Enerzine

De l’hydrogène à partir du solaire : enfin rentable ?

Partagez l'article

Nanoptek, une startup basée à Maynard, dans le Massachussetts, a mis au point une méthode de production d’hydrogène à moindre coût, grâce à l’énergie solaire.

La société affirme que son procédé peut rivaliser avec la production d’hydrogène à partir de gaz naturel, la méthode la moins chère utilisée actuellement. Et ce, sans produire de gaz à effet de serre.

Le procédé en question utilise le titane, matériau relativement abondant et bon marché, pour absorber la lumière du soleil. Le matériau a été modifié pour absorber davantage d’énergie solaire,  afin d’augmenter la rentabilité du procédé. Avec cette méthode, l’hydrogène peut être produit à faible coût et à proximité de son lieu d’utilisation, limitant ainsi les dépenses énergétiques supplémentaires.

Nanoptek a bénéficié de subventions de la Nasa et du Département américain à l’Energie (DOE)


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    12 Commentaires sur "De l’hydrogène à partir du solaire : enfin rentable ?"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Guydegif(91)
    Invité

    Piste intéressante puisque prod. H2 annoncée à faible coût, similaire à prod. à partir gaz nat ! sauf que le titane ne me semble pas si bon marché que ça ! Y a plus qu’à installer les usines à des endroits où il y a du soleil en abondance… + à combiner avec d’autres pistes de prod. H2 comme l’éolien ou/et la biomasse ! A+ Salutations Guydegif(91)

    Bolton
    Invité

    Moi je vois bien à l’avenir des gros centre de productions d’H2 dans les pays désertiques, et l’utilisation des gazoducs actuels pour acheminer l’hydrogène dans tous les pays qui en ont besoin ! Bientot les piles à combustibles seront parfaitement au point, et le problème du stockage n’existera plus, puisque du gaz, ça se stocke bien ! QU’en pensez-vous ?

    Dan
    Invité
    La pile à combustible est très séduisante surtout lorsque le prix sera divisé par dix et qu’elle sera alimenté à l’hydrogène pur. H2, par la simplicité de la molécule est imbattable en propreté de combustion ou dans la PAC. Seulement ce gaz est hyper léger et donc à pouvoir calorifique identique est par exemple 3 fois plus volumineux que le méthane CH4. Transporter de l’énergie H2 sur de longues distances est donc compliqué et coûteux, d’autant que la liquéfaction à – 253 °C n’est pas évidente et énergivore. Les fuites sur les réseaux seront difficiles à gérer car la molécule… Lire plus »
    Pascal
    Invité
    dixit Bolton: le problème du stockage n’existera plus, puisque du gaz, ça se stocke bien ! Dans quel univers parallèle vis-tu, Bolton? Dans quoi tu le stockes? Voir article Fragilisation par l’hydrogène. Et la sécurité? Quand l’hydrogène est liquéfié, il bout à faible température et le réservoir doit avoir une soupape de sécurité. Quelques jours au garage, le réservoir est vide, le garage est plein d’hydrogène, une étincelle, et Boum! Et le poids du réservoir? Voir article L’économie basée sur l’hydrogène – un gouffre financier et énergétique: Supposons qu’une voiture à l’hydrogène peut se déplacer à raison de 55 miles… Lire plus »
    Dan
    Invité
    Pour les optimistes de l’hydrogène, le livre de Jérémy Rifkin « l’économie hydrogène » devrait suffire. Bien qu’on y parle beaucoup de pétrole ! Pour ce qui est de la production d’hydrogène dans les pays au profit de l’Europe : pourquoi pas ? Seulement, s’il s’agit de produire en Afrique pour consommer en Europe, il risque d’y avoir un probème : les africains. Ces derniers sont très conscients du lien développement-énergie. Pour avoir vécu pendant plusieurs mois des coupures de plus de 15 heures par jour en Afrique, je n’ai pas eu besoin de dessin pour comprendre que ça met à genoux… Lire plus »
    bubu
    Invité

    Petit rappel: L’hydrogene fait boum de 4% de concentration dans l’air à 76% (LIE – LSE). C’est le gaz le plus dangereux qui soit… Qui veut jouer à la roulette russe? pour info le gaz qui a fait boum à lyon a une LIE de 8% et une LSE de 17%… A mediter

    Dan
    Invité

    Certains disent que l’hydrogène serait pratiquement moins dangereux que le gaz naturel du fait de sa très faible densité qui le disperse très rapidement dans l’air (du moins lorsqu’il n’est pas confiné). Ceci dit, je n’ai pas testé avec une allumette !

    bubu
    Invité

    4% d’hydrogene dans l’air c’est tres tres rapidement atteint! une simple fuite d’une bouteille H2 dans une piece et l’on est dans la zone critique en un rien de temps et là c’est vraiment pas cool… Jouer avec l’hydrogene c’est pire que de laisser un pyromane dans une raffinerie. C’est aussi pour cela que c’est un tres bon carburant

    Pascal
    Invité

    dixit Bolton: Moi je vois bien à l’avenir des gros centre de productions d’H2 dans les pays désertiques, et l’utilisation des gazoducs actuels pour acheminer l’hydrogène Voir article Fragilisation par l’hydrogène: La présence d’hydrogène dans un réseau métallique peut entraîner d’importantes détériorations du métal

    Pascal
    Invité
    dixit Dan: La pile à combustible est très séduisante surtout lorsque le prix sera divisé par dix<br><br>voir sur Green Car Congress l’article (en anglais) <a href= » »>Une agence de Transport estime le coût total de fonctionnement de ses autobus à pile à combustible 32X celui du diesel</a>:<br><table class= »table » style= »font-size: 8pt; line-height: 140%; font-family: Geneva,Arial,Helvetica,sans-serif; » border= »0″ cellpadding= »1″ cellspacing= »3″ width= »225″><thead class= »thead » bgcolor= »#ffe89c »><tr><th colspan= »3″ align= »center »><span style= »color: rgb(51, 0, 102); »>Average cost per mile</span></th></tr><tr><th align= »left »><span style= »color: rgb(51, 0, 102); »>Parameter</span></th><th align= »center »><span style= »color: rgb(51, 0, 102); »>Diesel</span></th><th align= »center »><span style= »color: rgb(51, 0, 102); »>Fuel cell</span></th></tr></thead><tbody><tr><td align= »left »>Parts cost</td><td align= »right »>$0.21</td><td align= »right »>$34.40</td></tr><tr bgcolor= »#e1e0f1″><td align= »left »>Labor cost</td><td align= »right »>$0.84</td><td align= »right »>$7.87</td></tr><tr><td align= »left »>Fuel cost</td><td align= »right »>$0.56</td><td align= »right »>$2.86</td></tr><tr bgcolor= »#e1e0f1″><td align= »left »>Fuel loss… Lire plus »
    Pascal
    Invité
    Désolé je me suis laissé surprendre par le nouvel éditeur. 2ème tentative…dixit Dan: La pile à combustible est très séduisante surtout lorsque le prix sera divisé par dixvoir sur Green Car Congress l’article (en anglais) Une agence de Transport estime le coût total de fonctionnement de ses autobus à pile à combustible 32X celui du diesel:Average cost per mile Parameter Diesel Fuel cell Parts cost $0.21 $34.40 Labor cost $0.84 $7.87 Fuel cost $0.56 $2.86 Fuel loss cost – $2.86 Fuel facility lease cost – $3.67 Total Cost $1.61 $51.66J’aime bien le « parts cost » (coût des pièces): $34.40/$0.21 = 164… Lire plus »
    Dan
    Invité
    C’est effectivement une complète évidence, la PaC coûte encore très cher. je n’avais ce comparatif, mais il ne m’étonne pas. Disons « divisé par 30 » ! Quelle que soit la technologie, les matières premières sont rares et chères (membrane catalyseur…). Evidemment, le diesel est imbattable pour le transport, actuellement les véhicules les plus économes sont des diesels (voir le 3 cylindres 1422 cm3 de VW). Ceci dit, la PaC pour le transport présenterait l’avantage de bénéficer du haut rendement du moteur électrique et de supprimer la pollution au niveau de la voiture pour la renvoyer au niveau de la production et… Lire plus »
    wpDiscuz