Le nippon Toray va implanter une nouvelle usine à Lacq

Le groupe japonais Toray a annoncé sa décision de construire une nouvelle usine de production de polyacrylonitrile (PAN), qui est un précurseur des fibres de carbone, sur le site de LACQ en France.

Le ministre chargé de l’Industrie et de l’Energie, Eric Besson, s’est félicité de cette excellente nouvelle pour le site de Lacq, pour la région Aquitaine et pour l’ensemble de l’industrie française. Pour appuyer ce projet, le Président de la République avait écrit dès novembre 2011 au Président japonais de Toray, afin de lui rappeler l’ensemble des avantages compétitifs du site de Lacq.

Toray projette ainsi d’investir environ 450 millions d’euros au total sur l’ensemble de ses sites afin d’accroître sa capacité de production annuelle de fibres de carbone de 6 000 tonnes pour répondre à la croissance de la demande mondiale (plus de 15% par an).

Cette annonce intègre pour Toray Carbon Fibers Europe (CFE), la filiale française de Toray dans le domaine des fibres de carbone, un investissement de plus de 100 millions d’euros pour une unité de fabrication de Polyacrylonitrile (matière première utilisée dans la fabrication de la fibre de carbone) qui sera construite sur environ 160 000 m2 de terrain acheté au Groupe Total sur le bassin de Lacq et représentera environ 50 nouveaux emplois directs pour l’entreprise.

Cette usine sera la troisième du Groupe après ses sites Japonais et Américain pour ce type de technologie. CFE importe actuellement le polyacrylonitrile (ou précurseur) du Japon mais dés que l’usine sera opérationnelle à l’horizon 2014, le transfert se fera vers son propre précurseur et également pour approvisionner d’autres sites du groupe au niveau mondial.

Au cœur de la zone industrielle de Lacq, l’un des premiers sites de l’industrie chimique française, Toray bénéficiera de l’ensemble des infrastructures nécessaires à l’exploitation d’activités chimiques – notamment le port de Bayonne et les dessertes ferroviaires et autoroutières –, de l’accès à une énergie compétitive, et de la proximité avec l’industrie aéronautique, qui est particulièrement dynamique en région Aquitaine avec notamment le pôle de compétitivité « Aerospace Valley », très bien positionné sur la recherche en fibres de carbone.

"La création d’une nouvelle usine par le groupe Toray sur le plateau de Lacq une excellente nouvelle pour le site de Lacq, la région Aquitaine, et l’ensemble de la France, car cette décision d’investissement montre qu’une fois de plus, la France est un territoire attractif pour les investissements industriels", a déclaré Eric Besson.

Le secteur des composites comme les résines de spécialités, la fibre de verre et la fibre de carbone de nouvelle génération appliqués à des marchés importants, comme par exemple les nanocomposites dans les dispositifs de stockage d’énergie pour les voitures électriques, est amené à jouer un rôle de plus en plus important à l’avenir.

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz