Les modules solaires de Sanyo confrontés à la corrosion du sel

La filiale européenne du fabricant de composants solaires SANYO a annoncé hier que ses modules photovoltaïques HIT – séries N et H – avaient réussi avec succès le test le plus élevé de résistance à la corrosion au brouillard salin (sévérité 6) conformément à la nouvelle norme**.

En effet, les modules photovoltaïques peuvent être facilement altérés par les pluies salées ou une atmosphère humide, chargée en sel, que ce soit dans les zones côtières ou à l’intérieur des terres.

Le test a été réalisé par les experts du TÜV Rheinland, organisme reconnu pour les tests de modules photovoltaïques.

Ce test au niveau 6, le plus élevé pour l’évaluation des modules, se compose de 8 cycles d’essais sur une durée de 56 jours. Lors de ce processus, les modules sont exposés à une solution de chlorure de sodium à 5 %. Un cycle de test dure 7 jours et consiste en 4 phases de pulvérisation de solution saline pendant deux heures à 37°C avec un taux d’humidité de 93 %.

Chacune de ces phases est suivie d’une période de stockage de 20 à 22 heures à une température de 40°C, dans un environnement humide à 93%. Après les 4 phases de pulvérisation et le stockage, les modules sont déposés dans un environnement climatique normal durant 3 jours.

Ces tests accélérés de résistance à la corrosion en laboratoire ont pour but de simuler les effets d’une atmosphère saline sur le cycle de vie d’un module PV.

« Sanyo accorde autant d’importance à être leader en terme de rendement qu’à la qualité et la fiabilité de ses modules HIT®. En effet, le bénéfice financier anticipé ne peut être réalisé que si les modules répondent aux attentes des consommateurs sur leur durée de vie totale. Après la réussite du test de résistance à l’ammoniac en juin, ce nouveau certificat témoigne de notre engagement pour les standards de qualité les plus élevés » a commenté M. Shigeki Komatsu, directeur de la division Solaire de SANYO en Europe.


** IEC 61701 (Draft G, Juin 2010).

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Les modules solaires de Sanyo confrontés à la corrosion du sel"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Rice
Invité

. Le titre de l’article est tellement racoleur, que je pensais que Sanyo avait des problèmes de corrosion sur ces modules. C’est plus un publi-rédactionnel qu’un article, non ? D’autant que nombre de fabricant les ont déjà passés pour pouvoir travailleur le long de nos côtes. Vous auriez aussi bien pu citer Aléo Solar (filiale du groupe Bosch) parmi d’autres bien sûr.

wpDiscuz