Energies renouvelables : L’investissement mondial en berne

L’investissement mondial dans les énergies renouvelables a totalisé 56,6 milliards de dollars au troisième trimestre 2012, en baisse de 20% par rapport à la même période en 2011, a indiqué un rapport de Bloomberg New Energy Finance, le 9 octobre dernier.

Ce constat s’expliquerait en partie par la faiblesse des investissements enregistrés aux États-Unis et en Inde, ainsi qu’une certaine accalmie dans les financements de parcs éoliens.

"Ces chiffres suggèrent que l’investissement dans les énergies propres pour la totalité de l’année 2012 est susceptible de tomber juste en dessous des 280 milliards de dollars de l’année dernière", affirme Bloomberg. "Si c’est le cas, 2012 serait la première année de baisse en termes d’investissement mondial dans le secteur depuis au moins huit ans."

Malgré le discours de nombreux dirigeants sur le potentiel de croissance de l’économie verte et sa capacité à sortir leur pays de la récession, l’incertitude politique dans des marchés clés tels que les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et l’Italie, a eu pour effet de ralentir les investissements publics et privés. Par ailleurs, les récentes chutes marquées des coûts de l’éolien et des technologies solaires photovoltaïques ont fait que la même capacité (en MW) peut maintenant être achetée avec beaucoup moins d’argent.

"Le fait que l’année 2012 s’annonce comme une année qui tourne au ralenti reste bien sûr décevant, mais pas surprenant – en fait, nous l’avions prédit en janvier. Il ne faut pas exagérer non plus ce déclin. Le chiffre du troisième trimestre à plus de 50 milliards de dollars est à peu près l’équivalent des investissements réalisés sur l’ensemble de l’année 2004" a déclaré Michael Liebreich, directeur général de Bloomberg New Energy Finance.

Les trois plus importants projets ayant reçu un feu vert financier entre juillet et septembre 2012 sont la centrale solaire thermique (160 MW) de Masen à Ouarzazate au Maroc pour 1,2 milliards de dollars, le parc éolien de Tarfaya (300 MW), aussi implanté au Maroc, pour 563 millions de dollars, et le portefeuille éolien de Verace au Brésil (258 MW) pour 497 millions d’euros.

Le quatrième accord de financement d’actifs concernait un parc éolien chinois, et le cinquième, un projet éolien australien. Enfin, le plus gros financement d’une valeur inconnue était constitué d’un portefeuille (Ukrhydroenergo Dniepr Small Hydro) comprenant 22 projets avec une capacité cumulée de 980 MW en Ukraine.

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
69 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Teredral

Le monde aurait-il enfin compris qu’il était stupide de produire de l’électricité par des moyens dont on ne peut pas contrôler la disponibilité et à un coût 5 à 10 fois plus élevé que par d’autres moyens utilisables en fonction des besoins ?

Ambiel

C’est une vraie crise mondiale qui touche tout les secteurs, mais comme le souligne un peut rapidement l’article, c’est le solaire qui a porté la très forte croissance du secteur en 2011. Or d’une part il y a un vrai stop dans pas mal de pays sur ce secteur et d’autre part la chute des prix sur un an atteint parfois 50% sur certains segments de ce secteur. les derniers chiffres que j’ai sur le solaire montrent une baisse de 30 à 40% en un an sur une installation clé en main en Europe (Allemagne exclue ou la baisse est moins marquée, elle a déjà eu lieu en 2011). On installe donc bien plus de puissance avec le même montant d’investissement en 2012 qu’en 2011. Mais le discours dominant reste basé sur la croissance du CA, ce qui ne reflète pas grand chose dans des secteurs en maturation.

gp

Est-ce que cramer des énergies fossiles extraites à des profondeurs records pour en gaspiller les 2/3 sous forme de chaleur correspond davantage à votre définition de produire intelligemment et efficacement de l’électricité au XXIème siècle ??? A moins que ça ne soit en allant extraire du minerai d’U au fin fond du continent africain dans des pays hautement démocratiques pour ensuite en faire de l’électricité sur le sol français à grand renfort de lignes THT?? Tout en réchauffant les fleuves et en envoyant à l’atmosphère de gigantesques quantités de vapeur d’eau ? Vraiment votre vision énergétique du XXIème siècle m’intéresse au plus haut niveau! Merci de nous donner votre définition de votre “bon sens” (???) …

Dan1

“A moins que ça ne soit en allant extraire du minerai d’U au fin fond du continent africain dans des pays hautement démocratiques pour ensuite en faire de l’électricité sur le sol français à grand renfort de lignes THT??” La première chose est que le minerai d’uranium du Niger ne restera pas dans le sol, même si les français se retire du Niger. faisons confiance aux Chinois et aux Indiens pour l’extraire à notre place et selon leur méthode. Je ne sais pas si les Nigériens y gagneront. D’autre part, tout notre uranium ne provient pas du Niger et si on passe à la 4ième génération, nous aurons beaucoup moins besoin d’importer (est-ce que ce sera mieux pour l’Afrique ?) La deuxième chose concerne le lien entre ligne THT et nucléaire. Essayez donc les EnR de masse et vous verrez ce que seront les lignes THT (lire la DENA GRID STUDY II). Les Allemands sont en train d’expérimenter la problématique en produisant massivement de l’éolien au nord pour le consommer au sud. En conclusion, tant que nous serons dans le caricatural, le débat énergétique n’avancera pas d’un pouce… ce qui convient très bien aux fossiles.

Stephsea

Le E de ENR est il toujours l’initiale de Energie ou plutôt de Emotion? A force de traiter ces sujets avec une couche systématique de mauvaise foi issue de nos oppositions purement émotionnelles (au sens psy du terme) nous ne faisons que remettre en scène nos egos… Cela ne fait pas beacoup avancer le dossier. Une chose dont nous sommes tous certains, c’est que le non renouvelable porte en lui au moins sa propre mort et donc la necessité de trouver des substituts. Est ce que la fin d’une énergie non renouvelable fossile carbonnée (pétrole) est forcément une catastrophe pour notre économie ? Personne ne le sait. Par quoi sera elle éventuellement remplacer, à quel niveau? Personne ne le sait. Les paramètres sont trop nombreux. Faut il chercher des alternatives? EVIDEMENT OUI !!! Ca nous le savons puisque nous vivons à crédit sur une réserve qui s’épuise et que ce modèle énergétique porte de très grave défauts environementaux. Ca nous le savons TOUS ! Quelle alternative va émerger comme dominante, une de nos alternatives va t’elle être dominante? La somme des énergies alternatives va t’elle être suffisante? Personne ne peut en parler avec des certitudes. Il faut donc tout essayer, tout tenter, avec bon sens et si possible sans cupidité. Car c’est bien la cupidité ambiante qui fait naitre des bulles spéculatives qui en explosant écroulent des sytèmes énergétiques avant même qu’il n’ai pu faire leur preuve. Faut il renier les énergies renouvelable non planifiables sous prétexte que les spéculateurs sont dans la place? Ceux là même qui voudraient les voir exclues ne sont pas eux aussi des spéculateurs qui parient sur la rareté déjà évidente du fossile? Le fossile est il plus sûr que le renouvelable lié au vent ou à la houle? Je n’en suis vraiement pas sûr, plutôt pourvoyeur de guerre à ce jour. Y a t’il plus imprévisible (et pllus dangereux) pour notre avenir qu’un environnement internationale ultra conflictuel? Je préfère la restriction en énérgie et sa prétendue imprévisibilité que la guerre mondiale ou mondialisée. Et Vous?

Guydegif(91)

3 constats: 1) ”…les récentes chutes marquées des coûts de l’éolien et des technologies solaires photovoltaïques ont fait que la même capacité (en MW) peut maintenant être achetée avec beaucoup moins d’argent” –> donc le CA seul des filières, ne donne pas la bonne image de la réalité de la Puissance installée en EnR ! —> ne nous leurrons pas! il faut continuer à booster les EnR et l’Efficacité Energétique en UE, Amériques et pays émergents…. 2) Les lourdeurs administratives de certains pays, -où la France est (encore) championne-, moratoire, recours indus, chicaneries diverses, etc… font que des projets PV ou/et éoliens ne se font pas en temps et en heure –> donc faut que nos instances de tutelles, et ErDF / EDF, GdF pour bioGaz_inj_réseau fassent le ménage pour avoir des formalités et normes efficaces! Ne pas confondre RIGUEUR et RIGIDITé !!! 3) Le marasme et crise ambiants ne facilitent pas les initiatives_projets et levées de fonds. –> Il faut, là aussi, trouver des alternatives de financement participatif citoyen, pour promouvoir des projets EnR_locaux, décentralisés, à taille humaine, après avoir mis en oeuvre des mesures et actions d’Efficacité Energétique. RT2012 dans le neuf et revamping de l’ancien pour devenir BEPos ! voir http://www.energie-partagee.org pour des exemples et solutions, comme Fourminergie, Fontenay_Biogaz, BegaWatts, etc….. A+ Salutations Guydegif(91)

Ambiel

De mon côté je veux soimplement dire que je trouve hallucinant qu’un pays qui contribue aussi fortement et depuis si longtemps au fonctionnement de notre économie ne soit pas devenu un modèle de co-développement. Le lobby nucléaire aurait au moins une raison d’être fier de quelque chose ! Au lieu de cela le Niger est une source de honte pour notre pays, nous ne sommes même pas capable de faire méegrer quelque chose de positif en contre partie de tout ce que nous retirons de l’exploitation de leurs ressources. Les mines sont ailleurs, les nuisances aussi, les travailleurs sont payés une misère en comparaison des salaires et de la protection sociale et sanitaire qu’ils auraient en France. C’est scandaleux, et ça s’ajoute à la liste des cadavres de placard de l’industrie nucléaire. Alors même que ça ne couterai pas grand chose d’en faire une vitrine. Combien de points decroissance, d’emplois, de compétitivité, de chiffre d’affaire, de bénéfice grace au Niger qui fournit de quoi produire 1/3 de notre électricité aujourd’hui et que nous exploitons depuis 40ans? Et en face : un seul constat, ce pays est avant dernier!! le Niger est 186ème sur 187 en termes de développement humain!! C’est une honte absolue pour le lobby nucléaire français qui est le 1er partenaire économique de ce pays depuis 40ans, qui a appuyé via les différents gouvernements les dictatures qui s’y sont succédées, qui a contribué à écraser toute rébellion suceptible de porter atteinte à ses interêts et qui n’est même pas capable d’offrir des miettes de retour en échange. Même l’Afghanistan est devant !

Dan1

Dire je préfère la paix à la guerre, le bonheur au malheur…. la restriction d’énergie à la guerre mondiale, ne fait rien avancer du tout car nous sommes dans le registre du jugement de valeur, pas dans la vraie vie. Quoi que vous préfériez, vous n’éviterez pas la compétition mondiale à l’énergie et aux matières premières (qui s’intensifie chaque jour), pour une raison qui semble assez simple, les pays émergents se développent à une vitesse non prévue il y a quelques années. Il faut aller présenter votre discours aux 2,5 milliards de Chinois et d’Indiens (et j’oublie les autres) qui veulent leur part du gâteau et l’accès aux matières premières, notamment en Afrique. les Chinois vont chercher leur pétrole au Sud Soudan Darfour et tout va bien, mais ils voudraient bien aller plus loin. Les conflits auront donc tendance à s’intensifier à mesure que l’accès aux matières premières (et pas simplement pour l’énergie) se fera plus difficile. Et c’est bien la raison pour laquelle, la France a tout intérêt à donner la priorité au sevrage vis à vis des fossiles qu’elle importe massivement et qui lui coûtent très cher et ne pas donner la priorité à la sortie du nucléaire qui la condamnerait encore plus à dépendre des importations coûteuses. Parallèlement on développe raisonnablement les EnR à concurrence du service qu’elle peuvent rendre.

Dan1

Sachez tout de même que dans des pays très évolués comme l’Allemagne, le production du charbon est toujours subventionnée avec la bienveillance de la communauté européenne. Quand la CE a envisagé la suppression anticipée de ces SUBVENTIONS FOSSILES, l’Allemagne a poussé des cris d’orfraie pour faire capoter le projet.

Dan1

Je vous signale que le Niger est entré en conflit avec la France pour obtenir des hausses de prix de l’uranium et faire entrer de nouveaux acteurs étrangers dans l’exploitation. La France n’a plus le monopole de l’exploitation de l’uranium. Les Nigériens vendront de toute façon leur uranium aux Chinois et aux Indiens si la France n’en veut plus :

Dan1

Il n’en demeure pas moins que cette subvention hautement FOSSILE est parfaitement anachronique pour un pays qui se prétend VERT.

Luis

Les subventions en question sont en baisse chaque année et cesseront en 2018. C’est surtout un traitement social et environnemental de la fermeture des mines. Pour ne pas laisser trop de monde et trop vite sur le carreau (de mine) et fermer proprement les mines, ces subventions sont encore nécessaires quelques temps. Sinon, l’intérêt des compagnies serait une fermeture brutale, en laissant le personnel à la rue et les installations à l’abandon. Car le charbon importé coûte moins cher. En France aussi nous avons subventionné le charbon pendant des dizaines d’années et nous avons fermé les mines pour de simples questions économiques. Les anciennes “réserves” de charbon en France, considérables, ne seront plus jamais exploitées. Leur statut a d’ailleurs changé, elles ne sont plus classées “réserves” mais “ressources” ou simplement rayées des registres.

Dan1

Et donc quand cesseront les subventions à la production (on subventionne le produit, pas la reconversion qui viendra après), les Allemands continueront à consommer du charbon issue de l’importation… par exemple de Colombie. Je n’ai jamais vu quelqu’un sur Enerzine s’élever contre les conditions d’extraction du charbon en Colombie pour alimenter les centrales allemandes. Si sauf : Là : Ou là : Nos amis spécialistes de l’indignation ne connaissent visiblement que le Niger !

Ambiel

En tout cas on ne vous a jamais vu vous indiger sur les conditions d’extraction au Niger, un sujet qui nous concerne pourtant directement nous français du fait de la politique à sens unique sur l’énergie dans notre pays depuis 60/40ans. Nous n’avons aucun impact sur la politique des allemands, par contre sur la notre nous l’avons en partie via notre droit de vote ou via le choix de notre métier… Nous exploitons depuis 40ans en toute opacité un pays qui nous permet de disposer de plus de 150TWh de nucléaire par an. Un pays qui est avant dernier au monde sur l’indice de développement humain. Et vous souhaitez que l’on continue comme ça, et même que l’on amplifie le mouvement. Bravo il y a de quoi être très fier.

Tech

j’aurais tendance à abonder dans le sens d’Ambiel , et les chinois l’ont bien compris, qui pour obtenir des contrats, proposent par exemple de créer ou améliorer des infrastructures (cf au congo!). qui sont un début à l’amélioration du niveau de vie des populations locales sans parler de construction d’écoles ou de dispensaires. avec il faut aussi le mentionner un flux migratoire important de chinois en Afrique (et même sans papiers!), qui s’installent “comme chez eux”! et installent leur réseau en prenant le job des locaux africains! voir aussi par exemple le réseau pour le Coltan

fredo

à propos de bon sens, avez-vous vaguement entendu parlé du terme “credit crunch”? en clair, les banques privées ne prêtent plus qu’aux pays riches l’argent que les banques centrales des mêmes pays prêtent auxdites banques privées pour éponger leurs pertes sur produits dérivés. Regardez la baisse du nombre et du montant des transactions immobilières, et on en reparle!

Teredral

L’intervention de Dan 1 qui suit la vôtre répond parfaitement à votre question.

Dan1

A Ambiel. “Nous n’avons aucun impact sur la politique des allemands” Il semble bien qu’un certain nombre d’Allemands tentent d’avoir un impact significatif sur la politique française lorsqu’ils viennent manifester chez nous notamment pour la fermeture de Fessenheim. Les Français pourraient parfaitement aller manifester à Cologne (et ailleurs) pour la fermeture des centrales à lignite qui enfument l’Europe.

Chinoiserie

Le Chinois ont surtout une force que les français n’ont pas : la faculté d’investir des milliards immédiatement et sans poser de question éthique, voire en livrant quelques armes en bonus. Même l’Europe est empétrée dans ses considérations environnementales et perd du terrain là où les chinois foncent. Ceci dit, les africains ne sont pas stupides et comprennent bien que les Chinois ne sont pas chez eux par altruisme et voient déjà les travers d’une néocolonisation à la sauce confucius (voir le livre la Chine-Afrique). Ceci dit, il est difficile de résister à des investissements massifs et rapides sans conditions apparentes. Nous ne sommes plus à la conférence de berlin en 1884, le néocolonialisme s’habille de développement économique pour être plus présentable, mais il s’agit bien d’une stratégie de conquête.

Dan1

Chinoiserie, c’est de moi !

Ambiel

Super…. les 200 allemands qui viennent manifester en France contre le nucléaire n’ont aucun impact sur nos décideurs alors qu’ils vivent bien sous la menace de nos centrales. Et aucun militant du nucléaire soi-disant en lutte contre le charbon n’a été manifester en Allemagne contre le Charbon, ce sont les Greenpeace et autres organisations écolo qui sont seules à lutter contre les projets de centrales outre-rhin… le charbon est vraiment la seule excuse qu’il vous reste, dès que vous voyez une critique sur le nucléaire. le tout pendant que les boites du lobby nucléaire français se jettent sur le marché du charbon à travers le monde… Et pendant ce temps là le Niger reste l’un des deux pays les plus pauvres du monde, merci Areva qui leur a apporté beaucoup en échange de la prosperité qu’ils nous permettent et nous ont permis via de l’uranium bradé, produit dans des conditions sociales et environnementales plus que douteuses et sans aucune transparence. Au moins les Allemands ont-ils gardé des mines pour produire leur Lignite chez eux, et ont la responsabilité de ne pas détruire le paysage, les terres et la santé des autres pour la majorité de leurs extractions. Nous on fait ça chez les pauvres et on envoie une partie de nos déchets radioactifs chez d’autres pauvres (c’est fou ce qu’on apprend quand on se penche un peu sur le sujet, je viens de trouver un nouveau cadavre après le Niger avec cette histoire de déchets en Sibérie).

Ambiel

Tiens ça non plus vous ne le claironnez pas, on a battu un record de production à base de charbon en France en Aout du fait de la baisse du facteur de charge de nos centrales… 67%! Avec une production essentiellement entre…8H et 17H ! Soit exactement la plage de production du solaire PV qui il est vrai en Aout ne produit rien car pas de soleil ce mois-ci c’est bien connu… On aurait pas fait ce moratoire débile et baissé les tarifs mais laissé le marché continuer on aurait pu avoir les 5000MW qui auraient évité le recours au charbon en plein mois d’aout…

Ambiel

Avec le lien :

Luis

Des projets de mine(s) d’uranium existent aussi à l’ouest du Mali, mais les populations n’en veulent pas, à Faléa en particulier. (voir le site des 21 villages concernés) Un colloque de trois jours sur les risques pour la santé de l’exploitation des mines d’uranium s’est d’ailleurs tenu à Bamako en mars 2012 avec la participation de nombreux représentants de collectivités vivants dans les zones de mines d’uranium (plusieurs pays) et celle d’eurodéputés. L’uranium pollue pour produire de l’électricité “sans CO2”.

Dan1

A Ambiel. Vous faites bien d’attirer très rapidement mon attention sur la problématique du charbon électrogène français car c’est maintenant ou jamais. Comme vous le savez nous n’avons déjà pas beaucoup de charbon et après 2015 ce sera la “cata”. je me demande comment on fera pour émettre du CO2 ! Selon RTE, en 2011, nous avions un parc de production charbon de 7,9 GW qui a produit 13,4 TWh et émis 12,9 millions de tonnes de CO2. Vous voyez que le parc n’est pas surexploité. Donc si le PV veut prendre la part du charbon, il lui faut produire 13,4 TWh, ce qui devrait être possible avec 11 à 12 GW. Encore faut-il qu’il produise ces TWh à la demande au bon moment et j’ai peur qu’en hiver à 19h00 ce soit un juste. Dans un premier temps le PV pourrait remplacer le “charbon d’été” et là avec les 5,4 GW prévu ça devrait être bon.

Dan1

Il me semble que le Mali a d’autres soucis bien plus graves et actuels que les mines d’uranium. On va faire un sondage pour savoir si les Maliens préfèrent AQMI ou AREVA et lequel a le plus d’impact négatif sur la santé. Il semble déjà que le régime AQMI provoque des amputations dans le population. Et quand une population voit son espérance de vie régresser, elle n’a plus le temps d’attraper des cancers radioactifs.

Ambiel

Areva ou AQMI! C’est sur que si c’est le choix imposé à l’Afrique, Areva aurait de beaux jours devant elle… N’importe quoi… Et ironique en plus, au Niger vous avez Areva ET AQMI ! Et les otages français sont des salariés d’Areva… Mais sinon sur le charbon vous avez raison, dommage qu’on ne vous entende pas plus sur le bien fondé du développement des ENR pour éradiquer le charbon (solaire en été, éolien sur l’année, biomasse sur l’année, et gaz (bio?) en picker…).

Lionel_fr

Terrible de voir Dan laminé par la plume et l’argument d’Ambiel et de Chelya. Heureux de vous lire en bonne forme, comme toujours. Dan, nous savons tous que vous défendrez bec et ongles votre industrie nucléaire : pour des raisons purement chevalresques selon vous, messianiques selon moi. Mais avez vous pensé au fait que vos “réponses à tout” vous emmènent sur des terrains peu défendables et surtout attisent au souffle de la discorde, le feu de la raison ? Qui a intéret à dépendre d’une ressource minière provenant de pays profondément instables ? Ne serions nous pas plus pragmatiques dans nos rapports à l’Afrique si nous n’avions cette obsession de ramener votre si précieux uranium ? Car nous avons aussi besoin de tungstene, platinoides, vanadium, lanthanides, nickel, gaz…. la seule chose qui ne manque pas par ici (hormis les politiciens) , c’est le Silicium, il y en a assez pour tout le monde réparti sur la planète qui en a déjà envoyé hors du système solaire (voyager) et s’apprète à en couvrir la surface pour pourvoir à ses besoins énergétiques. De ce point de vue , les guerres de l’uranium sembleront bien anecdotiques quand 50 TW de PV alimenteront nos cuves d’hydrogène. Comme d’autres parlent de l’âge du fer , on évoquera l’âge des fous qui voulaient disséminer des matières fissiles sur tous les continents quand il ne s’agit pas de les faire sauter comme d’aucuns en caressent l’espoir dont je crois deviner que nous l’esperons vain.

Dan1

J’espère que vous y croyez à ce que vous écrivez Lionel. Là je me suis fait laminé ! Mais pourquoi donc vous fixez vous sur l’uranium du Niger si ce n’est pour des raisons dogmatiques. Nous sommes bien moins dépendant des pays instables pour l’uranium que pour le pétrole, voire le gaz. Pour ce qui est de charognards, puisque Ambiel semble classer AQMI et AREVA dans cette catégorie d’oiseaux, il faudra aussi étudier les autres compagnies étrangères dont les chinoises. Mais peut être que les Chinois sont infiniment plus civilisés et altruistes que les Français. Enfin, je laisse les Nigériens et les Maliens se prononcer sur ce point.

Dan1

A Ambiel. Je vous signale que pour le charbon, le potentiel de substitution par les EnR n’est que de 13 TWh en France. Ceux qui veulent faire plus dans les EnR devraient plutôt aller voir en Allemagne, en Pologne, En Espagne, en Grèce… car là-bas il y a plus qu’à grignoter, l’orgie est possible.

Lionel_fr

AQMI, Areva, Otages, Conception EPR, Fukushima, abandons allemand, Suisse, Italien, premier choc anglais, blocage américain, abandon japonais, renoncement anglais, crise des financements, opinion hostile à 87%, et la cerise je vous la donne en mille : Sarkozy se prend un rateau de 1.56% … Fermeture de Fessenheim, abandon de Penly………. Vous avez raison tout ramener à la Chine , ça noie le banc de poissons Pourtant la Chine est votre dernière copine sur cette terre !! prenez garde qu’elle ne prenne ombrage de vos assertions à son endroit , on la dit mal disposée envers ses contradicteurs. D’ailleurs je vous trouve un certain toupet de la décrire comme envahisseur alors que vous la chérissez pour ses bonnes grâces envers votre seigneur et maître Les arguments d’Ambiel et de Chelya concernant la françafrique sont autrement vérifiables voire incontestables même si la france et l’afrique ne se résument pas à un divorce mais plutot à une histoire au point bas d’une longue série de turbulences. Que le Niger soit avant-dernier mondial ne risque pas de jouer en faveur d’Areva et quoiqu’on puisse dire , il ne sera pas difficile aux chinois d’améliorer ce bilan , d’autant comme le précise Chelya, que leur management plus direct réussit mieux aux pays très instables. Je pense que ça doit mettre en pétard de voir une superpuissance réussir sur un thème qu’on croyait pouvoir négliger indéfiniment (le développement humain) mais ce critère restera gravé dans le marbre si le pays se développe après le départ des Français. Ca fera mal à ces ridicules prétentions de bienveillance fabriquées et je ne vois pas ce qui pourrait y changer quelque chose… Il fallait développer le pays coûte que coûte pour échapper à ce genre d’accusation alors que l’Afrique se développe et que la France plonge …

Sicetaitsimple

Je ne pense pas pouvoir être soupconné ( mais c’est moi qui le dit!) d’être un nostalgique du colonialisme. Mais vous pensez vraiment que les choses vont changer avec les Chinois en Afrique? Dans un premier temps, ça peut arriver, il faut bien faire un effort commercial et de jolis sourires pour se faire accepter. Mais ensuite, une fois que les dirigeants viennent manger dans votre main, on réduit le nombre de graines…. Peste ou choléra, c’est ça la formule?

Micheline

“Et quand une population voit son espérance de vie régresser, elle n’a plus le temps d’attraper des cancers radioactifs.” Dan1 “Les cons, ca ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnaît.” Michel Audiard.

Sicetaitsimple

Ce qui est bien avec les allemands, c’est qu’ils ont une certaine cohérence et n’oublient pas d’envoyer la facture de la transition à leurs concitoyens, ce qui n’est pas forcément le cas en France.Et parfois celle-ci est salée… Pour 2013, “l’EEG surcharge” (pour faire simple la part “renouvelable” de notre CSPE),payée sur chaque MWh acheté qu’il soit renouvelable ou non, va passer de 36€/MWh à pratiquement 53! Plus de doutes, la parité réseau pour le PV est atteinte!

Ambiel

La question n’est pas de savir si ça changerait avec les chinois, le point de départ fait qu’on ne peut pas partir de plus bas.. Donc tout avantage gagné grace aux chinois améliore leur situation. Et si les chinois n’étaient pas venus chasser sur “nos terres”, les Nigériens n’auraient jamais obtenu de hausses de salaires et de royalties. Quand même dingue que notre industrie nucléaire se fasse donner des leçons de développement par une dictature ! Et je vous trouve bien schizo Dan1, vous louez l’alliance avec les chinois, pour vendre nos EPR, quitte à leur céder toute notre technologie via les transferts massifs en cours et asséchér l’avenir de votre filière…Et de l’autre côté vous y voyez une dictature quand ça vous arrange! je ne sais pas comment vous vous en sortez avec ce double discours… Tiens une autre nouvelle qui concerne votre brillant secteur, le taux de suicides chez Areva à La Hague est 3 fois supérieur à celui du département de la manche, pourtant déjà très mal classé sur le taux de suicides. Comme quoi les méthodes de votre filière sont mauvaises partout, même dans ce qui devrait être une vitrine… Mais les vitrines dans le nucléaire c’est souvent pas top (Brennilis par exemple…).

Luis

Un des paradoxes du mode de calcul de la surcharge EEG en Allemagne, c’est que l’abondance des énergies renouvelables certains jours, en particulier aux heures de forte consommation (de 9h à 18h) a éliminé la pointe des prix de gros, ceux du marché des échanges. Comme la surcharge EEG est calculée par différence entre le prix d’achat des énergies renouvelables et le prix d’échange heure par heure, l’EEG est artificiellement majoré alors que les quatre grandes compagnies qui opèrent sur le réseau empochent les bénéfices. Car elles ne diminuent pas pour autant leurs tarifs (hors taxes) auprès des consommateurs. C’est une conséquence imprévue du succès des énergies renouvelables. Le calcul de la surcharge EEG devra être revu en conséquence.

Dan1

A Ambiel. “Et je vous trouve bien schizo Dan1, vous louez l’alliance avec les chinois, pour vendre nos EPR” Non, non pas schizo du tout, puisque je n’ai jamais loué l’alliance avec les Chinois. Pouvez-vous me citer l’endroit où j’aurais loué l’alliance avec la Chine ? Je n’ai aucun intérêt dans l’EPR, si ce n’est que peut être un jour, il m’enverra un peu de jus dans la prise et nous n’en sommes pas encore là… vous le savez bien. Pour l’instant, je me contente, comme des dizaines de millions de français, du parc nucléaire historique qui représente le passé, le présent et aussi l’avenir du nucléaire électrogène opérationnel.

Sicetaitsimple

Sur le calcul de l’EEG, vous avez raison,la baisse des prix de marché entraine une augmentation mécanique , comme en France pour la CSPE. Sur le reste, vous n’avez pas raison: ceux qui “font de l’argent” sont les producteurs de renouvelables qui bénéficient d’un tarif garanti et d’une priorité d’accès au séseau, ça bénéficie aussi aux grandes entreprises qui ont accès au marché de gros (et qui ne sont généralement pas soumises à l’EEG surcharge), ceux qui “en perdent”, ce sont les consommateurs “normaux” et les producteurs d’électricité (en Allemagne, ce sont les transporteurs qui achètent les obligation d’achat et les revendent sur le marché, si ils sont un tant soit peu organisés ç’est neutre pour eux, je parle du bilan achat/revente, pas des coûts éventuellement induits comme renforcements ou congestions).

Ambiel

C’est vrai que ce que dit Bachoubouzouc n’est pas forcement repris par vous dans tous les cas. Mais votre filière par la voix de Proglio indique que l’avenir du nucléaire français c’est la Chine, le seul marché d’importance restant. Et Proglio est lancé dans une démarche de tout faire, quitte à sacrifier l’avenir, pour obtenir des miettes des chinois. Ces mêmes chinois qui viennent nous donner des leçons de développement en permettant au Niger de se faire un peu moins arnaquer par la France sur leur uranium, et que vous jugez sur ce dossier comme étant peu recommandables. Au moins c’est bien, vous savez faire preuve d’esprit critique sur des faits. Mais dans ce cas, pourquoi est-ce qu’on ne vous entend pas sur l’alliance franco-chinoise voulue par nos dirigeants? Cette alliance est même appellée par le gouvernement actuel. Au fait, je suis toujours curieux de connaître un peu votre vision de l’avenir de notre util de production une fois notre parc actuel mis à la retraite. 4eme génération +3miettes ENR? 40 EPR plus 3 miettes ENR? Autre chose?

Dan1

Bon, ben finalement vous n’avez pas trouvé le commentaire où j’aurai loué l’alliance avec la Chine dans le domaine du nucléaire. A mon avis, c’est normal puisque cette louange n’existait que dans votre imagination. Imagination prolifique qui vous fait confondre Dan1 et Bachoubouzouc. “Mais votre filière par la voix de Proglio…” Erreur, encore une fois, le nucléaire n’est pas ma filière mais la filière de la France et des Français… qui ont déjà bénéficié de 11 000 milliards de kWh vendus à un prix abordable. Cette filière a participé pleinement à la prospérité de la France à cause d’une électricité peu chère et des emplois massivement induits dans le pays.

Ambiel

Oui mais vous ne répondez pas à ma question, vous noyez le poisson comme d’habitude… Vous pensez quoi de cette alliance avec la Chine? Vous avez quelle vision pour le mix de remplacement de notre parc actuel?

Ambiel

Oui mais vous ne répondez pas à ma question, vous noyez le poisson comme d’habitude… Vous pensez quoi de cette alliance avec la Chine? Vous avez quelle vision pour le mix de remplacement de notre parc actuel?

Ambiel

Et c’est vrai que je n’aurai pas du vous confondre, Bachoubouzouc est passablement moins de mauvaise foi et arrive même parfois à reconnaître ses erreurs ou sa méconnaissnce sur certains sujets.

Dan1

J’ai déjà répondu à 18h42 à deux points de votre commentaire de 18h24 c’est pas mal. Vous avez mis une journée à répondre à ma question : Pouvez-vous me citer l’endroit où j’aurais loué l’alliance avec la Chine ? Vous êtes moins rapide, soit, mais ce n’est pas forcément parce que vous vouliez noyer le poisson… je me trompe ?

Ambiel

Soit je vous laisse l’avantage de la rapidité si cela vous fait plaisir, cela vous permettra peut-être de répondre sur du fond pour une fois au lieu de botter en touche sur le charbon comme vous faites dès que vous êtes embêté par une critique sur votre filière.

Dan1

Ma filière n’est pas ma filière. Pourquoi autant de manichéisme ? Vous êtes antinucléaire viscéral ?

Ambiel

Ah oui désolé j’ai écrit par automatisme… voyez ça plutôt comme votre filière, celle que vous défendez. Alors je reformule ma question pour vous faire plaisir et je ne parle plus de votre filière mais du nucléaire en général : Vous bottez en touche dès que vous êtes gêné par une critique sur le nucléaire. C’est quand même pas de ma faute si vous êtes le seul à venir défendre tout ce qui touche au nucléaire, même les mines au Niger !Du coup ça créé de l’amalgame dans mon pauvre cerveau atrophié d’écolo-bobo qui ne se lave pas et mange des bougies. Et je suis en train de vraiment devenir anti-nucléaire, plus j’en lis (grace à vous) plus je suis “indigné”. Mais restons lucides, il nous faut bien produire avec quelque chose en base et en semi-base pour encore quelques années (décénnies?). Et il nous faut bien avoir du nucléaire médical. Et il nous faut bien gérer l’amas de déchets radioactifs que la génération précédentes nous a (m’a – je ne connais pas votre age, même si je pense le deviner à 5ans près) légué. Et on ne peut pas faire l’impasse du jour au lendemain sur les centaines de milliers d’emplois que ça représente en France.

Ambiel

Et donc, blagues à part, cet avenir vous le voyez ou le souhaitez comment en France? EPR/4G/place des ENR? Et cette alliance avec la Chine, moralement acceptable, suicide collectif, brillante idée de X-mines, ni chaud ni froid?

Bachoubouzouc

“Et c’est vrai que je n’aurai pas du vous confondre, Bachoubouzouc est passablement moins de mauvaise foi et arrive même parfois à reconnaître ses erreurs ou sa méconnaissnce sur certains sujets.” Je précise que je n’ai jamais jugé positive ou négative l’éventuelle alliance entre Areva, EDF et CGNPC. Mais, comme d’habitude, mes vrais opinions n’importent peu. Ce qui vous intéresse, c’est les procès d’intention que vous me faites, à défaut d’arguments. A propos de mauvaise foi et de reconnaitre ses erreurs, EDF compte-t-il se poser en concurrent d’Areva avec les chinois oui ou non ? J’ai comme l’impression que vous avez raconté n’importe quoi…

Ambiel

Bah c’est sans doute une erreur d’apréciation qui a conduit les politiques à recadrer Proglio à plusieurs reprises et les deux groupes à communiquer pour dire qu’il n’y a aucun problèmes entre eux. Et bien sur il n’y a jamais eu de tensions et Lauvergeon a raconté n’importe quoi dans son livre, des élucubrations de gauchiste. Par contre vos opinions, comme celle de Dan1 m’intéressent vraiment sur cette alliance avec la Chine (EDF+Areva ou l’un sans l’autre) ainsi que sur le futur mix réaliste une fois notre appareil e prod actuel à la retraite. A moins que ce ne soit trop demander pour vous d’avoir un peu de vision et de jugement critique (positif ou négatif)? Quand à notre discussion sur le rejet d’Areva par la Tchéquie, en fiat il s’agit bien d’un rejet basé sur des points fondamentaux d’incompatibilité et non pas de simples critères techniques comme vous l’indiquiez au départ.

69
0
Laissez un commentairex