Explosion sur un site nucléaire de Marcoule : 1 mort

Le gouvernement a confirmé par le canal du ministère de l’Écologie, du Développement Durable, des Transports et du Logement, l’explosion d’un four sur le site nucléaire de Marcoule, dans le Gard, entraînant "la mort d’une personne et en blessant 4 autres dont une gravement."

Nathalie Kosciusko-morizet sera sur place vers 17h15 afin de faire le point sur la situation avec la cellule de crise mise en place localement.

L’accident est survenu à Marcoule (84) sur le site de Centraco (filiale d’EDF), un centre nucléaire de traitement et de conditionnement. Ce site comporte de très nombreuses installations nucléaires, stocke de grandes quantités de déchets radioactifs et manipule du MOX, donc du plutonium.

"A 12h37, une explosion est survenue dans un four de fusion de métaux entrainant Centraco étant spécialisé dans le traitement des déchets très faiblement radioactifs, la ministre a tenu à venir personnellement pour avoir une évaluation précise des éventuels impacts radiologiques de cet accident" a indiqué le cabinet ministériel. Et d’ajouter : "A ce stade, aucun impact à l’extérieur n’a été détecté, mais des inspections et des mesures sont en cours de réalisation à l’intérieur du bâtiment."

Les réactions se font de plus en plus entendre dont celles de France Nature Environnement (FNE) qui estime que "ce nouvel accident souligne les problèmes de maîtrise du risque nucléaire et technologique en France", et cela "à quelques mois de la catastrophe de Fukushima, et à quelques jours de la commémoration des 10 ans d’AZF."

De son côté, la secrétaire nationale d’Europe Ecologie-Les Verts, Cécile Duflot, a publié sur son compte Twitter vouloir "la plus grande transparence" et "en temps réel."

[ Photo Socodéi/Jean-Marie Taillat ]

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

16 Commentaires sur "Explosion sur un site nucléaire de Marcoule : 1 mort"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Gfh
Invité

et non dans l’émotionnel. Triste évènement. Mes condoléances à la famille. j’espère seulement, que certains n’auront pas l’indécence d’utiliser cet évènement pour ressortir leur propagande anti-nucléaire. Dans ce genre d’évènement, il convient de rester dans le raisonnement normal et non dans l’émotionnel. De même que les tragédies aériennes ne sont pas une remise en cause de ce mode de déplacement, il convient de garder la tête froide sur ce sujet important.

renewable
Invité

Surtout n’en tirer aucune conclusion sur le nucléaire, surtout ne rien remettre en cause quel que soit l’evenement. En attendant on peut quand même dire que la sous-traitance dont font preuve AREVA et EDF tue, que ce soit à Flamanville ou dans les déchets nucléaires. Et une fois encore, nous avons beau être la meilleure filière au monde, la plus sûre, la plus transparente, cela n’empêche pas l’accident.

Gfh
Invité

à cause des nombreuses tragédies aériennes montrant que la technologie aéronautique est insuffisamment maitrisée ? Cette question est valable pour de nombreuses autres technologies d’usage courant, engendrant régulièrement des tragédies (Automobile, Chimie ,etc…),et qui seront toujours insuffisamment maitrisées…

renewable
Invité

L’aviation ça ne rend pas des zones incompatible avec la vie humaine (sauf si le crash a lieu sur une centrale nucléaire…)

jihemnet
Invité

du site n’étaient pas respectées. Les couloirs d’aviation sont étudiés pour limiter les risques, les controles de sécurité sont suffisants pour en faire un moyen de tranport fiable, aucun crash d’avion ne rayera toute une région de la carte…

Gfh
Invité

La Chimie(des sites industriels) peut parfaitement rendre des zones incompatibles avec la vie humaine ou rayer l’habitabilité et l’agriculture de toute une région de la carte. Sortira t’on de la Chimie ?

Bachoubouzouc
Invité
“De son côté, la secrétaire nationale d’Europe Ecologie-Les Verts, Cécile Duflot, a publié sur son compte Twitter vouloir “la plus grande transparence” et “en temps réel.”” Et qu’est ce qu’il lui faut de plus ? Une caméra en live depuis le bloc chirurgical ? Cette bande de vautours est vraiment à en vomir. Les accidents mortels ou non arrivent malheureusement dans toutes les industries. Mais un accident mortel où la presse nationale sort un article alors que le corps est encore chaud et la famille probablement pas complètement prévenue, ça n’arrive que dans le nucléaire… Moins de 2h entre l’accident… Lire plus »
Eloi
Invité
“L’aviation ça ne rend pas des zones incompatible avec la vie humaine (sauf si le crash a lieu sur une centrale nucléaire…)” En Chine, une zone de 600 km2 est devenue inhabitable et a nécessité le déplacement de 1,8 millions de personnes, et cela sans espoir de retour, et en fonctionnement normal (ce n’est pas un accident) Il s’agit du Barrage des Trois Gorges En accidentel, un risque énorme sur des dizaines de millions d’habitants Renewable, je crois que les milliers de km2 nécessaires à des panneaux PV ou des CSP ne seront guère habitables, et ne consisteront grossièrement qu’à… Lire plus »
Teredral
Invité

Une autre information a été (succictement) donnée cet après-midi : “au moins 120 personnes ont été brûlées vives dans l’explosion d’un oléoduc à Nairobi”. Sans commentaires.

Tassin
Invité

Pourquoi pas? Le nucléaire comme l’aviation sont 2 secteurs nuisibles et dont on peut se passer.

renewable
Invité
Trop bon de voir à quelle vitesse vous restituez les élements de langage : “un accident industriel et pas nucléaire” rien à voir entre activité nucléaire et ce basique conditionnement de déchets nucléaire de très faible radioactivité. Sauf que c’est une activité intrinsèque au nucléaire ou alors soit, faisons comme vous le suggérez, ne nous occupons pas des déchets pour qu’il n’y ait pas “d’accidents industriels”…. Et combien d’énergie consomment ces fours? Qui fournit l’électricité pour les faire fonctionner? A un prix préférentiel? Cela entre-t-il dans le bilan carbone du nucléaire (quand on fait bruler des tonnes d’equipement plastique&autres (masques,… Lire plus »
renewable
Invité
Trop bon de voir à quelle vitesse vous restituez les élements de langage : “un accident industriel et pas nucléaire” rien à voir entre activité nucléaire et ce basique conditionnement de déchets nucléaire de très faible radioactivité. Sauf que c’est une activité intrinsèque au nucléaire ou alors soit, faisons comme vous le suggérez, ne nous occupons pas des déchets pour qu’il n’y ait pas “d’accidents industriels”…. Et combien d’énergie consomment ces fours? Qui fournit l’électricité pour les faire fonctionner? A un prix préférentiel? Cela entre-t-il dans le bilan carbone du nucléaire (quand on fait bruler des tonnes d’equipement plastique&autres (masques,… Lire plus »
Eloi
Invité

@ Chelya L’accident au Kenya pourrait être un bon sujet de discussion sur la dangerosité des hydrocarbures, non ? Dont les biocarburants et le biogaz qui constituent les mêmes molécules ? Puisque certains souhaitent couvrir la France de centrales de méthanisation, il serait bon de discuter du risque que présente leur production, non ? et comparer avec AZF, Flixborough, Bhopal ou Seveso ? @ Renewable >>Dans l’éolien ou la biomasse, pas besoin de cramer systématiquement les équipements des ouvriers, on peut même……les RE-UTILISER!! Pourriez-vous me citer une éolienne qui a été intégralement recyclée ?

Bachoubouzouc
Invité
“Trop bon de voir à quelle vitesse vous restituez les élements de langage : “un accident industriel et pas nucléaire” rien à voir entre activité nucléaire et ce basique conditionnement de déchets nucléaire de très faible radioactivité.” Trop drôle de voir à quelle vitesse le camp antinuc sort des inepties de type “Surtout n’en tirer aucune conclusion sur le nucléaire, surtout ne rien remettre en cause quel que soit l’evenement.” (alors qu’il s’agit d’un accident tragique avec un four sans contaminations de quelle que sorte) et après de vous voir vous étonner qu’on se défende face à ces âneries. “Sauf… Lire plus »
vince59
Invité
Ce qui est surtout lamentable c’est de transformer un accident industriel (tragique au demeurant) en accident nucléaire (avec le refort de ces incultes techniques que sont les journalistes). Le procédé utilisé dans ces fours est de faire fondre du métal trés faiblement radioactif et de récupérer dans le laitier la partie radioactive (le laiier part alors en centre d’enfouissement). le métal quant à lui n’est plus radioactif et pourrait etre utilisé comme un acier banal, sauf que la pression des anti-nuk fait que cet acier ne peut etre utilisé que dans des installations du malin…heu je voulais dire nucléaires (le… Lire plus »
Ben28
Invité

France pays le plus nucléarisé du monde, et là tout est dit en ce qui concerne la désinformation du lobby nucléaire français sur internet…

wpDiscuz