Poweo poursuit son projet de terminal à Antifer

Près de trois mois après la publication des conclusions du débat public qui rendait compte d’une opposition "vigoureuse", Gaz de Normandie a décidé de poursuivre son projet d’implantation d’un terminal méthanier dans le port d’Antifer, près du Havre.

Le terminal méthanier disposera d’une capacité annuelle de 9 milliards de m3 de gaz naturel liquéfié (GNL). Il comprendra des installations de réception, de stockage et de regazéification de gaz naturel liquéfié. Le projet prévoit la construction de 2 ou 3 réservoirs d’une capacité de 150 000 à 200 000 m3.

Il s’inscrit dans le projet de schéma directeur du Port Autonome du Havre, "Port 2020", qui programme le développement du pôle énergétique havrais. Le projet est conduit par Gaz de Normandie, filiale de Poweo, en partenariat avec la Compagnie Industrielle Maritime (CIM) exploitant de terminaux pétroliers au Havre et Antifer, l’allemand E.ON Ruhrgas et l’autrichien Verbund.

La décision de poursuivre le projet a été prise à l’issue de 3 mois de débat public, et en dépit de fortes critiques exprimées lors des réunions menées du 14 septembre au 14 décembre 2007. Le bilan du débat, rendu le 18 avril 2008 par le président de la Commission nationale du Débat Public, M.Philippe Deslandes, soulignait notamment les "conditions difficiles" dans lesquelles ont été menées les discussions.

Malgré cela, Gaz de Normandie a décidé de déposer les demandes d’autorisation pour la poursuite du projet au premier semestre 2009. L’enquête publique se déroulerait dans le courant de l’année 2009. Une fois les autorisations obtenues, Gaz de Normandie pourrait prendre la décision finale d’investissement au début de l’année 2010.

Les travaux dureraient alors 3 à 4 ans, pour une mise en service prévue en 2013.

En cas de réalisation du projet, le Port Autonome du Havre accordera une Autorisation d’Occupation Temporaire du domaine public (AOT) pour une durée de 40 ans, moyennant le paiement d’une redevance. La construction, dont le coût est estimé à 700 à 800 millions d’euros, nécessiterait l’emploi de 600 personnes sur 3,5 ans environ, assure Gaz de Normandie. L’exploitation du terminal devrait employer 60 à 80 emplois à plein temps pour la sécurité, l’exploitation, la maintenance et les services portuaires.

Partagez l'article

 



         

Articles connexes

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "Poweo poursuit son projet de terminal à Antifer"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Nogaz76
Invité
Je suis habitant d’un petit village, Saint Jouin-Bruneval, à 5 kms d’Etretat, où Monsieur Beigbeder désire implanter un port méthanier afin d’alimenter ses centrales au gaz. Je suis élu dans ce village et nous nous opposons de toutes nos forces à ce projet ainsi que celui (toujours porté par POWEO !) de construction d’une centrale au charbon au Havre. Il m’est complètement insupportable d’entendre Monsieur Beigbeder parler d’énergie verte et de développement durable. Depuis quand le gaz et le charbon sont-ils propres ?   Certes les centrales au gaz sont moins émettrices de CO2 que d’autres centrales thermiques, mais c’est occulter tout… Lire plus »
Pappy
Invité
Ce projet n’est pas d’intérêt national. Nos approvisionnement en France via Fos et Montoir qui vont par ailleurs être agrandis sont excédentaires. Les promoteurs sont en fait des financiers attirés par les profits et le pouvoir pharamineux que représenterait le contrôle de la filière gaz et électricité en Europe, soutenus par une petite minorité d’ élus locaux .Ces requins ont tout mais cela ne leur suffit pas, ils veulent encore et encore plus, Certains ne connaissent absolument rien à notre région et s’en foutent complètement. La région du Havre pue. Nous avons le triste record des maladies respiratoires. Les cadres ne… Lire plus »
Pappy
Invité
Ce projet n’est pas d’intérêt national. Nos approvisionnement en France via Fos et Montoir qui vont par ailleurs être agrandis sont excédentaires. Les promoteurs sont en fait des financiers attirés par les profits et le pouvoir pharamineux que représenterait le contrôle de la filière gaz et électricité en Europe, soutenus par une petite minorité d’ élus locaux .Ces requins ont tout mais cela ne leur suffit pas, ils veulent encore et encore plus, Certains ne connaissent absolument rien à notre région et s’en foutent complètement. La région du Havre pue. Nous avons le triste record des maladies respiratoires. Les cadres ne… Lire plus »
Platine
Invité

la municipalite n’est pas a la hauteur en se braquant contre le promoteur.Untour de table avec dialogue auraient fait avancer les choses pour toutes la population .nous pourons dire merci a Fracois Aubert et son equipe si une barriere est instalee en haut du site,des mesures etant deja en train d’etre mises en place .De plus cela se politise et c’est deplorable

gazpart
Invité
Risque majeur à St Jouin : Hubert Fournier Sur un site pétrolier construit dans les années 70’surdimensionné et non achevé , le courtier en énergie Poweo est le porteur d’un projet de port méthanier, d’une usine de regazéification et d’odorisation sur un site déjà classé seveso. Il y a 3O ans l’Etat avait construit un port pétrolier à 1000 mètres du village plusieurs fois centenaire. Malgré ces premières infrastructures le tourisme s’est développé grâce à la proximité d’Etretat située à seulement 5km. Il y a 4 ans la commune et les acteurs locaux ont porté un projet d’éoliennes sur ce… Lire plus »
wpDiscuz