Fondre du silicium avec des rayons ultra-violet

En utilisant des rayons ultra-violet, une équipe de chercheurs britanniques d’une université londonienne est parvenue à produire à température ambiante un des composants essentiels à la fabrication de micro-processeurs. Sachez que le procédé actuel requiert la "cuisson" de galettes de silicium à des températures parfois supérieures à 1.000° Celsius.

Le Professeur Ian Boyd, membre de l’équipe et découvreur de cette technique a déclaré, "notre méthode pourrait permettre à l’industrie [électronique] d’économiser de l’énergie, et d’abaisser ses coûts de fabrication, ce qui conduirait à une chute des prix au détail, sans compter l’impact positif que cela aurait sur l’environnement."

Pour parvenir à leurs fins, les chercheurs londoniens ont employé une lampe à ultra-violet qui rayonne sur une longueur d’onde de 126 nanomètres, ce qui conduit les molécules d’oxygène à se rompre, et à libérer leurs atomes. Cependant, une exposition non maîtrisée des puces aux ultra-violet provoquerait inévitablement des défauts de fabrication et donc un taux de rejets beaucoup plus importants que le procédé classique.

Partagez l'article

 



Articles connexes

1
Poster un Commentaire

avatar
  Souscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Julien
Invité
Julien

Mon vitrier me dit qu’après avoir coller de la vitre sur du métal, il faut faire un traitement d’ultra-violet. Quel outil peut faire l’affaire surtout si le soleil est trop abstent. Instruisez-moi. Merci d’avance, Julien