Enerzine

Solar Impulse : destination Hawaï, 2ème tentative

Partagez l'article

Dans le cadre du premier vol autour du monde à l’énergie solaire visant à promouvoir l’innovation et l’utilisation des technologies propres, l’avion solaire de Bertrand Piccard et d’André Borschberg s’apprête à tenter pour la seconde fois un vol historique au-dessus de l’océan qui durera au minimum 5 jours et 5 nuits sans escale.

Ce matin à 03h03 (le 28 juin, 18h03 UTC), le pilote suisse André Borschberg a décollé de Nagoya aux commandes de l’avion monoplace pour tenter de rejoindre Hawaï. Ce vol pionnier sera le plus long de la mission de Solar Impulse autour du monde. Les premières 10 heures de vol ont été très difficile pour l’équipe qui a du résoudre plusieurs problèmes techniques avant de donner le feu vert pour mettre le cap sur Hawaii alors que Solar Impulse était déjà au large du Japon.

Il s’agit de la seconde tentative d’André Borschberg. En effet, après avoir décollé de Nankin, en Chine, il a été contraint d’effectuer une escale non prévue à Nagoya, au Japon. Exploit jamais réalisé dans l’histoire de l’aviation, le vol à venir sera difficile et éprouvant, notamment en raison de sa durée et du fait qu’aucun atterrissage d’urgence ne sera possible.

Véritable épreuve d’endurance pour le pilote, cette tentative de rallier Hawaï depuis le Japon repousse également les limites de l’appareil à des niveaux sans précédent. Le succès de ce vol à destination d’Hawaï permettrait de repousser les limites du possible. André Borschberg se prépare à entrer dans l’inconnu et à faire face avec courage à des conditions extrêmes. Il va vivre dans un minuscule cockpit de 3,8 m3 en espérant que l’énergie solaire captée au cours de la journée suffira à passer la nuit. Il restera physiquement et mentalement alerte pendant toute la durée du voyage. Pour cela, André va dormir par tranches de 20 minutes et pratiquera le yoga et la méditation, ce qui lui permettra de maintenir ses capacités physiques et mentales.

« C’est bientôt le moment de vérité. Nous sommes à présent au stade décisif de ce tour du monde et toutes les forces doivent être conjuguées : les ingénieurs, qui ont travaillé sur cet avion au cours des 12 dernières années, le centre de contrôle de mission, qui devra prédire la météo et guider l’appareil pour qu’il vole dans de bonnes conditions. Cet exploit s’il est réalisé, validera la vision de Bertrand, d’il y a 16 ans, d’un avion capable de voler plusieurs jours sans carburant, avec pour objectif de changer nos mentalités et de démontrer le potentiel des technologies propres et des énergies renouvelables », a déclaré André Borschberg, cofondateur, CEO et pilote de Solar Impulse.

« Un avion qui vole jour et nuit sans carburant représente bien plus qu’un extraordinaire jalon dans l’histoire aéronautique. C’est la preuve vivante que les technologies propres et les énergies renouvelables permettent d’accomplir d’incroyables exploits, et que toutes ces technologies économes en énergie doivent à présent être employées à grande échelle afin de construire un monde plus propre. Solar Impulse est le fruit d’années d’innovation de la part de nos partenaires et du travail acharné de notre équipe d’ingénieurs dirigée par André », a indiqué Bertrand Piccard, initiateur, président et pilote de Solar Impulse.

Bertrand Piccard prendra les commandes de l’appareil pour le vol suivant entre Hawaï et Phoenix, achevant ainsi la traversée du Pacifique. Ce vol apportera une preuve supplémentaire de la crédibilité de la vision Solar Impulse, mais surtout, contribuera à faire entendre la voix de millions de particuliers ainsi que de gouvernements en faveur du remplacement des vieux appareils polluants par de nouvelles technologies plus propres et plus économes en énergie. Bertrand et André ont créé une plateforme en ligne baptisée FutureIsClean visant à fournir aux citoyens soucieux de l’environnement un moyen d’apporter leur contribution à l’occasion des discussions de la COP21 qui se tiendra prochainement à Paris.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    2 Commentaires sur "Solar Impulse : destination Hawaï, 2ème tentative"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Pastilleverte
    Invité

    Le record d’avion immobilisé au sol a été battu, et pas à cause d’une panne technique. Les progrès en aviations ont été faits en direction de la fiabilité des moteurs et des systèmes, du temps de trajet, du rayon d’action et de la faculté de surmonter la plupart des aléas météorologiques. SI restera peut être un démonstrateur pour un certain nombre de technologies, mais pour le reste c’est une vaste entreprise de communication, dont l’escroquerie sur le « participer à la lutte contre le changement climatique ». A ce satde, nous ne pouvons que leur souhaiter bon( mais pas trop fort) vent.

    Lafleur
    Invité

    Beaucoup prennent un malin plaisir à ergoter sur Enerzine, bien évidement pour ne rien dire.

    wpDiscuz