-écologiste
Comme c'est une technologie qui ne rapporte rien au lobby pétrolier et que les américains ne maitrisent pas, on tente de saboter 50 années de recherche Française dans le domaine nucléaire. D'énormes progrès ont été fait dans la maitrise du nucléaire. Contrairement à ce que disent les écologistes, super-phoenix a été un succès, mais passé sous silence pour des raisons évidentes de confidentialité industrielle et militaire. Dans un avenir proche, on saura recycler les déchets les plus nuisibles : des labos ont déjà fait des avancées majeurs dans ce domaine. Les russes ont trouvé un processus pour fabriquer des cuves ultra-résistantes qui permettent d'accroitre considérablement la longévité des centrales. Ces informations sont sensibles et parviennent aux oreilles du publique avec beaucoup de retard. Il ne faut pas croire la propagande pseudo-écologique d'inspiration américaine qui préfère le charbon à une énergie nucléaire de plus en plus propre. Les sous-marins Français utilisent depuis des décennies des mini-centrales nucléaires sans aucun problème avec une parfaite maitrise de la technologie. Ces avancées militaires vont bientot profiter au nucléaire civile.

Nature


Invité



le 19-03-2014 10:36:58

Thorium
A chaque incident ,on pense que la recherche sur les réacteurs au thorium est sysytématiquement oubliée.

Or une de leurs vertus est d'interdire tout emballement du réacteur. Cette seule qualité devrait inciter nos politiques à s'impliquer davantage.Routine , Refus de la mise en cause des solutions archaïques ? Lobby ? Qui cherche la réponse ?

Homer


Invité



le 19-03-2014 11:05:29

@nature
"Or une de leurs vertus est d'interdire tout emballement du réacteur"

Je ne connais pas bien cette filière cependant la filière des REP de par leur conception interdit également un emballement du réacteur.

chiedo


Membre
depuis le 06-01-2010
le 19-03-2014 12:38:11


Ce qui me sidère moi c'est la conception des centrales des fois.

A Fukushima les générateurs de secours étaient au niveau du sol et les batteries de secours encore pire au sous-sol ! Pour une installation au bord de la mer dans un pays sujet aux Tsunamis !

Je suis le seul a me pauser des questions sur la santé mental des ingénieurs qui ont pondu ça ?
C'était si difficile et si illogique que ça de les surélever de quelques mètres ? (O_o)

Le problème c'est qu'après on fait l'amalgame entre les différents types de centrales, de conception, erreur humaine (a fuku entre autres) etc... et tout retombe sur la technologie Nuk en général .... comme si un défaut du système de freinage d'une voiture et un conducteur bourré remettait en cause la totalité de l'industrie automobile. -_-

Wattelse


Invité



le 19-03-2014 12:53:41

Bouilloire et passoire
Malgré les multiples intrusions des militants de Greenpeace au cours des dernières années, il se trouve encore des centrales NUCLEAIRES sans protection !

Mais que fait la police ????

S'ils sont capables de rentrer aujourd'hui aussi près avec un poids-lourds, que seront capables de faires des terroristes demain ???

Ha, ha, ha... bandes de technocrates incapables (et pourtant sur-diplômés !) du lobby électro-nucléaire.

Heureusement que la complaisance des vos camarades de promotion en siège au gouvernement actuel, précédent et ainsi de suite depuis 50 ans, vous sauvent la mise, sinon il y a longtemps que les éoliennes, panneaux photovoltaïques, barrages "au fil de l'eau", hydroliennes, usines de méthanisation et autres facéties renouvelables vous auraient renvoyés vers vos chères (...) études.

Bachoubouzouc


Invité



le 19-03-2014 13:41:03

@ enerzine
Après l'intrusion de Greenpeace à Gravelines il y a 15 jours (les militants avaient tous été arrêtés au niveau du premier grillage), Enerzine n'avait pas rapporté cet échec pour l'association écologiste. Naïvement, j'avais pensé que c'était devenu votre politique de ne plus aborder ces sujets.

Mais maintenant que Greenpeace a clairement réussit ce coup médiatique (qui n'est rien d'autre qu'un coup médiatique), là vous publiez un article. Certains pourraient parler de double standard...

Ca fait la troisième fois (http://www.enerzine.com/forum2s/37-deba … 4#go_89590) que j'aborde le sujet, sans réponse. Quelle est la ligne éditoriale d'Enerzine sur le nucléaire ?

Parce que visiblement il y en a une, et c'est votre droit, mais il faudrait qu'elle soit claire.

Jms


Invité



le 19-03-2014 13:57:10

Merci
quand je vois çà j'ai juste envie de dire merci, merci à tous les terroristes de tout bord d'avoir eu la gentiesse de ne jamais avoir eu pour objectif de venir poser une bombe dans une central nucléaire. Non c'est vrais quoi, ils ce sont contenté jusqu'à présent de train, avions ou bulding, de faire petté des voitures en plein marcher, mais jusqu'à présent aucun n'a fait petté une central nucléaire, ce serait tellemment facile pourtant! Merci à vous les terroristes de tout bord de ne vous êtes jamais attaqué à une central nucléaire!

Bachoubouzouc


Invité



le 19-03-2014 14:07:03

Quant à cette intrusion ci...
... c'est comme d'habitude :

Ces militants entrent de manière illégale et ce coup-ci violente (ils auraient utilisé semble-t-il un véhicule bélier) sur un site nucléaire pour mener un coup médiatique.

Car ça n'est rien d'autre qu'un coup médiatique, ils ne testent en rien la protection des centrales :

- Ils ne cherchent pas à déjouer la surveillance, ils préviennent même de leur arrivée afin de bénéficier d'un traitement "soft" des gendarmes

- Ils attaquent toujours à la même heure, afin de bénéficier de la couverture médiatique de la journée

- Ils se précipitent sur les toits des bâtiments pour dérouler des banderoles, et n'essaient pas de rentrer, alors que c'est pourtant dedans que tout se passe.

Comme d'habitude, ils mettent en danger leur vie (apparemment il y aurait eu encore trois blessés ce coup-ci), celle des salariés et des gendarmes, tout ça pour "lancer une alerte" totalement futile :

Les centrales françaises ont un niveau de sûreté jugé satisfaisant par l'ASN, et leur protection est au niveau des standards mondiaux.

La seule différence par rapport au reste de la planète, c'est :

- le régime juridique des centrales qui n'implique que des peines dérisoires pour les intrusions

- l'obligation pour les gendarmes, dès lors que les militants sont identifiés comme étant innoffensifs, de prendre le temps de les interpeller en garantissant la sécurité de tout le monde, quittes à les laisser "gagner" leur action médiatique.

Par ailleurs, ces militants attirent une nouvelle fois l'attention des médias sur les détails de protection des centrales, qui devraient rester confidentiels, et les mettent ainsi en danger.

Enfin, que ces militants se comportent de manière totalement irresponsable est une chose, qu'un parti au gouvernement soutienne ouvertement leur action illégale en est une autre...

Cks


Invité



le 19-03-2014 14:46:45

@ jms et autres antinukes
...j'ai juste envie de dire merci, merci à tous les terroristes de tout bord d'avoir eu la gentiesse de ne jamais avoir eu pour objectif de venir poser une bombe dans une central nucléaire...

Il y a une bonne raison à ça,et elle n'est bien évidemment pas philantropîque.Les terroristes veulent être certains et sans perdre de temps de faire un maximum de morts,le plus vite et le plus sûr possible,et identifés comme dû directement à leur attentats à eux.Donc,ils préfereront toujours un endroit peuplé de gens,au niveau de la densité de personnes au mètre carré,aussi nombreux que possible;comme des gares,trains,avions,marchés,batiments...

Les centrales nucléaires sont de leurs points de vues,quelque chose de mal approprié à leurs objectifs,mal connus sur ce qu'il peuvent en obtenir selon leurs moyens individuels(ou collectifs),ça leur complique la vie pour pas grand chose et des r&ésultats incertains.Ils préfèrent des types d'attentats qui ont fait leurs preuves de très nombreuses fois et comme ayant des résultats de leurs points de vue très efficaces,sûrs et certains.

Seuls un type de terroristes idéologiques fanatiques spécifiquement antinucléaires,choisiraient de s'attaquer à une centrale nucléaire,car leur motivation de s'attaquer à une telle centrale ne sera assez forte,quà cause de  cet endoctrinement pathologique enragé qu'on leur inflige sournoisement et qu'ils finissent par s'auto infliger en groupe partout où ils peuvent, et aussi sur le net,aprés avoir été détraqués par des o.n.g.  irresponsables qui se plaisent à diaboliser jusqu'aux pires délires l'énergie nucléaire.A cause de ça,la surveillance de ces milieux très malsains et des gens bizzares et félés qui gravitent autour,va devoir s'organiser,pour éviter des actions néfastes de cinglés,beaucoup trop endoctrinés et de manière irresponsable par les prétendus pacifistes de greenpeace et sdn.

Bachoubouzouc


Invité



le 19-03-2014 17:05:27

La posture politique
Cela fait maintenant quelques années que les écologistes disent dans la presse "Regardez comment nos centrales sont mal protégées."

De deux choses l'une :
- soit c'est faux, auquel cas les écologistes mentent
- soit c'est vrai, auquel cas c'est de la folie de le crier sur tous les toits

Dans tous les cas, cela montre que la véracité de leurs propos n'intéresse pas vraiment les écologistes, qui cherche simplement à capitaliser politiquement sur un certain sentiment anti-système.

De la même manière, les écologistes demandent une sortie rapide du nucléaire. Tout montre que le PV et l'éolien ne sont pas près d'assurer la part de 75% qu'a le nucléaire dans notre mix électrique. L'alternative est alors le gaz russe ou le charbon, ce qui serait complètement irresponsable. Même les antinucléaires les plus féroces de ce forum n'y croient pas vraiment !

Cela prouve que proposer des solutions réalistes et responsables n'est pas leur but. Tout comme le Front National ou le Front de Gauche, leur souhait est d'adopter des postures populistes leur permettant de vivre aux marges de l'échiquier politique. Ils ne veulent pas vraiment gouverner et en assumer les conséquences, ils veulent juste quelques sièges aux têtes de mairies, de départements, d'associations.

Dan1


Invité



le 19-03-2014 17:23:35

A domicile
Il est vrai que du côté légal, c'est plutôt facile et peu risqué de s'introduire dans le périmètre extérieur d'une centrale nucléaire. Et c'est bien pour cela que les gendarmes sont un peu désarmé face à des militants. Ils peuvent les accueillir, éventuellement les contenir et vérifier les identités... mais au-delà ?

C'est pour cela qu'un projet de loi a été déposé en 2013 :

http://www.assemblee-nationale.fr/14/pr … on1365.asp

Le problème juridique :

"En effet, l’intrusion répétée de militants anti-nucléaires dans les INB depuis près de 25 ans soulève la question de l’environnement juridique applicable à ces sites.
Ces intrusions présentent pourtant un risque pour les salariés de ces centrales nucléaires, pour les gendarmes des pelotons spécialisés de protection de la gendarmerie (PSPG) mais aussi pour les militants eux-mêmes.
Actuellement, les exploitants de ces sites ne peuvent porter plainte que pour « violation de domicile », et pour cela, les intrus encourent seulement quelques mois de prison avec sursis.
Ce « vide juridique » entourant l’accès aux sites nucléaires complique aussi la tâche et la mission des PSPG qui assurent une surveillance continue des centrales et de leurs abords sans bénéficier de moyens qui leur permettent d’intervenir instantanément en cas de problème."

Là, on sent clairement que l'Etat n'a pas vraiment envie de compliquer la vie des intrus en donnant des moyens aux forces de l'ordre.

Et la proposition :

"L’article 1 vise à classifier les INB en « zones de défense hautement sensibles »."

Le reste c'est un peu de la littérature et du folklore.

A ma connaissance, les centrales nucléaires russes (dont les 11 RBMK post Tchernobyl encore en service) n'ont pas connu de telles intrusions. Mais les règles juridiques ne sont peut être pas les mêmes ?

J'en conclus donc, peut être hâtivement, que Greenpeace mène des actions visant à rapprocher le droit français du droit russe.

Pingus001


Invité



le 19-03-2014 17:23:35

Super ...
Donc demain, ou après demain je ne sais pas encore, je peux me rendre dans n'importe quel centrale nucléaire avec mes copains, en tenus fluo badgé Greenpeace, en ayant bien pris soint de les prévenir de ma visite pacifiste et avec quelques kilos de C4 dans des sacs à dos.

Bande d'aveugle endoctriné, c'est là l'un des deux vrai problèmes des centrales nucléaire. Si des personnes non entrainées et sans véritable volontée offensive arrivent à entrer sans grande résistance dans une centrale, imaginé un commando entrainé et agressif.

Alors certe les actions de greenpeace n'est qu'un coup de com, mais il montre bien les problèmes. Et parfois, souvent, une action coup de point est bien plus parlante qu'un long discourt. Surtout quand l'auditoire est sourd et que son attention est capté par de belle queues de paon.

Quant à l'arguments "on à fait des progrets en 50 ans", je répond que faire des progrets c'est bien mais éviter de faire des erreurs c'est mieux.

L'avenir n'appartient pas au nucléaire, tout du moins pas tel que nous le connaissons, et encore moins aux énergies fossile. Mais à la sobriété, aux ENR et surtout au bon sens. Mais çà c'est pas rentable pour nos énarques.

Jms


Invité



le 19-03-2014 17:35:16

à cks et autre pronukes
Au risque de vous décevoir, je ne suis pas un fanatique, dangereux cinglé endoctriner pathologiquement enragé ou détraqué par des ong. (Par contre à vous lire je me pose des questions à votre sujet? ou alors vous êtes peut-être actionnaire dans ces sociétés!) Je ne suis même pas membre d'un de ces groupes. J'ai juste mon cerveau pour réfléchir et observer ce que je vois du monde. Alors je vous invite à visionner n'importe quel reportage de arte par exemple http://www.arte.tv/guide/fr/resultats-d … =fukushima mais il y en d'autre. Il y a aussi le très beau documentaire de Eric Guéret intituler "DECHETS LE CAUCHEMAR DU NUCLEAIRE". Quand vous aurez trouver les réponses aux questions qu'il pose concernant les déchès vous pourrez revenir nous les partagers ici! Quand à bachoubousouc qui revient sans arrêt avec les mêmes arguments sa en devient lassant. Je ne suis pas un homme politique qui essaie de gangner un siège. Je ne suis ni du Front Nationnal ni de Gauche, ni de droite d'ailleurs (je suis Belge, c'est encore plus compliqué).Il y a des régions comme par exemple à Fribourg http://fr.wikipedia.org/wiki/Fribourg-en-Brisgau ou on arrive à plus de 70% d'énergie renouvelable. Il suffis que le peuple et les hommes politiques le décident et se donne les moyens.

Dan1


Invité



le 19-03-2014 18:15:22

L'avenir
A Pingus001.

"L'avenir n'appartient pas au nucléaire, tout du moins pas tel que nous le connaissons, et encore moins aux énergies fossile. Mais à la sobriété, aux ENR et surtout au bon sens. Mais çà c'est pas rentable pour nos énarques."

Le vrai problème est que l'avenir énergétique n'est absolument pas un problème d'Enarque, à moins de considérer que le France qui représente 1% de l'humanité est le centre du monde... ce qui est un comble pour un contempteur de l'Enarchie.

En effet, il existe une majorité de pays dans le monde qui ne sont pas gouvernés par des énarques et qui ont une soif insatiable d'énergie.

Allez donc convaincre les pays émergents de la justesse de vos thèses, ils vous écouterons poliment.

Pour commencer par des choses simples commencez par deux pays : la Chine et l'inde car à eux deux ils représentent un tiers de l'humanité.

En conclusion, ce ne sont pas les énarques qu'il faut convaincre ou renverser, mais les autres beaucoup plus nombreux et puissants. Ne vous trompez pas de combat.

Cks


Invité



le 19-03-2014 18:20:48

A  jms
... je ne suis pas un fanatique,  ...

...Je ne suis même pas membre d'un de ces groupes. J'ai juste mon cerveau pour réfléchir et observer ce que je vois du monde...

...Je ne suis  ni de Gauche, ni de droite d'ailleurs... etc...

Vous plaisantez ou quoi :Vous avez absolument la totalité du discours de l'ONG anti nucléaire typique jusqu'à sa forme la plus caricaturale et vous voudriez que l'on vous croit.

Mais mon pauvre monsieur vous n'avez aucune chance.Toute personne ,un tant soit peu objective et qui a un vrai cerveau reconnait immédiatement le militant antinuke caricatural que vous êtes et c'est encore 1000 fois pire quand vous essayez de faire croire que vous ne l'êtes pas (et que vous auriez un vrai cerveau pour réfléchir et observer le monde).Votre cerveau n'est même plus à vous il appartient à la mouvance antinucléaire qui vous l'a totalement et irrémédiablement bouzillé pour toujours.Et vous êtes leur laquais dévoué et aveuglément obeissant à un point qui fait peur.Tous votre discours est la répétition fidèle et absolu de tous ce qu'on peut trouver sur les sites de greenpeace et sdn,à un point stupéfiant. Alors vous ne convaincrez que des militants antinukes déjà convaincus depuis longtemps .

Aux militants d'SDN vos bobards habituels.

Dan1


Invité



le 19-03-2014 18:22:22

L'angle d'attaque
A jms.

Attaquer le nucléaire sous l'angle des déchets n'est sûrement pas le meilleur angle.

M'enfin, pour la filière électronucléaire française la totalité de l'activité des 58 réacteurs sur 40 ans produira tout au plus 5 000 m3 de déchets à haute activité et vie longue pour une production d'électricité supérieure à 20 000 millliards de kWh.

Et là, il s'agit de 5 000 m3 que l'on confine strictement et que l'on va mettre bien hors de portée.

Maintenant, imaginez la production de 20 000 milliards de kWh avec du charbon ou du pétrole et dites moi quelle est la quantité de déchets produites et où les aurait ont mis ?

Cks


Invité



le 19-03-2014 18:39:59

A  pingus001.
Donc demain,je peux me rendre dans n'importe quel centrale nucléaire avec mes copains, en tenus fluo badgé Greenpeace, en ayant bien pris soint de les prévenir de ma visite pacifiste et avec quelques kilos de C4 dans des sacs à dos...

A peine vous seriez arrivé véritablement à l'intérieur du batiment béton(là où les militants de GP ne se sont surtout pas risqué à pénétrer) que vous seriez
immédiatement abattu par les forces de l'ordre en place à l'intérieur des vraies zones stratégiques de la centrale,vous et vos copains aussi cinglés qu'irresponsables.Alors,vos remarques stupides:A d'autres .

Hervé


Invité



le 19-03-2014 19:15:37

Pas évident
Au dela d'arriver a pénetrer dans une centrale avec 4Kgs de C4 sans être intercepté, faut aussi voir qu'est ce qu'il va pouvoir faire avec. Parceque avec une si petite charge, ça va être pas être évident de provoquer une catastrophe de grande ampleur. Les principaux dangers ne sont pas ceux qu'on croit!

Pingus001


Invité



le 19-03-2014 20:18:42

Ouvrez les yeux...
[size= 10px]@ Dan1 : donc tout va bien, la fission d'uranium c'est cool et sans consequences. Quoi on en dise, la filiaire nucléaire actuel souffre de 2 défauts : la sécurité et les déchets. Et c'est pas en les enterrant ou en les envoyant a l'autre bout du monde que ça ira mieux. C'est pas parce que quelques andouilles ont investi massivement et aveuglement dans le nucléaire par fission d'uranium qu'il faut a tout pris les suivirent. Il existe bien d'autre solutions de productions (et de consommation), et le bon sens en fait partit, mais comme certain n'en tirent aucun bénéfice, ils freinent des 4 fers.[/size]

@ CKS : c'était de l'ironie mais ça m'etonerait qu'une armée soit stationnée a l'intérieur de chaque tranche donc laissé moi douté de l'efficacité du dispositif de sécurité si même le périmètre d'exclution est aisément franchissable. Je ne parle pas face au militant de Greenpeace ou face a un individu isolé mais contre une équipe entraîné, équipé et fanatique.

@ Hervé : techniquement parlant un réacteur nucléaire actuel n'est qu'une grosse chaudière qu'il faut a tout prix refroidir. Dégrader le refroidissement et le réacteur dérouille. Ouvrez l'enceinte de confinement et c'est gagné.

Pingus001


Invité



le 19-03-2014 21:01:21

Erratum
PS : le terme "énarque" est effectivement mal utilisé de ma part. Je visais nos cher dirigeant, quelque soit le pays, et plus généralement de tous ceux qui tirent un bénéfice financier de cette filiaire.

Envircinq


Invité



le 19-03-2014 21:15:01

à jms
Avec le B777 de Malaysia il est peut être un peu tot pour dire Merci....

Envircinq


Invité



le 19-03-2014 21:15:01

à jms
Avec le B777 de Malaysia il est peut être un peu tot pour dire Merci....

Hervé


Invité



le 19-03-2014 21:23:16

@pingus
Je ne sais pas si vous vous rendez compte de la taille de ces installations et de tout ce qu'il faudrait dégrader avant d'arriver à mettre la sécurité en peril.

Dan1


Invité



le 19-03-2014 21:23:16

Ouvrons les yeux
"Dan1 : donc tout va bien, la fission d'uranium c'est cool et sans consequences."

Non, non, je n'ai jamais dit ça. Je mets simplement dans la balance les autres filières électrogènes qui font ont fait tourner le monde hier, le font tourner aujourd''hui et le feront encore tourner demain.

Juste pour rappel, l'électricité est produite dans le monde à plus de 40% par des centrales à charbon et à très majoritairement par les FOSSILES en ajoutant le pétrole et le gaz.

C'est donc par rapport aux autres poids lourds de l'électricité qu'il faut faire les comparaisons aujourd'hui et encore demain (en 2100 on verra).

Rappelez-vous qu'actuellement et globalement, les nouvelles EnR électrogènes ne font qu'essayer de suivre le mouvement mondial d'augmentation des consommations d'électricité dont la demande est le plus souvent satisfait par de nouvelles centrales à charbon dont certaines dépassent les plus grosses centrales nucléaires (plusieurs réacteurs). Sans parler de la Chine qui est hors concours, il faut se souvenir de :

MEDUPI et KUSILE

http://www.enerzine.com/forum2s/37-deba … 1#go_85487

Là vous avez d'un seul coup 9,6 GW... c'est du lourd et pour longtemps.

Heureusement que ça fait pas de morts, sinon on ne entendrait parler. 


Et pourtant, je n'ai n'est fait qu'effleurer le sujet de l'énergie en ne vous parlant que l'électricité qui n'est pas le problème essentiel de l'énergie.

Sicetaitsimple


Invité



le 19-03-2014 21:37:16

Je rejoins dan1
sur son analyse...

Tant qu'une intrusion sur un site nucléaire sera assimilée à un vol de poule, ça restera compliqué.

Sur le fond, on ne voit pas vraiment ce que Greenpeace veut prouver. Qu'il est facile de s'introduire sur un site nucléaire en détruisant ou en passant au-dessus de la clotûre certes, personne n'en doute, passez à coté d'une centrale nucléaire et vous le constaterez.

Le faire sans se faire repérer c'est quand même beaucoup plus complexe.

Au fond qu'est ce qu'ils veulent prouver? Qu'une centrale, comme n'importe quoi, est suceptible d'être attaquée par des terroristes? Qui en doute?

A mon avis, ils recherchent un martyr, un pauvre type dont la photo, un jour où ça ne tournera pas bien pour des raisons diverses, pourra être promenée dans des tas de manif.

Jusqu'à présent, EDF et la gendarmerie ont réussit à gérer le truc sans leur offrir ce cadeau.

Il est urgent effectivement de donner un nouveau statut aux INB, Dan1 nous dit "zones de défense hautement sensibles", je ne suis pas un spécialiste...

Si la rêgle c'est (désolé, ça peut choquer) "on tire d'abord et on discute ensuite", ça risque de refroidir les ardeurs, pas celles d'éventuels terroristes, mais celles des militants de Greenpeace.

Et je ne doute pas que dans son ensemble, les francais très attachés aux principes de propriété privée seront favorables à cette législation.

Faut juste l'écrire avant que l'incident malheureux n'arrive.

 
  
 
Retrouver Enerzine.com sur ...
S'abonner au rss
S'abonner à Twitter
S'abonner à Facebook
S'abonner à la newsletter
S'abonner à Youtube
S'abonner à Google+
Les offres d'emploi
Documentation