Pourquoi Google a t’il engagé des chèvres ?

Sur le blog officiel de Google, on apprend que la célèbre firme de Mountain View va faire appel à des chèvres pour débroussailler les terrains du domaine entourant le siège dans l’objectif de prévenir les incendies.

L’un des responsables logistique du site de Google, Dan Hoffman a indiqué "au lieu d’utiliser des tondeuses bruyantes qui fonctionnent à l’essence et polluent l’air, nous avons loué des chévres en provenance de Californie pour faire le travail à notre place".

Pour le même coût, c’est donc 200 caprins qui passeront une semaine périodiquement à manger l’herbe et contribueront dans le même temps à fertiliser les sols.

Avec plus de 36,7 millions d’habitants, la Californie reste l’État le plus peuplé des États-Unis. Elle connaît des périodes de forte sécheresse depuis 2006 et est régulièrement touchée par d’importants incendies.

Qui a dit que technologie et écologie étaient incompatibles  ?

 

[Credit – image – Google]

Partagez l'article

 



      

Articles connexes

4
Poster un Commentaire

avatar
  Souscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Mhon
Invité
Mhon

Et comment ces chèvres sont-elles acheminées sur place une fois par mois et revoyées chez elles, une fois par mois ? En camion ?

Furfur
Invité
Furfur

Oui en camion comme les tondeuses d’ailleurs, c’est vrai que c’est polluant, mais bon 200 chèvres aux us, je ne pense pas que ça prenne plus d’un ou deux camions, donc une pollution toute relative.Et puis google n’annonce pas qu’ils ont trouvé un moyen non polluant de tondre la pelouse, ils ont juste engagé des chèvres… Il ne faut pas voir le mal partout, je dis ça parce que je trouve les commentaires assez négatifs sur ce site, c’est vrai que la situation n’est pas rose mais bon un excès de pessimisme n’y changera rien.

Aeiou
Invité
Aeiou

où est il dit que les chèvres viendraient ‘une fois par mois’ ? si elles font ce travail deux fois par an c’est bien suffisant. et la transumance, vous ne connaissez-pas ?

Ee
Invité
Ee

Eh puis un méchoui avec les chevreaux, c’est bon…Faut joindre l’utile à l’agréable.