Une variété de manioc peut produire du biocarburant

L’Entreprise Brésilienne de Recherche en Agronomie (Embrapa) a mis au point un manioc dont le tubercule contient du sucre à la place de l’amidon.

Cette variété s’avère donc très intéressante pour la production d’alcool puisqu’elle permet d’éliminer l’étape d’hydrolise, coûteuse en énergie, qui était nécessaire pour produire du sucre à partir de l’amidon. Ce nouveau manioc permet une réduction de 25% du coût énergétique.

Cette variété n’a cependant pas vocation à concurrencer la canne à sucre mais plutôt à être utilisée sur certaines niches complémentaires où la canne ne pourrait pas être une option viable comme dans le cas du Cerrado brésilien.

La production de canne à sucre gagne progressivement les états de la région Centre-Ouest mais ce mouvement prendra environ une décénie notamment à cause de la nécessité de développer de nouvelles variétés. Pendant ce temps l’éthanol de manioc pourrait entrer sur le marché dès 2010.

D’autres recherches sont en cours sur cette plante notamment sur la production d’hydrogène et de bio-hydrogène à partir du sucre de cette variété en vue de produire des piles à combustible. D’autres travaux, en phase de dimensionnement industriel, concernent le développement de biopolymères utilisables dans la métallurgie pour la purification du fer.

 
BE Brésil numéro 108 (18/10/2007) – CenDoTeC / Ambassade de France au Brésil / ADIT – http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/51474.htm
Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz