Enerzine

Emission obligataire de 750 ME à 10 ans pour Areva

Partagez l'article

Areva annonce avoir lancé vendredi dernier avec succès une émission obligataire d’un montant de 750 millions d’euros à 10 ans et dont l’échéance est fixée au 6 novembre 2019.

Selon le spécialiste français du nucléaire, "la demande a très rapidement dépassé les 4 milliards d’euros conduisant à la fermeture anticipée du livre d’ordres". D’un coupon annuel de 4,375%, cette émission obligataire vient compléter les premières émissions à 7 et 15 ans réalisées le 11 septembre 2009 pour un montant total de 2,25 milliards d’euros.

Elle permet également au groupe d’allonger une nouvelle fois l’échéance moyenne de sa dette et de continuer son plan de développement.

"Avec cette émission long terme Areva complète son dispositif de financement obligataire. Les conditions obtenues témoignent de la confiance renouvelée du marché dans la solidité financière du groupe et dans sa stratégie" a déclaré Alain-Pierre Raynaud, directeur financier du groupe Areva.

Les banques BNP Paribas, Deutsche Bank et Natixis étaient en charge de cette émission obligataire.

Données financières au 3ème trimestre 2009

Par ailleurs, Le groupe Areva a réalisé un chiffre d’affaires de 3,2 milliards d’euros en hausse de 7,8% au troisième trimestre 2009, soutenu par les ventes de sa division Transmission et Distribution (T&D).  Et sur les neuf premiers mois de l’année, les ventes ont progressé de 6,4% à 9,7 milliards d’euros.

A fin septembre, le portefeuille de commandes s’élèvait à 47,5 milliards d’euros, en progression de 22,3% sur un an.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    1 Commentaire sur "Emission obligataire de 750 ME à 10 ans pour Areva"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    alain843
    Invité
    Nucléaire : Areva et Siemens n’arrivent pas à s’entendre sur leur divorce – 27/10/2009 les echos.fr Les deux groupes négocient depuis dix mois les conditions de sortie de Siemens de leur société commune de réacteurs, Areva NP. Alors qu’ils pensaient arriver à un accord à la fin de l’été, ils attendent maintenant les conclusions de la procédure d’arbitrage lancée en avril par le groupe français. Les discussions entre les deux groupes achoppent sur la valorisation des 34 % détenus par Siemens dans Areva NP et sur la clause inscritedans leur pacte d’actionnaires, qui interdit à celui qui en sort de faire du nucléaire pendant huit… Lire plus »
    wpDiscuz