• Informer
  • Participer
  • Professionnels
login
pass
lettre d'information ▼
    Exemple ?  
Copenhague : Quel bilan Carbone ?
2391 visites
Article publié le 04/01/2010 à 08:46 par CaDerange
 
Copenhague vient de se terminer avec un bilan que je trouve personnellement positif même s'il ne correspond pas aux attentes très élevées de la gent écologistes.

Reste que cette conférence sur le réchauffement climatique a quand même couté les yeux de la tête en émissions de CO2. Et que, à mon sens, personne n'a montré l'état d'esprit qu'il faudrait pour mettre en place une vrai culture environnementale.

Ils étaient donc 34 000 personnes à participer à cette grand messe dont 10 000 journalistes (!). Ça a duré 11 jours. Et compte tenu du niveau des dirigeants présent à une telle conférence, on a estimé qu'elle générerait 140 mouvements d'avion privés. Au total, l'estimation des émissions de CO2 de la conférence se monte à 46 200 tonnes de CO2 soit 0.12 Tonne de CO2 par personne et par jour.

Le tout sans compter les manifestants et représentants d'ONG diverses dont il semble que, pour certains du moins, ils aient choisi le train plutôt que l'avion. Sans compter non plus les préparatifs de la dite conférence qui ont suscités grand nombre de voyage en jet à travers le monde. Allez, globalement il y en a bien eu pour 55 000 tonnes de CO2 !

"On" nous a dit que ces émissions avaient été entièrement compensées c'est à dire que "on" avait racheté sur le marché du CO2 l'équivalent de ces tonnes à des vendeurs de CO2, c'est à dire des industriels qui ont investi, -ou vont investir dans des projets labellisés ONU -, pour améliorer leur unités industrielles ou créer des puits de carbones, par exemple en plantant des arbres. Le "on" en question pourrait peut être nous indiquer en détail les modalités de cette compensation. C'était un achat global intégré aux frais de participation à la conférence, y compris pour les journalistes ? Était ce des achats individuels, pays par pays, journal par journal, ONG par ONG ? Et bien sur quelqu'un est capable de collationner tous ces achats pour s'assurer de la réalité de cette compensation carbone.

Quand à la réalité des projets censés fournir cette compensation, en a t'on vérifié la réalité concrète sur le terrain ? Je ne sais et je doute, - mais je souhaite me tromper -, que l'on ne nous en reparle jamais.

C'est à peut près le même problème que la sécurité, iI ne suffit pas de "dire", il faut donner l'exemple et prouver à ses collaborateurs que l'on s'applique à soit même les recommandations que l'on édicte. Etait ce le cas à Copenhague ? Une déclaration publique et documentée de la part des Nations Unies organisatrice serait la bienvenue. En son absence éventuelle, nous ne pourrons qu'avoir de forts doutes sur sa réalité concrète...

En tous cas une leçon devait en être tirée pour tous les grands évènements planétaires à venir. Les émissions de CO2 devraient, sur le principe, être entièrement compensés et de manière fiable et vérifiable et l'organisation de l'évènement devrait minimiser par tous les moyens, y compris la localisation de l'évènement, les émissions de CO2 prévues...

NB : Prochain évènement planétaire prévu la Coupe du Monde de Football en Afrique du Sud qui doit durer Trente jours, drainer entre 1.5 et 2.5 millions de personnes du monde entier et émettre 2.75 millions de tonnes de CO2. 6 fois plus que la dernière en date en Allemagne !

 
 
je ne vois vraiment pas ce que ce sommet a fait de positif pour l'avenir climatique de la planète .
Aucun engagement chiffré , aucune pénalité pour les parejures , pas de reconduction prévue pour le marché du carbone , des promesses vagues (qui ne seront pas tenues) pour aider les pays pauvres à se développer sans pétrole;
Lorsque l'on voit combien les pays vivant dans le froid : russie , canada , ne se sentent pas concernés et n'ont tenu aucuns de leurs engagements de kyoto, on se doute bien qu'un sommet de ce genre n'a aucune chance de les amener à en faire plus.
Evidement on a beaucoup parlé et le message passe peut être dans certains pays , lorsque l'on sait cependant que le taux de co2 atmosphérique a passé la barre des 280 ppm il y a 100 ans (barre qui n'avait pas été franchie depuis 2 millions d'année)que nous en sommes à 385 ppm et qu' à la vitesse de 2 ppm par an nous serons à plus de 400 ppm dans moins de 10 ans , la situation est dramatique lorsque l'on sait que le carbone est dans l'atmosphère pour plusieurs siècles et que la dernière fois que le seuil des 400 ppm fut franchi il y a 3 millions d'années la température était de 5 degrés de plus.
5 degrés de plus ça veut dire une catastrophe humanitaire sans précédent que l'on peut qualifier de crime contre l'humanité.
Trouvez vous ce commentaire pertinent ?   1     0

Participer vous aussi à ce forum
ATTENTION, vous devez préalablement vous inscrire et être connecté

Vous avez la possibilité de laisser un commentaire dans notre forum de discussion afin d'éclaicir et d'enrichir l'article publié ci-dessus.

N'hésitez pas à nous signaler toutes formes d'abus en cliquant sur le lien présent en bas de chaque commentaire pour pouvoir le supprimer rapidement. Nous vous demanderons d'indiquer le motif de l'abus, ainsi qu'une courte explication ...

Pour pouvoir commenter, donner votre vote à un commentaire ou signaler un abus, vous devez préalablement vous enregistrer. Merci de vous connecter ici avec vos identifiants. Si vous n'êtes pas enregistré, inscrivez vous ici.

Cet article vous paraît intéressant ?
(Pour voter, faîtes 1 clic sur l'une des 8 étoiles ci-dessous)

Pertinence: 3.0/8 (60 votes)

Du même auteur :
Documentation