Communauté européenne de l’énergie : 78% disent “oui”

"Les citoyens veulent réduire la facture énergétique, créer un réseau énergétique intégré européen et rendre contraignant l’objectif de 20 % d’économie d’énergie d’ici 2020."

Les ménages sont très enclins à réduire leur consommation d’énergie, mais moins prêts à investir dans l’isolation d’un logement et dans les voitures propres en l’absence de subventions. Ils soutiennent également l’initiative du Parlement Européen (PE) pour une Communauté européenne de l’énergie.

L’enquête, demandée par le PE, a été menée en février 2011. Elle comprend 26 836 interviews effectuées en face à face dans les 27 États membres.

80 % des Européens veulent des objectifs contraignants

En 2007, l’Union européenne s’était fixé un triple objectif : diminuer de 20 % les émissions de gaz à effet de serre, augmenter l’efficacité énergétique de 20 % et réduire la consommation d’énergie de 20 % supplémentaires, d’ici 2020. Toutefois, malgré l’insistance du Parlement, ces objectifs n’avaient pas été rendus contraignants pour les États membres.

À la question sur l’objectif d’une réduction de 20 % de la consommation d’énergie, 80 % des répondants ont estimé qu’il devrait être contraignant. 33 % d’entre eux ont répondu "oui, certainement" et 48 % "oui, probablement".

Priorité aux économies d’énergie domestiques

Dans le sillage de crise économique, probablement, les ménages ont voulu limiter les dépenses destinées à économiser l’énergie. Ainsi, seuls 19 % d’entre eux ont effectué des travaux d’isolation et 6 % seulement ont acquis une voiture "plus propre". Les travaux d’isolation de maison ont été les plus importants en Estonie, en Slovénie et en Slovaquie (entre 35 et 40 %).

Des mesures pratiques pour réduire la facture énergétique

Près de la moitié des répondants (47 %) souhaite adopter un compteur intelligent pour mesurer sa consommation énergétique quotidienne. L’Italie et la Suède, qui utilisent ce nouveau type de compteur, arrivent en tête sur la liste des pays avec 59 % chacun.

40 % des personnes interrogées souhaitent bénéficier de réductions d’impôt encourageant les économies d’énergie, et 36 % sont favorables à l’introduction de la concurrence entre les fournisseurs d’énergie. Les Européens aimeraient également recevoir des factures plus simples et plus claires, qui selon eux permettent de mieux maîtriser la consommation.

Intégration des réseaux énergétiques

L’UE compte aujourd’hui 27 réseaux énergétiques nationaux. Les Européens sont d’avis que leur intégration dans un seul réseau énergétique européen contribuerait à réduire les coûts énergétiques (59 %), favoriserait une meilleure utilisation des différents types d’énergie (47 %) et rendrait plus sûr l’acheminement de l’énergie (35 %).

Soutien à la mise en place d’une Communauté européenne de l’énergie

Le 25 novembre 2010, le Parlement européen a appelé à l’instauration d’une Communauté européenne de l’énergie pour permettre à l’UE de parler d’une seule voix, de mieux se faire entendre sur la scène internationale et renforcer la coopération au niveau de l’interconnexion des réseaux énergétiques. Les trois quarts des répondants ont résolument privilégié cette initiative. Sur les 78 % de "oui" à cette proposition, 51 % se sont dit "plutôt d’accord" et 27 % "entièrement d’accord".

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "Communauté européenne de l’énergie : 78% disent “oui”"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
eilage
Invité

Par contre c’est navrant de voir que pour la majorité des sujets traités, à chaque fois une majeure partie des sondés souhaiterai qu’il y ai des aides, des déductions fiscales et autres artifices pour faire que cela ne soit pas eux qui payent directement … Les gens ne se rendent pas compte combien ils ont été chanceux toutes ces années avec un prix de l’énergie incroyablement bas et une ressource épuisable à l’envie (en 150/200 ans l’épuisement de ressources fossiles synthétisées depuis des milliards d’années)

Oui
Invité

Je suis bien d’accord avec vous sur le caractère désolant du besoin de subvention. Cela me semble une limite de notre société qui n’arrive pas à tirer des conclusions des connaissances actuelles en matière énergétique.

eilage
Invité

Les gens sont dans l’ensemble d’accord, ils comprennent qu’il faut faire des changements en ce qui concerne notre rapport à l’énergie … Il aimeraient substantiellement aussi que cela ne coûte pas plus chère … Seulement il est inévitable que cela coûtera plus chère … Il faut que les gens comprennent que ce sera à tout un chacun de faire des efforts individuels et qu’ils ne peuvent s’en remettre à personne d’autre …

traonvouez
Invité

Plein de bon sens, ce réseau électrique  interconnecté au niveau européen. Pour les investissements, la façon la plus simple est de taxer l’énergie de manière significative. Pour un ménage qui paye 1500 €/an d’énergie sous toutes ses formes plus 2000€  pour le carburant de la voiture, passer à un montant double va très rapidement changer les comportements, tout en procurant de l’emploi. Il faut le faire sur 3 à 5 ans et de manière planifiée avec une information complète pour ne pas effondrer la consommation générale et permettre aux entreprises de se préparer, et avoir une taxe CO2 à l’importation.

Dan1
Invité

L’idée de réseau électrique européen est tellement bonne que le réseau existe déjà : Comme il n’est pas parfait, il est prévu de l’améliorer : Sauf que quand on parle d’énergie, il n’y a pas que l’électricité. D’ailleurs on peut mesurer la confusion : “Près de la moitié des répondants (47 %) souhaite adopter un compteur intelligent pour mesurer sa consommation énergétique quotidienne.” Il m’étonnerait beaucoup que le compteur intelligent Linky permette de mesurer globalement la consommation d’énergie… ou alors il est très intelligent !

Briacl
Invité
Une transition énergétique ne se fait pas avec le bon vouloir des gens, par petite touche et selon leur moyen. La plus part des ménage français équilibrent tout juste leur budget après avoir réglé une facture énergétique en pleine augmentation. Alors sortir de l’argent supplémentaire ou emprunter pour isoler, c’est illusoir. La meilleur preuve est que les subventions type crédit d’impôt et eco-ptz ont été principalement utilisées par ceux qui en avait déjà les moyens. La rénovation de tout le parc immobilier ancien doit être mener par un vaste projet politique. L’intérêt de ces financement est triple : consommation plus… Lire plus »
wpDiscuz