IDF : l’éclairage des routes nationales en questions

La direction inter- départementale des routes d’Ile-de-France (DIRIF) a mis en place un schéma directeur sur l’éclairage public du réseau routier national de la région, qui permettrait de faire baisser à la fois la pollution lumineuse et la consommation énergétique.

Un schéma directeur de l’éclairage public pour quoi faire ?

Pour simplifier la lecture du réseau par l’usager, en harmonisant au niveau régional, les pratiques d’éclairage des routes nationales franciliennes, pour s’inscrire concrètement dans les orientations du Grenelle Environnement en recherchant une baisse de la pollution lumineuse et de la consommation énergétique. Tout en garantissant la sécurité des utilisateaurs du réseau national francilien.

Comment a t-on choisi les zones à éclairer ?

En déterminant les zones à risque où l’absence d’éclairage pouvait être préjudiciable à la sécurité des usagers : en cas d’urbanisation dense sur les portions du réseau où l’on rencontre une succession de tunnels là où il y a une concentration importante d’échanges à des points singuliers où la sécurité l’impose.

Quelle va être la traduction de cette nouvelle politique sur le terrain ?

Dès la mi-mai, les premières sections seront éteintes. L’extinction, par sections homogènes, se déroulera ensuite sur plusieurs mois. À terme, la moitié environ du réseau aujourd’hui éclairé ne le sera plus.

Et la sécurité des zones éteintes dans tout ça ?

L’exemple de l’autoroute A15 illustre bien cette problématique. Au cours de l’année 2007, des actes de vandalisme répétés ont privé cette autoroute d’éclairage. L’analyse comparée des chiffres d’accidentologie de nuit, entre la période éclairée et la période sans éclairage, montre qu’il n’y a pas eu de dégradation de la sécurité. Les chiffres bruts en nombre d’accidents et de victimes sont en baisse de plus de 30% et on ne relève aucun tué depuis octobre 2008.

Avant d’éteindre, tous les secteurs le nécessitant, feront l’objet de travaux préparatoires permettant une meilleure lisibilité de la route sans éclairage (réfection de la signalisation horizontale, correction des défauts de la chaussée…). Chaque zone éteinte fera l’objet d’un suivi particulier de l’accidentologie sur une période de 2 ans, avant d’effectuer la dépose définitive des équipements.

IDF : l'éclairage des routes nationales en questions

Le schéma directeur de l’éclairage public va également s’occuper de la recherche de technologies innovantes d’éclairage, en termes d’efficacité et d’économie d’énergie, une remise à niveau des équipements d’éclairage des secteurs inclus dans le périmètre du schéma directeur.

IDF : l'éclairage des routes nationales en questions

 

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

22 Commentaires sur "IDF : l’éclairage des routes nationales en questions"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
christophe1007
Invité

On ne me fera pas croire que l’éclairage n’améliore pas la sécurité; il améliore au moins le confort de conduite et diminue la fatigue. La soit-disant diminution des émissions de CO2 est un mensonge: il n’y a pas d’utilisation de combustibles fossiles la nuit! Laissez-nous de la lumière la nuit.

Bn
Invité

Cela me semble une bonne nouvelle que cette expérimentation destinée à stopper un gaspillage: éclairer la nuit! Peu importe qu’il y ait ou non diminution des rejets de CO2, l’important c’est qu’il y ait diminution de la consommation d’énergie. Si en plus cela a pour conséquence d’avoir des automobilistes conduisant plu prudemment et plus lentement, c’est du bonus!

Thierry79
Invité

Je suis favorable. Je conduis souvent, et lorsque les routes sont éclairés, les voitures roulent plus vite à cause d’un faut sentiment de bonnes visibilités. Route éteinte, on roule plus prudemment ! Regarder les différentes étudent sur le sujet, vous serez surpris. Et tous ce qui va dans la réduction de la consommation d’énergie est bon à prendre

Samivel51
Invité
C’est inexact: le filière nucléaire produit beaucoup de CO2: depuis les mines qu’on creuse au Niger, les camions qui font Arlit-Cotonou (2500km) avec le yellow cake, à l’enrichissement par centrifugeuses et aux galeries qu’on creuse à 500m sous terre pour l’entreposage des déchets… Et puis l’uranium n’est pas inepuisable. Et enfin il n’y a pas que le CO2 qui soit mauvais pour la planète: les déchets radioactifs, c’est pas beaucoup mieux. Et si vous prétendez qu’on ne peut pas ralentir les centrales nucléaires la nuit, on pourra toujours utiliser cette électricité pour autre chose, notamment le stockage (STEP, batteries des… Lire plus »
Dan1
Invité
Et revoilà une antienne célèbre et largement débattue sur Enerzine : La filière nucléaire émet beaucoup de CO2 (normal c’est à la mode !) : “le filière nucléaire produit beaucoup de CO2: depuis les mines qu’on creuse au Niger, les camions qui font Arlit-Cotonou (2500km) avec le yellow cake, à l’enrichissement par centrifugeuses et aux galeries qu’on creuse à 500m sous terre pour l’entreposage des déchets…” Sauf qu’il ne suffit pas de le dire… il faut le prouver et argumenter et là ça va être plus dur. Alors la filière française, elle émet combien de CO2 (issu de l’ACV, s’entend)… Lire plus »
Quinn dexter
Invité

C’est quand même de l’argent public qui sera économisé.

Moi
Invité

ainsi les voitures rouleront moins vites, pollueront moins et il y aura moins d’accidents !

Caslos
Invité

Bonne idée ! En plus cela permettra de vendre de l’électricité aux pays frontaliers pour leurs éclairages nocturnes et les autres utilisations, car la nuit beaucoup de processus industriels continue de demander de l’énergie, tout ne s’arrête pas après le coucher du soleil, loin de là !

Guydegif(91)
Invité

OK, très bonne idée et initiative pour polluer moins en luminosité nocturne, polluer moins en énergie gâchée à utiliser autrement..comme dit ci-dessus. PAR CONTRE, faudrait en profiter pour rendre le tracé des routes plus visible, càd mettre des traits luminescents en bordure, des poteaux plastiques avec catadioptres (exite déjà à certains endroits) de sorte à MIEUX voir dans le faisceau des feux de route ou de croisement. Associé avec une incitation de prudence et de rouler moins vite càd selon les limitations et les conditions météo, cette visibilité améliorer des tracés serait un VRAI PLUS. A+ Salutations Guydegif(91)

Tassin
Invité

Combien de GWh économisés?

Samivel51
Invité

Mon but n’est pas de stigmatiser le nucléaire. Tout le monde sait qu’il émet moins de CO2 que les autres énergies fossiles. Mais il est inexact de dire qu’il en émet “pas”, ou de sous-entendre qu’il n’a pas d’impact sur l’environnement. L’idée que je veux fermement combattre est celle de Christophe1007 qui estime qu’il est inutile d’économiser l’électricité sous prétexte qu’elle est nucléaire. L’électricité la plus propre restera toujours celle qu’on ne consomme pas.

Dan1
Invité
D’accord, vous n’aviez pas l’intention de stigmatiser, bon je prends acte… mais vous avez écrit : “le filière nucléaire produit beaucoup de CO2: depuis les mines qu’on creuse au Niger, les camions qui font Arlit-Cotonou (2500km) avec le yellow cake, à l’enrichissement par centrifugeuses et aux galeries qu’on creuse à 500m sous terre pour l’entreposage des déchets…” Cette prose n’est pas innocente, c’est que l’on voit tourner en boucle sur les bons sites de propagande… sans arguments chiffrés. Votre intention n’était donc pas tout à fait en phase avec votre plume. Que signifie beaucoup de CO2 ? 1 gramme par… Lire plus »
Tassin
Invité

“Si vous n’avez pas le temps, lisez au moins la page 13/21 où il est clairement indiqué que la faible consommation d’énergie est un facteur de sous-développement.” Avec des arguments comme ça, on peut aussi soutenir que le gâchis est un facteur de développement. Voir même de supériorité de civilisation.

1000 mille
Invité

écrit : comment faire une mayonnaise en mixant les causes et les consèquences… une petite merveille de raisonnement.

Dan1
Invité
Où comment travestir les pensées en sortant les éléments du contexte. Ce que j’exprimais, c’était la chose suivante : Dans le futur proche, les économies d’énergies (les Négawatts et autres Négatep) ne peuvent concerner que les pays riches et développés. C’est utile, c’est nécessaire, c’est indispensable… mais l’effet au niveau mondial sera forcément limité et nous seront obligés de produire plus. Car les faits sont têtus : En 2005 dans le monde, 16 000 TWh ont été consommés par 6,5 milliards d’habitants (moyenne = 2 461 kWh/hab). Au dessus de cette moyenne, 11 000 TWh ont été consommés par 1,4… Lire plus »
Iok
Invité

C’est exactement ça, merci! Le nucléaire, c’est pas écologique. Donc en France, contrairement à ce que le Gouvernement veut vous faire croire, l’utilisation d’électricité n’est PAS écologique. Vivement que cela passe dans les moeurs…

Guydegif(91)
Invité
Comme évoqué dans mon post plus haut, au-delà des polémiques…va-t-on AUSSI rendre les routes plus sûres en les rendant plus ”LISIBLES” càd plus visibles la nuit…!? Bandes blanches fluo au milieu et sur les côtés, catadioptres sur les poteaux plastiques le long des routes à intervalle ad hoc et surtout dans virages, afin de MIEUX voir dans le faisceau des feux de route et feux de croisement… Indépendamment du gain de KWh donc de GES obtenu par ailleurs en coupant l’éclairage, et en dépit de ça…, on gagne en Sécurité donc globalement 2 x ! D’une ”bière” 2 coups !… Lire plus »
trimtab
Invité
L’ensemble de votre ‘raisonnement’ va dans le sens profond de ceux de http://www.geni.org (que j’ai cité à nombreuses reprises dans mes commentaires)sur les besoins d’electricité de ceux qui n’ont pas actuellemnt et le ‘gaspillage’ nous faisons, nous les ‘nantis’. Comme vous dites: “Aujourd’hui, il y a environ 1/5 de la population mondiale (ceux qui sont au-dessus de 5000 kWh/hab) qui peuvent philosopher sur les économies d’électricité et “Négawatter” joyeusement. Pour les 80 % restant c’est beaucoup plus dur. Et pour ceux qui n’ont pas l’électricité cela n’a aucun sens” Mais il ne faut pas oublier que nos ‘négawatts’ peuvent être… Lire plus »
Dan1
Invité

Au-delà de la philosophie, le problème qui se pose et va s’accentuer, ce n’est pas Négawatts, c’est Négatep. La priorité devrait être de commencer à s’affranchir du pétrole et non pas de savoir comment on va consommer beaucoup moins d’électricité. Comment on fait pour les positep ? Ne regardons pas les choses par le petit bout de la lorgnette en scrutant les Watts… raisonnons global en examinant les tep !

trimtab
Invité
En effet, le Negatep viendra quand on apprendrons a ‘lever le pied’, mon seulement au sens propre au transport, en allant moins vite, maais en ‘prenant le temps’, en mettant en question nos ‘deplacements’ et comportements de toute sorte d’homme pressé et énergivore. Encore une recherche ‘d’élégance frugale’ a tous les étages. Et une fois reduites et ‘rationalisés’ nos besoins en Tep, on essayera de remplacer les Teps par des ‘proprewatts’ et des ‘posiwatts’ electriques issues (si possible) de TOUTES les formes d’energies renouvelables, mutualisés et distribué en fonction de pics et creux des demandes, pour les ‘consommer’ au plus… Lire plus »
yp
Invité
La lumière la nuit c’est tout bonnement la civilisation. Alors je trouve que c’est un recul d’éteindre les routes. De surcroit la lumière sur les routes c’est vraiment plus sur, dès qu’il pleut un peu, si vous avez l’occasion de franchir la frontiere france belgique vous vous en rendrez vite compte. après je dis pas qu’il faut pas peut-être éclairer moins fort, et modifier les types d’éclairages, et éclairer que les axes utilisés. mais éteindre pour économiser l’énergie là sérieusement vous avez tout faux, vous cedez à l’excès d’écologie et commencez à trancher dans l’essentiel plutôt que de vous soucier… Lire plus »
trimtab
Invité

19 % de l’électricité mondiale est consacré à ‘la lumière’ ! Quelques chiffres et idées pour ceux qui ‘cherche la lumière’ ou qui pensent que quelques lumières eteintes c’est du ‘pipi de chat’ dans la grande chasse au Négawatt: trimtab

wpDiscuz