Bruxelles réduit la consommation de l’éclairage public

Les Etats membres de l’UE ont approuvé vendredi deux propositions de règlement de la Commission européenne visant à réduire la consommation d’électricité en Europe.

Le premier règlement porte sur les équipements utilisés pour l’éclairage des bureaux, l’éclairage industriel et l’éclairage public. Il vise les produits d’éclairage généralement utilisés dans les bureaux et pour l’éclairage public et industriel: lampes fluorescentes, lampes à décharge à haute intensité et leurs ballasts et luminaires.

Les Etats membres attendent de cette mesure qu’elle réduise la consommation de ces équipements de 15%, alors que les prévisions européennes indiquent une augmentation de 260 TWh par an d’ici à 2020. Les économies annuelles se chiffreraient à 38 TWh, selon les chiffres avancés par Bruxelles (ce qui correspond approximativement à la consommation annuelle d’électricité de la Roumanie) et devraient faire baisser les émissions de CO2 d’environ 15 millions de tonnes chaque année.

Le deuxième règlement concerne les appareils servant à convertir les signaux de télévision numériques en signaux analogiques, appelés «décodeurs numériques simples».

La radiodiffusion étant actuellement en train d’abandonner l’analogique au profit du numérique dans l’UE, les ventes de ces équipements grimperont en flèche dans les prochaines années, de même que leur consommation d’énergie.

Les limites de consommation d’énergie fixées dans le règlement permettront de ramener la consommation de 14 TWh à 5 TWh d’ici à 2014, lorsque l’utilisation des décodeurs simples sera à son maximum.

Pour 2020, la Commission estime que lorsque ces équipements disparaîtront du marché à mesure que les anciens téléviseurs seront remplacés par de nouveaux postes adaptés à la radiodiffusion numérique, on devrait économiser 47 TWh – un chiffre supérieur à la production annuelle d’électricité d’origine nucléaire de la Finlande et de la Slovaquie réunies.

La mesure se traduira également par une réduction d’environ 30 % du coût de ces équipements sur la durée de leur cycle de vie.

Les règlements proposés vont maintenant être soumis au Parlement européen, dans le cadre de sa mission de contrôle. Leur adoption formelle par la Commission est prévue en janvier 2009. Dans les prochains mois, d’autres mesures d’écoconception viendront couvrir des groupes de produits supplémentaires, tels que les lampes utilisées pour l’éclairage domestique.

De plus amples informations sur l’écoconception sont disponibles sur le site qui y est consacré (en anglais).

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Bruxelles réduit la consommation de l’éclairage public"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
eilage
Invité

voilà qu’y est bien, de tels projets de lois….c’est impressionnant comme des appareils qui peuvent paraître insignifiant, mis tous ensemble, peuvent arriver à des sommes impressionnantes…c’est comme le chiffre qui dis que quand les constructeurs arriveront à limiter la consommation des appareils en veille, (electroménager, et autres) , la consommation globale pourra diminuer de 7%!! ce qui est énorme…et si les habitations étaient correctement isolés, c’est +25% de moins encore de sauver…à bon entendeur…

Nnn*
Invité

Il y a un an et demie, j’habitais Bruxelles.En rentrant chez moi d’une soirée, en pleine nuit, je tombe au pied de la Commission européenne sur des affiches recommandant à tous d’éteindre la lumière après être sorti d’une pièce.Le bâtiment de la commission luisait sous un éclairage extérieur soutenu, de même que l’ensemble des lumières intérieures du bâtiment. Tout cela luisait toute les nuits, week end compris. Pensez-vous qu’ils les éteignent en arrivant au travail le lundi matin ?

wpDiscuz