L’eau devient-elle rare dans l’Ouest des États-Unis ?

L’histoire depuis 800 ans de la couverture neigeuse dans le nord des montagnes Rocheuses révèle qu’elle a baissé à une vitesse sans précédent ces 50 dernières années.

Et comme les eaux de fonte alimentent les fleuves du Colorado, de la Columbia et du Missouri, sources primaires d’eau pour plus de 70 millions de personnes, cette nouvelle suscite des questions sur la manière dont le réchauffement climatique pourrait affecter l’approvisionnement en eau.

Gregory Pederson de l’U.S. Geological Survey (Bozeman) et ses collègues de l’Université de l’Arizona (Tucson) ont utilisé un ensemble de 66 chronologies de cernes d’arbre pour reconstruire le développement et la baisse de la couverture neigeuse sur le nord des Rocheuses ces huit derniers siècles. Ils ont trouvé qu’elle s’était plus réduite au cours du vingtième siècle qu’au cours de n’importe quelle autre période depuis l’an 1200.

L'eau devient-elle rare dans l'Ouest des États-Unis ?

Les chercheurs ont aussi observé que le comportement en dent de scie des couvertures au nord et au sud des Rocheuses qui s’équilibrait entre les deux régions s’est découplé autour des années 1980.

L'eau devient-elle rare dans l'Ouest des États-Unis ?
[ Cliquez sur l’image pour zoomer ]

Au vu de ces résultats, les chercheurs estiment que la température a probablement acquis une influence plus forte que les précipitations sur la couverture neigeuse des Rocheuses au cours de des dernières décennies. Si cela se confirme, les conséquences pourraient être significatives pour l’approvisionnement en eau de l’Ouest des États-Unis en plein réchauffement pensent les chercheurs.

« The Unusual Nature of Recent Snowpack Declines in the North American Cordillera » par G.T. Pederson et D.B. Fagre de l’U.S. Geological Survey à Bozeman, MT ; G.T. Pederson, S.T. Gray, C.A. Woodhouse de l’Université de l’Arizona à Tucson, AZ ; S.T. Gray de l’Université du Wyoming à Laramie, WY ; J.L. Betancourt de l’U.S. Geological Survey à Tucson, AZ ; J.S. Littell et L.J. Graumlich de l’Université de Washington à Seattle, WA ; E. Watson à Aurora, ON, Canada ; B.H. Luckman de l’Université de l’Ontario de l’Ouest à London, ON, Canada.

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "L’eau devient-elle rare dans l’Ouest des États-Unis ?"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Pastilleverte
Invité

ont surtout oublié que cette région, largement désertique et sub tropicale a vu s’ériger en plein désert des villes telles que La Vegas ou Sun city, avec des gaspillages d’eau pas possibles (clim° à eau perdue, espaces verts artificiels, golfs, piscines, etc…) Et devinez quoi ? Une pénurie d’eau se profile à l’horizon, étonnant, non ?

zoziau
Invité

Je pense que les chercheurs n’ont pas fait une étude sur la consommation d’eau mais sur niveau de la couverture neigeuse. Sans rapport à mon avis avec le gaspillage d’eau à Las Vegas. Les problèmes sur l’approvisionnement sont donc une conséquence et non une cause qui semble plutôt liée à une modification du climat.

wpDiscuz