Enerzine

Afrique: surexploitation des barrages hydroélectriques

Partagez l'article

Une étude* indique que la surexploitation systématique de l’eau par les deux barrages hydroélectriques implantés dans le plus grand lac d’Afrique, "le lac Victoria" a fait baisser le niveau de l’eau d’au moins deux mètres entre 2000 et 2006 alors que cette diminution n’a aucune causalité avec la météo.

"Les deux barrages, tous deux situés à la sortie du lac Victoria, en Ouganda, utilisent son eau à un taux de 20 à 50% au dessus du taux de délestage autorisé et accepté par l’Ouganda et l’Egypte en 1957" rapporte l’étude.

L’abaissement du niveau a des répercussions sur les zones humides environnantes, sur la faune (menace de disparition du poisson tilapia par exemple) et sur les personnes qui vivent dans la région. Une menace sur la sécurité alimentaire pèse directement sur les populations qui dépendent du lac en Ouganda, au Kenya et en Tanzanie. À long terme, ‘le perche du Nil’ pêché commercialement, et qui se nourrit de petits poissons pourraient être aussi touché.

"Si la sur-utilisation de l’eau conduit à un assèchement permanent de ces zones humides, les conséquences pourraient être de grandes ampleurs, avec une eutrophisation** du lac à grande échelle comme l’invasion intensive des espèces végétales non-autochtones (ex: la jacinthe d’eau) et  par une accélération du réchauffement de la planète (multiplication des incendies – agricoles –  des tourbières) ."

Les barrages hydroélectriques ne doivent pas utiliser plus d’eau que ce qui a été scientifiquement déterminé à un niveau sécuritaire concluent les auteurs de l’étude.

* L’étude a été rédigée par Yustina Kiwango des Parcs nationaux de Tanzanie et Eric Wolanski de l’université James Cook en Australie.

** Eutrophisation: processus par lequel une masse d’eau devient riche en éléments nutritifs. Ce qui a pour effet de stimuler la croissance des plantes aquatiques résultante de l’épuisement de l’oxygène.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    1 Commentaire sur "Afrique: surexploitation des barrages hydroélectriques"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Guydegif(91)
    Invité

    Il faut mettre en place d’urgence d’autres sources de production d’électricité comme le Solaire (vu la latitude un MUST ! panneaux au sol ou/et sur batiments!), la Biomasse (bois, résidus & déchets divers, mais avec  »Digesteur », pas brûler bois!), la Biomasse lacustre (plantes aquatiques résultant de l’eutrophisation déjà existante), et de l’Eolien si vents moyens suffisants…. Une chose semble sûre: Faut faire VITE ! A+ Salutations Guydegif(91)

    wpDiscuz