Enerzine

Dans un futur proche, l’énergie viendra de l’espace

Partagez l'article

On pourrait croire à de la Science-fiction, et pourtant : selon un rapport du Pentagone, la possibilité de générer de l’électricité solaire dans l’espace pour la transmettre ensuite sur Terre pourrait devenir réalité d’ici quelques années à peine.

L’Office national de sécurité spatiale (NSSO) avait lancé une étude en avril dernier, afin d’évaluer le potentiel de l’exploitation de l’énergie solaire à partir de l’espace. Une perspective qui pourrait se révéler économiquement viable entre 2017 et 2020.

Le rapport démontre en effet que la transmission de l’énergie par micro-onde ou rayons laser pourrait permettre d’approvisionner en énergie les lieux isolés, là où importer de l’électricité par voie terrestre ou la produire sur place coûte très cher. L’étude privilégie la solution d’une transmission par micro-ondes, moins sensible aux variations atmosphériques que le laser.

Les panneaux solaires placés en orbite captent un rayonnement 4 fois plus puissant que sur  Terre. Il faudrait néanmoins une surface de 2,4 km² pour générer 1 gigawatt en continu.

L’armée américaine est particulièrement intéressée par un système qui permettrait d’alimenter ses troupes directement sur le terrain. Mais alors que le Pentagone parle en dizaines d’années, certaines sociétés privées se disent d’ores et déjà prêtes à relever le défi d’une commercialisation.

L’une d’elles, Space Island Group, prétend lancer le premier prototype dans 18 mois. Elle affirme avoir quasiment finalisé son financement, pour un montant de 200 millions d’euros.

"Le satellite délivrera entre 10 et 25 mégawatts", avance Meyers, dirigeant de Space Island Group.

La compagnie prédit qu’elle sera dès lors capable de fournir le marché britannique en électricité à des prix compétitifs dès 2012.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    7 Commentaires sur "Dans un futur proche, l’énergie viendra de l’espace"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Christophe
    Invité

    Il y a encore des fonctionnaires assez crédules pour payer des études pour des panneaux solaires dans l’espace! Il y a 30 ans les projets de ce type avaient été abandonnés pour cause de prix ‘astronomique’. Rien n’a changé! Pour les civils ou les militaires l’énergie sera nucléaire; des générateurs ‘transportables'(comme ceux des satellites) pour l’armée, et les surgénérateurs pour le reste du monde!

    Christophe
    Invité

    Il y a encore des fonctionnaires assez crédules pour payer des études pour des panneaux solaires dans l’espace! Il y a 30 ans les projets de ce type avaient été abandonnés pour cause de prix ‘astronomique’. Rien n’a changé! Pour les civils ou les militaires l’énergie sera nucléaire; des générateurs ‘transportables'(comme ceux des satellites) pour l’armée, et les surgénérateurs pour le reste du monde!

    antopat
    Invité

    Il faut vraiment être tordu pour vouloir transformer le rayonnement solaire en micro-onde. En plus, je ne voudrais pas recevoir 25 Mégawatts de micro-ondes sur la tête. Les émetteurs pour telephones portables de quelques watts sont déjà dangereux, alors 25 Mégawatts!

    antopat
    Invité

    Il faut vraiment être tordu pour vouloir transformer le rayonnement solaire en micro-onde. En plus, je ne voudrais pas recevoir 25 Mégawatts de micro-ondes sur la tête. Les émetteurs pour telephones portables de quelques watts sont déjà dangereux, alors 25 Mégawatts!

    Lord Predator
    Invité
    Sa n’a rien de bidon, le rayonnement solaire est 4 a 8 fois plus important dans l’espace que se que l’on pourrais récupérer sur Terre, de plus je crois que tu na pas bien compris antopat, il s’agit de renvoyer sous forme de micro-onde ou bien par laser l’énergie récolter sur une surface de plusieurs km² sur la terre ferme, pas sur ta tête ! Christophe, il y a 30 ans, le cout de lancement n’était pas le même qu’aujourd’hui, le rendement des panneaux solaire et leurs cout non plus, enfin, il y a 30 ans, le cout du barils… Lire plus »
    Lord Predator
    Invité
    Sa n’a rien de bidon, le rayonnement solaire est 4 a 8 fois plus important dans l’espace que se que l’on pourrais récupérer sur Terre, de plus je crois que tu na pas bien compris antopat, il s’agit de renvoyer sous forme de micro-onde ou bien par laser l’énergie récolter sur une surface de plusieurs km² sur la terre ferme, pas sur ta tête ! Christophe, il y a 30 ans, le cout de lancement n’était pas le même qu’aujourd’hui, le rendement des panneaux solaire et leurs cout non plus, enfin, il y a 30 ans, le cout du barils… Lire plus »
    Titouf
    Invité

    Si seulement ils pouvaient utiliser ces 200 millions pour développer les rendements des panneaux solaires et construire des centrales photovoltaïques sur terre, on aurait ces 25 mégawatt pour moins cher et sans les émissions de gaz à effet de serre des propulseurs des quelques fusées qui vont mettre en place ce matériel, d’une crédibilité redoutable. 18 mois de délai, j’aime bien la blague…

    Titouf
    Invité

    Si seulement ils pouvaient utiliser ces 200 millions pour développer les rendements des panneaux solaires et construire des centrales photovoltaïques sur terre, on aurait ces 25 mégawatt pour moins cher et sans les émissions de gaz à effet de serre des propulseurs des quelques fusées qui vont mettre en place ce matériel, d’une crédibilité redoutable. 18 mois de délai, j’aime bien la blague…

    Rayag
    Invité

    c’est une vieille idee.probleme:c’est pas tout le monde qui peut faire ça.ce qui ne change pratiquement rien au probleme de l’energie pour la population de la planete.sauf si tout le monde se met a courir vers l’energie parondes electromagnetiques et je vois mal ces milliards d’engin dans l’espace.aprés avoir pollué la terre ,l’homme va s’atteler a polluer l’espace autour .quelle triste perspective.

    Rayag
    Invité

    c’est une vieille idee.probleme:c’est pas tout le monde qui peut faire ça.ce qui ne change pratiquement rien au probleme de l’energie pour la population de la planete.sauf si tout le monde se met a courir vers l’energie parondes electromagnetiques et je vois mal ces milliards d’engin dans l’espace.aprés avoir pollué la terre ,l’homme va s’atteler a polluer l’espace autour .quelle triste perspective.

    Dan
    Invité
    Depuis 4,5 milliards d’années toute l’énergie terrestre vient de l’espace et elle est d’origine nucléaire à fusion. Elle a engendré les énergies fossiles grâce à la phoytosynthèse, l’énergie hydraulique grâce à l’évaporation et à la pluie, l’énergie éolienne grâce à la rotation de terre et à la disymétrie de l’échauffement, l’énergie photovoltaïque grâce au rayonnement direct et diffus… La seule exception notable est… l’énergie nucléaire à fission qui provoque le flux de chaleur interne à la terre et qui sous une autre forme nous donne 80 % de l’électricité en France. Dans le futur, ce sera comme avant, l’énergie principale… Lire plus »
    Dan
    Invité
    Depuis 4,5 milliards d’années toute l’énergie terrestre vient de l’espace et elle est d’origine nucléaire à fusion. Elle a engendré les énergies fossiles grâce à la phoytosynthèse, l’énergie hydraulique grâce à l’évaporation et à la pluie, l’énergie éolienne grâce à la rotation de terre et à la disymétrie de l’échauffement, l’énergie photovoltaïque grâce au rayonnement direct et diffus… La seule exception notable est… l’énergie nucléaire à fission qui provoque le flux de chaleur interne à la terre et qui sous une autre forme nous donne 80 % de l’électricité en France. Dans le futur, ce sera comme avant, l’énergie principale… Lire plus »
    Lau
    Invité

    Salut Dan, Pour ton info comme a eu lieu le pic oil pour le petrole, les ressources en uranium pour centrales nucleaire ne sont pas inépuisables. D’après les dernières estimations il en reste pour 70 ans… alors tournons nous vers le soleil. Bonne journée.

    Lau
    Invité

    Salut Dan, Pour ton info comme a eu lieu le pic oil pour le petrole, les ressources en uranium pour centrales nucleaire ne sont pas inépuisables. D’après les dernières estimations il en reste pour 70 ans… alors tournons nous vers le soleil. Bonne journée.

    wpDiscuz