Photovoltaïque en couche mince, un marché en expansion

Selon le cabinet NanoMarkets, le marché du photovoltaïques en couche mince (thin-film photovoltaics – TFPV) passera de près de 2,4 milliards de dollars en 2008 à plus de 12 milliards en 2013.

En 2015, NanoMarkets prévoit que les TFPV représenteront une opportunité de marché de plus de 22 milliards de dollars. Ces conclusions sont présentées dans le rapport intitulé, "Thin Film Photovoltaics Markets: 2008 and Beyond" disponible à la vente.

Ce rapport (en englais), examine les différents segments de marché sur la construction de systèmes intégrés, l’informatique mobiles et portables, les centres de production d’électricité, l’électronique, l’alimentation portative d’urgence (dont les chargeurs de batterie), les applications militaires et aérospatiales, ainsi que la façon dont chacun est susceptible de tirer profit du TFPV.

Il offre également une nouvelle évaluation de la tendance du marché du TFPV au cours des huit prochaines années, ainsi que l’analyse stratégique des principales entreprises actives dans ce domaine. Différentes techniques y sont abordées, comme le silicium amorphe, le CIGS, le CdTe, et le GaAs ainsi que des matériaux et des architectures TFPV qui sont sur le point de sortir des laboratoires.

Chaque technologie est examinée en fonction de ses caractéristiques propres (par exemple, le rendement de conversion, les coûts par watt, etc) et comment celle-ci pourra être améliorée à l’avenir. L’étude se penche enfin sur l’évolution des techniques d’impression et autres procédés de fabrication qui auront une incidence importante sur le coût des TFPV dans le futur.

EXTRAIT :
"Il existe de nombreuses raisons de penser que les technologies photovoltaïques en couches minces (TFPV) auront un avenir prospère devant elles. De toute évidence, les préoccupations concernant la disponibilité et l’impact sur l’environnement des combustibles fossiles traditionnels et de l’approvisionnement en énergie stimulent la demande et les investissements dans d’autres sources d’énergies comme le TFPV. La combinaison des incitations gouvernementales, les intérêts des investisseurs dans toutes les offres "propres", et la demande croissante des consommateurs pour des alternatives aux combustibles fossiles moins coûteuses ont suscité un boom dans toutes les formes de l’énergie solaire. Certains fabricants de TFPV ont des raisons particulières d’applaudir. NANOSOLAR a produit sa première cellule solaire CIGS imprimée (un test pour promouvoir l’impression du PV et pour vanter le CIGS), tandis que First Solar (le principal fournisseur de CdTe à base de PV) a également eu une grande année.

Des détails supplémentaires sont disponibles à www.nanomarkets.net

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz