“Eurocloud s’attaque au coeur du problème de consommation d’énergie”

Un microprocesseur 3D spécial mis au point dans le cadre d’un projet de recherche financé par l’UE devrait permettre de diminuer considérablement les coûts en électricité et les coûts d’installation des serveurs dans les centres de calcul «en nuage».

Un centre de données en nuage – des milliers de serveurs informatiques dans un seul lieu – peut atteindre la taille d’un terrain de football et consommer autant d’électricité que 40 000 foyers. Or, les centres de données sont essentiels car ils rendent possible la révolution de l’informatique en nuage : "services aux consommateurs, tels que Facebook, Gmail ou Spotify, applications mobiles et services aux entreprises tels que les bases de données clients."

Le projet Eurocloud a adapté la technologie des microprocesseurs à faible consommation, normalement utilisés dans les téléphones mobiles, en l’appliquant sur une échelle beaucoup plus grande. Des mesures préliminaires montrent que l’utilisation de ces technologies permet de réduire les besoins en électricité de 90% par rapport aux serveurs conventionnels.

Ces résultats permettraient de rendre les investissements dans les centres de données plus abordables pour les entreprises européennes et ainsi aider à l’essor d’une industrie nouvelle.

D’ici à 2020, l’univers numérique atteindra 35 zettabytes (1 000 000 000 000 000 Mo) – contre 1,8 zettabyte en 2011 (soit une augmentation de 1844 %). C’est pourquoi, sans innovations telles que la puce et le serveur Eurocloud, l’alimentation et le refroidissement de ces centres de données deviendra une tâche insurmontable pour les entreprises européennes.

Mme Neelie Kroes, vice-présidente de la Commission européenne, a déclaré à ce sujet : « La voracité en énergie des centres de données en nuage est insoutenable à long terme. Le projet de puce Eurocloud s’attaque au cœur du problème de consommation d’énergie. J’espère que la poursuite du développement de la puce Eurocloud renforcera la position des entreprises européennes dans un secteur actuellement dominé par des non Européens.»

Eurocloud a pour objet de mettre au point des puces pour serveurs qui coûteront dix fois moins à l’achat et consommeront 10 fois moins d’énergie en mode fonctionnement, par rapport aux serveurs actuellement disponibles. Cette invention permettra d’intégrer des centaines de cœurs de microprocesseurs dans un serveur unique, rendant possible dans le futur la création d’un centre de données comportant 1 million de cœurs de microprocesseurs. La mise au point du serveur sur puce 3D permettra de construire des centres de données super-efficaces, écologiquement propres et compacts, à mêmes d’offrir des services en nuage «verts» en Europe.

Le projet de serveur Eurocloud vise plus particulièrement à rassembler des cœurs de processeur et des mémoires à faible consommation d’énergie dans un environnement proche et en trois dimensions. L’accès aux mémoires sur puce requiert une quantité nettement moindre d’énergie, puisque les distances physiques entre les composants sont raccourcies et que les électrons ont moins de «jonctions» à franchir entre la mémoire et le processeur. Le projet a également porté sur la conception d’outils d’analyse des coûts totaux de possession (CTP) des centres de données, qui aideront les personnes chargées de la planification des centres de données ou de la conception de serveurs à évaluer rapidement les incidences financières de leurs décisions sur toute la durée de vie du centre de données.

Ce projet qui associe des chercheurs du Royaume-Uni, de Belgique, de Suisse, de Finlande et de Chypre (NDLR : où est la France ?) a bénéficié d’un financement de l’UE de 3,3 millions d’euros sur 3 ans (2010, 2011, 2012), soit 63% du budget total de 5,4 millions d’euros.

Les domaines de recherche spécifiques du projet sont les suivants:

►Virtual Prototype Specifications of 3D Servers: allant au-delà des puces classiques bidimensionnelles, le projet explore la troisième dimension pour des puces pour serveurs utilisant des microprocesseurs et une mémoire intégrée «à consommation réduite» ("3D stacked server chips");

►Characterisation of Cloud Applications: l’exécution de logiciels sur des centres de données en nuage présente des caractéristiques nouvelles et nécessite des plateformes serveurs spécialement optimisées. Le projet consiste à mesurer et à analyser le comportement des applications en nuage afin d’orienter la conception de la puce pour serveur.

►Scalable 3D Architecture Specifications and Power Management: les puces pour serveur destinées au «nuage» doivent être à la fois à l’épreuve du temps et à basse puissance. Le projet se concentre sur les techniques requises pour atteindre ces deux objectifs.

►On-chip Hierarchies and Interconnects: une puce pour serveur à trois dimensions offre une plus grande quantité de mémoire. Dans le cadre du projet sont définies de nouvelles méthodes pour organiser cette quantité accrue de mémoire sur puce et accéder à cette mémoire.

►Reliability, Availability and Fault Tolerance: le projet porte sur les mécanismes nécessaires pour répondre à la difficulté majeure que présente le fonctionnement 24h sur 24 et 7 jours sur 7 des serveurs dans les centres de données.

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

13 Commentaires sur "“Eurocloud s’attaque au coeur du problème de consommation d’énergie”"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Lionel_fr
Invité
J’étais réticent à cliquer l’article et j’ai eu du mal à le lire. Bon ! sans doute sortira-t-il de ce bazar des specs ou des normes intéressantes sur le long terme. Quant à résoudre les problèmes auxquels il prétend s’attaquer, je préfère m’intéresser à la littérature Google, Intel, ARM, Western Digital, Seagate voire les opportunistes du flash nand comme STM mais là j’ai un peu l’impression de lire “les datacenters pour les nuls” ou le rapport de stage qui a permis à un étudiant d’obtenir une bourse de recherche. Mais soyons honnètes : le budget est accordé pour que l’europe… Lire plus »
Tech
Invité
quel beau publi reportage pour ARM (société anglaise) l’angleterre qui récupère des fonds européens, sans vouloir assumer ses charges dans l’europe!) tout ce qui est décrit ici n’est pas nouveau! c’ est seulement du rattrapage technologique! je n’aime pas Intel, mais les puces 3D, le cloud, la fiabilité etc, etc, c’est déjà là depuis des années, mais il est vrai pas encore avec ARM qui essaye de rattraper son retard et prendre des part de marché dans les serveurs. si déjà les responsables IT n’avaient pas écouté le marketing invasif et les sirènes brouzoufiènnes d’Intel et choisi à la place… Lire plus »
Lionel_fr
Invité
Je savais bien que j’avais vu ça en mai dernier : En fait, ARM ne présente pas de handicap particulier pour les serveurs, il a même un avantage sur Intel grace à son architecture Risc native (celle d’intel est scalaire avec une couche cisc supplémentaire). Le vrai problème est logiciel. Tant qu’on reste dans l’open source , les recompilations suffisent souvent même si ce n’est pas toujours très simple, mais dés qu’on entre dans le propriétaire c’est une autre histoire. Certes la majorité du soft serveur est écrite en C/C++ mais Intel a quand même un avantage historique évident et… Lire plus »
Tech
Invité
attention lionel_fr a ne pas reproduire la propagande Intel, sans vérifier! ni la propagnade ARM d’ailleurs! depuis plus de 5 ans, la part cisc des processeurs x86 X64, aussi bien chez Intel que chez AMD est minime par rapport a la part risc donc cet argument d’ARM ne tient vraiment pas la mémoire des caches, représente de plus en plus la plus grosse part de la puce! la recompilation ! justement c’est la le problème il y a autant de variantes ARM que de fabricants, même avec le même coeur et aussi parceque les différents coeurs ne sont pas forcéments… Lire plus »
fredo
Invité

c’est bien de réduire à l’avenir de 90%, mais commençons maintenant. Quid de la clim solaire, peut-elle être appliquée?

Lionel_fr
Invité
Ok vous n’aimez pas Intel. Je ne lui porte pas non plus un amour fou m’enfin dans ce business , rares sont ceux qui cumulent position dominante et affectif Oui Intel a triché, ce qui ne l’empèche pas de régner avec des solutions discutables en termes de perfs mais toujours 2 ou 3 générations d’avance. En l’occurrence, les x86 d’intel assurent la compatibilité maximum des jeux d’instruction grâce à une couche de micro-code qui convertit le code machine 86 en code risc. Cette architecture est apparue avec le 486 au début de 90’s Avantages multiples en terme de compatibilité mais… Lire plus »
Tech
Invité
encore une fois le marketing d’intel vous a imposé leur pensée u (i?)nique. 2 ou 3 générations d’avance en production, bien sur que non! regardez les différents test et vous verrez que les performances et la consommation suivants les applications varent autour de 10% les uns par rapport aux autres . 2 ou 3 génération cela se traduirait par un facteur au moins un facteur 2 et une disparition du marché! les histoires de microcode à ce niveau importent peu. tout ces codes sont la plupart du temps exécutés en parralèle et en cache, avant même les résultats de branchement!… Lire plus »
Lionel_fr
Invité
Ok vous êtes aveuglé par l’affectif et c’est plutot sympa qu’AMD ait des supporters prets à tuer ou plutot à sacrifier leur job parce que trop fan pour défendre leur projet au détriment de leur fondeur-poulain. Intel n’a pas que deux G d’avance : il fond lui-même ses puces dans une dizaine de pays, une partie de sa R&D est co-financée par le dept d’état, équipe les agences gouvernementales genre NASA avec d’autres comme IBM ou Digital (DEC) ou motorola…. AMD sous-traite la fab en corée du sud. On ne parle pas de la même chose même s’ils sont supposés… Lire plus »
Lionel_fr
Invité

Ah ! J’ai oublié de vous coller ce lien , juste histoire de mettre les choses au clair sur qui fait le haut de gamme et qui fait de le buzz : tout est dans le nom :

Tech
Invité
Liooooooonel pas OK, vous êtes aveuglé par le marketing et c’est plutôt triste, de voir agir certain comme des moutons de Panurge et se faire berner au point de mettre en danger leurs entreprises en ne choisissant pas les meilleurs solutions en performance/prix ;o) (voir plus bas) A vous lire il semblerait que vous ne connaissiez pas les circuits de fabrication mondiaux des puces électroniques. certe intel utilise ses fabs (dailleurs le premier grand patron d’AMD avait dit il y a une quinzaine d’année “only real men have fabs”! mais depuis les choses ont bien changé. les 5 premiers Fabless… Lire plus »
Lionel_fr
Invité
Ok , je me suis trompé de bench, je vous ai mis les desktop alors qu’on parlait de serveurs !! Voici le bon : Je ne vais pas épiloguer sur l’amour que vous portez à AMD et sincèrement , j’espère qu’il parviendra a gagner des parts de marché. Je voulais essayer de mettre l’accent sur le caractère professionnel de l’activité serveur, ce qui ne semble pas vous contrarier dans votre évangile. Anyway l’article parle de conso d’énergie dans les serveurs. C’est donc de ce point qu’il faut traiter, un gros revers pour Intel serait le recentrage de MS vers ARM… Lire plus »
Lionel_fr
Invité
J’ai oublié de dire : Intel pourrait doubler ses prix et AMD les diviser par cinq ! ce n’est pas vraiment le problème d’un cargo de 15000 tonnes d’économiser 200€ sur la logique de son moteur d’étrave … Les économies dont vous parlez n’appartiennent pas à mon monde Dans les serveurs , c’est pareil sauf pour les petits dédiés qui sont loués à l’année, c’est le marché actuel d’ARM , ces machines souvent sous employées, permettent à de nombreux constructeurs de solutions moins énormes que les xeons de trouver un marché très prometteur Leur multiplication entraine un surcroit de consommation… Lire plus »
Tech
Invité
décidément ! vous semblez ne pas vouloir voir la vérité en face. votre nouveau lien démontre la même chose l’optéron de la liste a un rapport prix sur perf de 60 et le premier de la liste l’intel un rapport de 122! soit 2 fois plus cher pour la même performance ou 2 fois moins de performance pour le mêm prix! je vous disais bien qu’AMD était un meilleur investissement! et le processeur AMD mentionné est déjà ancien vous parlez de serveurs et ne semblez pas avoir lu le lien précedent sur Seamicro un autre de Reuters vous paraitrait-il plus… Lire plus »
wpDiscuz