Le projet Kergrid récompensé par le trophée Smart Awards 2013

Conçu et réalisé par le Syndicat d’Énergies du Morbihan (SDEM) et Schneider Electric, le projet Kergrid constitue le premier démonstrateur prototype d’un système de stockage et de gestion de l’énergie « Building Smart Grid » en France.

A l’occasion du salon Smart Grid Paris 2013, le projet morbihannais Kergrid a reçu le trophée Smart Awards dans la catégorie Smart Home/Building.

Le Syndicat d’Energies du Morbihan a décidé de faire de son nouveau siège un « smart building ». En associant performance énergétique, production d’électricité renouvelable et capacités de stockage, le SDEM dessine le bâtiment tertiaire de demain. Propriétaire de 22 000 km de réseaux électriques basse et moyenne tension exploités par ERDF, le SDEM entend optimiser son prototype pour le rendre financièrement commercialisable et juridiquement viable.

"Nous sommes particulièrement heureux de ce trophée Smart Home/Building qui confirme la pertinence du projet Kergrid. L’intégration des énergies renouvelables, produites massivement demain de façon décentralisée, est au cœur de la réflexion conduite en l’espèce. La reconnaissance accordée ainsi par les experts du Smart Grid nous conforte dans cette démarche dont l’objectif est de viser le développement de technologies qui puissent être reproductibles à plus grande échelle" a déclaré Henri Le Breton, Président du SDEM.

Le projet Kergrid récompensé par le trophée Smart Awards 2013

Le cœur de l’expérimentation directement intégrée au bâtiment est constitué de la solution « Power Management System » (PMS) développée par Schneider Electric. Cet automate est chargé de gérer les flux d’énergie en arbitrant notamment entre l’autoconsommation, le stockage ou la revente de l’électricité.

D’autre part, le projet Kergrid bénéficiera également du tout nouveau système combiné de stockage de l’énergie électrique (EESS) développé par Schneider Electric et Saft. L’association de systèmes de conversion électrique et de batteries aidera le SDEM à optimiser son autoconsommation d’énergies renouvelables et d’autres ressources énergétiques sur site, à rationaliser les factures énergétiques et à participer de façon plus rémunératrice aux programmes de modulation (demand/response).

"Le projet Kergrid est le premier de ce type en France. Il servira ainsi de démonstrateur expérimental, et prouvera le bienfondé du stockage d’énergie pour la revente. Le Smart Awards obtenu aujourd’hui montre que les perspectives de ce projet sont non seulement pertinentes, mais également convaincantes et réalistes. C’est pourquoi nous sommes très heureux de nous être associés au SDEM dans cette démarche", a expliqué Pierre Tabary, Directeur France, de l’activité Professionnal Services chez Schneider Electric.

Le développement et la mise en service technique de ce pilote seront réalisés pour l’été 2013. Les réflexions sur les enjeux administratifs et réglementaires seront d’actualité dès 2014 avant une intégration de ce système local dans un fonctionnement global prévu pour 2015.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Le projet Kergrid récompensé par le trophée Smart Awards 2013"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
marcarmand
Invité

Coût de l’investiseement, coût du kWh stocké? Est-ce généralisable à grande échelle? La revente aux heures de pointe de l’électricité stockée aux heures creuses est-elle rentable?

Luis
Invité

¤ En ce moment (19 au 21 juin) se tient le salon Intersolar Europe à Munich et une conférence du même nom (17 au 20 juin). Pour la première fois, une partie du salon (et de la conférence) est entièrement dédié au stockage de l’électricité. C’est devenu un nouveau domaine d’expansion en Allemagne. En particulier, le stockage de l’électricité photovoltaïque, au niveau du producteur, est un moyen d’augmenter l’autoconsommation. Cela évite aussi une surcharge du réseau et est bon pour réduire l’EEG.

wpDiscuz