Tour du monde en avion ‘vert’, qui sera le 1er ?

Alors que l’on attend pour 2011 ce qui a été annoncé comme le premier tour du monde à bord d’un avion propre, le Solar Impulse, c’est peut-être deux ans plus tôt, d’une petite équipe de savoyards, que viendra l’exploit.

Si le Solar Impulse de Bertand Piccard ne fonctionne qu’à l’énergie solaire, l’Hy-Bird, monoplace de 20 m d’envergure (contre 80m pour le Solar Impulse), allie énergie solaire et hydrogène.

Les 22m² de panneaux solaires sont utilisés pour le décollage et pour alimenter les instruments de bord. La pile à combustible, pour le décollage également et pour le vol en lui-même. Elle fournit 90% de l’énergie nécessaire à l’appareil.

Plus petit, plus léger, le Hy-Bird est également plus rapide que le Solar Impulse. Il devrait pouvoir atteindre une vitesse de 150 km/h. Il représente surtout un coût approchant les 4 millions d’euros, quand son concurrent en coûte 60 millions.

Si tout va bien, le Hy-Bird devrait prendre son envol pour son premier tour du monde en 2009.

Développé par la société savoyarde Lisa Airplanes, une équipe de 10 personnes, le Hy-Bird, et plus précisémenent son premier prototype, l’Akoya, ont été développés en vue de leur commercialisation. A terme, il devrait être vendu 373 000 euros, soit 1,5 fois plus cher qu’un avion normal de cette envergure.

 

Partagez l'article

 



      

Articles connexes

avatar
  Souscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Bolton
Invité
Bolton

Les panneaux solaires fabriquent-ils l’hydrogène nécessaire quand l’avion ne vole pas ?? Sinon, 10% d’énergie provenant des panneaux solaires, je vois pas l’intérêt…