Des cellules solaires à tapisser comme du papier peint

Dai Nippon Printing Co., Ltd. a développé une cellule solaire organique de type Graetzel avec une efficacité de conversion de 7,1%, réalisée sur film plastique par impression.

Les cellules solaires réalisées sur films souples ont généralement une faible efficacité car ce support ne permet pas de traitements à haute température, ce qui limite les possibilités d’élaboration. Une étape sous vide est de plus requise pour former l’électrolyte, ce qui limite la productivité.

Dai Nippon Printing Co., Ltd. a développé une technique dans laquelle la couche active est déposée sur un substrat métallique (ce qui permet de s’affranchir des contraintes de la haute température) puis transférée sur le film plastique. L’étape sous vide a par ailleurs été supprimée en utilisant un électrolyte sous forme de gel, déposé par un procédé d’impression propre à l’entreprise. La couche active utilise du dioxyde de titane TiO2.

Le prototype mesure 30×30 cm2 pour 250 microns d’épaisseur et a une efficacité de 7,1%. Des tests ont montré qu’il fonctionnait correctement pendant au moins 1000 heures à 65°C. Le constructeur indique qu’il pense pouvoir améliorer le rendement jusqu’à 10%.

Ces innovations permettent à l’entreprise de fabriquer à bas coût ces cellules solaires. De plus, la technologie d’impression permet d’ajouter de la couleur et des motifs, pour par exemple réaliser des papiers peints d’intérieur générateurs photovoltaïques.

Les échantillons devraient être disponibles en 2008. L’entreprise a fixé ses prévisions de vente pour 2010 à 700 millions de yens (4,7 millions d’euros) .

BE Japon numéro 440 (20/04/2007) – Ambassade de France au Japon / ADIT – http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/42379.htm

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz