Alstom : éolienne de 3MW et stator géant de 450 tonnes

Le groupe Alstom dispose désormais de la nouvelle éolienne Eco 100, d’une capacité de 3 MW et dotée d’un rotor de 100 mètres de diamètre.

Cette éolienne la plus grande et la plus puissante du groupe a été installée à Barcelone le 27 mars dernier par Ecotècnia, une société espagnole qui fait partie du groupe Alstom depuis octobre 2007.

L’entreprise a installé des éoliennes d’une capacité cumulée supérieure à 1 500 MW dans sept pays (Espagne, France, Italie, Portugal, Inde, Cuba et Japon) et aura bientôt équipé plus de 72 fermes éoliennes, dont une cinquantaine en Espagne.

Les plus grandes fermes installées sont celles de Las Loras (104 MW), Páramo de Poza (100 MW) et Montes de Cierzo (60 MW) en Espagne, et celle d’Ennese en Italie (78 MW).

Ecotècnia est également un acteur du marché des panneaux solaires dans ce pays, avec une capacité installée de plus de 10 MWp.

Alstom : éolienne de 3MW et stator géant de 450 tonnes

Alstom publie une autre information concernant le plus grand stator d’alternateur jamais fabriqué par l’usine de Wroclaw** en Pologne.

Ce stator d’une puissance de 1 100 MW, pesant 450 tonnes (la coque du stator mesure 12,70 mètres et pèse 75 tonnes) a nécessité 16 mois de travail avant de pouvoir rejoindre la plus grande centrale au lignite au monde : celle de Neurath en Allemagne.

** L’usine de Wroclaw, spécialisée dans les technologies avancées de fabrication d’alternateurs depuis 1990 fabrique quelques-uns des plus grands stators de turbo-alternateurs à refroidissement par eau, air ou hydrogène.

Partagez l'article

 



         

Articles connexes

Poster un Commentaire

11 Commentaires sur "Alstom : éolienne de 3MW et stator géant de 450 tonnes"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Vingtcinq
Invité

Cent mètres de diamètre!La notice technique du fabricant indique que la surface couverte par les pales en mouvement représente  trois quarts d’hectares.Une “ferme” de 10 éoliennes représentera donc sept hectares et demi en mouvement au premier souffle de vent.Et les promoteurs continuent à nous parler “d’intégration paysagère”!Au secours.S’il vous plaît, pas en vue des maisons et pas dans les paysages touristiques.

Hayabs
Invité

Heureusement que les rotors d’éoliennes ne sont pas pleins…sinon on verrait effectivement “sept hectares et demi en mouvement”! 🙂 Mais jusqu’à présent les pales ne représentent qu’une petite partie de cette surface (ce que l’on appelle la solidité d’un rotor), c’est donc moins invasif…dans l’absolu

Eric
Invité

Ban oui mais partout c’est le plus bel endroit du monde ! Et vaut il mieux une éolienne ou une jolie cheminée de centrale ?

Momo
Invité

Ni l’une ni l’autre , c’est evident ! Mais comment s’en passer tt. en gardant notre standard de vie ? Sauf aussi qu’une cheminee de centrale evacue les gaz d’une unite de 600MWe env., parfois double , tournant 7500 a 8000 H / an , et que l’eolienne geante , elle , donne 3MWe , pendant theoriquement 1800 a 2200H/an maxi … sacree difference !( dommage , d’ailleurs , mais c’est comme cela ! ….) Bon vent , et grd. soleil a ts.

Eric
Invité

Par centrale ne sous-entendons pas uniquement les centrales nucleaires. Tout les pays n’ont pas la “chance” (mais la n’est pas le sujet..) d’en posseder comme en France. Il y a des centrales au charbon, au petrole, au gaz, dont le rendement est bien moindre, et donc davantage comparable aux eoliennes.L’avenir appartient peut etre aux eoliennes en mer, plus couteuses a installer mais defigurant “moins” le paysage…A lire:électrique

Momo
Invité

Par centrale av. cheminee j’entendais bien des centrales ” a flamme ” , donc au charbon , au petrole lourd ou au gaz , et pas ” nucleaire ” , donc sans emission de CO2 , et donc sans cheminee pour evacuer des fumees Quant aux eoliennes offshore , j’aimerais bien qu’on me dise ds. quelle ligne budgetaire est envisage leur demantellement apres usage , ou leur renflouement apres bris mecanique apres tempete …. Quelqu’un en a-t’il la moindre idee ?

Dan
Invité
Dans le sens commun, un réacteur nucléaire n’a pas de cheminée car celle-ci évacue des gaz de combustion. Il est éventuellement associé à une tour aéroréfrigérante, s’il n’est pas situé en bord de mer. En revanche, toutes les centrales thermiques à flammes possèdent de très hautes cheminées (et très étroites) pour évacuer les fumées et à côté, il y a éventuellement des tours aéroréfrigérantes, selon la puissance de l’installation. Je rappelle que les tours aéroréfrigérantes ne sont pas lièes à la chaudière directement mais au condenseur de la turbine à vapeur. Méfiez vous de la taille de la “cheminée”, pour… Lire plus »
Foulque
Invité
Toujours le même refrain , l’éolien oui mais pas chez moi.Vous savez ce que ça veut dire des concessions , vous avez déjà été près d’un parc éolien?J’ai un parc éolien de 6 éolienne juste à coté de chez moi et je ne vois pas en quoi cela “défigure” le paysage au contraire.Nous courrons droit à la catastrophe si nous continuons à polluer comme nous le faisons actuellement.Mais comme toujours il ne faut pas changer les petites habitudes de certains , non on continue à rouler en 4×4 ou en SUV , changer la chaudière au fioul ,refaire l’isolation mettre… Lire plus »
Foulque
Invité

J’oubliais ceci Il ne faut pas non plus sombrer dans les filets d’un écologisme extrémiste ,c’est en conciliant marché et environnement que l’on arrivera à quelque chose et cela inclut d’utiliser des mécanismes du marché tel que les bourses d’échange de permis de CO2 ou de souffre.Pour arriver à ses fins l’écologie doit être pragmatique et s’adapter quelque peu à la réalité non dogmatique ainsi elle n’es sera que plus éfficace.

Dan
Invité
le problème de l’éolien ne se résume au syndrome NIMBY, aussi réel soit-il. Ma question a toujours été : qu’est-ce que l’éolien peut apporter à la France en matière de réduction des émissions de GES ? à mon avis, pas grand chose et il y a d’autre priorité. On peut bien sûr tranquillement installer des éoliennes mais il faut agir ailleurs. L’électricité c’est moins de 6 % du CO2 annuel en France en 2005 (source CITEPA). Si on se lance au niveau européen, pour réduire significativement les GES, c’est manifestement pas en France qu’il faut faire le forcing. Mais la… Lire plus »
Foulque
Invité
Il est nécessaire pour placer le débat d’abord en tête quelques chiffres.”Actuellement, la contribution de l’énergie nucléaire aux émissions de GES oscillerait 2,7 à 61 g(CO2) par kWh, selon le pays suivi . L’éolien figure également en bonne position avec 3 à 22 g(CO2) par kWh. En comparaison, une centrale thermique au gaz produit 400 g(CO2) par kWh et au charbon 1000 g(CO2) par kWh .”Le système Français fonctionne avec pour base le nucléaire ; pour semi-base des centrales thermiques au gaz et pour pointe l’hydrolique et certaines centrales thermiques. Il faut savoir que notre parc en centrale thermique est loin d’être… Lire plus »
wpDiscuz