Saudi et Total obtiennent un financement de $8,5 Mds

Saudi Aramco Total Refining and Petrochemical Company (SATORP), société détenue à hauteur de 62,5% par Saudi Aramco et de 37,5% par Total ont signé, le 24 juin 2010, les documents financiers afférents aux facilités de crédit de 8,5 milliards de dollars contractées pour la raffinerie de Jubail.

Le déblocage des fonds marque une nouvelle étape dans le développement, à Jubail, en Arabie saoudite, de cette raffinerie de grande taille, d’une capacité de 400 000 barils par jour, très convertissante, et qui devrait être opérationnelle en 2013.

Le financement d’un montant de 8,5 milliards de dollars provient pour 4,01 milliards de dollars d’un fonds d’investissement public et d’agences de crédit à l’exportation (couverture et prêt direct), et pour 4,49 milliards de dollars de banques commerciales.

L’offre a été sursouscrite par diverses banques locales, régionales et internationales, à plus de 13,5 milliards de dollars.

La raffinerie de Jubail traitera du brut Arabian Heavy et ses produits raffinés répondront aux normes les plus strictes. Cette raffinerie dotée d’une conversion profonde va maximiser la production de diesel et de kérosène. Elle produira par ailleurs 700 000 tonnes par an (t/an) de paraxylène, 140 000 t/an de benzène et 200 000 t/an de propylène de haute pureté pour l’industrie pétrochimique.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz