Google s’offre Makani Power et son concept d’aile éolienne volante

La dernière acquisition en date du géant de l’internet Google, s’appelle Makani Power**, une compagnie américaine créée en 2006 qui conçoit des éoliennes aéroportées.

Le principe repose sur une aile volante qui réalise de larges cercles concentriques dans le ciel, là où le vent est le plus fort et le plus efficace, tandis que les turbines éoliennes intégrées produisent de l’énergie.

Selon le descriptif présenté, l’engin élimine 90% des matériaux utilisés dans les éoliennes conventionnelles, et peut accéder à des vents situés à des altitudes beaucoup plus élevées (250 à 600 mètres). L’ambition affichée par Makani Power reste à ce jour le déploiement d’éoliennes aéroportées au large des côtes et plus exactement, au-dessus des ressources – en vent – encore largement inexploitées.

Google s'offre Makani Power et son concept d'aile éolienne volante

En 2010, Makani recevait une subvention d’une des branches du département américain de l’énergie* afin de concevoir et de tester un prototype d’aile éolienne (Wing 7) à grande échelle, d’une puissance de 20 kW.

Pesant à peine 60 kilos, pour une longueur de moins de 9 mètres, le Wing 7 a décollé verticalement avec ses turbines intégrées pour la première fois en septembre 2011. Totalement autonome, il a effectué de nombreux virages et cercles plongeants. Les turbines ont généré de l’électricité qui a été transmise directement à la terre via le cable transporteur.

La technologie inventée par Makani Power sera transférée chez Google X, une unité spécifique dans laquelle le spécialiste des moteurs de recherche sur internet développe des projets futuristes comme le désormais célèbre Google Glass.

** Depuis 2006, Google a déjà investi 15 millions de dollars dans Makani Power.

* ARPA-E : Advanced Research Projects Agency – Energy

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

15 Commentaires sur "Google s’offre Makani Power et son concept d’aile éolienne volante"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
sansun
Invité

Ce n’est malheureusement pas en France dans ce pays de plus en plus étriqué, que l’on pourrait apercevoir et créer ce type d’innovation .

Bachoubouzouc
Invité

Eh bien mettez vous au boulot dans votre coin plutôt que de cracher sur votre pays.

Stephsea
Invité

Un pett conseil : il y a le Figaro.fr pour exprimer ce genre d’opinion. Vous y trouverez de nombreux “amis” avec lesquels vous pourrez vous lamenter en coeur jusqu’à l’extinction de voix, et accessoirement cracher dans la soupe. Ici c’est un Troll…

Steph
Invité

Le troll c’est vous et Bachou. Evidemment que la France est le pays du conservatisme de droite comme de gauche qui profite en ce moment a la rente nucleaire qui craint pour les realites qui sont mises a jour chaque annee. C’est grace a des gens comme vous et votre mentalite que notre pays a toujours eu une guerre – ou evolution – de retard. 1939 ou aujourd’hui : memes causes (sclerose intellectuelle, privileges d’une caste), memes consequences (une defaite). Il se trouve que la confrontation a juste change de champs de bataille, elle n’est aujourd’hui qu’economique.

enerZ
Invité

Merci de vous calmer. Le sujet ici n’est pas le déclin hypothétique de la France… Le modérateur

michel123
Invité

l’espace aérien français étant trés règlementé ce genre de projet n’a effectivement aucune chance de trouver un débouché commercial chez nous .

De passage
Invité

si accessible, il y a là haut des vents très forts et surtout permanents au titre de la circulation générale de l’atmosphère. Là est le vrai domaine de l’éolien car son défaut majeur (variabilité, travail à 100% de puissance sur 18% de la durée annuelle cumulée) disparaît. Il y a un problème de légèreté du cable d’ancrage mais rien n’est impossible, il faut du temps.

Tech
Invité

question bête, comment gèrent-ils la transmission électrique au sol via un cable qui peut tourner, vriller, se torsader, … ? difficile de trransmettre de la puissance et de réduire les frottements il me semble avoir vu d’autres systèmes basés eux sur la rotation du cable d’un genre de maxi cerf-volant.

Bemol
Invité

A Tech Grâce a des contacts tournants, tels que ceux des moteurs électriques bague/balai et grâce à des roulements à bille ou à rouleaux pour la partie mécanique. Qu’en pensez-vous?

richelieu
Invité

à titre indicatif le dyneema résiste à une traction sous son propre poids de 160km de hauteur, de plus le projet de makani n’est pas d’aller chercher les jet stream … leur site est très bien fait je vous conseil d’y passer un peu de temps avant de parler de leur éoliennes

samsab
Invité

bonjour à tous sans remettre en cause ce projet passionnant, je m’étonne de la viabilité liée à la fiabilité. quand on connait la fragilité de toute machine tournante même construite sérieusement, je ne vois pas comment une machine tounante installée sur une machie volante peut fonctionner avec fiabilité. il suffit de voir le nombre d’éolienne à l’arret pour fonder des hypothèse sur la fiabilité du zinzin. avantage des éoliennes: elles ne tombent pas (chaque fois…)

sansun
Invité

Quand j’ai besoin de conseils , je vous fais signe , vous m’avez l’air tellement brillants !!!!!!!!!!

jpdebangui
Invité
La polémique n’apporte rien… Et elle est facile pour ceux qui ne propose rien. C’est du foisonnement des idées que sort la nouveauté. Avez-vous un jour participé à un “brain storming”? Tout le monde participe, du balayeur au PDG, et tous ont la parole, sur le même pied d’égalité. Nous pourrions, dans Enerzine, créer un “brain storming” ouvert sur la recherche des idées, au lieu de toujours critiquer celle des autres, surtout lorsqu’on n’a rien à proposer. Mais est-ce que les blogs ne vont pas dans ce sens? L’utilisation des systèmes aéroportés me parait prometteur, il pourrait être utilisé le… Lire plus »
Herve
Invité
Je ne suis pas capable d’estimer si c’est valable ou pas, par contre il est clair que ça mérite d’étudier la question. C’est bien que google leur apporte des moyens. Car concept pourrait avoir de l’avenir, (et surtout pour l’electrification des iles tropicales pour commencer). De passage a raison aussi sur le fait que ça pourrait aussi ouvrir des possibilitée sur le potentiel certainement intéressant de l’éolien de la haute altitude. @Samsab L’immense majorité de l’électricité que vous consommez est produite par des machines tournantes. Il est exact que certaines éoliennes ont des souci de fiabilité, mais c’est quelque chose… Lire plus »
richelieu
Invité

makani vient de finaliser son prototype de 600kw ils sont parti pour une batterie de test en situation sur l’ile d’Hawaï il y a peu. En un an ils sont passé de 20kw à 600kw, chapeau!

wpDiscuz