Enerzine

Cellule photovoltaïque : nouveau record d’efficacité pour Sharp

Partagez l'article

La compagnie nippone Sharp a annoncé le 4 novembre dernier avoir obtenu une efficacité de conversion de cellules solaires la plus élevée au monde avec un taux de 36,9% en utilisant une cellule photovoltaïque à triple jonction (3 couches).

Ces cellules photovoltaïques multijonction utilisent des couches de photoabsorption composées de deux ou plusieurs éléments. Sont combinés, une première couche d’arséniure d’indium-gallium, puis une seconde couche d’arséniure de gallium au milieu, et enfin une autre d’arséniure d’indium-gallium pour la couche supérieure permettant d’atteindre une absorption maximale et une efficacité de conversion très élevée. Ce procédé est déjà utilisé sur les satellites spatiaux.

Depuis 2000, Sharp a engagé des efforts considérables dans la recherche et le développement de cellules photovoltaïques à triple jonction. En 2009, Sharp a réussi à améliorer l’efficacité de conversion de ce type de cellule (35,8%) grâce notamment à la présence d’une couche inférieure d’arséniure d’indium-gallium, en se basant sur une technologie propriétaire.

L’amélioration de l’efficacité de conversion a été rendue possible par la réduction de la résistance des zones de jonction nécessaires pour connecter les couches de cellules photovoltaïques en série.

Cellule photovoltaïque : nouveau record d'efficacité pour Sharp

Ce projet a été promu par l’agence NEDO*, dans le cadre du thème de recherche "Recherche et Développement des cellules photovoltaïques innovantes", tandis que le record d’efficacité de conversion a été enregistré et validé par l’AIST**. A l’avenir, Sharp prévoit même de concevoir des cellules photovoltaïques ultraminces flexibles. Un projet de démonstration verra le jour en 2012.

Cellule photovoltaïque : nouveau record d'efficacité pour Sharp

La société technologique vise l’intégration de ces nouvelles cellules photovoltaïques sur les panneaux solaires des satellites. Une commercialisation est annoncée pour 2014-2015, dans des applications évoluant dans les secteurs de l’aéronautique, ou encore dans l’automobile.


* NEDO : New Energy and Industrial Technology Development Organization
** AIST : National Institute of Advanced Industrial Science and Technology


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    7 Commentaires sur "Cellule photovoltaïque : nouveau record d’efficacité pour Sharp"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Pastilleverte
    Invité

    1/ le rendement annoncé, pas mal du tout… 2/ commercialisation (prévue) 2014-2015, c’est à dire demain (pas « parès-demain ») question subsidiaire ; prix ?

    Alex66
    Invité

    Par contre 36.9% ça ne constitue en rien un record. Ca fait plusieurs années que la barre des 40% a été franchie par des labos de recherche et des companies privées (Spire (42.3%), Fraunhofer ISE, Spectrolab, Emcore…)

    Pastilleverte
    Invité

    entre le record « absolu » sur une surface très réduite et un taux annoncé pour une application industrielle (et industriable si je puis-je me permettre ce néologisme), j’applaudis des 2 mains (et des deux pieds) au rendement annoncé !

    Guydegif(91)
    Invité

    OK, Bravo à Sharp ! mais ramené à l’échelle pratique, quel est le bilan technico-économique d’une installation réelle de, disons, 500m2? 1000m2? coût de possession sur 3 ans? Prix Wc installé typique? Merci A+ Salutations Guydegif(91)

    renewable
    Invité
    Regarde le train passer en se plaignant que les méchants politiques veuillent changer le beau terrain de jeu français réservé au nucléaire… Sharp solaire était un nain il y a 5ans, ils ont achété des brevets, recruté des ingé, des chercheurs, racheté des start-up, financé massivement la R&D pendant qu’en France on laissait crever Photowatt et bien d’autres qui ont été pourtant leaders mondiaux il y a 10ans. Tout ça par manque de vision, par manque de marché interieur, par manque de cohérence et de contrôle dans les aides, par mépris pour les ENR et par arrogance sur la supériorité… Lire plus »
    Raoul-78
    Invité
    Super sexy des cellules qui ont un aussi bon rendement mais… pour quoi faire ? S’il s’agit de développer cette technologie uniquement pour faire de la puissance surfacique… quel intérêt ? Le consommateur (un peu) averti saura faire la part des choses : 1 Wc nominal, ne produira toujours que sur la base d’1 Wc nominal quel que soit le rendement de la cellule (sauf qu’elle sera plus petite). Autrement dit que la cellules ait un rendement de 7, 15, 25 ou 36,9 % … on s’en fout un petit peu, non ? Sauf à disposer de petites surfaces auquel… Lire plus »
    johnny128
    Invité
    C’est pour des application spécifiques telles que le spatial (pour lequel le cout des cellules importe peu, ce qui compte c’est d’avoir des rendements de conversion élevés) ou le solaire photovoltaique à concentration (idem que le spatial. Et comme on concentre, la surface de cellule requise est insignifiante comparativement aux technologies PV conventionelles. Exemple je concentre 1000 fois le soleil sur une cellule dont le rendement est 2 fois supérieur à celui du Silicium cristallin, j’ai donc besoin de 2000 moins de surface de cellule pour produire la même quantité d’électricité. Les surfaces de cellules nécessaires sont donc considérablement diminuées… Lire plus »
    wpDiscuz