La Plagne Centre se dote d’une chaufferie biomasse

Après 2 années de travaux, la station de montagne "la Plagne" à près de 2.000 mètres d’altitude s’est dotée d’une chaufferie biomasse (2 800 kW) qui devrait alimenter en énergie près de 90% de la station, soit une cinquantaine d’immeubles et 90 commerces et bâtiments de Plagne Centre.

Jusqu’alors, "Plagne Centre" était chauffée par une chaudière au fuel via un réseau urbain qui alimente toutes les sous-stations des bâtiments. A l’époque, ce combustible avait été retenu pour son coût très attractif.

D’un coût de 4 millions d’euros, l’initiative émane d’une association de particuliers (environ 1600 lots) et a été rendue possible grâce à l’Union des Syndicats de Copropriétaires et Propriétaires de Plagne Centre (USCPPC) et à VEOLIA Eau.

En amont du projet, l’USCPPC a fait appel à l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME) pour une étude puis a incité les copropriétés à effectuer des travaux d’isolation des appartements pour réduire les dépenses énergétiques inutiles. Tous les bardages et les façades ont ainsi été refaits. L’objectif était véritablement de limiter l’appel de puissance pour économiser de l’énergie.

La chaudière (7 000 MWh) fonctionnant au bois produira annuellement 85% de l’énergie nécessaire au chauffage et à la production d’eau chaude de Plagne Centre
. Sur le principe de la bi-énergie, deux chaudières complémentaires fonctionnant au fuel serviront à couvrir les 15% d’énergie restante (lors des périodes de pointes, des opérations de maintenance…).

Cette opération révèle une des solutions apportées à la problématique du chauffage dans une station de sports d’hiver créée au début des années 60, avec la volonté d’agir dans une dynamique de développement durable.

Plusieurs spécificités ont été prises en compte pour faire le choix d’un tel chauffage, telles que les fluctuations de remplissage, de températures extérieures au cours de la saison et le nombre important de personnes qui ont besoin d’énergie au même moment en après-ski. Ce dernier paramètre engendre un appel de puissance énorme et c’est pendant ces périodes de pointe que rentrent en service les deux chaudières au fuel. Elles permettront également une régulation en fin de saison quand les températures seront plus printanières.

La chaufferie biomasse en chiffres :

  • 4M € : coût de la réalisation
  • 4000 tonnes de CO2 : nombre de tonnes qui ne seront plus rejetés dans l’atmosphère chaque année
  • 7 000 MWh : nombre de MWh qui desserviront les immeubles via une extension de 850m du réseau enterré de chauffage
  • Combustible bois utilisé : 85% de récupérations de palettes alimentaires et 15% de plaquettes forestières. Sous forme de morceaux de bois déchiquetés, les écorces sont issues de scieries et fibres ne pouvant être recyclées en compost. Le but à terme est de se fournir en plaquettes forestières auprès des exploitants locaux afin les aider à finaliser des projets liés à la filière bois. Pour le confort de tous, il a été décidé d’interdire les livraisons de plaquettes de bois les jours d’arrivée et de départ des vacanciers ainsi que les jours fériés.
  • 2800 kW : puissance de la chaudière
  • 2 ans : durée du chantier
  • 80 à 90 m3: consommation moyenne de bois quotidienne pendant l’hiver
  • 28 : nombre d’Assemblées Générales nécessaires avant d’adopter le projet
  • 6950 lits : nombre de lits de Plagne Centre

Une inauguration officielle de la chaufferie biomasse se déroulera le 12 Décembre 2009, jour de l’ouverture du domaine skiable de la Plagne.

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz