Enerzine

Les 2 premiers véhicules électriques à hydrogène immatriculés en France

Partagez l'article

Air Liquide a annoncé la semaine dernière avoir réceptionné les 2 premières voitures électriques à hydrogène immatriculées en France ; fonctionnant à l’hydrogène ces véhicules de marque Hyundai Motor possèdent une autonomie de près de 600 kilomètres et ne rejettent que de l’eau !

L’hydrogène compte en effet parmi les solutions innovantes qui contribuent à la préservation de l’environnement.

C’est sur son site situé à Sassenage, près de Grenoble, qu’Air Liquide a reçu ces premiers véhicules électriques à hydrogène immatriculés en France. Ce site, dédié à l’exploration de nouveaux marchés par la technologie et l’innovation, conçoit et développe l’ensemble des technologies nécessaires au déploiement de cette nouvelle filière de l’hydrogène énergie.

Cette livraison de deux des premiers véhicules électriques à hydrogène produits en série constitue un jalon important dans le développement de la filière hydrogène énergie. Air Liquide a souhaité être le premier à utiliser ces véhicules en France. Les stations de distribution d’hydrogène d’Air Liquide permettent de remplir le réservoir des véhicules en moins de cinq minutes. Cette technologie est déjà disponible, sûre et performante.

Les 2 premiers véhicules électriques à hydrogène immatriculés en France

Les deux voitures du modèle Hyundai ix35 font partie de la série de 1.000 exemplaires que le constructeur produira d’ici à 2015 dans son usine d’Ulsan, en Corée du sud. Hyundai Motor est le premier constructeur automobile à produire en série des véhicules électriques à hydrogène.

La création d’une infrastructure de distribution d’hydrogène constitue également l’un des enjeux majeurs pour le déploiement commercial des véhicules électriques à hydrogène.

L’industriel français spécialiste du gaz entend ainsi participer à l’émergence de cette filière dans le secteur des transports en accompagnant le déploiement des infrastructures de distribution nécessaires à l’échelle mondiale : "le Groupe a déjà conçu et fourni plus de 60 stations d’hydrogène dans le monde."

Hyundai ix35 Fuel Cell

Ce véhicule constitue la troisième génération de véhicule électrique à pile à combustible (FCEV) conçu par Hyundai. C’est en 1998 qu’ont débuté ses recherches dans ce domaine ouvrant la voie à la production en série de l’ix35 Fuel Cell. L’ix35 Fuel Cell affiche des performances équivalentes à sa version à moteur thermique : "une vitesse de pointe de 160 km/h environ, le 0 à 100 km en 12,5 secondes et une autonomie de 594 kilomètres."


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    7 Commentaires sur "Les 2 premiers véhicules électriques à hydrogène immatriculés en France"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    b api
    Invité

    La combustion de l’hydrogène produisant de l’eau, c’est pratique pour traverser le désert: on peut boire son réservoir… Question: contenu carboné de la production d’hydrogène ? Je parle de celle d’Air Liquide, pas de l’hydrogène fabriqué à partir de catalyse solaire. Et pour finir, reste quand même une crainte vis à vis de ce « liquide » d’hydrogène qui devient extrêmement dangereux en gaz, comme le disait Mr Zeppelin.

    Bob1
    Invité

    je pense que la production d’hydrogene d’air liquide se fait dans sa quasi totalité à partir d’hydrocarbures ! Quelqu’un a des infos sur le reservoir ? taille/pression ?

    Lionel-fr
    Invité
    « on peut boire son réservoir » C’est mieux que l’éthanol ! (blague pas fine) En l’occurrence, on ne peut pas boire dans un réservoir à +350bar mais plutôt condenser l’eau en sortie, lui ajouter quelques sels minéraux (l’eau déminéralisée peut tuer) et remplir sa gourde ! Contrairement à l’eau des chaudières à condensation, il n’y a pas d’acide carbonique L’article est on-ne-peut-plus évasif.. les trois seules informations sont : « Hyundai », « immatriculation » et « véhicules de série ». le reste , c’est de la soupe de comm’ à deux balles. Attention quand même : l’immatriculation sous-entend que ce modèle est agréé par le service… Lire plus »
    dehp
    Invité

    Effectivement une belle photo de moteur mais très peu d’infos sur les véhicules à hydrogène. Où en est-on du développement de cette technoqlogie par rapport notamment aux véhicules électriques ? A lire l’article, on a presque l’impression qu’on peut acheter dès maintant un véhicule à hydrogène mais j’imagine (à défaut d’infos) que ce n’est pas pour tout de suite.

    Lionel-fr
    Invité
    Hyundai devance les autres constructeurs (Toyota, GM, Benz, Nissan, ..) surtout pour produire ce genre de scoop. En 2015, les deux géants Toyota en tête mais GM en embuscade lancent bruyamment leurs modèles de série. Ce sera cher les premières années (50-70ke) principalement au japon, allemagne, corée, usa, norvège… qui ont déjà investi dans des stations de recharge. La france n’investit pas et je suppose que l’initiative de Hyundai cherche justement à émouvoir le gouvernement français. Tous les grands industriels mondiaux investissent gros mais c’est Toyota qui donnera vraiment le top départ. Les premiers modèles seront bien sûr, analysés sous… Lire plus »
    fredo
    Invité

    @Lionel « les gouvernements sont moyennement chauds pour l’hydrogène alors que les carburants leurs rapportent des milliards de taxes. » » En 2011 en France, la TIPP (taxes intérieures sur produits pétroliers) est devenue TICPE (taxe intérieure de consommation sur les produits energétiques) pour prendre en compte justement l’arrivée des biocarburants et de l’électrique. Cela dit, la TICPE c’est quand même en France 20 milliards env par an et 60% en moyenne du prix des carburants, sûr que l’Etat va être très attentif.

    Sonate
    Invité

    En 2005-2006, il existait en région lilloise une strart-up qui avait produit 1 véhicule roulant à l’hydrogène par adaptation d’un véhicule essence. Ils ont fini par jeter l’éponge pour diverses raisons, l’une d’entre elles étant qu’ils ne pouvaient pas obtenir de carte grise car ‘hydrogène’ ne figurait pas dans la liste. Évidemment, c’est plus facile quand on s’appelle Air Liquide. On a une compréhension bien meilleure de la part des pouvoirs publics …

    wpDiscuz